Rennes – PSG 1-1, 04/06/77, Division 1 76-77

Samedi 04.06.1977, Championnat de France, Division 1, 37e journée (9e place)
à Rennes, au Stade de la Route de Lorient :
STADE RENNAIS F.C. – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:1 (0:0)
– 5 258 spectateurs. Buts : Jean-Pierre Tokoto, 51′, Guermeur, 68′ sur penalty.
L’Équipe du PSG : Michel Bensoussan – Thierry Morin, Jacques Novi, Éric Renaut, Dominique Lokoli – Jacky Laposte, Jean-Pierre Tokoto, Lionel Justier – Philippe Redon, François M’Pelé, Mustapha Dahleb. Entraîneurs : Pierre Alonzo et Ilja Pantelić.


Maillot sans doute utilisé, en version été :

Maillot extérieur 1976-77
Maillot extérieur 1976-77

Compte-rendu (France Football) :

L’adieu de Pokou

« Je vous avais dit de vous méfier. Depuis le début du match, Pokou ne cherchait qu’une occasion d’obtenir un penalty Je vous l’ai répété à la mi-temps, mais cela n’a pas suffi. » L’homme qui parle ainsi c’est Pantelic. Sans être trop severe, le ton est ferme.

Lokoli essaye de prendre la défense de Novi : « Ecoute, Panto, ce n’est tout de même pas notre faute si l’arbitre s’est laissé abuser. Pour nous, il n’y a pas faute. Pokou s’est laisse tomber, on n’y peut rien. »

Eternelle discussion d’après match lorsqu’un but est marqué dans des conditions litigieuses, et il faut bien admettre que ce penalty accordé à Pokou pour une fauve de Novi fait partie de celles là. A l’évidence, l’Ivoirien avait perdu la balle lorsque Novi le bouscula. Encore fallait-il que le Parisien ne fasse pas ce geste. C’est la raison pour laquelle Panteltc avait raison de faire ces remontrances. L’ancien gardien du P S -G allait même plus loin : « Lorsque nous avons marqué notre but, il devait être suffisant pour que nous remportions la victoire. »

Les Rennais ne s’étaient montrés jusque-là guère mordants. Jamais ils n’avaient su accélerer le rythme, et trois joueurs seulement échappaient à le critique : Marchand, Guermeur et Hiard. Ce dernier avait même fait preuve d’un bien grand talent lorsque, pris à contre-pied par M’Pelé, il avait réussi quand même à détourner l’essai du centre avant parisien. Mais, ce n’est pas d’aujourd’hui qu’on connait les qualités de l’ancien gardien international junior devenu titulaire à part entière dans l’équipe rennaise.

Mais tous pourtant auraient aimé offrir une dernière victoire à leur public. Là encore, il faut avancer le nom de M. Di Bernardo. Sur une ouverture précise de Marchand, un jeune qui progresse terriblement en cette fin de saison, Alain Bernard fit preuve de promptitude et d’opportunisme en marquant à ras de terre. L’arbitre indiqua le centre du terrain, mais après consultation de son juge de ligne, il revint sur sa décision. Imaginez un peu le chahut qu’un tel changement d’idée entraina…

C’est Pokou lui même qui se chargea de calmer le public, avant d’effectuer un tour d’honneur qu’il fit au milieu d’une ribambelle de gamins chagrinés de perdre leur idole. Pour tous ces jeunes en effet le départ de Pokou, c’est l’exemple de tout ce qui est imaginable en football qui s’envole ainsi.


Le stade :

Vue aérienne du stade de la Route de Lorient
Vue aérienne du stade de la Route de Lorient

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s