Toulouse – PSG 2-0, 23/09/16, Ligue 1 16-17

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3681/63528/match/Toulouse-Paris-2-0/Toulouse-Paris-2-0)

Vendredi 23.09.2016, Championnat de France, Ligue 1, 7e journée (4e place) à Toulouse, au Stadium municipal :
TOULOUSE F.C. – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  2:0 (0:0)
– 28 682 spectateurs. Buts : Bodiger, 48′ sur penalty, J.Durmaz, 79′
L’Équipe du PSG : Alphonse Aréola – Serge Aurier, Marcos Marquinhos, Thiago Silva, Maxwell Scherrer – Adrien Rabiot (Jean-Kévin Augustin, 79′), Grzegorz Krychówiak, Blaise Matuidi (Thiago Motta, 70′) – Lucas Moura (Javier Pastore, 57′), Edinson Cavani, Ángel Di María. Entraîneur : Unai Emery.
Avertissements à Serge Aurier (2) et Thiago Motta.
Expulsion : Serge Aurier, 47′.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 2016-17
Maillot extérieur 2016-17

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3681/63528/match/Toulouse-Paris-2-0/Toulouse-Paris-2-0)
Thiago Silva balle au pied (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3681/63528/match/Toulouse-Paris-2-0/Toulouse-Paris-2-0)
Le jeune Lafont aura remporté tous ses duels face à Edinson Cavani, parfois avec beaucoup de réussite (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3681/63528/match/Toulouse-Paris-2-0/Toulouse-Paris-2-0)
Adrien Rabiot de retour au Stadium (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3681/63528/match/Toulouse-Paris-2-0/Toulouse-Paris-2-0)
Angel Di Maria s’échappe, sous le regard de Marquinhos (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3681/63528/match/Toulouse-Paris-2-0/Toulouse-Paris-2-0)
Javier Pastore à la lutte (Ch. Gavelle)

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris rechute

En ouverture de la 7e journée, le PSG s’est incliné 2-0 à Toulouse de façon très logique. Après avoir raté deux grosses occasions dans une première mi-temps moyenne, le PSG a concédé deux buts après la pause, dont un penalty d’entrée qui a valu à Aurier de laisser ses partenaires à 10 durant toute une mi-temps.

Le match :

Dans un Stadium pas plein, Il ne faut que 10 secondes pour qu’Edouard se mette en évidence après un ballon perdu par Aurier mais la défense centrale parisienne fait bonne garde. Les Toulousais laissent le ballon aux Parisiens et ceux-ci doivent faire le jeu. C’est finalement sur un ballon récupéré haut par Matuidi que Cavani est proche d’ouvrir le score mais devancé par le gardien de près (12e). Les locaux souffrent en défense et sortent rarement mais Edouard reprend de la tête un corner pas si loin du cadre (18e).

Paris peine à se créer des occasions et la première grosse opportunité est pour Cavani : Silva le sert d’un retourné dans les 6m suite à un corner mal repoussé par Toulouse mais l’attaquant parisien bute sur Lafont de près (29e) ! Dans un match où les deux équipes sont bloquées dans le jeu, le PSG réalise une action lumineuse avec la moitié de l’équipe impliquée et conclut par un centre parfait de Maxwell pour Cavani. Au second poteau, il claque une bonne tête mais Lafont repousse de façon superbe (41e) ! Sur le corner qui suit peu après, la reprise de Cavani n’est en revanche pas du tout cadrée (42e). La fin de mi-temps est tendue et Lucas réussit un très bon centre au second poteau qu’Aurier reprend d’une tête qui lobe le goal mais Jullien sauve sur la ligne (45e). A la pause, le match nul n’est pas illogique vu le niveau de jeu mais Paris aurait pu ouvrir le score.

La reprise de la seconde période est un massacre pour le PSG : sur un long centre au second poteau, Toivonen est retenu et en partie envoyé au sol par Aurier. M. Schneider siffle un penalty logique et donne un avertissement, le second, au latéral ivoirien (46e). L’homme du maintien en mai dernier, Bodiger, trompe Areola d’un contre-pied (48e, 1-0). A 10 et mené, Paris se réorganise : Marquinhos passe à droite et Krychowiak descend en défense centrale. Malgré cette nouvelle organisation, puis l’entrée de Pastore, le PSG n’arrive pas plus à relancer la machine et c’est Toulouse qui fait courir Paris. L’équipe d’un Unai Emery désespéré sur le banc est vaguement pressante sur un corner mais c’est finalement repoussé (70e).

Le PSG est très nerveux et Motta, à peine entré, frôle le carton rouge en prenant un premier avertissement logique puis aurait dû en prendre un second quand l’Italien repousse Sylla avec les bras au moment de jouer un coup-franc (77e). L’arbitre reste diplomate et ne l’expulse pas, de façon très gentille. Paris s’énerve aussi dans le jeu et Di Maria réussit enfin une bonne action : sa frappe de 25m est enveloppée, Pastore gêne Lafont mais le goal la repousse (78e). Pas expulsé, Motta va vite se racheter aux yeux du public local en offrant la balle à Durmaz sur une touche en retrait : le Suédois en profite et va aligner Areola (2-0, 79e)…

Paris coule littéralement et Toulouse joue même mal quelques coups quand le PSG rate tout : Cavani manque sa reprise aux 18m (80e) alors que Pastore ne cadre pas son lob après une relancée ratée de Lafont (85e). Sur un bon coup-franc, Di Maria va encore tirer tout droit dans le mur, à l’image du match du PSG. Le PSG s’incline finalement 2-0 à Toulouse dans un match qu’il n’a jamais su prendre par le bon bout. Maladroit en première période, il s’est carrément écroulé après la pause et n’a pas su réagir après le penalty et l’expulsion d’Aurier.

L’impact au classement :

Suite à cette défaite, le PSG est doublé par son adversaire du jour, Toulouse, ainsi que par Monaco. Les Parisiens pointent à la 4ème place, à 4 points du leader niçois.

Réactions :

Blaise Matuidi :

Un match raté :
«Déjà, bravo à Toulouse. Ils ont fait le match qu’il fallait pour nous battre. Nous, on a quand même fait une bonne première mi-temps, on s’est procurés les meilleures occasions mais on n’a pas concrétisés. Le tournant du match, c’est ce penalty et cette expulsion, la double peine. A 10, c’était plus compliqué mais on va continuer à travailler, à bosser. 38 journées, c’est long et bien sûr que ce n’était pas un grand Paris ce soir mais, comme je l’ai dit, l’expulsion et le penalty y sont pour beaucoup. On va tous se remettre au travail et essayer de faire mieux pour revenir tout en haut.»

Déjà deux défaites, un PSG moins bien suite au changement d’entraîneur ?
«Non, pas du tout, il ne faut pas se cacher derrière ça. Après, bien sûr qu’on sait que chaque saison est compliquée. Cette année, c’est peut-être plus compliqué que les précédentes mais, comme je l’ai dit, c’est long 38 journées. On verra ce qu’il se passera par la suite. Ne pas s’inquiéter mais se remettre dans le travail. On avait fait deux très bons résultats dernièrement. Aujourd’hui, il y a un fait de jeu qui change le match. Il faut continuer à travailler.»

Un match avec le nez cassé ?
«Ce n’est pas une excuse. On va se remettre au travail et cela fait partie du jeu. Toulouse a fait le match qu’il fallait et bravo à eux.»

Thiago Motta :

Le match :
«On a essayé d’égaliser. On est mené après l’expulsion. On a ensuite essayé de réussir à égaliser mais c’était difficile. Après mon erreur, c’était terminé. On savait qu’on allait rencontrer une équipe guerrière. C’est sa force. Mais dès le début du match, on a commis beaucoup d’erreurs. A la fin, on l’a payé. Nous parfois on aurait dû essayer de jouer plus, d’avoir le ballon, on n’a pas réussi à rentrer dans le match, on a commis beaucoup d’erreurs et à la fin on l’a payé. Il faut féliciter Toulouse, qui a été meilleur que nous. »

La nervosité du PSG :
«Non je pense pas qu’on a perdu nos nerfs. C’est plus difficile pour nous, on est habitué à jouer au ballon, à essayer de contrôler le match, de dominer et ce soir on n’était pas capable. Il faut féliciter l’équipe de Toulouse qui a fait mieux que nous.»

Moins bien que l’an passé :
«C’est difficile de comparer l’année dernière à cette année. On a beaucoup de confiance en le travail du nouvel entraîneur. On va continuer à travailler pour s’améliorer. Je reconnais mes tord, on a commis des erreurs et on les a payés cher. Je suis fautif sur le second but et ça a terminé le match. Inquiet ? On ne doit pas être inquiet pour la Ligue des champions. Au premier match, on a fait match nul contre Arsenal à domicile, ce n’est pas un très bon résultat, mais on a un point et mercredi on doit aller en Bulgarie pour gagner le match. Si on gagne, on est bien et on va travailler pour cela.»

Le cas Hatem Ben Arfa :

«On a besoin de tout le monde. Hatem, comme j’ai dit l’autre fois, c’est un joueur en plus dans l’effectif. Après c’est l’entraîneur qui fait ses choix et c’est respectable. Comme j’ai dit, le conseil que je peux donner à Hatem, je le donne à tout le monde et je l’applique moi même, c’est de continuer de travailler et d’attendre son moment.»

Patrick Kluivert :

Son sentiment après cette deuxième défaite du PSG :
«Nous ne sommes pas contents, c’est normal. Nous avons perdu beaucoup de ballons, beaucoup de joueurs n’étaient pas dans le match. Quand tu ne marques pas tes occasions c’est difficile. Toulouse a fait un bon match mais c’est à nous de donner le maximum et ce soir nous n’avons pas joué à notre niveau. […] C’est un mix de tous les aspects, ce n’est pas mental, ce n’est pas physique, c’est un peu de tout.»

Inquiétant avant la Ligue des champions ?
«Non, c’est dommage pour ce soir, mais mercredi on a un match très important contre Ludogorets et on doit avoir une réaction après ce match, c’est le plus important. On doit avoir un autre comportement en Ligue des champions. Plus difficile que prévu ? Non, c’est toujours difficile pour le PSG. Nous devons toujours dominer et l’adversaire peut jouer librement. Quand les joueurs ne sont pas dans le match c’est difficile, et quand on rate les occasions c’est encore pire. […] La saison est très longue. Ce n’est pas normal, mais on joue contre des équipes qui veulent gagner chaque match contre le PSG et les autres équipes ont aussi des bons joueurs.»

Concernant Ben Arfa :
«Je ne rentre pas dans cette polémique. Il est dans un bon état d’esprit. Il doit travailler comme tous les autres après l’entraîneur fait des choix.»


Le stade :

Le Stadium municipal de Toulouse
Le Stadium municipal de Toulouse

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s