PSG – Barcelone 4-0, 14/02/17, Ligue des Champions 16-17

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3885/67938/match/Paris-Barcelone-4-0/Paris-Barcelone-4-0)

Mardi 14.02.2017, Ligue des Champions, 1/8 de finale, match aller à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – F.C. BARCELONE (Esp.)  4:0 (2:0)
– 46 484 spectateurs. Buts : Ángel Di María, 18′, Julian Draxler, 40′ ; Ángel Di María, 55′, Edinson Cavani, 71′.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp – Thomas Meunier, Marcos Marquinhos, Presnel Kimpembe, Layvin Kurzawa – Marco Verratti (Christopher Nkunku, 70′), Adrien Rabiot, Blaise Matuidi – Ángel Di María (Lucas Moura, 61′), Edinson Cavani, Julian Draxler (Javier Pastore, 86′). Entraîneur : Unai Emery.
Avertissement à Adrien Rabiot.


Maillot utilisé (avec sponsors en version Europe) :

Maillot domicile 16-17
Maillot domicile 16-17

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3885/67938/match/Paris-Barcelone-4-0/Paris-Barcelone-4-0)
Les Parisiens avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3885/67938/match/Paris-Barcelone-4-0/Paris-Barcelone-4-0)
L’ouverture du score d’Angel Di Maria sur coup franc (Ch. Gavelle)
Le but du 2-0, juste avant la mi-temps, signé Julian Draxlber (R. Martin)
Le but du 2-0, juste avant la mi-temps, signé Julian Draxler (R. Martin)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3885/67938/match/Paris-Barcelone-4-0/Paris-Barcelone-4-0)
Angel Di Maria auteur de son meilleur match sous nos couleurs pour son anniversaire (Ch. Gavelle)
Presnel Kimpembe prend le meilleur sur Messi. Une image qui résume le match parfait du jeune défenseur central !
Presnel Kimpembe prend le meilleur sur Messi. Une image qui résume le match parfait du jeune défenseur central !
Le 2nd but personnel d'Angel Di Maria : 3-0 ! (J.-M. Hervio)
Le 2nd but personnel d’Angel Di Maria : 3-0 ! (J.-M. Hervio)
Edinson Cavani, dont c'était l'anniversaire, ne pouvait pas ne pas marquer : 4-0 ! (A. Réau)
Edinson Cavani, dont c’était aussi l’anniversaire, ne pouvait pas ne pas marquer : 4-0 ! (A. Réau)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3885/67938/match/Paris-Barcelone-4-0/Paris-Barcelone-4-0)
La communion des joueurs du PSG avec le public à la fin du match (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3885/67938/match/Paris-Barcelone-4-0/Paris-Barcelone-4-0)
La tribune Auteuil (Ch. Gavelle)

Vidéo (cliquez sur l’image) :

1617_psg_barcelone_video


Compte-rendu (CulturePSG) :

1617_psg_barcelone_unelequipe

Paris est irréel

Le PSG défiait le FC Barcelone à l’occasion des huitièmes de finales aller de la Ligue des Champions et a mis une immense claque au club catalan (4-0). Paris a livré un match de rêve avec deux buts par mi-temps (doublé de Di Maria, Draxler et Cavani) et signé un exploit exceptionnel.

Le match :

Dans une folle ambiance, le match débute et Paris tente de prendre la balle. Paris joue haut en ce début de match et Verratti est finalement assez proche de Rabiot devant la défense (2e). La première accélération fait mal, Neymar prend de la vitesse et Rabiot le découpe, écopant d’un carton (3e). Le coup-franc est repoussé et le contre part mais ter Stegen coupe devant Matuidi aux 25m (4e) ! Paris est présent et Di Maria envoie un centre au second poteau, Cavani tergiverse, contrôle puis frappe mais c’est contré. Cela revient sur Draxler qui frappe hors-cadre (6e). Sur l’action suivante, l’Allemand provoque mais est repoussé en 6m (7e). La partie est tendue, intense et les deux équipes se jaugent (10e). Paris accélère d’un coup et Matuidi se retrouve dans la surface : il frappe fort et Ter Stegen repousse, c’est repoussé sur Rabiot qui reprend du droit mais l’Allemand capte encore (11e).

Paris presse haut mais Matuidi est repris dans la surface (13e) puis les centres de Kruzawa sont bien repoussés (14e). Le Barça se repose ensuite sur sa possession de balle pour tenter de souffler mais Paris reprend du jus et Umtiti fauche Draxler aux 20m, sans prendre de jaune (18e) ! Di Maria prend sa chance et marque d’une frappe enroulée du gauche magnifique, punissant ainsi les Catalans (1-0, 18e).

Paris voit Neymar revenir sur le pré après une alerter à la cheville mais c’est Cavani qui tente sa chance, d’une frappe aux 18m bien captée (22e). Le Barça répond par une accélération d’André Gomes mal dégagée et Draxler botte en corner, repoussé (23e). Peu à peu, le FCB installe sa toile et Meunier fait une faute, encore sur Neymar et plein axe (25e). C’est heureusement dans le mur et Paris repart de l’avant : Meunier s’inflitre et centre mais Sergi Roberto intercepte devant la surface (27e). Le Barça s’en remet à Neymar qui remonte 30m et perfore le PSG avant de servir André Gomes mais Trapp gagne son duel dans la surface (28e) !

A la demi-heure de jeu, le match est bien lancé et le Barça a enfin commencé son match, faisant tourner la balle pour fatiguer le PSG. Et quand Paris arrive enfin à prendre le ballon, Draxler rate malheureusement sa passe dans la surface adverse (31e). Paris fait mal en contre et Di Maria ouvre pour Draxler qui dépose Sergi Roberto et frappe en angle fermé, ter Stegen déviant en corner du bout des doigts. C’est tiré et cela traîne devant le but, mais personne ne peut reprendre et le FCB se dégage (35e). Busquets fait aussi travailler la défense parisienne et Marquinhos repousse une passe laser aux 15m (38e). Di Maria lui répond par un centre un poil trop long pour Cavani aux 6m (39e). Paris reste haut et Rabiot presse Messi, Verratti récupère, s’avance et sert Draxler côté droit qui conclut d’une frappe croisée imparable (2-0, 40e).

Le Barça semble KO debout et on voit même les Catalans envoyer des ballons en touche, fait rare (43e). Paris pousse même fort et Draxler travaille Sergi Roberto, il est repoussé, mais Di Maria tente un centre et obtient un corner, mal tiré à ras de terre (45e). L’arbitre siffle ensuite la pause de cette merveilleuse première période, les troupes d’Unai Emery ayant pris à la gorge des Barcelonais hors sujet à de rares exceptions.

Aucun changement n’a lieu à la pause et le Barça donne l’engagement, vite agressé par un Matuidi qui gratte un ballon ! C’est un long coup-franc qui reste devant la surface et deux centres très dangereux se succèdent, sans réussite (47e). Attendue, la furia barcelonaise n’a pas lieu et Matuidi envoie un bon centre mais Kurzawa et Cavani se gênent en très bonne situation (49e) ! Peu à peu, le Barça résinstalle toutefois sa possession, certes loin des buts, mais réinstalle de longues séquences (52e). Côté Paris, Draxler fait des siennes mais sa passe en retrait est mal reprsie par Matuidi (53e). Paris marque même un troisième but sur une action d’exception : sortie de balle folle, Di Maria servi à 25m du but, il utilise les feintes puis envoie une balle enveloppée dans la lucarne (3-0, 55e).

Le PSG frôle même le 4-0 sur un centre tendu de Kurzawa que Cavani coupe du bout du pied mais cela frôle le second poteau (58e). Luis Enrique sent ses troupes tanguer et fait un premier changement avec Rafinha qui remplace André Gomes (59e). Meunier gère toutefois mal son centre en bonne position pour Cavani (60e). Côté Paris, on réagit aussi avec la sortie de Di Maria pour Lucas (61e) et le Bréslien offre un super contre mais Rabiot finit par un mauvais centre (61e). Paris s’enflamme un peu et Messi part dans une percée pour tenter de calmer les impétueux Parisiens mais Kimpembe s’offre une double interception absolument folle devant le Ballon d’Or (63e).

Paris joue par à-coups et Draxler accélère côté gauche, il centre et Lucas reprend en bonne position mais Alba contre (65e). Peu après, Lucas s’enfonce mais finit par une frappe du gauche ratée que ter Stegen capte (66e). Un frisson passe quand Verratti reste au sol et demande l’intervention des soigneurs alors que la faute de Messi ne semble pourtant pas grave (68e). A bout de force, il doit finalement laisser sa place à Nkunku (70e). Messi fait passer un frisson mais Paris marque un but exceptionnel sur une nouvelle action d’école : Meunier remonte tout le terrain et sert Cavani dans la surface qui envoie une frappe sèche du pied droit au ras du poteau (4-0, 72e).

Paris réalise un match iréel mais le Barça fait passer un léger souffle sur un coup-franc finalement dégagé en deux temps (75e). Messi rate même un dribble face à Draxler et l’Allemand part en contre mais il rate la fin alors que le plus dur était fait (77e). Peu dangereux jusque-là, le Barça se procure une belle occasion quand Messi ouvre sur Jordi Alba : la remise est impeccable mais la volée de Neymar n’attrape pas le cadre (79e). Lels offensives catalanes sont lisibles et Trapp sort bien sur un ballon en cloche (81e). Le PSG se fait toutefois un peu peur par moments et Kurzawa dégage en corner sur un ballon mal relancé (84e). Sur celui-ci, Piqué remet dans le tas au second poteau et Umtiti met le ballon sur le poteau de la tête, gêné par Kurzawa (84e) !

Le PSG défend dur dans cette fin de match mais les joueurs sont fatigués et Emery lance sa dernière cartouche, Pastore, à la place de Draxler. L’Argentin claque une belle talonnade pour Kurzawa d’entrée mais son centre est intercepté par ter Stegen (87e). La fin de match est étrange, le Barça étant pratiquement amorphe mais Umtiti envoie une belle passe pour Neymar que Rabiot doit stopper irrégulièrement plein axe, à 25m (90e). Comme un symbole, Neymar envoie un drop au-dessus (91e). Paris joue aussi mal quelques coups et perd des ballons mais Neymar provoque encore un corner qui provoque la panique dans la surface parisienne. Sur celui-ci, les Barcelonais hurlent pour un penalty sur une main involontaire de Marquinhos, non sifflée (94e).

Réactions :

Marquinhos :

Un immense match malgré assez peu d’expérience :
«C’est vrai, c’était une équipe solide et toute jeune mais on a été solidaires et on s’est beaucoup aidés sur le terrain. On a bien préparé ce match, on savait comment aller presser, comment être placés derrière avec le bloc bas. On a profité des occasions qu’on a eues, on a été efficaces. Tout le monde est super content ce soir.»

Le retour à Barcelone :
«On est déjà passé par des mauvaises expériences, on l’a vu avec Chelsea, on avait gagné largement ici (3-1 en 2014) et on a pensé qu’on avait réussi mais on était tombés là-bas. Maintenant, il faut rester avec les pieds par terre, travailler, enchaîner les matches avant et se préparer pour ce match très important. Là-bas, leur équipe est très forte, très difficile à battre mais on est tous solidaires, on sait qu’on va souffrir et attaquer ensemble. J’espère que tout va bien se passer là-bas.»

Blaise Matuidi :

Le match :
«C’est une belle soirée, l’une des plus belles depuis qu’on est au Paris Saint-Germain. Pour dire la vérité, il y a eu beaucoup de joie mais on est conscient qu’il y a une deuxième manche. On se l’est rappelés les uns les autres. On a remporté la 1e bataille mais il en reste une 2e. Avec Barcelone, il faut toujours se méfier et on va se méfier parce que rien n’est joué même si on est conscients qu’on a fait quelque chose de grand ce soir quand même. »

Un 4-0 historique dans l’histoire du club :
«On espère que ça marquera l’histoire s’il y a qualification au bout. C’est vraiment une très belle soirée. Je pense que c’est la meilleure que j’ai vécue depuis que je suis au Paris Saint Germain. On va savourer quelques jours parce que je pense qu’on a le droit. On va ensuite vite se concentrer parce qu’on sait qu’on va être attendus au Camp Nou et qu’ils vont avoir les crocs bien sortis.»

Kimpembe :
«C’est un bosseur. Il l’a prouvé en Championnat dès que le coach a coché son nom. On n’avait aucun stress pour lui, on savait qu’il allait répondre présent. C’est un gros joueur. Il a le talent. Maintenant il faut qu’il garde la tête froide et qu’il continue à bosser car ce n’est pas une fin en soi.»

Julian Draxler :

Le match :
«C’était une soirée extraordinaire, gagner contre Barcelone à domicile était génial mais on sait qu’il y a un match retour qui nous attend. On est super content d’avoir gagné mais on sait qu’il y en a d’autres qui arrivent.»

Le pire derrière nous ?
«En fait non, c’est plutôt le plus beau qui est derrière nous avec la soirée qu’on a eue. L’ambiance au Parc des Princes était absolument extraordinaire et je pense que la soirée était juste parfaite.»

Le retour :
«Je pense que nous devons attendre un Barcelone extrêmement agressif, ce ne sera pas une rencontre facile mais, à 4-0, nous avons confiance.»

Nasser Al-Khelaïfi :

Le match :
«Un truc de fou ! Vraiment, c’est magnifique pour nous, le club, les joueurs, le coach, le stade. C’était un magnfiique match. J’y croyais aujourd’hui, j’ai parlé avec quelques joueurs. J’avais un bon sentiment, je le sentais vraiment. On avait quelques joueurs importants qui ne jouaient pas mais je regardais les joueurs et Kimpembe, Rabiot, tout le monde était vraiment prêt avant le match. Je regardais dans les yeux des joueurs, on était là, on y croyait. Et puis, le résultat, 4-0, c’est magnifique pour tout le monde. La première mi-temps ici est finie, pas la seconde là-bas, mais je pense qu’on doit profiter de cette victoire. Mais ce soir seulement parce qu’on a la deuxième mi-temps dans trois semaines. Je suis très fier de tout le monde : le staff, les joueurs, les coaches. On a fait un magnifique match.»

Une vraie communion de la part de tout le club :
La question est introduite avec un lien sur Cavani au début, d’où les nombreuses illusions.

«Oui, vraiment. Tous les joueurs dans le club, le projet, Cavani et Di Maria qui fêtent leurs anniversaires aujourd’hui. Di Maria a marqué deux buts aujourd’hui, Edinson a défendu jusqu’à la 90ème. Le Matador, tous les joueurs, vraiment magnifiques !»


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s