PSG – Saint-Etienne 0-2, 18/07/00, match amical 00-01

Luccin échappe à un Stéphanois

Mardi 18.07.2000, Tournoi Club Europe, match pour la 3ème place de 2 x 30 minutes, à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – A.S. SAINT-ÉTIENNE  0:2 (0:2)
– 22 653 spectateurs. Buts : Guel, 15′, Aloisio, ?’.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Igor Yanovski, Éric Rabésandratana, Talal El-Karkouri, Godwin Okpara (Jimmy Algérino, 31′) – Laurent Robert , Peter Luccin (Édouard Cissé, 31′), Stéphane Dalmat (Pierre Ducrocq, 31′), Ali Benarbia (Augustine Okocha, 31′) – Laurent Leroy, Christian Corrêa (Kaba Diawara, 31′). Entraîneur : Philippe Bergeroo.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 2000-01 (version du commerce, collection maillotspsg)
Maillot extérieur 2000-01 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

La recrue Peter Luccin (G. Ber)
La recrue Peter Luccin (G. Ber)
Stéphane Dalmat face à Olesen (G. Ber)
Stéphane Dalmat face à Olesen (G. Ber)
De nouveau Luccin (G. Ber)
De nouveau Luccin (G. Ber)
Christian (G. Ber)
Christian (G. Ber)
Édouard Cissé balle au pied (G. Ber)
Édouard Cissé balle au pied (G. Ber)
Jimmy Algérino (G. Ber)
Jimmy Algérino (G. Ber)
Christian, comme les autres attaquants parisiens, restera muet (G. Ber)
Christian, comme les autres attaquants parisiens, restera muet (G. Ber)
Luccin échappe à un Stéphanois
Luccin échappe à un Stéphanois

Compte-rendu (psg.fr) :

Les deux équipes étaient donc en lice pour la troisième place de ce tournoi, puisqu’elles avaient toutes deux terminé deuxièmes de leur poule. Et le match commence pied au plancher pour les parisiens, qui inquiètent le gardien stéphanois dès la deuxième minute de jeu par l’intermédiaire d’Ali Benarbia. Une entrée en matière réussie, la maîtrise du ballon étant incontestablement parisienne. Au fur et à mesure que la partie avance, Saint-Etienne se découvre sans toutefois jamais inquiéter Letizi.

Il faudra attendre la 15e minute de jeu pour voir la première vraie action des Verts. Et cette action sera décisive puisque le centre de Stéphane Pédron trouve la tête de Guel pour l’ouverture du score. Un but qui vient contre le cours du jeu et qui donne des ailes aux joueurs de Robert Nouzaret. La confiance aidant, les stéphanois se retrouvent alors très rapidement en position de creuser l’écart et ne manquent pas le coche.

Un ballon récupéré par Sarr face aux buts de Letizi permet à Aloisio de partir seul pour tromper le portier parisien. Les Bleu et Rouge réagissent, et c’est Luccin qui lance bien Christian en profondeur mais le brésilien butte sur le nouveau gardien de l’AS Saint-Etienne, le Russe Levytsky.

De retour des vestiaires, Philippe Bergeroo a procédé à cinq changements : E. Cissé, Algérino, Okocha, Diawara et Ducrocq remplacent respectivement Luccin, Okpara, Benarbia, Christian et Dalmat. Une revue d’effectif qui fait du bien à la formation parisienne, au vu de son entame de seconde mi-temps. C’est d’abord Edouard Cissé qui se distingue par deux frappes consécutives. Laurent Robert oblige ensuite le gardien à se détendre de tout son long pour stopper sa frappe à ras de terre. Une frappe monumentale de Jay-Jay Okocha sur le montant complète le festival de tirs parisiens.

Malgré tout, l’équipe n’est pas récompensée et les joueurs du PSG décident alors d’augmenter la cadence. Les centres se multiplient, et on sent bien qu’il en faudrait peu pour que le score évolue favorablement. Une tête de Kaba Diawara passe d’abord de très peu à côté du cadre. C’est ensuite Robert qui tente une frappe croisée mais qui voit son tir repoussé par un excellent gardien stéphanois. Une tête de Talal El Karkouri passant de très peu à côté vient enfin clore cette excellente période parisienne.

Mais les joueurs du PSG n’arrivent pas à inscrire ce but tant désiré, et le temps ne joue pas en leur faveur. Le match perd alors en intensité, et les joueurs de Saint-Etienne, qui tiennent leur victoire, ne veulent plus rien lâcher. Une victoire 2-0 donc pour Saint-Etienne, et un PSG mal récompensé de ses efforts.

Réactions :

Philippe Bergeroo :
« Nos deux premières prestations dans ce tournoi, face à Lyon puis Monaco dimanche, avaient été de bonne qualité, ce qui n’a pas été le cas ce soir contre les Verts, surtout en première période. Il n’y a vraiment pas eu grand chose à se mettre sous la dent, mais la séance d’entraînement de ce matin a pesé lourd dans les organismes. N’oublions pas que nous ne sommes qu’en pleine période de
préparation. »

Laurent Leroy :
« Notre défaite est logique au vu du match… et de l’entraînement physique que nous avons eu ce matin. Il faudra tout de même réagir samedi face aux Corinthians, afin d’aborder ensuite le championnat en pleine confiance. »

Christian :
« Nous avons joué un match-type de préparation ! C’est certes négatif d’avoir perdu mais il vaut mieux que cela nous arrive maintenant plutôt. A nous cependant de faire une bonne prestation face aux Corinthians, un match qui me tient bien normalement très à cœur. »

Eric Rabesandratana :
« Notre fin de tournoi est difficile car nous avons accusé le coup physiquement. Nous nous sommes entraînés ce matin et nous avons eu les jambes lourdes dès l’entame de la rencontre. Mais je reste confiant et je suis sûr que le travail que nous réalisons chaque jour paiera bientôt. L’ambiance au sein du groupe demeure excellente. Je ne suis pas inquiet, il faudra être prêt pour la première journée du championnat et nous le serons. On ne peut pas se baser uniquement sur ce tournoi, notre préparation
prime. »

Lionel Létizi :
« Nous avons commis plusieurs erreurs de placement que nous avons chèrement payées. Mieux vaut perdre maintenant que le 28 juillet (NDLR : PSG – Strasbourg, 1ère journée championnat de France). Je me sens bien au sein de la défense, même si mon bilan personnel est négatif. J’ai tout de même de bons repères grâce à ces matchs amicaux. »

Edouard Cissé :
« Nous avons mieux joué en seconde période car nous étions percutants. En outre, chacun a envie de prouver sa valeur au coach. En première période, nous étions endormis, nous avons eu du mal à rentrer dans la partie, chose pourtant primordiale dans des rencontres de ce type, réduites en temps. En revanche, Saint-Etienne a parfaitement bien débuté le match en concrétisant ses deux seules occasions. En jouant plus haut, en étant plus percutants, nous les avons enfin inquiétés jusqu’à faire briller leur gardien. Dommage que nous n’ayons pas eu de réussite. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s