PSG – Lille 3-1, 14/12/16, Coupe de la Ligue 16-17

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3806/65940/match/Paris-Lille-3-1/Paris-Lille-3-1)

Mercredi 14.12.2015, Coupe de la Ligue, 1/8 de finale à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – L.O.S.C. LILLE MÉTROPOLE  3:1 (1:0)
– 45 183 spectateurs officiellement (30 000 environ). Buts : Lucas Moura, 43′ sur penalty ; Lucas Moura, 57′, Jesé Rodríguez, 69′ sur penalty, Baša, 89′.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp – Thomas Meunier, Marcos Marquinhos, Presnel Kimpembe, Maxwell Scherrer – Marco Verratti (Blaise Matuidi, 63′), Grzegorz Krychówiak, Christopher Nkunku – Lucas Moura (Jonathan Ikoné, 71′), Jean-Kévin Augustin, Jesé Rodríguez. Entraîneur : Unai Emery.
Avertissement à Thomas Meunier.


Maillot utilisé (avec les sponsors additionnels de la Coupe de la Ligue) :

Maillot domicile 16-17
Maillot domicile 16-17

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3806/65940/match/Paris-Lille-3-1/Paris-Lille-3-1)
Thomas Meunier face à l’ancien parisien Sankharé (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3806/65940/match/Paris-Lille-3-1/Paris-Lille-3-1)
Maignan, un autre produit du centre de formation parisien, à la lutte avec Jesé (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3806/65940/match/Paris-Lille-3-1/Paris-Lille-3-1)
Jean-Kevin Augustin déséquilibré par la sortie de Maignan (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3806/65940/match/Paris-Lille-3-1/Paris-Lille-3-1)
Grzegorz Krychowiak (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3806/65940/match/Paris-Lille-3-1/Paris-Lille-3-1)
Le second but de Lucas (Ch. Gavelle)

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Enfin un match tranquille pour Paris

Le PSG recevait le LOSC à l’occasion des 8èmes de finale de la Coupe de la Ligue ce mercredi soir et il s’est tranquillement imposé 3-1. Lucas a mis un doublé pour faire la différence, Jesé a lui aussi marqué puis Lille a réduit la marque en toute fin de match.

Le match :

Le match est lancé dans un Parc des Princes très vide (20 000 personnes environ) et le PSG a la balle, tente de percuter mais Lille est en place et vient d’avoir la 1e opportunité d’un bon centre de Palmieri dans les 6m que personne ne coupe (5e). Un 2e centre arrive peu après, renvoyé par Marquinhos (8e). Côté Paris, on tente surtout de trouver Jesé en profondeur, sans succès (9e). Verratti y arrive finalement avec Augustin mais, après avoir plus ou moins effacé Maignan, il rate la conclusion (10e). Paris pousse et se montre dangereux : Krychowiak perce et décale Lucas qui frappe fort, Maignan détourne en corner (11e). Le match est globalement peu enlevé et cela joue tranquillement mais Marquinhos lance parfaitement Meunier en profondeur. Son centre est bon et pas assez coupé par Augustin au 1er poteau (16e).

Malgré quelques accélérations, le match reste gentillet et timidement animé après 20 minutes. Seul Augustin amène un peu de danger en prenant la profondeur mais son centre en retrait est dégagé (26e). Augustin se signale encore en interceptant une relance des défenseurs adverses mais Civelli le rattrape alors qu’il allait défier Maignan (30e). Le match s’enflamme légèrement quand Jesé lance Nkunku dans le rond central. Il s’avance jusqu’aux 20m et frappe mais Maignan détourne en corner. Sur celui-ci, la tête décroisée de Meunier est hors-cadre (34e). On croit voir l’ouverture du score quand Verratti lance Lucas en profondeur. Il frappe sur Maignan et Augustin est là pour reprendre dans le but vide. Il frappe mais Civelli sauve d’un tacle glissé parfait (37e) !

Paris a finalement une autre énorme occasion : Lucas décale Augustin à l’entrée de la surface qui efface Civelli d’une feinte de corps. Il dribble ensuite Maignan qui lui touche le pied et l’arbitre accorde un penalty logique (42e). Lucas tire fort et Maignan, s’il ne passe pas loin, est trop court (1-0, 43e). La dernière occasion de la mi-temps est pour Lille quand Terrier remonte tout le terrain, après un contact douteux avec Jesé, et frappe au-dessus (45e+2). A la pause, le PSG mène logiquement 1-0 face à une équipe lilloise rarement dangereuse mais menée d’un seul but.

La seconde mi-temps est lancée par une superbe occasion parisienne : Nkunku part du milieu de terrain et s’enfonce petit à petit en utilisant les appels de ses partenaires. Aux 20m, il prend sa chance et fracasse la transversale (47e). Peu après, Meunier est lancé côté droit et centre pour Augustin au premier poteau mais ne convertit pas. Il était de toute façon hors-jeu (48e). La 2e mi-temps recommence comme la 1e, avec un petit rythme et un PSG dominant. Paris accélère par séquences et Verratti décale Lucas mais le centre au cordeau du Brésilien n’est pas repris par Augustin (55e). Paris va finalement faire le break d’une action limpide : Verratti décale Nkunku d’une douceur technique et le centre au second poteau du jeune parisien est coupé par Lucas (2-0, 57e).

Ce but du 2-0 fait du bien et Emery fait de suite son 1er changement : Matuidi remplace Verratti, étincelant (63e), mais le match ne change de physionomie pour autant et Paris marque même un troisième but un peu chanceux : Matuidi perce et sert Jesé qui frappe des 15m. Son tir est dévié et trompe Maignan (3-0, 69e). Ce but fait du bien à Jesé qui se retrouve encore impliqué sur une belle action et force Maignan à s’excentrer côté droit mais le gardien obtient une faute (72e). Emery fait donc tourner et Ikoné remplace donc Lucas, Jesé passant alors sur l’autre aile. On retrouve toutefois peu après la 1e occasion lilloise de la seconde mi-temps quand, sur un coup-franc mal renvoyé, la frappe de Terrier passe juste à côté (73e).

Les jeunes se montrent et Ikoné provoque un bon coup-franc que frappe Nkunku mais c’est Matuidi qui contre alors que la balle partait bien (78e) ! On retrouve encore Ikoné pour lancer Augustin vers le but mais Civelli tacle bien (81e). La fin de match est globalement anecdotique et le Parc se fait plaisir en sifflant le bourreau de l’Euro Eder, entré en jeu pour les 10 dernières minutes. Lille va toutefois réduire le score sur un corner en toute fin de match. Sliti tire et Basa claque une tête décroisée imparable au point de penalty qui trompe Trapp (3-1, 89e).

Le PSG s’impose finalement de deux buts dans un match globalement à sens unique. Paris continue sa route et a même utilisé relativement peu ses cadres. Une soirée des plus agréables pour Unai Emery donc.

Réactions :

Unai Emery :

Un bon match :
«L’équipe a fait un bon match, elle a progressé au cours des 90 minutes. En première mi-temps, avant de marquer, l’équipe n’était pas tout à fait comme nous le voulions mais nous avons eu de très bonnes occasions de buts. Après le penalty, l’équipe a joué de façon plus verticale et la progression s’est poursuivie en seconde mi-temps. Nous avons très bien fini le match, ou pas très bien en fait parce que nous ne voulions pas encaisser de but de l’équipe adverse.»

Un tirage au sort qui lui convient ? (PSG/Metz en quart de finale)
«Nous voulons toutes les compétitions et nous avons les joueurs qui sont prêts à jouer, comme aujourd’hui. Les jeunes joueurs ont bien joué, ceux qui ont moins de minutes ont également bien joué. Cette compétition nous offre Metz à la maison, c’est bien pour les joueurs et l’équipe. Plus nous allons jouer de matches dans le futur, mieux c’est.»

Sa passion au bord du terrain :
«Nous avons besoin de vivre le moment, de vivre le match, comme tous les joueurs quand ils sont avec le maillot du PSG. C’est la passion.»

Grzegorz Krychówiak

Le match :
«Retrouver le gout de la victoire après trois matches sans gagner, ça fait toujours plaisir. Le plus important, c’est la manière dont on a gagné ce match : on s’est créé énormément d’occasions, on en a marqué trois, on est resté concentrés de la 1ere à la 90e minutes. C’est quelque chose de positif.»

Son meilleur match :
«Je pense que oui. Je me sentais bien physiquement, avec le ballon aussi. Tout passe par le travail, il faut que je sois patient et que je travaille dur à l’entraînement pour m’adapter à cette équipe. L’exigence est là, il faut être au niveau. Je suis très optimiste pour la suite.»

Plus libéré ?
«C’est exactement ça, c’est mon premier match où je me suis lâché à 100%, j’ai pris énormément de plaisir avec le terrain. Je savais très bien que tout passe par le travail. Il fallait aussi que je sois patient aussi. Avec Verratti, on s’entend très bien et c’est plus facile de ressortir le ballon avec lui.»


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s