Lyon – PSG 1-2, 19/04/14, Coupe de la Ligue 13-14

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en qualité et taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2810/39764/album/lyon-paris-1-2/lyon-paris-1-2)

Samedi 19.04.2014, Coupe de la Ligue, finale à Saint-Denis, au Stade de France :
OLYMPIQUE LYONNAIS – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  1:2 (0:2)
– 78 489 spectateurs. Buts : Edinson Cavani, 4′, Edinson Cavani, 32′ sur penalty ; Lacazette, 56′.
L’Équipe du PSG : Nicolas Douchez – Christophe Jallet, Alex Costa, Thiago Silva, Maxwell Scherrer – Marco Verratti (Yohan Cabaye, 74′), Thiago Motta, Blaise Matuidi – Lucas Moura (Jérémy Ménez, 91′), Edinson Cavani, Ezequiel Lavezzi (Javier Pastore, 75′). Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissement à Marco Verratti.


Maillot utilisé (avec les sponsors additionnels de la Coupe de la Ligue) :

Maillot domicile 2013-14 (collection maillotspsg)
Maillot domicile 2013-14 (collection maillotspsg)

Billet :

1314_Lyon_PSG_CdL_billet


Photos :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en qualité et taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2810/39764/album/lyon-paris-1-2/lyon-paris-1-2)
Les parisiens avant le coup d’envoi : Jallet, Douchez, Alex, Cavani, Thiago Motta, Thiago Silva, Lucas, Verratti, Maxwell, Lavezzi et Matuidi (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en qualité et taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2810/39764/album/lyon-paris-1-2/lyon-paris-1-2)
Superbe déboulé de Maxwell qui évite la sortie de Lopes… (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en qualité et taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2810/39764/album/lyon-paris-1-2/lyon-paris-1-2)
… et sert Cavani… (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en qualité et taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2810/39764/album/lyon-paris-1-2/lyon-paris-1-2)
… qui ouvre le score, pour sa plus grande joie et celle de Lucas! (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en qualité et taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2810/39764/album/lyon-paris-1-2/lyon-paris-1-2)
Ezquiel Lavezzi déborde l’ancien parisien Bizevac (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en qualité et taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2810/39764/album/lyon-paris-1-2/lyon-paris-1-2)
Doublé de Cavani sur pénalty! Lopes est parti du bon côté mais ne pourra rien face au tir puissant de l’uruguayen… (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en qualité et taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2810/39764/album/lyon-paris-1-2/lyon-paris-1-2)
Passe de Thiago Mota (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en qualité et taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2810/39764/album/lyon-paris-1-2/lyon-paris-1-2)
Yohan Cabaye est entré à la place de Verratti en seconde mi-temps (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en qualité et taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2810/39764/album/lyon-paris-1-2/lyon-paris-1-2)
Le capitaine Thiago Silva peut soulever la quatrième Coupe de la Ligue du PSG! (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en qualité et taille d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2013/2810/39764/album/lyon-paris-1-2/lyon-paris-1-2)
Les parisiens peuvent savourer leur second trophée de la saison après le plus symbolique Trophée des Champions et avant le titre de champion qui leur semble promis (Ch. Gavelle)

Vidéos (les buts et le résumé ) :


Compte-rendu (lequipe.fr) :

Le PSG débute les festivités

A défaut de s’être hissé dans le dernier carré de la Ligue des champions, et avant un imminent deuxième sacre de rang en L1, le PSG a remporté la première coupe nationale de l’ère QSI en battant Lyon (2-1) grâce à un doublé de Cavani en première période.

Faute de grives, on mange des merles, dit le proverbe. Dans le cas du PSG, le merle a pris l’apparence d’une Coupe de la Ligue. Une dizaine de jours après son élimination face à Chelsea (3-1, 0-2) en Ligue des champions, le club de la capitale s’est adjugé ce trophée pour la quatrième fois de son histoire, samedi soir, aux dépens de Lyon (2-1), devenant ainsi le seul recordman de l’épreuve. Dans un climat tendu depuis la claque reçue à Stamford Bridge – et que le revers (0-1) concédé à Gerland en Championnat le week-end dernier n’a pas arrangé -, les joueurs de Laurent Blanc ont également redonné un peu de crédit à leur entraîneur. Alors qu’un certain flou entoure toujours son avenir, le technicien pourra s’enorgueillir d’avoir fait mieux que son prédécesseur Carlo Ancelotti. Même si le titre de champion de France n’est pas mathématiquement acquis, on voit mal ce qui pourrait empêcher le PSG de réaliser le premier doublé Championnat-Coupe de la Ligue de son histoire.

Le contact litigieux à l’origine du penalty du PSG semble avoir eu lieu à l’extérieur de la surface La réduction du score de Lacazette (56e) et la manière dont le PSG a subi par la suite en attestent : le club de la capitale n’a toutefois pas maîtrisé sa finale aussi bien que sa première période le suggérait. Cible des critiques depuis la blessure d’Ibrahimovic – et par ricochet depuis son repositionnement en pointe -, Edinson Cavani n’a eu besoin que de trois minutes pour retrouver l’efficacité qui semblait l’avoir abandonné ces dernières semaines. Suite à un très bon travail de Maxwell, l’international uruguayen a devancé la sortie de Lopes et inscrit le but qu’il avait manqué quasiment au même moment une semaine plus tôt à Gerland. Sur sa lancée, l’ancien Napolitain a profité d’un penalty pour doubler la mise juste après la demi-heure de jeu (32e). Problème : à l’origine de cette sentence, le contact litigieux entre Lucas et Lopes semblait avoir eu lieu à l’extérieur de la surface.

Paris a sanctionné le manque d’audace des Lyonnais

Les deux buts du PSG ont sanctionné le manque d’audace et d’imagination des Lyonnais. A l’exception de deux occasions pour Gomis en début de match (6e, 10e), l’OL n’est pas parvenu à sortir du plan de jeu que lui avait certainement imposé Rémi Garde. Comprendre : une grosse discipline tactique pour profiter du moindre contre. Lyon n’en a pas eu, et il a par conséquent fallu attendre une relance manquée de Thiago Silva et un effort solitaire de Lacazette (qui a résisté au retour d’Alex) pour relancer le suspense. Recroquevillés dans leur camp, les Parisiens ont peut-être repensé à ce moment-là au but du 3-0 manqué par Cavani à la 36e. Ils ont également tremblé lorsque Fakir s’est infiltré dans leur surface avant d’échouer dans le petit filet de Douchez (79e). S’ils ont mieux fini que les Parisiens – qui auraient toutefois pu refaire le break par Ménez (90e+ 3) -, les Lyonnais venaient de laisser passer leurs chances. Pour la quatrième fois en cinq finales, l’OL a laissé la Coupe de la Ligue lui échapper.

Réactions :

Blaise Matuidi (joueur du Paris-SG) : «Blaise Matuidi, quel sentiment prédomine après cette victoire en finale contre Lyon ? Le soulagement ?

On est content, satisfait. Vous avez beaucoup parlé cette semaine, mais voilà, les grandes équipes répondent présent, c’est ce que nous avons fait. On a répondu à toutes les personnes qui jettent tout après un match. Pour l’instant, on fait une très bonne saison. On a 79 points en Championnat, peu d’équipes dans l’histoire de la L1 ont réussi à atteindre ce total à six journées de la fin. Alors oui, on va dire que Paris a beaucoup investi, que c’est normal. Mais les matches, il faut les jouer, il n’y a pas de match facile, vous l’avez vu ce soir. On s’est battu tout au long de la saison. Ce soir, on est vraiment heureux d’avoir gagné cette Coupe. C’était l’objectif en début de saison d’avoir deux titres. Le Championnat est proche, on va aller le chercher et ça fera une très bonne saison du PSG. Si vous ne voulez pas le dire, nous on le dit et on vous le dit.

Plus que la satisfaction, vous semblez animés par un sentiment de revanche. Revanche contre qui ?

Contre nous-mêmes déjà. En Championnat, on était passé à côté face à Lyon. On avait encore en tête le match de Chelsea. Inconsciemment, on n’avait pas fait ce qu’il fallait. La meilleure des réponses, il fallait l’apporter ce soir.

Rassurez-nous, il y a de la joie quand même ?

Ah oui, énormément. On est heureux et fier pour tous ceux qui aiment le PSG. Mais je pense que ceux qui ont parlé, ils ont parlé avec le cœur, donc ce sont aussi des gens qui aiment le club. Ce soir, on est tous contents, on va faire la fête, mais on va aussi vite se remobiliser parce qu’il y a Evian mercredi. Il reste deux dernières marches pour faire une grande saison. On va les franchir.

Pour en revenir à cette finale face à Lyon, vous n’avez pas eu le temps de gamberger, si ?

C’était important de marquer vite. Dans l’ensemble, on a eu la maîtrise, on s’est procuré des occasions, on a mis des buts. C’est vrai qu’on s’est fait une petite frayeur, mais ça fait partie du foot. En face, il y avait une bonne équipe. Ce soir, il faut aussi dédier cette victoire à Ibra qui a perdu son frère. A cause de ça, il n’a pas pu être à nos côtés alors qu’il aurait voulu nous soutenir. On lui dédie cette victoire.

Une pensée pour Ibra, une pensée également pour Edinson Cavani, qui a été beaucoup critiqué ?

On n’a jamais douté de lui. C’est un grand attaquant, il a répondu présent aujourd’hui dans une finale de Coupe. Voilà, on est content d’avoir un buteur comme lui, tout simplement.

L’élimination face à Chelsea est-elle désormais digérée ?

Elle est oubliée et digérée. D’autres grandes équipes se sont fait sortir aussi, c’est la Ligue des champions… En début d’année, on vous avait dit que ce serait difficile. On a tourné la page. La Ligue des champions, ça sera pour l’année prochaine.»

Laurent Blanc (entraîneur du Paris-SG) : «Une finale c’est un honneur de la jouer au Stade de France mais il faut la gagner et on l’a fait. Cela a été difficile car Lyon a fait un bon match, surtout en deuxième période. J’avais dit aux joueurs qu’ils faisaient une très bonne saison mais qu’il fallait la couronner d’un titre. Il nous reste encore cinq matches en Championnat pour en accrocher un deuxième. La victoire vient aussi après une semaine difficile. C’est bien de voir des expressions joyeuses alors que les visages étaient plus tristes la semaine dernière.»

Sur la prestation de Cavani :

«Edinson est un buteur avec toutes les périodes difficiles que cela peut comporter. Comment pouvait- on douter qu’il ne puisse plus marquer de but ? Il fallait être patient et il l’a démontré de la meilleure des manières.»

Sur les Lyonnais :

«Ils doivent être déçus car ils ont fait une très bonne deuxième période. De là où je suis je vois une faute (sur le penalty). Je ne vais pas rentrer dans une polémique ce soir. Je pense que jusqu’à la 53e minute, on avait fait un match correct. Ensuite, les Lyonnais ont cru en leurs chances mais notre victoire n’est pas imméritée.»

Sa situation personnelle :

«Le foot est un sport collectif. Je ne raisonne qu’en termes collectifs et ce soir c’est encore le cas. Ma joie c’est pour le club, les dirigeants, le staff et les supporters.»


Le stade :

Le Stade de France
Le Stade de France

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s