PSG – Bastia 7-0, 07/01/17, Coupe France 16-17

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3876/66561/match/Paris-Bastia-7-0/Paris-Bastia-7-0)

Samedi 07.01.2017, Coupe de France, 1/32 de finale à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – S.C. BASTIA  7:0 (2:0)
– 30 000 spectateurs environ. Buts : Thiago Silva, 30′, Adrien Rabiot, 43′ ; Christopher Nkunku, 48′, Thiago Motta, 57′, Lucas Moura, 63′ sur penalty, Ángel Di María, 77′, Julian Draxler, 89′.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp – Thomas Meunier, Marcos Marquinhos, Thiago Silva (Presnel Kimpembe, 46′), Layvin Kurzawa – Adrien Rabiot (Julian Draxler, 58′), Thiago Motta, Blaise Matuidi – Lucas Moura (Ángel Di María, 67′), Hatem Ben Arfa, Christopher Nkunku. Entraîneur : Unai Emery.
Avertissement à Blaise Matuidi.


Maillot utilisé (avec les sponsors spécifiques de la Coupe de France) :

Maillot domicile 16-17
Maillot domicile 16-17

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3876/66561/match/Paris-Bastia-7-0/Paris-Bastia-7-0)
Les 22 joueurs avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3876/66561/match/Paris-Bastia-7-0/Paris-Bastia-7-0)
Lucas, entouré de Bastiais (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3876/66561/match/Paris-Bastia-7-0/Paris-Bastia-7-0)
L’ouverture du score du capitaine, Thiago Silva (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3876/66561/match/Paris-Bastia-7-0/Paris-Bastia-7-0)
Auteur du 2ème but, juste avant le repos, Adrien Rabiot le célèbre en pensant indiquer son nom au public. Raté. (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3876/66561/match/Paris-Bastia-7-0/Paris-Bastia-7-0)
Christopher Nkunku sera l’un des sept buteurs du soir. Un record! (Ch. Gavelle)
Julian Draxler tentant de récuperer une balle l'ayant lobé. Cette photo a aussi fait le buzz sur les réseaux sociaux en raison de la similitude avec la position du "tir de l'aigle" dans le manga "Olive et Tom"... (photo A. Jocard)
Julian Draxler tentant de récuperer une balle l’ayant lobé. Cette photo a fait le buzz sur les réseaux sociaux en raison de la similitude avec la position du « tir de l’aigle » dans le manga « Olive et Tom »… (photo A. Jocard)

Vidéo :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris s’offre une reprise parfaite

Le PSG recevait le SC Bastia à l’occasion des 32e de finale de la Coupe de France ce samedi soir et tout s’est bien passé pour le PSG, large vainqueur. Paris menait 2-0 à la pause et a déroulé ensuite. Draxler a fait ses débuts et a marqué en toute fin de match.

Le match :

Après le traditionnel échange de fanions, le PSG donne le coup d’envoi par Ben Arfa et Paris tente vite de prendre la balle. Cela démarre très doucement mais un premier bon centre de Meunier offre un corner au PSG. Sur celui-ci Matuidi reprend d’une aile de pigeon au-dessus du cadre (5e). Bastia bloque toutefois bien Paris mais Thiago Silva trouve Lucas d’un ballon en profondeur, il contrôle puis frappe mais c’est dévié en corner. Lucas le tire et Kurzawa coupe au 1er poteau, sans succès (9e). Au quart d’heure de jeu, la rencontre n’a toutefois pas réellement démarré, meême si Bastia arrive pour la 1e fois jusqu’à la surface parisienne. Côté Paris, un coup-franc excentré de Lucas sème un début de zizanie mais est repoussé (17e).

Paris parvient par moment à avancer et Rabiot trouve notamment Maatuidi dans la surface, sur son pied droit, qui ne peut donc pas frapper de façon dangereuse des 18m (20e). Paris accélère encore dans la foulée d’une belle action collective mais Ben Arfa enlève trop son centre du droit dans les 6m au moment de faire la dernière passe (21e). La même situation se présente peu après avec Nkunku sur l’autre aile, pour la même finalité (23e). Paris a le ballon mais n’arrive pas forcément à avancer mais Nkunku provoque un corner : sur celui-ci, Lucas délivre un ballon parfait aux 6m pour Thiago Silva qui croise sa tête, seul (1-0, 31e).

Paris enchaîne de suite et Meunier provoque un nouveau corner sur un centre mal dégagé qui, cette fois, ne donne rien (33e). Côté bastiais, c’est Saint-Maximin qui se motnre et provoque un bon coup-franc, repoussé par Silva qui reste au sol après que Trapp l’ait percuté (37e). Sur cette action, le contre part malgré tout et il arrive à Nkunku qui conclut après une accélération et un gros travail de Lucas mais le jeune parisien est hors-jeu (37e).

Après quelques minutes à 10, les Parisiens voient toutefois leur capitaine revenir au jeu (40e). Paris va finalement doubler la mise sur une frappe lointaine de Rabiot que juge bien mal le gardien corse, trompé par le rebond (2-0, 42e). Cela chauffe encore dans la surface bastiaise après un superbe une-deux entre Lucas et Ben Arfa, le Français est balancé dans la surface mais l’arbitre ne dit rien. Lucas reprend la balle et est lui aussi touché mais l’arbitre ne bouge pas plus, encore une fois (45e). Ce sera la dernière action avant la pause d’une mi-temps gérée avec efficacité par les Parisiens.

A la pause, le capitaine parisien Thiago Silva est finalement remplacé par Kimpembe après le choc de la première période mais le match repart de la même façon, avec le ballon pour Paris. Nkunku va finalement marquer très vite un très joli but : il s’arrache au milieu du terrain pour récupérer la balle, repart de l’avant et utilise l’appel de Ben Arfa pour s’ouvrir le chemin du but avant d’envoyer une superbe frappe croisée de plus de 20m (3-0, 49e).

Déjà bien sonnés, les Bastiais sont littéralement KO et commencent à faire des fautes, à l’image de Peybernes qui est dépassé par un débordement de Lucas (56e). Ce coup-franc côté droit est d’abord repoussé mais Ben Arfa récupère, fixe et délivre un excellent ballon dans le dos de la surface pour Motta qui claque une tête parfaite pour marquer le 4e but (4-0, 57e).

Emery profite de ce large avantage pour immédiatement lancer en jeu Julian Draxler à la place de Rabiot, Nkunku passant d’ailier gauche à relayeur droit. Le repositionné se met vite en évidence en provoquant en corner, repris par Kurzawa hors-cadre (61e). C’est ensuite Lucas qui se met en évidence d’un très joli slalom et est arrêté dans la surface. L’arbitre siffle un penalty très généreux, possiblement pour compenser les autres fautes (63e). Le Brésilien se fait justice lui même (5-0, 64e).

La messe est plus que dite et Lucas peut sortir, remplacé par Di Maria, alors qu’il reste une demi mi-temps à jouer. Bastia se met paradoxalement à jouer un peu et Saint-Maximin déborde côté droit. Son bon centre est toutefois repoussé du bout du pied par Marquinhos devant les 6m (71e). Paris réagit avec une action fluide mais Ben Arfa est hors-jeu avant de conclure (73e). Paris déroule et envoie du jeu : Di Maria tente une folle reprise en talonnade pour transformer un centre de Meunier mais c’est raté (75e). L’Argentin se rattrape juste après sur un nouveau centre de Meunier, bien décalé par Ben Arfa (6-0, 77e).

Peu après, alors que Matuidi prend un carton jaune pour un tacle en retard, c’est la défense parisienne qui brille par l’intermédiaire de Marquinhos, impeccable face à un Keita qui partait défier Trapp (80e). Côté Paris, c’est Nkunku qui reprend mal un centre de Matuidi plutôt destiné à Ben Arfa (81e). Bastia est encore à deux doigts de craquer juste après sur une frappe de Matuidi après un délice de Draxler mais le portier repousse (83e). La partie va se finir avec un très joli but à l’issue d’une une-deux entre Draxler et Ben Arfa. L’Allemand est superbement lancé et il conclut en finesse devant le gardien (7-0, 89e).

Paris pense encaisser un but sur un coup-franc excentré que Kevin Trapp dégage mal et directement sur un Bastiais qui score de près mais il est hors-jeu et Paris s’impose finalement 7-0. Paris s’est régalé et a offert des débuts idéaux à sa recrue Julian Draxler.

Réactions :

Kevin Trapp :

«L’objectif est de bien commencer l’année et de gagner. Je pense que cette victoire 7-0 est un message fort. Même quand nous menions 3-0, nous n’avons rien lâché. Nous avons beaucoup de matches à jouer dans les semaines à venir. Cette victoire nous donne beaucoup de confiance. Sept buteurs différents, cela montre que nous avons beaucoup de qualités. Hatem Ben Arfa a fait trois passes décisives, c’est très bien pour lui. Draxler est très content d’être ici et il a marqué un beau but. Il se sent déjà à l’aise et c’est important pour lui. Le collectif a toujours été bon, a toujours fonctionné même si c’est mieux lorsque nous gagnons. Personnellement je suis aussi en confiance même quand je ne jouais pas. Le plus important c’est l’équipe. L’entraîneur fait ses choix, nous devons juste lui montrer à l’entraînement que nous avons envie de jouer et de renforcer l’équipe.»

Adrien Rabiot :

«C’est dur au niveau du rythme mais la blessure est derrière moi. J’ai essayé d’apporter ce que je pouvais. Petit à petit je retrouve la forme et je veux aider l’équipe. Une telle victoire apporte de la confiance. Nous avions bien terminé l’année 2016 mais certains matches ont été un peu plus compliqués. Je pense qu’il fallait remettre les choses au clair et nous sommes revenus sur des bonnes bases. Il fallait montrer que venir jouer au Parc c’est quelque chose de difficile, les gens l’avaient un peu oublié. L’intégration s’est faite facilement pour Draxler et on a vu que sur le terrain il pouvait vraiment amener quelque chose.»

Thiago Motta :

«Ca fait longtemps que je n’ai pas marqué. Je suis content personnellement mais aussi pour l’équipe. Pour ce qu’on a montré collectivement, et pas seulement par rapport au score. Du début à la fin, on a essayé de marquer et de se créer des occasions. Quand on joue comme ce soir, ça offre des possibilités à tout le monde de faire la différence. J’espère qu’on va continuer comme ça. On essaye toujours de donner le maximum. Le parcours reste long. Draxler ? Il s’adapte bien. C’est un très bon garçon. Il est arrivé dans une équipe avec des objectifs elevés. Et lui, il est aussi habitué à être ambitieux, à jouer des matches importants. Je suis sûr qu’il va élever notre niveau de jeu.»


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s