Sochaux – PSG 1-2, 12/12/04, Ligue 1 04-05

Débordement de Bernard Mendy

Dimanche 12.12.2004, Championnat de France, Ligue 1, 18e journée (11e place) à Montbéliard, au Stade Auguste-Bonal :
F.C. SOCHAUX-MONTBÉLIARD – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:2 (0:2)
– 17 209 spectateurs. Buts : Pedro Pauleta, 24′, Pedro Pauleta, 41′ ; F.Dos Santos, 74′.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Stéphane Pichot, Hélder Cristóvão, José-Karl Pierre-Fanfan, Bernard Mendy – Fabrice Pancrate, Lorik Cana, Charles-Édouard Coridon, Édouard Cissé (Branko Bošković, 87′) – Reinaldo da Cruz (Jean-Michel Badiane, 61′), Pedro Pauleta (Daniel Ljuboja, 83′). Entraîneur : Vahid Halilhodžić.
Avertissements à Lorik Cana, Édouard Cissé, Hélder Cristóvão, Bernard Mendy, Pedro Pauleta et José-Karl Pierre-Fanfan.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 2004-05 (collection http://maillotspsg.wordpress.com)
Maillot extérieur 2004-05 (collection MaillotsPSG)

Billet  :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

La joie de Pauleta après son but
La joie de Pauleta après son but (Ch. Gavelle)
Stéphane Pichot
Stéphane Pichot (Ch. Gavelle)
José-Karl Pierre-Fanfan
José-Karl Pierre-Fanfan (Ch. Gavelle)
Débordement de Bernard Mendy
Débordement de Bernard Mendy (Ch. Gavelle)
Les supporters parisiens
Les supporters parisiens (Ch. Gavelle)

Vidéo (le but de Pauleta) :


Compte-rendu (Loïc Prigent, PSG.fr) :

Un autre visage

Nous avions quitté un PSG malade, abattu, déçu… Mais ce soir les Parisiens ont prouvé qu’ils savaient rebondir. Paris a fait le jeu, Paris s’est créé des occasions, et Paris a marqué. Par deux fois, Pauleta a fait parler la poudre, et ainsi offert trois points précieux à son équipe. Santos a bien essayé de redonner espoirs aux Sochaliens, mais cette victoire Paris la voulait, alors Paris l’a prise.

Touchés en plein cœur par une élimination douloureuse en Champions League, les Parisiens ont réalisé un superbe sursaut d’orgueil, face à une formation sochalienne pourtant sûre de ses forces. Sur une belle ouverture de Cana, puis avec l’aide de Reinaldo, Pauleta a ajouté deux buts à son compteur et permis ainsi au PSG de sonner la révolte. Sochaux n’a réagit qu’en fin de match. Pendant quelques minutes, Paris a eu chaud, la défense a plié, mais n’a jamais rompu.

Vahid Halilhodzic en tribune, Boubacar Sarr sur le banc, Helder en défense centrale et Mendy à gauche… C’est un PSG profondément remanié qui fait son entrée sur la pelouse du Stade Bonnal. A noter également le placement de Cissé en milieu récupérateur pour palier la blessure de Modeste M’Bami. Une réorganisation qui ne semble pas perturber les Parisiens qui se créent rapidement la première occasion sur un centre de Pancrate, contré juste devant Coridon par la défense sochalienne (1e).

Sochaux peine à imposer son jeu. Les joueurs de la capitale en profitent pour s’infiltrer dans les espaces. Ici, c’est Pichot qui mène l’attaque. Sa passe vers Pancrate est contrée et revient dans le pied de Coridon qui tire sur le portier local à bout portant (15e). Les hommes de Guy Lacombe réagissent alors, et s’approchent peu à peu de la surface Rouge et Bleu, mais chaque fois la défense sort rapidement et met fin à leurs offensives.

Pourtant sur cette ouverture de Menez, Santos n’est pas loin de trouver la solution. Mais Pierre-Fanfan s’est jeté et contre le tir de l’international tunisien (22e). Dans la foulée, le PSG repart de l’avant. Cana récupère le ballon à 30 mètres du but de Teddy Richert, lève la tête et lobe toute la défense d’une passe lumineuse pour Pauleta. Le Portugais réalise un superbe contrôle poitrine, avant de crucifier le gardien montbéliard (24e). Paris mène à la marque !

La réussite a choisi son camp

Fort de son but, le PSG continue d’attaquer. Et ce tir trop croisé de Pauleta (26e), suivi d’une belle frappe lointaine de Pancrate (31e), ne sont pas loin d’aggraver le score. Le coach sochalien décide alors de faire entrer un attaquant pour dynamiser son équipe (Ilan, 38e). Mais cela n’impressionne pas les joueurs de Vahid Halilhodzic qui attaquent régulièrement à quatre devant le but adverse.

Repoussé une première fois, le quatuor Coridon-Reinaldo-Pauleta-Pancrate presse et intercepte un nouveau ballon devant les seize mètres sochaliens. Pauleta transmet à Pancrate. Le milieu droit accélère et centre pour Reinaldo. Contrôle, regard, passe… Pauleta surgit, met la tête et fait encore trembler les filets de Richert (42e). Monsieur Bré indique le chemin des vestiaires sur ce score de 2-0, et pour la première fois depuis longtemps, Paris mène à la pause.

Guy Lacombe fait alors entrer Oruma pour la deuxième période et le pari s’avère rapidement payant. Le meneur de jeu sochalien lance d’abord Isabey qui perd son duel face à Letizi (46e), avant de récupérer un ballon très dangereux dans la surface Rouge et Bleu. Heureusement pour les Parisiens la frappe est complètement manquée (51e). Les Parisiens qui croient l’orage passé vont alors avoir très chaud. Sochaux bénéficie d’abord d’un penalty, concédé par Badiane. Mais ce soir, la réussite a choisi son camp et Ilan trouve le poteau de Lionel Letizi (64e).

Les Sochaliens vont toutefois réussir à réduire l’écart. Sur un centre de Zaïri, Santos monte plus haut que Pierre-Fanfan et bat Letizi de la tête (74e). Il faudra ensuite un sauvetage exceptionnel du portier Rouge et Bleu face à Mathieu, pour repartir avec les trois points (94e). Trois points mérités au vu de la prestation des Parisiens, même s’ils ont souffert en fin de match. Et surtout une victoire, importante psychologiquement, qui permet au PSG de remonter au classement, avant la réception de Metz, samedi prochain. En attendant le PSG peut souffler et profiter de sa semaine pour se remettre de tous ces événements.

Réactions :

Vahid Halilhodzic (Entraîneur du PSG)
« Nous avons prouvé ce soir que le PSG n’était pas mort. Nous avons passé un moment très délicat, après l’élimination face au CSKA Moscou, mais le groupe s’est rapidement ressoudé mentalement. Nous avons également retrouvé notre présence physique, qui nous avait fait défaut contre Moscou. Nous sommes donc très heureux de ce résultat. C’est un nouveau championnat qui débute pour le PSG. »

Pedro Pauleta (Attaquant du PSG)
« Après une semaine difficile pour nous, pour le président et pour nos supporters aussi, ce résultat était très important. J’ai également une pensée pour modeste (M’Bami), qui ne peut pas être avec nous en raison de sa blessure. Mes deux buts me font énormément plaisir, mais il m’importe surtout de sortir le PSG de sa situation actuelle. »

Romain Pitau (Milieu de terrain de Sochaux)
« Nous nous sommes mis en difficulté en première période. Coridon nous a d’ailleurs énormément posé problème en se plaçant constamment dans notre dos. Puis nous nous sommes bien repris et nous aurions peut-être même pu égaliser, mais nous n’avons pas su gérer le match comme il fallait. De son côté, le PSG a fait preuve d’orgueil et a facilement trouvé le décalage dans les espaces. »

Lorik Cana (Milieu de terrain du PSG)
« Nous avons vécu un début de championnat difficile, suivi d’un creux avec notre dernier match face à Moscou. Là nous avons réalisé une bonne première période, avant de se relâcher un peu. C’est un résultat important qui nous apporte une petite bulle d’air, avant la suite. »

Bernard Mendy (Défenseur du PSG)
« Je souhaite dédier cette victoire à tous nos supporters, car même s’ils nous ont sifflés contre Moscou, je suis certain qu’ils ont toujours été derrière nous. Je pense aussi à Modeste, que j’associe à ce bon résultat. »


Le stade  :

Le stade Auguste-Bonal
Le stade Auguste-Bonal

 


Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s