PSG – Monaco 1-1, 29/01/17, Ligue 1 16-17

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3696/67502/match/Paris-Monaco-1-1/Paris-Monaco-1-1)

Dimanche 29.01.2017, Championnat de France, Ligue 1, 22e journée (3e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – A.S. MONACO F.C.  1:1 (0:0)
– 47 238 spectateurs. Buts : Edinson Cavani, 81′ sur penalty, Bernardo Silva, 90’+2.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp (Alphonse Aréola, 54′) – Thomas Meunier, Marcos Marquinhos, Thiago Silva, Layvin Kurzawa – Adrien Rabiot, Thiago Motta, Blaise Matuidi – Lucas Moura (Ángel Di María, 60′), Edinson Cavani, Julian Draxler (Gonçalo Guedes, 87′). Entraîneur : Unai Emery.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 16-17
Maillot domicile 16-17

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3696/67502/match/Paris-Monaco-1-1/Paris-Monaco-1-1)
Grand classique sur corner, la tentative de déviation d’Edinson Cavani. Sans succès cette fois (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3696/67502/match/Paris-Monaco-1-1/Paris-Monaco-1-1)
Julian Draxlber balle au pied (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3696/67502/match/Paris-Monaco-1-1/Paris-Monaco-1-1)
Intervention de Kevin Trapp, qui laissera sa place à Alphonse Aréola sur blessure (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3696/67502/match/Paris-Monaco-1-1/Paris-Monaco-1-1)
Adrien Rabiot (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3696/67502/match/Paris-Monaco-1-1/Paris-Monaco-1-1)
Tacle de Thomas Meunier (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3696/67502/match/Paris-Monaco-1-1/Paris-Monaco-1-1)
Le tiff du CUP (Ch. Gavelle)

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Logique mais frustrant

Le PSG recevait l’AS Monaco ce dimanche soir à l’occasion de la 22ème journée de Ligue 1 et la rencontre globalement tenu ses promesses. Les deux équipes se sont rendues coup pour coup et Paris pensait avoir fait le plus dur en ouvrant le score. Las, le PSG laisse filer la victoire sur une frappe de Bernardo Silva dans les arrêts de jeu.

Le match :

Paris a donné le coup d’envoi dans une folle ambiance après le coup d’envoi fictif de Ronaldinho mais la première situation est monégasque avec un corner joué à deux et repoussé par Cavani (3e). L’ASM démarre fort et obtient un nouveau corner quand Silva voit sa frappe être contrée en corner par Kuzawa (4e). Paris répond par une incursion de Rabiot qui centre mais Subasic se couche bien (5e). Les centres sont nombreux en ce début de match mais peu sont dangereux (Kurzawa 7e, Mendy 8e). Paris peine à mettre en place son jeu de possession et Monaco est bien en place (10e). Le PSG a finalement une belle occasion sur un long ballon de Silva remisé de la tête par Lucas : Cavani reprend du gauche aux 20m mais le cadre n’est pas attrapé (11e). Côté ASM, un coup-franc bien placé de Lemar passe hors-cadre mais fait parcourir un frisson (13e).

Le match est intense et Cavani décale Draxler dans la surface. Sidibé revient et dévie la frappe en corner : celui-ci traverse toute la surface mais il n’est pas repris de façon à peine croyable (14e) ! Monaco gêne Paris dans sa possession et Fabinho se permet même une frappe lointaine que Trapp dévie d’une très belle claquette en corner, qu’il capte d’ailleurs parfaitement (19e). Le PSG joue par à-coups et Meunier envoie un très bon centre pour Cavani mais la tête décroisée de l’Uruguayen est captée par Subasic (23e). La partie est très équilibrée entre deux équipes qui se craignent et l’ASM récupère un bon coup-franc à 31m plein axe mais Sidibé n’attrape pas le cadre (27e). Paris est encore plus dangereux sur un long coup-franc excentré de Lucas que Marquinhos coupe au second poteau, mais là encore hors-cadre (30e).

Le rythme baisse un peu à la demi-heure de jeu, les deux équipes se neutralisant parfaitement, et Thiago Silva réussit une belle double intervention sur un mauvais ballon de Kurzawa (33e). Côté Paris, on souffre d’un réel déchet technique en phase offensive, à l’image d’un Matuidi maladroit. Kurzawa trouve malgré tout Cavani sur un long centre mais le Matador ne réussit pas sa difficile reprise en extension (35e). La fin de mi-temps est globalement moins enlevée, les deux équipes se neutralisant de mieux en mieux au fur et à mesure que le temps passe. Paris s’offre toutefois une belle occasion sur une frappe puissante de Lucas que Subasic repousse. Cavani est là pour reprendre de près mais le portier repousse encore (42e). A la mi-temps, le match est facile à résumer : Monaco a su gêner le PSG mais les meilleures occasions sont bel et bien parisiennes dans une rencontre qui s’est fermée petit à petit.

A la pause, les entraîneurs ne changent rien, visiblement satisfaits, mais il ne faut que 30 secondes à Monaco pour avoir une énorme occasion : Kurzawa perd un ballon, Monaco accélère par Bernardo Silva et Falcao défie Trapp de près. C’est repoussé et la balle revient sur Lemar qui tire fort sur Rabiot, touchant ses mains alors qu’il se protège (46e). Lemar tente encore sa chance de plus de 25m mais Trapp capte bien la balle, montrant que l’ASM est bien mieux revenue (48e). Coup du sort, Trapp s’est fait mal sur cette frappe de Lemar et le match est arrêté, le gardien parisien se plaignant de la cuisse gauche (51e). Areola le remplace finalement alors que l’Allemand sort en boîtant et sous les applaudissements (54e).

Ce temps mort a fait du bien au PSG et un corner joué en plusieurs temps fait trembler la défense monégasque (56e). Emery sent son équipe en difficulté dans le jeu alors que Meunier doit tacler Mendy et concéder un nouveau corner. C’est repoussé mais Lemar envoie un centre puissant que personne ne touche de façon dure à imaginer (60e). Emery fait même son second changement avant l’heure de jeu, Di Maria remplaçant Lucas (60e). L’ASM multiplie les corners, Areola dégage mais Draxler fait une faute évitable sur Sidibé aux 20m, offrant un coup-franc parfait à Lemar. Le gaucher le tire et le mur contre (63e). Falcao tente aussi sa chance du gauche mais Areola capte tranquillement (64e). Le goal est tout aussi propre sur une frappe lointaine vicieuse de Bakayoko (65e). Paris se signale toutefois par une belle action collective conclue par un centre de Draxker au second poteau : Meunier tente la reprise mais c’est hors-cadre (66e).

Plus le match avance, plus l’ASM semble gêner Paris mais Meunier réussit un exceptionnel enchaînement avec deux grands ponts consécutifs et un centre dangereux mais Monaco parvient à se dégager en corner en urgence (69e). Paris est encore bien dangereux sur un centre de Kurzawa dans la surface mais Draxler n’attrape pas le cadre de la tête aux 6m (72e). Côté ASM, on fait un premier changement (Moutinho pour Germain) mais ce sont encore et toujours des corners qui s’accumulent. L’entrant Moutinho le frappe mais c’est encore une fois bien repoussé (77e). Paris reprend la balle et Meunier envoie un long centre au second poteau : Sidibé pousse Draxler au second poteau et l’arbitre siffle penalty (80e) ! Cavani s’élance et trompe avec sang-froid Subasic d’un contre-pied assuré (1-0, 81e).

Monaco ne lâche toutefois pas et repart à l’attaque : Mendy centre au second poteau et Moutinho reprend de volée, au-dessus, en très bonne position (83e). Jardim fait également entrer Carrillo pour muscler son attaque en lieu et place de Lemar et les dix dernières minutes s’annoncent folles, particulièrement quand Matuidi fait une faute stupide à 30m plein axe, finalement sans danger (85e). Côté Paris, on lance Guedes dans le grand bain en lieu et place de Lucas (87e). Le jeune Portugais se bat comme un diable dès son entrée mais il ne parvient pas à frapper aux 20m après une grosse séquence (89e). La fin de partie est étouffante et les 5 minutes de rab paraissent bien longues, Paris jouant mal les contres. Sidibé centre, Mbappe coupe au premier poteau mais Areola repousse des poings en corner (92e). Sur celui-ci, c’est mal dégagé et Areola repousse encore (92e). Cela ne l’est pas totalement et Bernardo Silva récupère la balle aux 30m, il s’avance et frappe fort à ras de terre : Areola est masqué, lent à la détente et s’incline (1-1, 92e). La fin de match est anecdotique, le Parc des Princes est totalement silencieux et Paris joue mal ce qui ressemble à un dernier coup : Guedes sert Cavani qui contrôle mal (95e).

Di Maria crée une dernière brèche mais son centre est repoussé en corner, celui de la dernière chance : Di Maria le tire, mal, et c’est fini de ce match intense mais qui laissera des regrets aux Parisiens vu le scénario.

L’impact au classement :

AS Monaco : 49 pts (+ 43)
Nice : 49 pts (23)
PSG : 46 pts (+ 26)

Réactions :

Blaise Matuidi :

Le match :
«Le plus dur était fait mais il y a malheureusement de la qualité et un grand joueur, Bernardo Silva. Au niveau du match, on n’a pas fait non plus un très grand match. C’est une bonne équipe en face et cela a été un match compliqué pour nous, même à domicile. Ce n’est pas fini, il y a encore beaucoup de journées et on va essayer de revenir.»

Une mauvaise opération :
«C’est vrai que c’est un coup d’arrêt vu qu’on enchaînait les victoires. Comme je l’ai dit, il y avait une grande équipe en face, il faut aussi le dire. Ce soir, ils nous ont posé des problèmes. On avait fait le plus dur mais on n’a pas su tenir ce score. On est déçus mais ce n’est pas fini. Rien n’est joué.»

Thiago Silva :

Le but encaissé par le PSG :
«Je pense que quelqu’un doit sortir (sur le porteur du ballon) comme Thiago Motta l’a fait. Même après, Kurzawa a fermé mais il a très bien frappé et le ballon est passé entre trois joueurs. Pour Alphonse, c’était difficile, il y avait beaucoup de monde devant. C’était très difficile de voir quand elle passe.»

Le scénario frustrant
«C’est dommage parce qu’on a laissé beaucoup de forces pour marquer un but. Cette équipe est à mon avis la meilleure de France maintenant. Elle joue très bien, félicitations à eux. Mais je pense que quand on joue un match comme ça, on doit faire plus. Ce n’était pas un bon jour pour nous aujourd’hui.»

Monaco dur à rattraper pour la première place ?
«Elle va être dure (à aller chercher). En Ligue des Champions, c’est une bonne équipe pour jouer les 8e de finale, je crois qu’ils vont passer en quarts et pour nous, c’est dommage aujourd’hui, avec ce but pris en toute fin de match. »

Thomas Meunier :

Un coup au moral dans la course au titre ?
«Je ne pense pas. Il reste encore beaucoup de rencontres. Rien que la semaine prochaine, Monaco affronte Nice… Il faut juste être à l’affût de nos concurrents. Ceux qui sont devant nous vont perdre des points c’est certain et il faudra être là au bon moment. Tout peut aller très vite, il ne faut pas dramatiser. Si on doit être champions sur le dernier match, on le sera.»

Le PSG en difficulté au Parc des Princes :
«Je n’ai pas ressenti que c’était un match difficile. J’ai surtout eu l’impression que les deux équipes se retenaient un peu. Il y a eu beaucoup de gestion, pas trop de prises de risques. Défensivement, on a été très bons, Monaco aussi. Cela a moins été ça offensivement. On a pris l’avantage sur penalty dans des matches pareils il ne faut pas lâcher ça. On n’a pas su tenir.»

L’égalisation à la 93ème :
«C’est très dommage. Pour moi, on aurait tous du sortir de la surface, on est restés trop bas. On a voulu être prudents. Et puis, il y a vingt jambes devant Alphonse… C’est compliqué pour lui, il était masqué. C’est une erreur collective.»

Son meilleur match avec le PSG ?
«(il hésite) Le meilleur ? Je ne sais pas mais c’est le plus mature et le plus sérieux, sans doute. Je me suis appliqué à gérer la rencontre aussi bien offensivement que défensivement. Je pense que j’ai moins couru que d’habitude mais j’ai été intelligent dans mes déplacements et dans mes courses.»


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s