PSG – Rennes 4-0, 06/11/16, Ligue 1 16-17

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3686/64780/match/Paris-Rennes-4-0/Paris-Rennes-4-0)

Dimanche 06.11.2016, Championnat de France, Ligue 1, 12e journée (3e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – STADE RENNAIS F.C.  4:0 (2:0)
– 42 002 spectateurs. Buts : G.Fernandes, 31′ contre son camp, Edinson Cavani, 42′ ; Adrien Rabiot, 67′, Marco Verratti, 79′.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp – Serge Aurier, Marcos Marquinhos, Thiago Silva, Maxwell Scherrer – Adrien Rabiot, Marco Verratti, Blaise Matuidi (Thiago Motta, 61′) – Ángel Di María, Edinson Cavani (Jesé Rodríguez, 45’+2), Lucas Moura (Hatem Ben Arfa, 69′). Entraîneur : Unai Emery.
Avertissement à Marcos Marquinhos.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 16-17
Maillot domicile 16-17

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3686/64780/match/Paris-Rennes-4-0/Paris-Rennes-4-0)
Tête de Thiago Silva : Costil est battu… mais pas Fernandes (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3686/64780/match/Paris-Rennes-4-0/Paris-Rennes-4-0)
Lucas, placé à droite, n’aura pas vraiment convaincu (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3686/64780/match/Paris-Rennes-4-0/Paris-Rennes-4-0)
Edinson Cavani vient de dévier un corner sur la barre. La belle retombe sur Fernandes… qui marque de la main! (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3686/64780/match/Paris-Rennes-4-0/Paris-Rennes-4-0)
La joie d’Edinson Cavani et de Di Maria après le superbe but du premier nommé. 2-0 pour le PSG. (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3686/64780/match/Paris-Rennes-4-0/Paris-Rennes-4-0)
Intervention de Kevin Trapp qui a suppléé Alphonse Aréola, blessé. Peu sollicité, il maintiendra ses cages inviolées. (Ch. Gavelle)

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris sans souci

Le PSG a très tranquillement dominé le Stade Rennais ce dimanche soir : 2-0 dans chaque période et une équipe parisienne de plus en plus en forme au fur et à mesure du match. Le PSG n’est plus qu’à trois points de la tête.

Le match :

Le match commence très fort dans une belle ambiance et Paris presse, mettant la pression sur le but adverse, mais la première occasion est pour Rennes quand Rabiot, aligné devant la défense, se fait prendre dans ses 16m côté droit. Gourcuff décale Ntep dans la surface mais la frappe de l’ailier est captée en deux temps par Trapp (3e). Rennes va plus ou moins desserrer l’étreinte pendant quelques minutes mais les ailiers parisiens refont mal : Lucas enflamme le côté gauche en déposant trois Rennais (11e) tandis que Di Maria tente sa chance de loin (13e). Les centres se multiplient mais sont malheureusement peu précis, à l’image d’Aurier, seul dans la surface qui vise Costil aux 6m (18e). Sur un corner de Di Maria parfaitement tiré, Thiago Silva s’offre en revanche une énorme occasion de la tête mais Gelson Fernandes est présent sur la ligne pour sauver, pratiquement par hasard (21e).

Rennes s’offre finalement une deuxième belle action quand Rabiot, très prétentieux dans son jeu, se fait encore prendre la balle proche de sa surface. C’est encore une fois Ntep qui est servi aux 16m mais il est contré malgré plusieurs feintes (25e). Paris n’est pas à l’aise dans cette période quand Di Maria est trouvé devant la surface sur un long ballon de Verratti mais il est repris après son superbe contrôle et ne peut pas vraiment tirer (29e). Paris va finalement ouvrir le score sur un corner juste après : Di Maria tire au premier poteau et Cavani coupe, comme toujours. La barre transversale repousse mais Gelson Fernandes, posté au premier poteau, envoie la balle au fond de ses propres filets (1-0, 31e).

Ce but ne change finalement pas grand-chose à la physionomie du match : Paris a le ballon mais ne se crée pas vraiment d’occasions et Rennes contre, au point que Thiago Silva doit dégager en corner (40e). Sur celui-ci, le PSG contre lui aussi mais Lucas est trop gentil dans sa frappe et Costil capte tranquillement. Le goal relance sur son défenseur central qui donne à son partenaire de l’axe mais Cavani, resté derrière, intercepte : il enchaîne contrôle et lob superbe depuis plus de 20m pour marquer un but splendide dans sa réalisation (2-0, 42e). Problème, le joueur se fait mal à la cuisse droite sur le but (ou la célébration) et doit donc sortir, Jesé le remplaçant dans les arrêts de jeu d’une première période dont le score est largement en faveur d’un PSG pourtant pas forcément très tranchant mais simplement appliqué et efficace.

Paris repart plutôt bien avec un bon appel de Jesé dans le dos de la défense enchaîné d’un bon centre. C’est repoussé sur Di Maria qui frappe du gauche mais n’attrape pas le cadre (47e). Le même Di Maria tente sa chance sur un coup-franc légèrement excentré aux 16m mais Gourcuff dévie la frappe de l’Argentin (49e). Le PSG domine globalement la partie mais ne se foule pas et a des corners plus que des occasions, à l’image de cette frappe de Jesé des 18m déviée par un défenseur…en corner (62e). Au milieu de ce match sans rythme, un éclair réveille la nuit. Aurier tente sa chance excentrée de près de 25m et fracasse la barre transversale (66e) ! C’est finalement dans la foulée et sur une action similaire que le PSG va marquer le 3e but : servi plein axe par Di Maria à 25m, il arme une frappe puissante du gauche qui trompe un Costil loin d’être irréprochable (3-0, 67e).

Rennes a abdiqué et Di Maria délivre encore un excellent coup-franc depuis la droite. C’est dévié au premier poteau et Aurier reprend au second mais sa tête s’écrase sur la barre (72e). On retrouve encore Paris en attaque avec Rabiot servi côté gauche et tente un centre très fort devant le but que Costil repousse d’une manchette (75e). Di Maria régale encore et sert Jesé qui frappe fort dans la surface mais est contré (78e). Paris déroule et va finalement marquer un 4e but : Di Maria est lancé côté gauche et centre mais c’est trop long : Ben Arfa récupère au second poteau et sert Verratti au point de penalty qui marque d’une jolie volée (4-0, 79e).

En fin de match, Paris s’amuse et les Parisiens semblent tentés de faire marquer les nouveaux : Verratti sert Ben Arfa dans la surface mais la reprise est compliquée (86e) tandis qu’une grosse montée de percée est conclue par une belle passe pour Jesé, malheureusement surpris et qui ne parvient pas à marquer après avoir récupéré la balle (87e). Motta trouve également le poteau sur un superbe centre au second poteau de Maxwell (92e) tandis que Trapp doit sortir devant sa surface au pied. Ce sera la dernière action d’un match en deux temps que le PSG a finalement largement gagné, grâce notamment à une excellente seconde période.

L’impact au classement :

Suite à cette victoire, le PSG a désormais 26 points et +17 en différence de buts. Au classement, le PSG est 3ème après 12 matches joués. Si l’OGC Nice est seul leader avec 29 points, il n’a plus que 3 points d’avance sur le PSG et Monaco qui se partagent la seconde place mais les Monégasques sont devant à la différence des buts (+21 contre +17).

Réactions :

Unai Emery :

Un vraie équipe du PSG ce soir ?
«Oui, je crois que Rennes a bien commencé le match, ils jouaient dans un 4-4-2 et c’était difficile pour nous parce qu’ils fermaient beaucoup les lignes de passes. Il fallait de la patience et le premier but a ouvert un peu plus le match, cela nous a donné de la confiance. Dans la progression, nous avons fait un grand match. Mais les débuts étaient difficiles et Rennes avait bien commencé le match. C’est un adversaire qui a fait une bonne première mi-temps mais la progression en deuxième mi-temps, à 2-0 pour nous, est meilleure parce que nous avons eu de la constance pour garder de l’intensité dans le match et finir avec 4 buts.»

Des joueurs qui ont envie d’aller dans le même sens :
«Les joueurs travaillent bien, ils écoutent, ils veulent gagner, ils veulent jouer avec leurs capacités propres et pour moi, ils doivent jouer avec leur personnalité individuelle puis dans le collectif. C’est important de d’abord maîtriser le match avec le ballon parce que cette équipe est habituée à jouer avec le ballon, avec beaucoup de possession. Après, il faut regarder le but de l’adversaire. Quand tu as l’option de faire des attaques, de partir à l’offensive avec le ballon, d’ouvrir les espaces chez l’adversaire, de changer de rythme, je crois que, petit à petit, les caractéristiques et la personnalité de l’équipe sortent peu à peu.»

L’état de santé de Cavani :
«Il y a la possibilité que ce soit musculaire. Je ne sais pas si c’est grave ou pas. J’attends l’analyse des docteurs et ils vont me dire. Il a marqué un ou deux buts, je ne sais pas si le premier est de lui, mais c’est un grand but qu’il a marqué.»

Le collectif au-dessus des individualités :
«Oui, le collectif. Les joueurs qui sont rentrés sur le terrain sont bien rentrés. Jesé a fait une bonne entrée, Hatem aussi, Motta aussi. C’est très important que toute l’équipe soit ensemble et pense à l’équipe, avec une mentalité d’équipe.»

Thiago Silva :

Homme du match :
«Merci, c’est gentil.»

Un PSG complet ce soir :
«On a très bien préparé le match, avec toutes les vidéos que le coach a montrées. On a essayé de faire tout ce qu’on avait travaillé durant la semaine et, aujourd’hui, la différence vient du fait qu’on a marqué plus de buts. Contre Marseille, on a presque fait la même chose mais on n’a pas marqué. Aujourd’hui, c’était un peu différent.»

Une patte Emery plus visible ?
«C’est normal que cela prenne un peu de temps pour mettre en place son style de jeu, surtout avec une équipe qui a déjà tout gagné pendant 2 ans. C’est difficile d’arriver et de mettre en place tout de suite son idée. Maintenant, on a bien compris tout ce que le coach demande et c’est pour ça que les choses marchent mieux qu’en début de saison. »

Des habitudes changées, notamment physiquement :
«Oui, c’est vrai. Mais même dans l’intensité pour marquer, c’est différent. L’an dernier, on a joué tranquillement en début de saison, on n’avait pas d’agressivité pour marquer et, aujourd’hui, on a démontré que nous sommes là et que le championnat est encore ouvert. Ces trois points vont être très importants pour la suite. »

Un niveau à élever pour la C1 ?
«Bien sûr, il (Emery) essaye de garder tout le monde bien motivé et tous les joueurs qui entrent sur le terrain essayent de faire leur travail. Jesé est entré aujourd’hui, Rabiot qui n’a pas joué le match précédent a joué et marqué aussi. Je crois que le coach laisse les joueurs motivés et c’est bien pour tout le groupe.»

Des envies de montées balle au pied ?
«C’est le coach qui m’a demandé de porter un peu le ballon devant, pour essayer de trouver Lucas ou Maxwell. Aujourd’hui, j’ai essayé de participer un peu plus.»

Marco Verratti :

Son but :
«Bien sûr que je voulais le mettre là (il rigole).»

Le match :
«C’était un bon match parce qu’on a gagné mais on a gagné avec des buts. Je pense qu’on a très bien joué et cela avait un peu manqué lors des autres matches. On avait gagné sans faire des grands matches et, là, c’est important pour la confiance, pour les attaquants comme Edi qui a marqué 2 buts. C’est toujours difficile d’ouvrir le score et on est contents. On pense ensuite au classement et on doit encore remonter parce qu’on n’est pas encore premier. »

La volonté de toujours attaquer :
La question lui est posée sur le fait qu’il aurait pu mettre un doublé et il dérive tout seul

«Oui, mais avec Emery il veut toujours. Maintenant que je suis un peu mieux physiquement, j’ai pris des forces et je me sens bien. C’est très important parce que, pour moi, on doit être à 100% pour jouer des matches comme ça. Je dois remercier le coach parce qu’il m’a attendu un peu et c’est seulement comme ça que je peux revenir à 100% et jouer des matches. Je sais que je ne fais pas un grand début de saison mais je me sens toujours mieux et je cherche à faire le maximum pour l’équipe et pour l’aider à gagner. »

L’apport d’Emery dans le jeu :
«On essaye toujours de faire ça (jouer de cette façon), c’est un coach qui veut ce type de jeu, qui veut qu’on aille vers l’avant et qu’on soit très agressifs. Quand on perd le ballon, on est très agressif dans les premières secondes. Je pense qu’on a fait un grand match et que le coach est content ce soir. »

Le collectif plus important que le joueur ?
«Oui, je pense. Dans le football d’aujourd’hui, si tu n’as pas Messi ou Cristiano Ronaldo dans l’équipe, c’est un peu différent. Nous, on n’a pas la chance d’avoir ces joueurs mais si on joue collectif et à 100%, on peut faire de bonnes choses. Mais on doit comprendre aussi que, si on ne joue pas à 100%, on avoir du mal contre toutes les équipes. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s