PSG – Monaco 1-2, 16/07/00, match amical 00-01

Laurent Robert poursuivi par Ludovic Giuly (G. Ber)

Dimanche 16.07.2000, Tournoi Club Europe, match amical de 45 minutes, à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – AS MONACO  1:2
– 22 653 spectateurs. Buts : Simone, 12′, Édouard Cissé, 17′, Nonda, 24′.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Igor Yanovski, Éric Rabésandratana, Sylvain Distin (Fabrice Kelban, 29′), Godwin Okpara – Laurent Robert , Pierre Ducrocq, Augustine Okocha (Ali Benarbia, 15′), Édouard Cissé – Kaba Diawara, Christian Corrêa. Entraîneur : Philippe Bergeroo.


Maillot probablement utilisé :

Maillot domicile 2000-01 (collection http://maillotspsg.wordpress.com)
Maillot domicile 2000-01 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Laurent Robert dans la défense monégasque (G. Ber)
Laurent Robert dans la défense monégasque (G. Ber)
Ali Benarbia (G. Ber)
Ali Benarbia (G. Ber)
Laurent Robert poursuivi par Ludovic Giuly (G. Ber)
Laurent Robert poursuivi par Ludovic Giuly (G. Ber)
Pierre Ducrocq évite un tacle (G. Ber)
Pierre Ducrocq évite un tacle (G. Ber)

Compte-rendu (psg.fr) :

Le Rouge et Blanc est encore bien vert cette saison… C’est ce qu’on peut constater dès les premières minutes de ce second match, même si Laurent Robert le premier ouvre les hostilités en slalomant pour mieux servir Diawara… signalé hors-jeu (5e), et même si Rabe, impérial, gagne un nouveau duel important face à Giuly (7e).

Mais le même Giuly, tout comme Gallardo ou encore Simone, sont des plus remuants et affûtés… et réalistes dès la 12e : centre de Giuly, contrôle pied gauche de Simone, frappe pied droit et… but de l’ex-Parisien. Pas de quoi s’affoler, mais on ne joue qu’une mi-temps dans ce tournoi et il ne faut pas perdre de temps, à l’image de Benarbia, de retour après sa blessure à la cheville et courant pour remplacer un Jay-Jay acclamé pour sa prestation d’ensemble.

BOUM ! EDOUARD S’EN SOUVIENDRA…

Deux minutes plus tard, Edouard Cissé, ayant pris en milieu droit la place de Dalmat pour débuter ce second match et replacé dans l’axe avec la sortie d’Okocha, ne se pose d’ailleurs pas de question : BOUM ! Une merveilleuse détonation résonne dans le Parc : il vient d’allumer une reprise de volée pétard de l’extérieur du pied droit, qui laisse Porato pantois (17e) !

1-1, les pendules sont remises à l’heure mais Monaco semble plus fringant, pour preuve sept minutes plus tard un coup-franc rapidement joué par le malin Gallardo pour Simone, centrant… pas pour Trézeguet, parti sous les cieux de la Juve, mais pour l’ex-Rennais Nonda sur lequel la Principauté compte, et avec juste raison : plat du pied de ce dernier et avantage Monaco (2-1).

Mais Paris allait se battre jusqu’au bout, à commencer par Yanovski, lancé par Robert et fauché dans la surface deux minutes plus tard. Fauché ? Non, estima Monsieur l’arbitre. Qu’importe ! Robert, à l’origine et à la conclusion d’une action, pique une tête bien captée par Porato (34e). Puis Robert encore y va d’une passe  » maline  » dans le dos de la défense monégasque, mettant Yanovski sur orbite. Le missile du grand Russe effleurera le poteau (38e)…

Da Costa ayant donné l’occasion à Letizi, gardien parisien de cette seconde rencontre, de briller dans les airs (40e), Christian (45e) puis Ducrocq (46e) tenteront le tout pour le tout, à l’image du dernier rush du milieu parisien finalement contré dans la surface. La messe était dite et la revanche sur la saison passée, obtenue face à Lyon, ne l’était pas face aux champions de France. Ces derniers l’avaient pour l’anecdote emporté 3-0 sur la pelouse du Parc à l’aller, avant de gagner 1-0 au retour.

Mais l’heure n’est pas à la rétro. Place au troisième match de la soirée entre Monégasques et Lyonnais. Que de belles affiches !

Réactions :

Talal El Karkouri : « C’est une bonne chose de retrouver notre public. Ce tournoi est important pour notre début de saison. Nous avons rencontré de bons clubs. Et nous commençons à trouver nos automatismes. Notre intérêt aujourd’hui c’est le jeu, le résultat n’est que secondaire. »

Sylvain Distin : « J’ai joué à gauche en première période et je n’ai vraiment pas l’habitude. C’est également la première fois que je jouais sur cette pelouse. Je l’avais foulée en 1993 en tant que ramasseur de balle un soir d’Europe, PSG – Real… La préparation physique se déroule très bien même si je suis très fatigué. Il y a un an j’évoluais en CFA et je m’entraînais trois fois par semaine, aujourd’hui c’est deux fois par jour ! »

Eric Rabésandratana : « Nous avons toujours le même état d’esprit. On travaille et les oppositions sont de plus en plus difficile. C’est très intéressant. Ces matchs permettent d’évaluer notre niveau de jeu et de se repérer sur le terrain. »

Peter Luccin : « Ça me fait plaisir de jouer dans une équipe ambitieuse. C’est un effectif de qualité et nous pouvons prétendre jouer les premiers rôles. C’est pour ça que je suis venu à Paris. Je compte donner le meilleur de moi-même sous la tunique du PSG et je ferai tout pour gagner car je suis une machine à gagner. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s