Nice – PSG 3-1, 30/04/17, Ligue 1 16-17

Dimanche 30.04.2017, Championnat de France, Ligue 1, 35e journée (2e place) à Nice, au Stade Allianz-Riviera :
O.G.C. NICE – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  3:1 (1:0)
– 33 190 spectateurs. Buts : Balotelli, 26′ ; Ricardo Pereira, 48′, Marcos Marquinhos, 64′, Donis, 90’+2. Arbitre : M. Buquet.
L’équipe du PSG : Kevin Trapp – Serge Aurier (Adrien Rabiot, 65′), Marcos Marquinhos, Thiago Silva, Maxwell Scherrer (Thomas Meunier, 46′) – Marco Verratti, Thiago Motta, Blaise Matuidi – Ángel Di María, Edinson Cavani, Julian Draxler (Lucas Moura, 78′). Entraîneur : Unai Emery.
L’équipe de Nice : Cardinale – Souquet, Baysse, Dante, Dalbert – Koziello (Obbadi, 84′), Seri – Ricardo Pereira, Belhanda, Eysseric (Donis, 75′) – Balotelli (Le Bihan, 78′). Entraîneur : Favre.
Avertissements : Dalbert, 21′, Seri, 41′, Thomas Meunier, 52′, Julien Draxler, 58′, Edinson Cavani, 59′.
Expulsions : Thiago Motta, 90′, Ángel Di María, 90’+4.


Maillot utilisé :

Troisième maillot 2016-17

Photos du match :

Marco Verratti à la lutte (Ch. Gavelle)
Julian Draxler (Ch. Gavelle)
Angel Di Maria balle au pied (Ch. Gavelle)
Thomas Meunier à l’offensive (Ch. Gavelle)
Marquinhos, qui sera le seul buteur parisien du match (Ch. Gavelle)

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris perd son titre sur la Côte d’Azur

Le PSG défiait l’OGC Nice ce dimanche à 21h à l’occasion de la 35e journée de Ligue 1 et les Parisiens se sont inclinés 3-1 sur la Côte d’Azur, finissant même à 9 après des coups de sang de Motta et Di Maria. En difficulté sur les contres niçois, le PSG a logiquement perdu le match, mais aussi son titre.

Le match :

Les deux équipes entrent sur le terrain dans un stade plein et coloré, grosse ambiance à Nice. Le PSG donne le coup d’envoi et prend la balle, tentant de construire. Nice montre vite un pressing haut mais Paris répond par un bon débordement côté gauche, conclu par un hors-jeu de Maxwell (2e). Les deux équipes pressent très fort et veulent récupérer haut mais le niveau technique est élevé. La 1e occasion est parisienne avec Di Maria qui envoie Cavani au but. Cardinale sort bien et isole l’Uruguayen qui rend à Di Maria. Ce dernier frappe et Cardinale repousse puis Baysse dégage devant Cavani, pressant (5e). Paris pousse et fait mal à Nice, forçant Souquet à dégager en corner sur un centre (8e). Nice répond sur un contre conclu par une frappe de Dalbert déviée en corner par Aurier (10e).

Après ces gros débuts parisiens, le jeu s’équilibre et Nice reprend un peu le ballon (14e). M. Buquet oublie aussi une faute d’Aurier sur Dalbert sur un contre (15e) mais le match est bien lancé. Paris est encore trs dangereux sur un corner que Cavani coupe au premier poteau mais Seri repousse devant la ligne (17e). Nice est aussi intéressant sur coup-franc mais la reprise de Balotelli s’envole (20e). La partie est très équilibrée mais la partie bascule sur une action limpide : Ricardo Pereira remonte tout le côté droit et sert Balotelli devant la surface à 20m. Il se débarrasse de Verratti et frappe du gauche au ras du poteau (1-0, 25e). C’est très bien payé et le PSG se retrouve mené contre le cours du jeu. Pour autant, le PSG réagit et Di Maria envoie une demi-volée de peu au-dessus (28e). Le match se chauffe, à l’image d’un duel bouillant entre Baysse et Cavani (29e).

Ce but a globalement coupé les ailes du PSG qui peine à repartir de l’avant alors que le Gym est en pleine forme et fait mal dans l’impact. Di Maria tente bien sa chance de loin mais c’est hors-cadre (35e). Le bateau parisien tangue et c’est Thiago Silva qui doit dégager en pleine surface devant Souquet (39e). Le PSG peine à se mettre en position mais Draxler arrive à décaler Verratti aux 18m : il frappe mais est contré et Motta ne cadre pas la reprise (45e). A la pause, le PSG est mené 1-0 malgré un très bon début, Paris ayant été pris à revers sur un contre rapide des Niçois.

A la pause, Meunier remplace Maxwell, blessé, Aurier passe à gauche et le PSG tente de repartir, jouant très haut. Problème, le PSG est cueilli à froid directement : Belhanda récupère dans ses 30m, le ballon remonte jusqu’aux 25m du PSG et Ricardo Pereira envoie une frappe envelopée du gauche dans la lucarne opposée (2-0, 48e). Le PSG tente de se relancer mais Di Maria bute sur Cardinale, seul, alors que Cavani était hors-jeu (51e). Nice attend derrière et Dalbert découpe Draxler dans la surface sans que l’arbitre ne dise rien (57e) ! C’est seulement un corner que botte Di Maria et Cavani coupe au 1er poteau mais Cardinale repousse sur la ligne (58e). Le ton monte sur le terrain et Cavani bouscule même Favre sur un contre (59e).

Les Parisiens sont très nerveux et multiplient les fautes, à l’image d’un Matuidi qui vient cartonner un Balotelli provoquant (60e). Seri tente sa chance directement et Trapp doit repousser sur sa ligne (62e). Contre toute attente, le PSG se relance : Di Maria tire un bon corner et Thiago Silva reprend d’une belle tête que Marquinhos dévie légèrement et qui trompe Cardinale (2-1, 64e). Le match vient de changer et le PSG réussit une superbe action collective à 5, malheureusement mal conclue dans les 6m avec un centre qui ne trouve personne (66e). Paris pousse et obtient un corner. C’est repoussé et Meunier tente sa frappe du gauche maris Cardinale capte sur la ligne (70e).

Le PSG accule désormais Nice et Meunier centre encore, obtenant un nouveau corner (75e). Sur celui-ci, c’est un nouveau miracle de Cardinale sur la ligne suite à une tête piquée de Thiago Silva (76e). Nice tente bien de relancer mais n’y arrive pas et un nouveau corner est obtenu, mais repoussé (81e). S’ils souffrent, les Aiglons concèdent peu d’occcasions et le temps s’écoule, à l’image d’une nouvelle sortie appropriée de Cardinale (82e). Meunier gâche une belle situation d’une frappe de loin hors-cadre (84e). Lucas fait encore pire sur un centre au second poteau quand il croise trop une volée, seul (85e). Peu à peu, Paris s’use et Nice respire mieux, à l’image d’un coup-franc de Di Maria facilement repoussé (90e). Sur cette action, Baysse et Motta se chauffent alors que le ballon est parti et l’Italien donne un coup de tête, récoltant un rouge logique et illustrant très bien la nervosité parisienne du jour. Le match reprend, Le Bihan déborde côté droit facilement et centre au second poteau pour Donis qui conclut de près (3-1, 92e). Paris prend même un second carton rouge quand Di Maria découpe Souquet et rejoint logiquement les vestiaires avant les autres (94e)…

Nice s’impose finalement 3-1 dans un match très tendu où le PSG a montré plus de nervosité que de caractère. Paris a probablement perdu son titre tandis que Nice l’a offert à l’AS Monaco, son rival local.

L’impact au classement :

Monaco : 83 pts (+ 66) ( 1 match)
PSG : 80 pts (+ 46)
Nice : 77 pts (+ 30)

Réactions :

Unai Emery :

Une grosse désillusion ?
«Le résultat oui. L’équpe méritait plus. Il s’est passé quelque chose : Nice a fait une bonne prestation, a joué sans la possession mais dans les transitions, a été bon. Nous, on a essayé d’égaliser. L’esprit de l’équipe était bon mais la motivation de Nice, la pression sur notre axe, sur Thiago Motta et Verratti. On aurait pu gagner.»

Un titre de champion de France perdu ?
«C’est vrai que nous avons perdu trois points importants et Monaco va très bien. Nous avons la chance de pouvoir continuer à pousser. On a perdu une bonne opportunité. on va essayer de gagner toutes les rencontres encore en jeu. Mais c’est un résultat dur pour nous.»

Le PSG sorti mentalement de son match ?
«Je ne crois pas. L’équipe a bien commencé. On a bien attaqué. Si on avait marqué en premier, le match aurait été différent. On aurait dû jouer avec plus de tranquillité. Nous avons maîtrisé le match. Il y a un penalty très clair sur Draxler. On a eu les occasions pour remonter à 2-2 mais Cardinale a été très bon. A 2-2, le match aurait aussi changé.»

Objectif deuxième place ?
«J’ai parlé toute la saison du bon parcours de Nice. On doit maintenir notre deuxième place et essayer de pousser pour chercher Monaco tant que l’on peut.»

Marquinhos :

Nice meilleur que le PSG ce soir ?
«Oui, je pense. On a eu la possession du ballon mais cela ne veut rien dire. On n’a pas créé d’occasions, on marque sur un corner. Notre jeu n’a pas été en place aujourd’hui. Pour le titre, c’était déjà difficile, c’est très dur maintenant.»

Fini pour le titre ?
«On ne va quand même pas lâcher, c’est clair. Mais la saison est dure, on a aussi perdu des points en début de saison. Il fallait qu’on gagne ce soir pour maintenir la pression sur Monaco. On a perdu donc ça va être très dur.»

Le match :
«Nice a très bien attaqué ce match, de façon très agressive sur le ballon. On avait la possession mais on ne se créait pas d’occasions. Et si on veut gagner, on doit créer des occasions et faire beaucoup plus que ça.»

Marco Verratti :

Le match :
«On a bien commencé. Sur leur première frappe, ils ont marqué. En deuxième mi-temps, on a été meilleur, on a eu des occasions. Mais on prend un troisième but en fin de match… C’est le football. Ils ont tiré trois fois, marqué trois fois.»

Un titre perdu ?
«Mathématiquement, non. On va essayer de gagner les trois derniers matchs. C’est très compliqué mais on va jouer jusqu’au bout… On a aussi Nice derrière, on ne peut pas mal finir. Il nous reste des matches très importants. Une finale, il faut jouer à fond.»

Les échecs face aux grosses équipes cette saison :
«C’était toujours des matchs difficiles. Je ne sais pas… A Monaco, on n’avait pas bien joué. A domicile, on mène 1-0 jusqu’à la fin de match. Je pense qu’aussi dans le football il faut un peu de chance. Aujourd’hui, tout était en faveur de Nice. Une saison ratée si Paris n’est pas champion ? On n’a pas réalisé ce qu’on avait en tête en début de championnat. Je pense que l’équipe a grandi. Je me sens meilleur cette année. Monaco a fait un très grand championnat, va finir avec 95 points en gagnant tout.»

Que faut-il changer ?
«C’est difficile. Le club, le coach peuvent répondre mieux que moi. On va démontrer sur le terrain qu’on veut tout donner. C’est difficile après quatre ans de toujours confirmer. On a mal débuté, on pensait que ça serait plus facile mais on a perdu des points. En 2017, on a de très bons résultats à part le match à Barcelone. Je ne sais pas ce qu’il faut faire mais je suis prêt à tout pour gagner ici.»


Le stade :

Le stade de l’Allianz Riviera

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s