Nantes – PSG 0-2, 21/01/17, Ligue 1 16-17

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3695/66995/match/Nantes-Paris-0-2/Nantes-Paris-0-2)

Samedi 21.01.2017, Championnat de France, Ligue 1, 21e journée (3e place) à Nantes, au Stade de la Beaujoire (Louis-Fonteneau) :
F.C. NANTES – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  0:2 (0:1)
– 32 858 spectateurs. Buts : Edinson Cavani, 21′ ; Edinson Cavani, 65′.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp – Thomas Meunier, Marcos Marquinhos, Thiago Silva, Maxwell Scherrer – Marco Verratti (Adrien Rabiot, 75′), Thiago Motta, Blaise Matuidi – Lucas Moura, Edinson Cavani (Hatem Ben Arfa, 83′), Julian Draxler (Ángel Di María, 69′). Entraîneur : Unai Emery.
Avertissement à Marco Verratti.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 2016-17
Maillot extérieur 2016-17

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3695/66995/match/Nantes-Paris-0-2/Nantes-Paris-0-2)
Marquinhos balle au pied (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3695/66995/match/Nantes-Paris-0-2/Nantes-Paris-0-2)
Marco Verratti entre deux Nantais (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3695/66995/match/Nantes-Paris-0-2/Nantes-Paris-0-2)
Julian Draxler (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3695/66995/match/Nantes-Paris-0-2/Nantes-Paris-0-2)
Le superbe coup franc d’Edinson Cavni : 0-2 ! (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3695/66995/match/Nantes-Paris-0-2/Nantes-Paris-0-2)
Le capitaine Thiago Silva (Ch. Gavelle)
Le parcage parisien
Le parcage parisien

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris avance, Cavani se relance

Le PSG se déplaçait à Nantes ce samedi à l’occasion de la 21ème journée de Ligue 1 et les Parisiens se sont imposés 2-0 grâce à un doublé de Cavani, ses premiers buts en 2017. Paris s’est imposé très logiquement face à un adversaire limité et remonte au classement à un petit point de Nice.

Le match :

Dans un stade bien plein et très jaune et vert, c’est Paris qui donne le coup d’envoi mais les deux premières incursions sont nantaises, bien que Paris se dégage. Les Canaris sont mordants en ce début de match alors que, côté parisien, on est beaucoup plus tranquilles et dominés dans l’intensité (6e). Paris frôle même la correctionnelle : Meunier est pressé très haut et rate sa relance. Sala récupère au niveau de point de penalty et frappe, juste à côté (8e) ! Le PSG répond avec un bon contre que Matuidi conclut d’une frappe, contrée (10e). Globalement, Nantes est bien mieux rentré dans la rencontre et gêne les troupes d’Emery, pas très réveillées dans ce premier quart d’heure, à l’image d’un Trapp qui dégage tout droit sur Iloki (15e).

Paris n’est pas très brillant et Verratti obtient un premier corner qui, sans surprise, ne donne rien, pas plus que le second ballon récupéré et centré par Matuidi (19e). Mais le PSG est capable d’éclairs de génie et ouvre le score sur une aciton limpide : Motta décale Draxler plein axe qui ouvre côté droit pour Lucas. Il centre au premier poteau pour Cavani qui jaillit et aligne Dupé (0-1, 21e). L’action entière est un régal collectif et sort de nulle part vu le début de la partie.

Nantes est KO et réagit vaguement sur un coup-franc lointain qui n’inquiète pas le PSG (24e). Paris a pris la rencontre en main mais Verratti va prendre un carton hallucinant : il met une passe volontaire en retrait de la tête à ras de terre et l’arbitre siffle un geste d’antijeu incompréhensible pour les acteurs sur le terrain (30e). Cela offre même un bon coup-franc à Nantes que Verratti dégage en corner de la tête (31e). Sur celui-ci, Cavani dégage encore, au 1er poteau.

Draxler sort encore une fois de sa boîte et crée une belle situation, il devance le latéral sur un long ballon, accélère et décale Cavani qui rate en revanche son centre dans la surface en bonne position (41e). Dans l’action qui suit, Verratti frôle en revanche le second carton jaune sur un tacle en retard sur Rongier, faisant fortement grimper la température de la rencontre (42e). La fin de mi-temps est confuse et Maxwell concède par exemple un corner bête mais Trapp repousse d’une belle sortie (44e). Paris finit la mi-temps sur une jolie action collective initiée par Lucas mais la défense nantaise se dégage. A la pause, le score de 1-0 n’est pas volé dans un match pour étrange et qui peine à s’enflammer au niveau du jeu.

Nantes fait un changement à la mi-temps avec l’entrée de Pardo en lieu et place d’Iloki et la reprise est très nantaise avec une grosse double occasion nantaise que Marquinhos à deux reprises (46e). Paris répond par un contre et un coup-franc bien placé mais la justesse n’est pas là dans les derniers mètres (48e). Le nouvel entrant Pardo se met lui aussi en évidence sur une belle percée mais sa frappe dans la surface est contrée en corner par Silva (51e). La seconde période est plutôt ouverte et Nantes joue plus qu’avant, offrant des espaces à un PSG qui n’en profite pas encore, à l’image d’une frappe de Cavani contrée par la tête (et les mains) de Djidji dans la surface (58e).

Dans la foulée, Matuidi est contré exactement de la même manière sur un gros déboulé de Verratti (59e). Paris est encore dangereux sur un coup-franc excentré de Lucas : Meunier plonge au premier poteau et sa tentative lobée est renvoyée par la barre transversale (63e). Suite à un excellent déboulé de Draxler, Paris a ensuite un bon coup-franc axial, bien que lointain, et Cavani envoie une frappe superbe dans le but nantais (0-2, 65e).

Nantes répond par un second changement avec l’entrée de Stepinski, à la place de Bammou, et Draxler, touché sur le coup-franc précédent, demande à sortir. Di Maria le remplace tandis que l’Allemand rejoint le banc de touche en boîtant salement (69e). L’Argentin se met immédiatement en évidence sur une frappe lointaine mais Dupé capte (70e). Nantes fait des changements pour tenter de se relancer mais c’est bien le PSG qui gère la partie et fait courir le ballon. Paris fait aussi tourner et Rabiot remplace Verratti tandis que Thiago Silva dégage un centre dangereux de Sala en corner (76e). Le rythme retombe en cette fin de match et Maxwell est proche de trouver Cavani sur un bon centre mais un Nantais enlève le triplé au Matador (80e). Il finira son match par un superbe décalage pour Di Maria, contré dans la surface (82e).

Paris joue seul en cette fin de match et Marquinhos est à deux doigts de servir Thiago Silva pour le 3e but sur un corner mal repoussé (85e). Les trois entrants se mettent ensuite en évidence : Di Maria récupère et lance Ben Arfa qui lui remet dans l’axe. Il avance et sert Rabiot qui frappe du droit mais Dupé capte la frappe centrée sur lui (87e). Paris frôle encore la troisième réalisation avec le même trio : Ben Arfa trouve Rabiot qui frappe fort sur la barre. Di Maria est là pour reprendre de la tête mais Dupé capte (91e). Ben Arfa va finalement offrir un dernier caviar à Di Maria dans la surface mais l’Argentin la joue un peu personnel sur le coup et se fait contrer (93e).

Le PSG s’impose finalement 2-0 à Nantes dans un match qu’il a dominé et su boucler avant la fin. Cavani claque un doublé, ses premiers buts en 2017, et Paris aurait même pu s’imposer plus largement mais revient tout de même à un petit point de Nice. En revanche, Draxler est sorti sur blessure tandis que Verratti a pris un nouveau carton étrange.

L’impact au classement :

Le classement après le match est le suivant :
1.AS Monaco : 48 points (+43)
2.OGC Nice : 46 points (+21)
3.PSG : 45 points (+26)

Réactions :

Unai Emery :

Le match :
«Le premier but est important. Quand tu marques, la progression dans le match est meilleure avec la confiance. Le but ? C’est la capacité des joueurs : Draxler entre dans l’axe pour créer la supériorité dans le dos des milieux et il ouvre ensuite sur Lucas à droite. Il centre et Cavani rentre entre les deux défenseurs centraux. C’est bien. Plus facile à dire qu’à faire ? Les joueurs ont les capacités et la qualité pour le faire. Après, c’est la concentration, le travail. Nantes est dans un très bon moment et a fait beaucoup de pressing mais nous avons joué avec de la personnalité et du calme. Elle a maîtrisé le match avec de la possession et un bon positionnement. Après, quand nous avons eu la possibilité de bien nous sortir du pressing, cela nous a offert la possibilité de marquer comme sur le premier but. »

Le PSG prêt pour Monaco ?
«Il y a une demi-finale mardi (en Coupe de la Ligue), c’est important ! C’est la dernière porte avant la finale et mardi est un match important pour nous. Après, bien sûr, il y a le championnat dimanche. Monaco un tournant ? Aujourd’hui, nous sommes troisième, nous avons gagné ici, c’est bien pour la confiance et l’équipe a fait un bon match, très sérieux, et les joueurs, individuellement comme collectivement, sont très sains en terme de mentalité. Les joueurs qui sont entrés ont créé deux ou trois occasions de but : Adrien a été très bien, Hatem aussi, Di Maria aussi. Je crois que c’est le bon chemin, avec les joueurs entrés en jeu qui sont prêts mentalement. Pour le championnat, nous avons besoin de tous les joueurs et c’est valable aussi pour mardi. Dimanche ? Pour moi, il y a d’abord mardi, il faut bien récupérer et se préparer. Pour nous, c’est le chemin pour une finale.»

Hatem Ben Arfa :

Le PSG prêt pour les gros matches à venir ?
«Oui. Depuis début 2017 voire fin 2016, on a vraiment passé un cap, dans le jeu et la solidarité. On est vraiment plus compacts, offensivement et défensivement. Donc, oui, je pense qu’on est prêt pour Monaco, Barcelone et la suite. »

Un état d’esprit qui a changé ?
«Je pense que cela se construit. Le match contre Guingamp a fait beaucoup de mal et cela a vraiment remobilisé tout le monde. Maintenant, il y a un état d’esprit plus conquérant, plus concentré et plus solidaire collectivement.»

Un nouveau positionnement qui lui convient ?
«Oui, il me convient, il n’y a aucun problème. Le coach me fait progresser à ce poste-là, je n’ai pas l’habitude. Je progresse mais je n’ai pas le niveau de Cavani vu que c’est son poste. Le coach pense que je peux être bon à ce poste-là et m’y fait progresser, avec des (entraînements) spécifiques, etc. Si je peux apporter à l’équipe à ce poste, ou à un autre, ce sera avec grand plaisir.»

Des percées à la Ben Arfa aujourd’hui :
«Oui, je prends du plaisir et c’est mon jeu. Je progresse tout en gardant mon jeu.»

Thiago Silva :

Une meilleure maîtrise qu’à Rennes ?
«C’était beaucoup mieux cette fois. On a très bien préparé le match. C’est pour ça qu’après le premier but je suis allé féliciter le coach. Il donne confiance à tout le monde pour continuer à jouer, même si nous sommes mis en difficulté par le pressing. Aujourd’hui, c’était parfait. On doit continuer, rester concentrés, continuer à gagner à l’extérieur. J’ai juste félicité « Edi », mais après ce but j’ai parlé avec le coach parce que c’était un but parfait.»

Un déclic en 2017 ?
«On s’est parlé avant le dernier match de l’année contre Lorient (victoire 5-0). C’était un bon moment, sans match, pour réfléchir à tout ce qu’on avait fait de pas bon. Tous les joueurs se sont mis en tête que le groupe est le plus important et que ce n’était pas individuellement qu’on allait gagner les matchs. On a beaucoup progressé à l’extérieur, où on a perdu trop de points l’an dernier.»

Semaine clé en vue ?
«C’est un moment clé de la saison. On va essayer de bien se reposer avant Bordeaux, même si on n’a pas beaucoup de temps. On a perdu Thiago Motta qui sera suspendu. D’autres joueurs sont prêts. Les remplaçants ont fait un très bon match aussi. Je suis sûr qu’on sera prêts contre Monaco. Si on veut gagner le championnat, on doit faire un bon match contre cette équipe qui est la meilleure de France. Meilleure que le PSG ? Pour le moment, elle est meilleure, parce qu’elle est devant. Les Monégasques jouent bien, ils méritent d’être là. Nous, on va se rapprocher si on continue à jouer comme aujourd’hui (hier). On doit les battre mais, tous les ans, on a des difficultés contre eux.»

Draxler :
«Il a pris un coup au mollet, mais je pense qu’il va bien récupérer pour continuer à nous aider. Il joue très bien. Offensivement et défensivement, il est très intelligent. Son arrivée est très bonne pour la concurrence. Edi (Cavani) a retrouvé le but. Hatem (Ben Arfa) fait un bon travail quand il rentre. On sait tous la qualité qu’on a. A l’entraînement, on voit des gestes incroyables.»

Cavani :
«On a confiance en Edi. Il est presque toujours le dernier à quitter le camp des Loges. Il est complètement différent d’Ibra, on ne peut pas les comparer. Ibra a marqué son passage ici, mais Edi pourrait marquer plus de buts qu’Ibra (NDLR : le record du Suédois sur une saison est de 38 buts, Cavani en est à 20) parce qu’il lui reste du temps et qu’à chaque match qu’il joue il se crée des occasions.»


Le stade :

Le Stade Louis-Fonteneau, dit La Beaujoire
Le Stade Louis-Fonteneau, dit La Beaujoire

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s