PSG – Lyon 2-1, 19/03/17, Ligue 1 16-17

Dimanche 19.03.2017, Championnat de France, Ligue 1, 30e journée (2e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – OLYMPIQUE LYONNAIS 2:1 (2:1)
– 47 253 spectateurs. But : Lacazette, 6′, Adrien Rabiot, 34′, Julian Draxler, 40′. Arbitre : M. Turpin.
L’équipe du PSG : Kevin Trapp – Serge Aurier, Marcos Marquinhos, Thiago Silva, Maxwell Scherrer – Marco Verratti (Thiago Motta, 89′), Adrien Rabiot, Javier Pastore (Lucas Moura, 79′) – Ángel Di María, Edinson Cavani, Julian Draxler (Blaise Matuidi, 54′). Entraîneur : Unai Emery.
L’équipe de Lyon : Lopes – Rafael, Yanga-Mbiwa, Diakhaby, Morel – Gonalons, Tolisso – Valbuena (Ghezzal, 64′), Fekir, Depay (Cornet, 77′) – Lacazette (Darder, 52′). Entraîneur : Genesio.
Avertissements : Rabiot, 16′, Cavani, 20′, Gonalons, 64′.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 16-17
Maillot domicile 16-17

Photos du match :

Serge Aurier devance Delpy (Ch. Gavelle)
Offensive de Julien Draxler (Ch. Gavelle)
Marco Verratti à la baguette (Ch. Gavelle)
Javier Pastore aura distillé deux passes décisives (Ch. Gavelle)
Lopes, ici face à Serge Aurier, aura été sollicité en seconde mi-temps mais aura tenu bon (Ch. Gavelle)
Le tifo en tribune Auteuil (Ch. Gavelle)

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris s’accroche

Le PSG reçoit l’Olympique Lyonnais ce dimanche à 21h dans le cadre de la 30ème journée de Ligue 1. Dans la foulée d’un excellent Pastore qui a su retourner la rencontre après le but précoce de Lacazette, Paris a gagné un match surtout intéressant avant la pause. Le PSG est toujours à trois points de Monaco.

Le match :

Alors que les supporters ont fait passer leurs messages, le PSG donne le coup d’envoi et Paris part très fort dans ce qui ressemble à un 4-2-3-1. Pastore décale Draxler qui contrôle et se met en position de frappe mais Lopes capte (2e). Après ce gros début, l’OL se met en place et empêche peu à peu le PSG de jouer, au point d’obtenir le premier corner du match par Fekir (6e). Sur celui-ci, Depay trouve Rafael au premier poteau qui dévie et Lacazette devance Maxwell au second pour l’ouverture du score (0-1, 6e).

Paris est un peu sonné par ce but rapide et venu de nulle part, concédant un nouveau corner. Sur celui-ci, Trapp est battu mais Maxwell sauve sur la ligne (9e) ! Paris répond par un contre et Draxler surgit au second poteau sur un centre de Di Maria mais il n’attrape pas le cadre (10e). Paris doute clairement et Aurier concède un nouveau corner, enfin repoussé tranquillement (12e). Le latéral ivoirien se fait ensuite mal sur un tacle et Paris concède un nouveau corner, signe d’un PSG qui souffre (14e). Le PSG s’offre un énorme contre mais Rabiot rate sa reprise et découpe Tolisso (16e). Paris reprend enfin le ballon mais Di Maria est repris dans la surface puis Aurier, boitillant, coupe un gros contre devant Depay (19e). Le latéral est encore devant pour centrer et forcer Rafael à concéder le premier corner parisien, qui ne donnera rien (20e).

Paris pose peu à peu son jeu mais les occasions sont encore rares alors que l’OL défend désormais très bas sur le terrain (27e). Rabiot tente sa chance de loin sur une frappe mais n’attrape pas le cadre (28e). Maxwell puis Di Maria forcent l’OL à concéder des corners mais cela ne donne rien (31e). Le PSG va finalement égaliser d’une action collective royale : une deux entre Pastore et Di Maria dans la surface puis centre en retrait au second pour Rabiot qui conclut de près (1-1, 34e).

Paris pousse et Aurier enflamme le côté gauche avant de voir son centre au cordeau être capté (36e). Lyon souffre et Draxler centre dans les 6m mais la défense rhodanienne repousse comme elle peut (37e). Lopes se montre ensuite sur une sublime frappe enroulée de Di Maria que le goal portugais sort du bout des gants (37e). Alors que Paris est très dangereux sur un corner, le contre part à mille à l’heure mais Depay se loupe dans son un contre un face à Trapp, parfaitement sorti (39e). Le PSG punit immédiatement l’OL d’une nouvelle action limpide : Maxwell décale Pastore dans la surface qui trouve Draxler au point de penalty. L’Allemand est redoutable et aligne Lopes sans contrôle (2-1, 40e).

En 6 minutes, Paris a retourné le match et Lyon tente de repartir de l’avant. Pastore fait toutefois bien mal en contre mais sa talonnade dans la surface ne trouve pas Cavani (45e+1). A la mi-temps de ce match aussi ouvert qu’agréable, le PSG mène 2-1 après avoir été mené. Paris a su réagir et Pastore a fait le reste.

Au retour des vestiaires, rien ne change mais Silva repousse vite un premier bon centre qui montre d’autres ambitions côté OL (46e). La partie est toujours aussi alerte et le PSG comme l’OL loupent des bons coups avec ds mauvaises passes. La plus belle occasion est pour Fekir qui reprend un centre repoussé par Trapp, au-dessus (50e). Le coaching se met immédiatement en place avec Lacazette sorti pour Darder (52e) et Draxler remplacé par Matuidi (54e). Paris un peu plus long mais Pastore puis Di Maria sont trop courts pour contrôler sur ces ouvertures (52e, 55e). Paris a globalement le ballon et fait soufffir une équipe lyonnaise proche de la rupture mais l’OL ne craque pas, parfois sauvé de peu (60e). Quand Pastore réussit une superbe louche pour Cavani, l’Uruguayen ne cadre pas son lob (62e).

Paris ne marque pas le but du break et Lyon reste légèrement menaçant, faisant d’ailleurs entrer Ghezzal pour Valbuena avec pour but de recoller au score (65e). Paris a des opportunités sur corner mais la tête de Thiago Silva passe au-dessus (66e). L’équipe d’Emery laisse désormais venir son adversaire et attend dans son camp, prêt à contrer (68e). Un faux rythme s’installe et le PSG s’installe dedans puisqu’il ne parvient plus à contrer, seulement à défendre (71e). Peu à peu, Paris reprend de la maîtrise et fait reculer l’OL : Maxwell est trouvé côté gauche, il sert en retrait Di Maria qui contrôle puis frappe de façon croisée mais n’attrape pas le cadre (75e).

A dix minutes de la fin, le PSG n’est toujours pas à l’abri et Emery sort Pastore pour Lucas (79e). Paris recule et concède des corners, à l’image d’un centre de Cornet repoussé en corner (82e). Les erreurs sont assez nombreuses des deux côtés et Cavani récupère un ballon haut, il lance Matuidi vers le but mais la frappe des 20m du gaucher est bien loin du cadre (84e). Paris joue aussi parfois très bien et Lucas est trouvé seul côté droit mais son centre est en retard pour Cavani alors que le 3-1 tendait les bras (88e). Paris se fait aussi des frayeurs sur des ballons qui traînent, en plus de mal jouer certains coups et de rendre les ballons de façon bête.

Paris s’impose finalement 2-1, avec une mi-temps endiablée et une très molle.

L’impact au classement :

Monaco, 71 points (+61)
Paris SG, 68 points (+39)
Nice, 64 points (+24)

Réactions :

Javier Pastore :

Heureux en meneur de jeu ?
«Oui, j’ai joué aujourd’hui dans une position que j’aime beaucoup, derrière les trois attaquants, et je me suis senti très bien dans le match. J’ai touché beaucoup de ballons en première mi-temps pour donner des passes et c’est bien qu’on ait gagné pour aller chercher ce titre cette année.»

Un 4-2-3-1 imaginé dès le départ ?
«On avait déjà travaillé ce système dans la semaine, c’est le même que celui dans lequel j’ai joué la Supercoupe contre Lyon lors du premier match de l’année et la même position que lors des trois matches avant de me blesser (fin août). C’est une position à laquelle le coach aime beaucoup me faire jouer et c’est allé bien.»

De la pression avec la victoire de Monaco ?
«Oui mais c’est vrai à tous les matches, pas seulement ce soir. On sait que les autres équipes jouent pour essayer de gagner des matches contre Monaco et c’est normal qu’ils marquent beaucoup de buts, ils ont des grands joueurs et sont très bien devant. Mais on ne peut pas arrêter, on doit gagner tous les matches qui restent pour essayer de gagner le titre.»

Le titre, une responsabilité individuelle ?
«Oui, je sens une responsabilité car j’ai perdu beaucoup de matches cette année vu que je ne pouvais pas jouer. Ce n’était pas sympa pour moi et, maintenant, à chaque match que je vais jouer, je vais essayer d’être décisif pour aider l’équipe car je n’ai pas joué beaucoup.»

Adrien Rabiot :

Un match important à gagner :
«Ils ont bien entamé la rencontre, on a fait quelques erreurs et pertes de balles, on s’est mis dedans et c’était un but important (le sien). En deuxième mi-temps, on a plus maîtrisé notre sujet, on était vraiment bien dans la rencontre et je pense qu’ils ont aussi payé leur match de jeudi mais c’est bien, on a retrouvé quelque chose de bon. Il ne faut pas lâcher parce qu’on sait que Monaco prend des points devant et c’était important de gagner. C’était un match pas facile et on est contents. On a fait un bon travail.»

Une rencontre pour se relancer :
«C’est un tout, on sait qu’il y a pas mal de gens qui ont été déçus, en colère, et nous les premiers. On a un championnat, la Coupe de la Ligue et il faut vite se relancer. On aura besoin du public à chaque fois qu’on va jouer ici. C’est important, on n’a jamais perdu ici, seulement fait des matches nuls, et c’est aussi grâce au public. On en aura besoin et il faut continuer comme ça.»

La fin de saison :
«On a été éliminés de la Champions League, c’est vrai que c’était un objectif important mais le premier objectif reste le championnat. Cela va être serré jusqu’à la fin, avec des matches à la lutte comme ça, mais il faut le faire. Il y a une finale de Coupe de la Ligue qui est belle à jouer aussi et on veut aussi le titre en Coupe de France. C’est une belle fin de saison et on aura besoin de tout le monde.»

Un but important :
«Sur les deux buts, Flaco (Pastore) fait un travail énorme. Cela part de loin mais il faut retrouver une dynamique et un travail d’équipe. Le coach est là pour nous le rappeler.»


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Une réflexion au sujet de « PSG – Lyon 2-1, 19/03/17, Ligue 1 16-17 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s