Dijon – PSG 1-3, 04/02/17, Ligue 1 16-17

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3697/67589/match/Dijon-Paris-1-3/Dijon-Paris-1-3)

Samedi 04.02.2017, Championnat de France, Ligue 1, 23e journée (2e place) à Dijon, au Stade Gaston-Gérard :
DIJON F.C.O. – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  1:3 (1:1)
– 13 416 spectateurs. Buts : Lucas Moura, 29′, J.Tavares, 31′ ; Thiago Silva, 81′, Edinson Cavani, 84′.
L’Équipe du PSG : Alphonse Aréola – Serge Aurier, Marcos Marquinhos, Thiago Silva, Layvin Kurzawa – Adrien Rabiot, Thiago Motta, Blaise Matuidi (Gonçalo Guedes, 72′) – Lucas Moura (Hatem Ben Arfa, 71′), Edinson Cavani (Christopher Nkunku, 85′), Julian Draxler (Javier Pastore, 69′). Entraîneur : Unai Emery.
Avertissements à Serge Aurier et Thiago Motta.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 16-17
Maillot domicile 16-17

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3697/67589/match/Dijon-Paris-1-3/Dijon-Paris-1-3)
Thiago Motta (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3697/67589/match/Dijon-Paris-1-3/Dijon-Paris-1-3)
Lucas dans son style caractéristique (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3697/67589/match/Dijon-Paris-1-3/Dijon-Paris-1-3)
Alphonse Aréola fait admirer sa détente (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3697/67589/match/Dijon-Paris-1-3/Dijon-Paris-1-3)
Julian Draxler déborde (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3697/67589/match/Dijon-Paris-1-3/Dijon-Paris-1-3)
Le parcage parisien (Ch. Gavelle)

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris s’accroche

Le PSG se déplaçait à Dijon à l’occasion de la 23ème journée de Ligue 1 et les Parisiens se sont imposés 3-1 en Bourgogne, non sans souffrir. Thiago Silva a marqué un but décisif à 10 minutes de la fin avant que Cavani ne fasse le break. Paris n’a pas fait un grand match mais passe second du classement malgré tout.

Le match :

Le match commence par une énorme action : Aurier se loupe sur une tête en retrait et Diony défie Areola : le gardien coince la balle avec ses jambes et prend un peu le joueur, déclenchant la fureur du public alor que l’arbitre dit de jouer (1e). Le PSG a du mal en ce début de match, pas concentré et Dijon joue, Lees-Melou étant contré sur un débordement (4e). Paris a même de la chance sur une relance ratée de Kurzawa bien exploitée : Martin est là et frappe des 18m sur le poteau. Diony reprend mais il est contré, heureusement (6e) ! Paris réagit vaguement sur un centre de Lucas, complètement raté (7e). Peu à peu, Paris va mieux et Lucas sert un Marquinhos bien monté. Il voit Cavani dans la surface qui rate un peu son contrôle puis tente de jouer le penalty face à Reynet, sans réussite (10e).

Cavani blesse en revanche un peu à la main le gardien dijonnais et le jeu s’arrête quelques instants. Paris va de mieux en mieux et marque un but mais Matuidi est hors-jeu quand il centre pour Cavani (14e). Draxler se met aussi en route et décale Kurzawa qui force Reynet à plonger sur son centre, Matuidi est là pour la reprise mais le goal bourguignon brille encore (16e). Un premier corner parisien arrive, puis un second, mais ils ne donnent rien (20e). Les troupes d’Emery ont le ballon mais peinent toutefois un peu à se créer des occasions et, en bonne situation, Cavani rate par exemple son centre au second poteau pour un Draxler seul (27e). Paris ouvre finalement le score sur une action confuse : Aurier centre, Cavani n’est pas trouvé mais c’est mal repoussé sur Lucas aux 6m. Il frappe fort mais c’est repoussé, pas la seconde fois (0-1, 29e).

L’avantage au score va pas durer deux minutes et sept secondes : Rabiot perd la balle à 35m de ses buts, Dijon enchaîne vers l’avant et Lees-Melou est servi côté droit. Il décale en retrait Tavares qui aligne Areola de près, seul (1-1, 31e). Paris enrage et Motta prend un carton jaune, se plaignant de l’arbitrage au départ de l’action.

Le buteur Tavares est encore dangereux sur un long ballon mais Aurier est présent pour le reprendre (34e). Paris a tout gâché et tente bien de repartir vers l’avant mais le rythme est mou et Dijon bien en place. Matuidi est bien trouvé dans la surface mais il glisse au moment de centrer, comme un symbole (40e). Le centre suivant, de Kurzawa, est bien plus réussi et Motta coupe aux 6m mais sa reprise du droit est en revanche hors-cadre (42e). Le PSG accélère un peu et Rabiot enchaîne les crochets devant la surface mais ne peut finalement pas frapper (44e). A la mi-temps, le score de 1-1 est plutôt logique entre des Dijonnais solides et des Parisiens qui manquent de justesse et de vitesse dans leur jeu.

Après la pause, le match repart avec les mêmes joueurs et sur les mêmes bases, Paris a donc le ballon mais n’avance pas sur le terrain, Paris n’entrant dans les 18 que sur un centre d’Aurier repoussé (49e). Une belle action, enfin, voit Lucas décaler sur Draxler aux 20m. Il tente une frappe enveloppée dangereuse et déviée en corner. Sur celui-ci, Thiago Silva reprend d’une reprise du droit mais un défenseur repousse devant la ligne (51e). Paris accélère encore et le ballon revient sur Kurzawa aux 20m, il frappe fort mais c’est repoussé devant la ligne, encore (52e). Ce temps fort est interrompu quelques secondes quand Lotiès se fait mal sur un coup-franc, son genou se tordant de façon impressionnante avant que le joueur ne revienne au jeu (55e).

Paris pense reprendre l’avantage sur une énorme occasion : Aurier centre, cela revient sur Draxler qui feinte, couche tout le monde et frappe mais il est repoussé devant la ligne par le gardien, encore (57e). Le PSG pousse, accélère et Rabiot tente sa chance des 18m, c’est fort mais au-dessus (58e). Paris se fait peur sur un coup-franc en sa faveur quand Diony contre mais Matuidi assure un très bon retour (62e). Les troupes d’Emery semblent un peu sans vie alors que DIjon tient bon et presse toujours autant (68e). On retrouve toutefois Matuidi à la frappe des 20m sur un bon centre en retrait de Draxler (69e). Le coach parisien sent qu’il faut apporter du sang neuf et lance à la fois Guedes et Ben Arfa pour Lucas et Matuidi, le PSG passant en 4-2-3-1 (72e).

Le Portugais, entré côté droit, se montre sur un premier centre mais il est haut et Cavani claque une tête bien loin du cadre (73e). Dijon, très défensif jusque là, se montre aussi devant mais Silva est impeccable de présence dans ses 6m sur un centre plongeant (75e). Le KO approche des deux côtés et Ben Arfa centre depuis la droite, Draxler s’envole mais son ciseau est loupé au point de penalty (79e). Ben Arfa apporte du mouvement puis tire un corner : Aurier reprend de volée, seul, mais Abeid repousse sur la ligne, encore ! C’est un nouveau corner et, après un nouveau miracle de Reynet sur la ligne qui repousse sur le poteau, Thiago Silva conclut de près, enfin (1-2, 81e).

Dans la foulée, Guedes intercepte une passe s’avance et frappe fort mais le très bon Reynet repousse encore (82e). Dijon répond par une longue séquence conclue par un corner, finalement repoussé. Paris va finalement se mettre à l’abri rapidement : Draxler et Ben Arfa combinent dans la surface : l’Allemand centre en retrait pour Guedes qui frappe, Cavani est sur la trajectoire et dévie au fond des filets (1-3, 84e). Le PSG s’en sort bien après avoir longtemps souffert mais le plus dur est fait.

La fin de match est calme entre des Parisiens à l’abri et des Dijonnais à bout de souffle. Les changements ont fait leur effet et Emery a su utiliser à bon escient son banc de touche pour sortir son équipe de la torpeur. Tout n’est pas parfait mais le PSG s’accroche à Monaco et repart de Bourgogne avec les trois points, comme il le fallait.

L’impact au classement :
Après Dijon/PSG, l’ASM est seule en tête avec 3 points d’avance sur Nice. Paris passe second avec ce succès en Bourgogne.

AS Monaco : 52 points (+46)
Paris SG : 49 points (+28)
OGC Nice : 49 points (+20)

Réactions :

Unai Emery :

Le match :
«Tous les matches sont difficiles à l’extérieur, comme ici, estime le technicien. Il y a beaucoup de motivation dans l’équipe adverse ou dans le stade. Nous avons maîtrisé le match même si notre jeu n’a pas été aussi clair que nous l’aurions souhaité. Nous avons commis des erreurs en première période qui ont donné à l’adversaire des possibilités de revenir. Je suis content, car nous avons des difficultés à gagner à l’extérieur. La progression de l’équipe est bonne. C’est le genre de match que nous n’aurions peut-être pas gagné plus tôt dans la saison. J’ai aimé les entrées de Ben Arfa et Guedes.»

La suite du championnat :
«Maintenant, nous sommes à la 23e journée et 24e journée mardi. C’est la période de vérité. Il faut maintenir notre rythme. Contre Dijon, ce n’était pas un match très agréable à regarder pour les supporters ou les spectateurs. Paris a gagné son match avec maîtrise et constance et c’est ce qu’il faudra maintenir pour la suite.»

Adrien Rabiot :

Une victoire compliquée pour le PSG :
«Cela a été compliqué. Ils jouent chez eux, on savait qu’ils allaient être en place et jouer les contres. Ils ont quelques joueurs assez habiles devant donc… Cela a été mieux en seconde période. Dès qu’on a été plus justes, on a réussi à trouver des brèches. On a quand même pas mal tenté mais il y avait toujours un pied, une tête, un poteau pour dégager. Le score aurait aussi pu être lourd.»

Des absences par moments :
«Il y a eu quelques absences et c’est ça qu’il faut travailler : la concentration sur 90 minutes. On prend beaucoup de risques lorsqu’on monte sur les coups de pieds arrêtés, on met pas mal de joueurs, il faut aussi assurer derrière et, là, on s’est laissés prendre. Mais ce sont quelques détails qu’il faut régler. Dans l’ensemble, on a été dominants.»

Hatem Ben Arfa :

Le match :
«Nous avons affronté une équipe de Dijon qui a joué son va-tout, avec de bons joueurs. Cela n’a pas été un match facile, mais ce qui est important, c’est que nous n’avons jamais oublié d’être solidaires. Nous avons attendu les dix dernières minutes pour faire la différence, et c’est intéressant, car on a fait preuve de patience. Aucun match n’est facile en Ligue 1. Le match face à Barcelone ? Sincèrement, nous y penserons vendredi prochain, après Bordeaux.»


Le stade :

Le stade Gaston-Gérard (photo Gérard Corret)
Le stade Gaston-Gérard (photo Gérard Corret)
La nouvelle tribune Est, dont la partie basse aura été inaugurée pour ce match
La nouvelle tribune Est, dont la partie basse aura été inaugurée pour ce match

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s