PSG – Arsenal 1-1, 13/09/16, Ligue des Champions 16-17

Serge Aurier, auteur d'un excellent match (F. Fiffe)

Mardi 13.09.2016, Ligue des Champions, Groupe A, 1re journée (1re place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – ARSENAL F.C. (Ang.)  1:1 (1:0)
– 46 440 spectateurs. Buts : Edinson Cavani, 1′ ; Alexis Sanchez, 77′.
L’Équipe du PSG : Alphonse Aréola – Serge Aurier (Thomas Meunier, 84′), Marcos Marquinhos, Thiago Silva, Maxwell Scherrer – Marco Verratti, Grzegorz Krychówiak (Javier Pastore, 80′), Adrien Rabiot (Thiago Motta, 74′) – Ángel Di María, Edinson Cavani, Blaise Matuidi. Entraîneur : Unai Emery.
Avertissements à Thiago Motta, Marco Verratti (2).
Expulsions : Giroud et Marco Verratti, 90’+4.


Maillot utilisé (avec sponsors en version Europe) :

Maillot domicile 16-17
Maillot domicile 16-17

Billet :

1617_psg_arsenal_billet


Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3784/63287/match/Paris-Arsenal-1-1/Paris-Arsenal-1-1)
Les Parisiens avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3784/63287/match/Paris-Arsenal-1-1/Paris-Arsenal-1-1)
Adrien Rabiot (Ch. Gavelle)
Intervention d'Alphonse Aréola, titularisé dans les buts parisiens (B. Papon)
Sortie au poing d’Alphonse Aréola, titularisé dans les buts parisiens (B. Papon)
Face à face entre Edinson Cavani et Ospina, remporté par le portier colombien (B. Tessier)
Face à face entre Edinson Cavani et Ospina, remporté par le portier colombien (B. Tessier)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3784/63287/match/Paris-Arsenal-1-1/Paris-Arsenal-1-1)
Tentative d’Angel Di Maria (Ch. Gavelle)
Photo psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3784/63287/match/Paris-Arsenal-1-1/Paris-Arsenal-1-1)
Marquinhos intervient devant Giroud (psg.fr)
Serge Aurier, auteur d'un excellent match (F. Fiffe)
Serge Aurier, auteur d’un excellent match (F. Fiffe)

Vidéo :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris mal payé

En ouverture de la Ligue des Champions, le PSG a largement dominé Arsenal au nombre d’occasions franches mais a dû se contenter d’un match nul 1-1 malgré l’ouverture de score de Cavani après 45 secondes. Paris n’a jamais su faire le break et l’a payé en fin de match.

Le match :

Dans un Parc des Princes très bien rempli, il ne faut que 45 secondes au PSG pour ouvrir le score : Verratti ouvre côté droit pour Aurier qui centre dans la surface. Cavani est seul entre deux défenseurs et décroise parfaitement sa tête (1-0, 1e).

Paris entre excellement dans son match et fait souffrir des Gunners pris à froid. Sur une merveille d’action collective, Di Maria talonne pour Rabiot qui frappe dans la surface mais Koscielny revient à temps pour contrer (10e). C’est ensuite sur un corner rentrant que Di Maria force Ospina à un gros arrêt sous la barre (13e). Paris lessive Arsenal et les Londoniens vont mettre près de 20 minutes à entrer dans le match : Monreal déborde et centre au second poteau, Oxlade-Chamberlain remet de la tête mais Marquihhos intervient avec à propos dans les 6m. Sur le corner qui suit, c’est encore dangreux mais Paris se dégage (22e).

Arsenal est alors un temps fort dans un temps fort qui va durer jusqu’à la demi-heure de jeu, quand Paris reprend le ballon. Verratti claque une superbe ouverture en profondeur mais Mustafi intercepte. Cavani ne s’arrête pas, récupère la balle, efface le goal mais tire à côté du gauche face au but vide (34e) ! Arsenal se montre sur quelques coups de pieds arrêtés mais c’est encore Cavani qui se signale en fin de première période : Di Maria lance l’Uruguayen dans le dos de la défense mais son contrôle de la poitrine est trop long et il ne peut enchaîner la frappe. Ospina récupère et lance le contre sur lequel Thiago Silva est obligé d’intervenir (42e). L’arbitre siffle peu après la pause et le PSG mène très logiquement 1-0 face à Arsenal, les Parisiens étant plus saignants et plus dangereux.

Arsenal revient bien mieux après la pause et il faut d’entrée deux bonnes interventions de Marquinhos dans la surface pour repousser le danger (46e et 47e). Paris est acculé devant son but durant 5 bonnes minutes avant de retrouver de la maîtrise et de la profondeur : Verratti lance Di Maria mais l’Argentin se rate techniquement devant le gardien (53e). Le bloc du PSG remonte et Aurier est de nouveau très haut et trouvé, d’abord avec un mauvais centre (58e) puis un bon que Matuidi reprend mal (61e).

Sentant son équipe en manque de poids, Wenger abat alors la carte Giroud et réorganise son attaque mais Marquinhos éteint le premier incendie (64e). Au contraire, c’est un une-deux Aurier/Di Maria qui envoie l’Ivoirien défier, sans succès, Ospina (68e). Rabiot s’offre ensuite une énorme percée, que Cavani tente de conclure mais le gardien colombien gagne encore son duel, confirmant le terrible déficit de réalisme du PSG ce mardi (69e). Et c’est encore Ospina qui repousse la frappe de Di Maria après un sombrero sur Koscielny (71e).

Paris se fait finalement bêtement punir : Özil sert Iwobi à 10m du but qui frappe. Areola réussit un miracle mais Alexis Sanchez a suivi et égalise de près (1-1, 78e). Sur le coup d’envoi ou presque, Pastore envoie Cavani au but. Sur sa 4ème occasion franche, l’Uruguayen rate son duel face à Ospina (81e). Paris repart de l’avant mais ouvre des espaces ; sur un contre, Areola l’emporte dans son duel face à Iwobi, seul dans la surface (83e). Marquinhos sera le dernier joueur dangereux d’une tête à la dernière seconde sur un corner (94e). La fin de match est surtout marquée par la double expulsion de Verratti et Giroud, bêtement avertis pour la deuxième fois après s’être un peu chamaillés loin du ballon.

Le match nul n’est vraiment pas bien payé pour le PSG mais Paris paye un énorme manque de réalisme face au but adverse et a été puni en fin de rencontre.

L’impact au classement :

Suite aux matches nuls 1-1 dans les deux matches de la poule, toutes les équipes sont à égalité avec un point.

Réactions :

Unai Emery:

Un résultat négatif ?
«Ce n’est pas le meilleur résultat mais je suis content parce que je crois que c’est le chemin. Aujourd’hui, l’équipe a fait le match que nous voulions et que je voulais. Pour moi, le résultat est le résultat mais nous avons mérité de le gagner avec 7 occasions claires, plus le but, et c’est pour moi le plus important. Après, quand les buts vont rentrer, cela sera mieux pour le futur [NDLR : passage dur à comprendre et un peu traduit]. Pour nous, le match nul, ce n’est qu’un point mais il faut travailler pour le prochain match mais je dis que je suis content et je crois que tout le monde devrait l’être.»

Le manque de réalisme de Cavani :
«J’ai toute confiance en Edinson. Je le dis et, pour moi, le plus important est d’avoir des occasions. Après, il va faire mieux, j’en suis sûr. Et pour moi, l’équipe va prendre confiance avec tous les joueurs, avec Edinson, et nous allons travailler pour jouer les matches comme nous le voulons. Après, je crois que nous allons gagner. »

Seulement un problème de finition à améliorer ?
«Aujourd’hui, c’était un match très important et nous devions être très compacts puis faire un bon pressing. J’ai beaucoup aimé la façon dont nous avons pressé.»

Moins de pressing en deuxième mi-temps :
«Nous voulons et nous sommes une équipe qui fait beaucoup de pressing. Avec la pression, nous récupérons le ballon et après, on a la possession. Je crois que nous avons besoin d’un peu plus de tranquilité avec le ballon mais, pour moi, si nous jouons tous les matches comme aujourd’hui et si nous suivons dans le futur le même chemin qu’aujourd’hui, je crois que c’est bon pour l’équipe. Après, il est important que tous les joueurs participent et qu’ils soient prêts comme aujourd’hui pour tous les matches.»

Blaise Matuidi:

Un mauvais résultat ?

«Oui, bien sûr, quand on est à domicile et pour commencer, on aurait aimé avoir les trois points donc on peut dire que ce n’est pas un bon résultat. Dans la manière, on méritait de gagner ce soir. On a eu plus d’occasions et je pense qu’on a été plutôt bons. Marquer ? Oui, bien sûr mais cela va venir. Il faut être confiant, positif. Tout n’a pas été parfait mais on a quand même fait un bon match ce soir.»

Edinson Cavani:

Un match nul décevant ?
«Non, ce match nul n’est pas une désillusion. Au-delà du résultat, on a vu des choses très positives, des choses qui font du bien à l’équipe. C’est normal qu’en menant (1-0) à dix minutes de la fin du match et en ayant eu autant d’occasions il y ait de l’amertume. Surtout qu’on a eu beaucoup d’occasions.

Ses nombreuses occasions manquées :
«J’assume mes responsabilités. J’ai eu trois, quatre, grosses occasions. En face, il y a un gardien et aussi des joueurs qui font tout pour que je ne marque pas. Il y a des moments où j’aurais pu marquer, d’autres non. Ce sont des choses du football. L’important c’est de rester calme au sein de l’équipe et de garder de la conviction parce que l’équipe travaille pour traverser ce mauvais moment. […] C’est normal que je regarde plus les occasions manquées que mon but. On a fait match nul et c’est normal que j’ai en mémoire les occasions où j’aurais pu faire la différence et je ne l’ai pas fait. Cette équipe mérite beaucoup, parce qu’on travaille beaucoup pour s’améliorer, pour traverser cette passe compliquée.»

Un bilan positif après PSG/Arsenal ?
«Je pense que l’équipe progresse. C’est difficile parce qu’il y a beaucoup de changements. Il y a une mentalité différente, une nouvelle philosophie et on a besoin de temps. Mais aujourd’hui, il y a eu beaucoup de choses positives, que nous avons travaillé cette semaine. Nous devons continuer comme ça et ça va venir. Si l’équipe travaille et continue comme ça, ça va venir.»

Alphonse Aréola:

Sa première en Ligue des champions avec le PSG :

C’était quelque chose que j’attendais depuis longtemps. Commencer en Ligue des champions, il n’y a rien de mieux, c’est exceptionnel. J’en ai profité un maximum ce (mardi) soir. J’ai essayé de donner mon maximum. Comme je l’ai dit dans le vestiaire, je n’avais jamais eu l’occasion d’entendre la musique de la Ligue des champions. Maintenant, c’est fait. J’étais ce soir sur le terrain et ça donne envie de continuer. Cela va rester dans ma tête. Je vais essayer de m’en servir pour avancer. […] J’attendais ce moment depuis tellement longtemps que je n’ai pas eu peur. Je savais ce que je devais faire. C’est la répétition du travail effectué à l’entraînement. J’ai travaillé dur pour y arriver.»

Son match :
«J’ai appris ma titularisation lundi à l’entraînement. On me l’a dit directement et on a travaillé ensuite sur le terrain. […] Sur le but, j’arrive à faire l’exploit sur le premier (tir). Après, je suis un peu masqué sur le deuxième. Je le vois au dernier moment. Un gardien est toujours frustré quand il prend un but. »

Un mauvais résultat ?
«On a montré de belles choses ce soir, on aurait peut-être mérité mieux. C’est le foot ! On va continuer de travailler collectivement pour peaufiner ce qui a manqué et pour être au rendez-vous dans les prochains matches.»

La concurrence avec Trapp :
«Il n’y a rien de fixé. Celui qui jouera donnera son maximum pour que l’équipe arrive au plus haut. Je ne sais pas si je jouerai à Caen, vendredi. On verra.»


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s