Lorient – PSG 1-2, 12/03/17, Ligue 1 16-17

Dimanche 12.03.2017, Championnat de France, Ligue 1, 29e journée (2e place) à Lorient, au Stade du Moustoir (Yves-Allainmat) :
F.C. LORIENT – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  1:2 (0:1)
– 13 643 spectateurs. Buts : Jeannot, 28′ csc ; Christopher Nkunku, 52′, Ciani, 68′. Arbitre : M. Chapron.
L’équipe du PSG : Kevin Trapp – Thomas Meunier (Serge Aurier, 81′), Marcos Marquinhos, Thiago Silva, Layvin Kurzawa – Christopher Nkunku, Adrien Rabiot, Javier Pastore – Ángel Di María, Edinson Cavani, Julian Draxler (Hatem Ben Arfa, 88′). Entraîneur : Unai Emery.
L’équipe de Lorient : Lecomte – Moreira, Peybernes, Ciani, Le Goff – Moukandjo, Wakaso, Mvuemba (Hamel, 86′), Philippoteaux – S.Marveaux, Jeannot (Aliadière, 58′). Entraîneur : Casoni.
Avertissements : Moreira , 72′, Nkunku, 75′, Peybernes, 83′.


Maillot utilisé :

Troisième maillot 2016-17

Photos du match :

Les Parisiens avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle)
Javier Pastore (Ch. Gavelle)
Angel Di Maria devance un Lorientais (Ch. Gavelle)
Christopher Nkunku, qui inscrira le second but parisien (Ch. Gavelle)
Edinson Cavani (Ch. Gavelle)
Le parcage parisien (Ch. Gavelle)

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

pas brillants mais solides

Le PSG se déplaçait à Lorient à l’occasion de la 29e journée de Ligue 1 et les Parisiens se sont imposés 2-1 en Bretagne grâce à un contre son camp de Jeannot et un but de Nkunku. Paris a géré et remonte à la 2ème place.

Le match :

Le PSG donne le coup d’envoi et tente vite de prendre le ballon : Nkunku perce et sert Cavani qui lui remet, le jeune milieu obtient un très bon coup-franc à 18m (2e). Cavani tire en force mais cela passe juste au-dessus (3e) ! Après cette alerte, Lorient se met à jouer et ose sa 1e frappe par Ciani de loin (6e). Wakaso tente aussi sa chance de loin et le cadre se dérobe de peu (7e). Paris répond par un 1er corner obtenu mais bien dégagé (10e). Le PSG a le ballon mais peine à se montrer dangereux. Côté Lorient, on attend et on contre, avec un certain succès vu la frappe de Ciani sur un corner repoussé (16e). Draxler est certes trouvé dans la surface sur un bon ballon de Di Maria mais il ne parvient pas à tirer (19e).

Au milieu de la première période, les occasions ont finalement été rares mais Paris a peu concédé et a le ballon. Nkunku s’infiltre et va provoquer un bon coup-franc aux 20m, excentré (24e). Cela donne un corner, finalemen refusé, mais Pastore remet dans la surface et Thiago Silva sollicite Lecomte de la tête sur une remise parfaite pour Kurzawa qui allait marquer (25e). Lecompte brille encore sur un long ballon de Meunier dévié par Draxler vers Cavani d’une talonnade. Le Matador perd malheureusement son duel (28e). Il marque finalement sur le corner suivant : il coupe presque au premier poteau l’offrande de Di Maria et Jeannot marque contre son camp (0-1, 28e).

Lorient répond très bien sur un bon enchaînement de Marveaux conclu par une frappe plein axe sur Trapp alors que le but s’ouvrait à lui (32e). Après cette alerte et une petite pause suite à un petit choc qui laisse Di Maria au sol, le PSG reprend la balle et tente d’attaquer. Pastore se retrouve en bonne position dans la surface mais il se loupe face à deux défenseurs (37e). Pastore décale également Nkunku dans la surface mais Lecomte intervient bien sur le centre en retrait puissant (42e). Chez les Merlus, Phlippoteaux est bon côté gauche et tente sa chance de loin, hors-cadre (44e). Ce sera la dernière tentative de la 1ère période, logiquement conclue en tête par les Parisiens.

Le PSG revient très bien et Di Maria provoque un corner sur une passe vers Cavani mais cela ne donne rien (47e). Lorient fait mal en contre et un centre de Moukandjo est dégagé en catastrophe par Nkunku dans la surface (51e). C’est finalement Nkunku qui fait le break sur une frappe de loin bien servi par Cavani. Lecomte est très moyen et s’incline (0-2, 52e). Paris fait donc le break sur un but en trois passes et une jolie erreur.

Lecomte se reprend en revanche bien sur une sortie devant sa surface (59e). Lorient est KO mais Pastore, bien servi côté droit, ne trouve personne sur son centre au second poteau (62e). Si Lorient tente de se rebeller, c’est encore Kurzawa qui sollicite Lecomte sur une tête suite à un corner (64e). Le PSG gâche de nombreuses cartouches offensivement en ratant la dernière ou l’avant-dernière passe et Marquinhos se retrouve à concéder un corner sur une montée d’Aliadière. Sur celui-ci, Ciani coupe au premier poteau d’une tête piquée imparable devant Marquinhos et relance complètement la partie (1-2, 68e).

Paris est tout proche de faire passer Lorient à 10 quand Di Maria envoie Cavani au but. Il est fauché aux 18m mais l’arbitre ne donne qu’un avertissement alors que l’expulsion était plus que logique (73e). Le coup-franc est très bien placé mais Di Maria tire droit dans le mur (75e). Pendant ce temps, Meunier est blessé et Aurier met pas moins de 5 minutes pour être prêt alors qu’il était sur le banc, offrant un sketch aux téléspectateurs du match (79e). Malgré un PSG privé de son arrière droit, Cavani se procure une bonne occasion mais sa tête est au-dessus (81e) et Aurier entre enfin. Cavani est encore dangereux sur un ballon qui traîne mais Lecomte dévie en corner, encore (82e).

Pastore envoie ensuite un excellent ballon lobé que Di Maria reprend de la tête mais Lecomte claque parfaitement au-dessus de la barre (83e). Paris reste sous la menace et joue même quelques contres, Cavani coupant devant Draxler sur un long centre dévié (88e). Pastore est à la base d’une belle passe pour Nkunku mais, en angle fermé, le jeune milieu envoie une lourde frappe auu-dessus alors qu’il y avait mieux à faire (90e). Lorient pousse vaguement en fin de partie mais c’est surtout Paris qui gère la fin de match.

Le PSG s’impose finalement 2-1 en Bretagne de façon tout à fait logique.

L’impact au classement :

Avant la rencontre, le PSG est 3e du classement :

Monaco, 68 points (+58)
Paris SG, 65 points (+38)
Nice, 63 points (+24)

Réactions :

Unai Emery :

Le match
«On a fini une semaine difficile, mais c’était très important de gagner car notre motivation maintenant, c’est le championnat. On doit démontrer une régularité. La Ligue des Champions était importante mais on doit continuer notre chemin et tenter de remporter les trophées qui restent. On a retrouvé le chemin de la normalité. Mercredi, c’est derrière maintenant.»

Aurier ?
«Il s’est échauffé à la mi-temps, mais pas après. Donc il a eu besoin de temps pour s’échauffer. J’ai eu une conversation avec lui, pour lui dire ce qu’il devait faire sur le terrain. Il a pris du retard parce qu’on voulait voir si Meunier pouvait continuer.» (Note : Canal + a fait TOUTE la fin du match sur ce « scandale absolu » et L’Equipe en a parlé en une le lendemain… Quelle presse brillante…)

L’après-Barça :
«On voudrait tous oublier à 100% le match de mercredi, mais ce n’est pas possible. Hier ou aujourd’hui à l’hôtel, même moi j’ai parlé du match de mercredi avec quelques personnes, avec un ami, mon frère, et les joueurs aussi. Mais l’important c’était de se concentrer sur le match aujourd’hui sur ce dont nous avons besoin pour gagner le match. L’analyse du match de mercredi il faudra la faire (sur un temps) plus long, plus tranquillement. C’est sûr que quand on va regarder Barcelone en quart de finale, on va penser qu’on devrait être à leur place.»

La course au titre :
«Le suspense en championnat est une bonne chose. Il y a trois équipes pour le titre, à plus de 60 points, c’est une première. C’est bon ! Lyon, Marseille, Lille avec Bielsa vont arriver, c’est très bon. Je défends les équipes françaises et j’attends que tout le monde le fasse.»

Edinson Cavani :

Une victoire qui redonne le moral ?
«Oui, nous savons que nous avons joué ce soir un match important après ce qui s’est passé cette semaine mais les grosses équipes sont préparées pour tous les moments. Nous avons beaucoup travaillé, nous savons que c’est difficile mais nous avons besoin de regarder vers l’avant désormais et continuer à travailler, à gagner. C’est la chose la plus importante pour continuer sur le chemin que nous cherchons.»

Une équipe capable de rebondir ?
«Oui. Nous avons pensé toute la saison en premier au championnat. C’est ce qui te donne la possibilité d’être prêt pour les autres compétitions. Ce n’est pas maintenant parce que nous nous sommes arrêtés en 8e de finale que nous y pensons, c’est toute l’année que l’objectif est le championnat. Maintenant, nous avons fait ce que nous voulions ce soir : gagner pour continuer à grandir.»

Aurier pas prêt au bord de la touche ?
«Je n’ai pas vu, je pense surtout à ce qui se passe à l’intérieur du terrain. Je ne sais pas. Maintenant, il faut être positif et regarder tous les détails car ce sont eux qui te font faire la différence à la fin. Nous sommes bien et nous avons besoin de continuer à travailler.»


Le stade :

Le stade Yves-Allainmat, dit du Moustoir

Publicités

Une réflexion au sujet de « Lorient – PSG 1-2, 12/03/17, Ligue 1 16-17 »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s