Nancy – PSG 1-2, 15/10/16, Ligue 1 16-17

Photo ASNL.net (image en taille et qualité d'origine: http://www.asnl.net/122/photos_pro/photos/index/a:543)

Samedi 15.10.2016, Championnat de France, Ligue 1, 9e journée (2e place) à Nancy, au Stade Marcel-Picot :
A.S. NANCY-LORRAINE – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:2 (0:2)
– 19 524 spectateurs. Buts : Lucas Moura, 13′, Edinson Cavani, 18′ ; A.Diarra, 55′.
L’Équipe du PSG : Alphonse Aréola – Thomas Meunier, Marcos Marquinhos, Thiago Silva, Presnel Kimpembe – Marco Verratti, Grzegorz Krychówiak, Blaise Matuidi – Lucas Moura (Hatem Ben Arfa, 77′), Edinson Cavani (Jean-Kévin Augustin, 87′), Jonathan Ikoné (Adrien Rabiot, 62′). Entraîneur : Unai Emery.
Avertissement à Presnel Kimpembe.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 16-17
Maillot domicile 16-17

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3683/64180/match/nancy-1-2-paris/nancy-paris-1-2)
Coup franc de Lucas que ni Krychowiak ni Ndy Assembe ne toucheront et qui ira finir sa course dans les filets nancéiens (Ch. Gavelle)
Photo ASNL.net (image en taille et qualité d'origine: http://www.asnl.net/122/photos_pro/photos/index/a:543)
Marco Verratti à la lutte avec Guidileye (ASNL.net)
Photo ASNL.net (image en taille et qualité d'origine: http://www.asnl.net/122/photos_pro/photos/index/a:543)
Intervention de Thiago Silva sur Koura, sous les yeux d’un Alphonse Aréola attentif ( ASNL.net)
Photo ASNL.net (image en taille et qualité d'origine: http://www.asnl.net/122/photos_pro/photos/index/a:543)
Tentative d’Edinson Cavani (ASNL.net)
Photo ASNL.net (image en taille et qualité d'origine: http://www.asnl.net/122/photos_pro/photos/index/a:543)
Blaise Matuidi au duel avec Aït Bennasser (ASNL.net)

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris dans la douleur

En déplacement à Nancy, le PSG s’est imposé 2-1 mais a signé un match des plus quelconques malgré deux buts de Lucas et Cavani en début de partie. Paris s’est alors endormi et a vu Nancy réduire la marque à l’heure de jeu avant de menacer le champion jusqu’au bout, finalement vainqueur 2-1 en souffrant.

Le match :

Sur un terrain synthétique en sale état, le PSG prend vite la balle et se crée sa première opportunité sur un coup de pied arrêté joué sous forme de combinaison (2e). Et si le PSG peine à se créer des occasions, la première sera la bonne quand Lucas botte un coup-franc excentré côté gauche que Cavani et Krychowiak ne touchent pas. Leur présence sur la trajectoire trompe le goal lorrain et Paris ouvre donc le score (0-1, 13e). Nancy est déjà en souffrance mais va couler juste après quand, sur un long dégagement d’Areola, Chrétien tente une tête en retrait vers son gardien que Cavani anticipe. Dans la surface, il lobe alors le gardien, hésitant dans sa sortie (0-2, 18e). L’ASNL est encore sous l’eau et Verratti délivre un bon ballon à Cavani qui claque une tête puissante mais bien captée par Ndy Assembe (21e).

Paris s’endort toutefois peu à peu et Nancy va alors en profter, Koura sollicitant Areola sur une belle frappe que le gardien doit claquer en corner alors qu’elle retombait vers le but (32e). Muratori tente aussi sa chance de loin et Areola assure encore (37e). Diagne est repris de peu dans la surface (40e) puis Koura frappe en angle fermé dans la surface mais n’attrape pas le cadre (41e). Les occasions ne sont pas forcément franches mais Nancy finit bien mieux la première période que le PSG. A la pause, le 2-0 est finalement assez bien payé pour Paris vu le nombre d’occasions franches et les vingt dernières minutes parisiennes.

La seconde période commence par un tacle très sale de Benoît Pedretti sur la cheville de Meunier mais le Belge parvient à continuer le match (47e). C’est même lui qui accélère et lance Cavani côté droit, lequel enchaîne un bon crochet et une frappe du gauche en angle fermé (50e). Nancy ne s’affole pas et attend les erreurs parisiennes, qui arrivent bien vite. Marquinhos donne un ballon difficile à Kimpembe qui le perd côté gauche et fait faute. Sur le coup-franc excentré, Pedretti délivre un excellent ballon à Alou Diarra qui envoie sa tête décroisée en pleine lucarne (1-2, 55e).

La seconde période est finalement dans la même veine que la fin de la première et Paris n’arrive à rien avec le ballon puisque c’est seulement à la 68e minute que le PSG est de nouveau dangereux sur un bon enchaînement de Cavani qui tire au-dessus après s’être bien retourné. L’entrée de Rabiot à l’heure de jeu fait toutefois du bien au PSG qui a retrouvé de la justesse technique au milieu et se met désormais beaucoup moins en danger, même si un ballon perdu par Meunier fait frôler le penalty à Krychowiak (81e). En réponse, Rabiot donne un ballon parfait en profondeur à Cavani qui se fait rejoindre dans la surface et loupe donc une ballle de break (85e).

La fin de match est ouverte et Nancy menace mais le PSG va tenir bon, peut-être l’une des rares choses positives produites par le club parisien sur la pelouse nancéienne.

L’impact au classement :

Suite à cette victoire, le PSG a 19 points et +12 en différence de buts ce qui place le PSG en seconde position au classement. Le leader reste l’OGC Nice avec 23 points et +11 en différence de buts.

Réactions :

Unai Emery :

Content ?
«Nous sommes contents. C’était un match difficile, sur un terrain synthétique, face à une équipe qui avait besoin de gagner et qui a beaucoup pressé après avoir été menée 2-0. Nous sommes contents des trois points mais, après, nous devons apprendre de ce match. L’équipe adverse a commencé bas et, nous, avec le ballon et de la tranquillité, nous avons bien commencé le match et marqué deux buts. Quand l’équipe adverse a pressé haut, c’est devenu plus difficile de ressortir et c’est une question de travail pour le futur parce que les deux moments du match ont été différents.»

Un PSG qui s’est arrêté après 20 minutes ?
«Bien, on a gagné le match mais le 2-0 s’est compliqué avec le but encaissé, même si nous avons pris les trois points. Je crois que l’équipe a très bien travaillé, ensemble, pour faire un bon travail défensif. Mais nous avons besoin de nous améliorer quand les adversaires nous pressent haut et sortir de cette pression avec de bonnes combinaisons : faire des longs ballons et après jouer dessus pour surmonter la pression de l’adversaire. »

Paris en difficulté sur une longue durée face au dernier :
«C’est compliqué ici. Sur les deux derniers joués ici, le PSG en a perdu un 2-1 et a gagné l’autre 1-0 il y a trois ans. Je sais que c’est difficile, les joueurs sont les mêmes. Pour, c’est important qu’on ait gagné mais il y a du travail. Le travail qu’on fait les joueurs sur le terrain, c’est un bon travail. Après, il faut améliorer les questions individuelles ou tactiques, en travaillant.»

Gagner en jouant mal, un passage obligé dans une saison ?
«Oui, c’est ça. L’équipe adverse a commencé bas puis a changé et a mis beaucoup de pression en jouant plus haut, nous n’avons pas bien surmonté ce qu’a fait l’adversaire mais avec les trois points et le travail de toute l’équipe, c’est bien. Il faut améliorer la question tactique.»

Prêts pour la Ligue des Champions ?
«Nous pensons match après match, pas à pas et pour moi, aujourd’hui. Après, il va y avoir la semaine prochaine.»

Thiago Silva :

Le match ?
«C’est difficile de jouer sur ce terrain et c’est dangereux pour les joueurs. Nous n’avons pas fait un bon match mais le résultat est le plus important. Il fallait gagner aujourd’hui pour emmagasiner de la confiance avant le match de mercredi contre Bâle. Même s’il y a eu des changements aujourd’hui, je pense que les autres joueurs ont bien récupéré avant mercredi.»

Adrien Rabiot :

Votre réaction ?
«En deuxième période c’était compliqué. On a perdu la maitrise au fil du match. Je ne pense pas que ça a été du relâchement. C’est juste qu’on n’a pas eu beaucoup de temps pour travailler avant cette rencontre. Des joueurs sont revenus très tard. Il fallait gagner peu importe la manière. C’est fait, on peut être satisfait et se projeter sur la Ligue des Champions. En ce moment, il ne faut pas lâcher. On n’est pas surpris par ce que fait Nice, parce c’est une équipe de qualité. Leur jeu est plaisant à voir. C’est possible qu’ils soient des concurrents pour le titre. Il faut rester vigilant. »

Thomas Meunier :

Le match :
«On a fait 20,25 bonnes premières minutes, avec pas mal d’engagement et beaucoup de combinaisons. On a un peu de réussite sur les deux buts, mais dès fois il en faut. On a affronté une très bonne équipe de Nancy, qui était motivée pour faire un résultat. On a géré ça ensuite avec maturité et les trois points étaient les plus importants. Pourquoi on a paniqué ? Parce qu’ils ont insisté et c’est difficile de contrer une équipe qui joue les longs ballons. On a essayé de sortir proprement et construire mais des fois jouer « boucher » ça ne fait pas de mal. Le synthétique ? Ça ne me dérange pas plus que cela. »


Le stade :

Le stade Marcel-Picot
Le stade Marcel-Picot

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s