PSG – Bordeaux 2-0, 01/10/16, Ligue 1 16-17

Le superbe second but d'Edinson Cavani (A. Mounic)

Samedi 01.10.2016, Championnat de France, Ligue 1, 8e journée (3e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – F.C. GIRONDINS DE BORDEAUX  2:0 (2:0)
– 44 949 spectateurs. Buts : Edinson Cavani, 3′, Edinson Cavani, 30′.
L’Équipe du PSG : Alphonse Aréola – Thomas Meunier, Marcos Marquinhos, Thiago Silva, Layvin Kurzawa – Marco Verratti (Adrien Rabiot, 73′), Thiago Motta, Blaise Matuidi – Lucas Moura (Hatem Ben Arfa, 79′), Edinson Cavani, Ángel Di María (Jonathan Ikoné, 88′). Entraîneur : Unai Emery.
Avertissement à Thomas Meunier.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 16-17
Maillot domicile 16-17

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3682/63800/match/Paris-Bordeaux-2-0/Paris-Bordeaux-2-0)
Thiago Motta balle au pied devant Plasil (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3682/63800/match/Paris-Bordeaux-2-0/Paris-Bordeaux-2-0)
Lucas dans ses oeuvres (Ch. Gavelle)
Le superbe second but d'Edinson Cavani (A. Mounic)
Le superbe second but d’Edinson Cavani (A. Mounic)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3682/63800/match/Paris-Bordeaux-2-0/Paris-Bordeaux-2-0)
Marco Verratti, sous les yeux de Thiago Motta, Edinson Cavani, PLasil et Menez (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3682/63800/match/Paris-Bordeaux-2-0/Paris-Bordeaux-2-0)
Angel Di Maria (Ch. Gavelle)
Les Ultras ont été autorisé à se regrouper à une grosse centaine en tribune Auteuil, avec tambour et mégaphone.
Les ultras ont été autorisés à se regrouper à une grosse centaine en tribune Auteuil, avec tambour et mégaphone.

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris résout ses soucis

Le PSG a très logiquement dominé les Girondins de Bordeaux 2-0 ce samedi au Parc des Princes grâce à un doublé de Cavani. Les Parisiens ont réalisé un très bon match dans une rencontre également marquée par le retour des ultras en tribune et de Hatem Ben Arfa sur le terrain.

Le match :

D’entrée, devant un public bien plus chaud qu’habituellement suite au retour des supporters ultras, le PSG met une énorme pression sur les Girondins et ceux-ci craquent très vite : Kurzawa décale Di Maria côté gauche dont le centre est repris de la tête au premier poteau par Cavani (1-0, 3e). Le PSG archi-domine la partie et accule les Girondins devant leur but durant de longues minutes avec des vagues successives. Au quart d’heure de jeu, c’est Matuidi qui centre dans la surface et Pallois qui sauve devant sa ligne. Dans la foulée, une percée de Lucas est contrée par le même Pallois et le ballon manque de peu de rentrer (15e).

Les Bordelais sont sous l’eau et Paris déroule : Matuidi centre en position d’ailier gauche, Cavani dévie en retrait pour Meunier mais la frappe du Belge est repoussée par Carrasso au ras du poteau (17e). C’est ensuite Kurzawa qui tente sa chance en force mais c’est hors-cadre (20e). Côté Bordeaux, à part une frappe hors-cadre de Malcom (24e), on attend que cela passe et ce n’est pas le cas : sur un long centre de Di Maria, Pallois fait une main grossière mais l’arbitre siffle plutôt une légère poussette de l’attaquant parisien (26e)… Bordeaux est finalement puni peu après quand Lucas remet d’une talonnade à Kurzawa sur une touche. Le latéral, hors-jeu sur la remise, centre pour Cavani qui conclut d’une superbe talonnade (2-0, 30e).

Paris ne s’arrête pas pour autant et Kurzawa sollicite encore Carrasso d’une frappe en force (35e). Bordeaux va finalement avoir une petite occasion avant la pause : sur un long centre dans le dos de la défense, Ménez est trop court mais Rolan reprend en angle fermé. Areola repousse du pied sa tentative (41e). A la pause, le score de 2-0 est plus que logique et même un peu léger vu l’énorme mi-temps des Parisiens face à des Bordelais dépassés de bout en bout.

Bordeaux revient mieux après la pause et tente de poser le jeu mais c’est Lucas qui a la première occasion sur une mauvaise passe en retrait ; sa reprise sans contrôle est toutefois captée par Carrasso, bien placé (50e). Cela marque la fin du sursaut bordelais et Cavani tente d’inscrire sur un centre de Meunier le même but que celui inscrit auparavant mais le goal girondin capte cette fois sa tentative (53e). Le match est globalement beaucoup moins enjoué qu’avant la mi-temps et le PSG gère, à l’image de Verratti qui casse un contre de Ménez sans trembler (58e). Ménez tente encore sa chance d’une frappe sans vie (63e) mais c’est surtout Cavani, à l’issue d’un grand pont extraordinaire de Lucas qui sollicite Carasso. Le gardien lit bien la frappe de l’Uruguayen et se couche parfaitement (65e).

Verratti brille de mille feux au milieu du terrain et il trouve Di Maria en profondeur qui se retourne et frappe victorieusement mais l’Argentin est malheureusement hors-jeu (72e). La rencontre s’installe dans un faux rythme et les Parisiens tombent parfois dans la facilité, à l’image de cette relancée de Silva qui finit en corner en faveur de Bordeaux (77e) et Unai Emery relance alors Ben Arfa dans le grand bain (79e). Si Ben Arfa tente bien de se montrer, la plus belle occasion bordelaise arrive à ce moment-là avec un bon débordement d’Ounas conclu par un joli cafouillage dans la surface sur lequel Areola est impeccable (85e).

Le PSG s’impose finalement 2-0 sans jamais trembler grâce notamment à une excellente première période. Tous les voyants sont au vert pour le PSG avec le doublé de Cavani, une ambiance de qualité et un Ben Arfa de retour sur les terrains.

L’impact au classement :

Suite à cette victoire, le PSG a 16 points et remonte à la 3ème place, Toulouse étant le seul des 4 premiers à ne pas s’être imposé (défaite à Caen).

Réactions :

Unai Emery :

Le match :
«Quand on gagne, on est avant tout contents pour les trois points et après pour l’équipe. Nous avons fait un match avec la même intention en première et en deuxième mi-temps. Mais nous avons eu plus de possession en première mi-temps, avec un bon positionnement sur le terrain. Nous avons beaucoup réussi arriver à la surface et à nous créer des occasions devant le but. Les deux buts ont donné de la confiance et de la tranquillité pour le match. L’intention est la même en deuxième mi-temps et c’est normal car nous voulions marquer un troisième but pour être tranquille. Aujourd’hui, l’équipe a joué avec de la confiance et fait un bon match.»

Un football qui correspond à ses attentes ?
«Nous voulons gagner… Après, il y a la qualité et la capacité des joueurs. (Canal lui montre le premier but et lui dit que c’est une belle action collective) Oui mais nous avons fait la même chose à Caen, contre Dijon, nous avons aussi marqué un but similaire à celui-ci. (Il est encore relancé et on entend mal). Nous avons eu la possibilité de jouer haut et de marquer. Quand tu as la possibilité de courir dans les espaces, il faut le faire. Mais je crois que ce sont les joueurs, avec leur intelligence, qui ont su jouer comme le terrain le nécessitait.»

Cavani trop durement critiqué ?
«Non, il est tranquille. Il a la confiance de ses coéquipiers, de nous (le staff) et de tout le club. Après, s’il a beaucoup d’occasions, c’est normal qu’il marque beaucoup et tout le monde est content. S’il ne marque pas, c’est possible qu’il y ait quelques critiques mais, pour moi, c’est normal.»

Thiago Motta :

Un grand PSG ce soir ?
«On est content, surtout de la première mi-temps. On a fait un très bon match, contre une bonne équipe et on doit continuer comme ça.»

Le retour du PSG de l’an passé ?
«Je n’aime pas faire de comparaisons et je pense qu’aujourd’hui, on est en train de construire quelque chose de bien. C’est vrai que, l’an passé, on a fait des bons matches au Parc des Princes, qu’on a gagné des titres et donné de la joie à nos supporters mais, aujourd’hui, c’est une autre histoire. On essaye de continuer à gagner et c’est le plus difficile. Cela fait quatre ans que je dis que ce n’est jamais facile et continuer à gagner est encore plus difficile. On va essayer cette année de conquérir les titres qui sont dans nos objectifs et cela commence par le championnat.»

De la régularité à aller chercher ?
«Pas qu’aujourd’hui, mais on a bien joué depuis quelques matches. On a trouvé le chemin qu’on doit suivre. Maintenant, il faut travailler ensemble, unis, et continuer sur ce schéma. Aujourd’hui, on a démontré qu’on est capables et qu’on peut faire beaucoup mieux que lors des autres matches. On rentre à la maison contents.»

Le retour des ultras :
«On a besoin de tous les supporters, la saison est longue. C’est bien mais le plus important, cela reste de faire notre travail, qu’on joue pour les supporters. Ils doivent prendre du plaisir à venir au Parc des Princes. Et quand c’est comme ça, on est contents. Après, la saison est longue, il y aura des matches compliqués et on va avoir besoin des supporters avec nous. On est contents comme ça.»

Motta trop vieux ?
«Moi, je suis bien, je suis content d’être ici. On est un beau groupe et, ensemble, on peut faire des grandes choses. Les situations individuelles ne comptent pas beaucoup. L’important, c’est l’équipe. J’ai le record de ballons touchés ? C’est bien mais le plus important, c’est la victoire et mes coéquipiers qui m’aident chaque jour. Je ne peux pas jouer comme ça sans eux, c’est sûr, et j’ai conscience de ça. C’est pour ça qu’on continue à travailler ensemble.»

Thomas Meunier :

Le match :
«Nous avons bien maitrisé le match. Nous avons été patients quand il le fallait, avec beaucoup d’application par moments. On ne se jette pas les yeux fermés vers l’avant. Le score aurait pu être plus lourd car nous avons eu quatre ou cinq grosses occasions. C’est une super victoire contre un prétendant au Top 5 pour moi. Donc c’est super intéressant.»

La meilleure mi-temps de la saison ?
«Oui, elle est à prendre en exemple, même si je pense que contre Caen ou face à Arsenal, nous étions aussi très bien par instants. On connait les qualités du groupe. Ça ne sera pas facile de réitérer ce genre de prestation. On va retenir la prestation globale de l’équipe.»

Cavani :
«Personne n’a jamais douté de lui dans le groupe. J’adore le voir jouer. Il bosse tellement pour l’équipe. Il a déjà inscrit onze buts cette saison, c’est formidable. C’est une belle revanche par rapport aux critiques. Son jeu est très varié et je veux aussi rappeler que lorsqu’il ne marquait pas, c’est peut-être aussi parce qu’il ne recevait pas toujours de bons ballons. Même Inzaghi avait besoin de bons ballons pour scorer ! »

Le retour des Ultras :
«Oui, j’ai fait attention à ça et les chants étaient plus réguliers que d’habitude. On en a parlé avec Krychowiak dans les vestiaires. Leur appui nous aide. C’est une expérience positive. J’espère qu’ils vont recevoir encore un peu plus de liberté. Et que tout le monde mette la pression pour que l’ambiance au Parc devienne la même qu’avant.»


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s