PSG – Metz 3-0, 21/08/16, Ligue 1 16-17

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3676/62677/match/Paris-Metz-3-0/Paris-Metz-3-0)

Dimanche 21.08.2016, Championnat de France, Ligue 1, 2e journée (2e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – F.C. METZ  3:0 (0:0)
– 46 011 spectateurs. Buts : Lucas Moura, 52′, Layvin Kurzawa, 67′, Marco Verratti, 90’+4.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp – Serge Aurier, David Luiz, Presnel Kimpembe, Layvin Kurzawa – Adrien Rabiot (Blaise Matuidi, 72′), Thiago Motta – Lucas Moura (Marco Verratti, 64′), Javier Pastore (Hatem Ben Arfa, 80′), Ángel Di María – Edinson Cavani. Entraîneur : Unai Emery.
Avertissement à Serge Aurier.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 16-17
Maillot domicile 16-17

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3676/62677/match/Paris-Metz-3-0/Paris-Metz-3-0)
Les Parisiens avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3676/62677/match/Paris-Metz-3-0/Paris-Metz-3-0)
Angel Di Maria (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3676/62677/match/Paris-Metz-3-0/Paris-Metz-3-0)
La joie de Lucas après son ouverture du score (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3676/62677/match/Paris-Metz-3-0/Paris-Metz-3-0)
Layvin Kurzawa, le « serial buteur » double la mise sur corner (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2016/3676/62677/match/Paris-Metz-3-0/Paris-Metz-3-0)
Adrien Rabiot, auteur d’un très bon match au milieu (Ch. Gavelle)

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Une bonne première à domicile

Le PSG s’est imposé 3-0 face au FC Metz pour son premier match de la saison à domicile. Les Parisiens ont eu beaucoup d’occasions, particulièrement avant la pause, avant de faire la différence en seconde période. Si Paris a largement dominé, tout n’a pas été parfait puisque Cavani a beaucoup raté tandis que Trapp a été sollicité à quelques reprises après l’ouverture du score.

Le match :

Pour cette première de la saison au Parc des Princes, le PSG prend très vite les choses en main et il ne faut que 90 secondes pour voir Di Maria trouver David Luiz sur un coup-franc, malheureusement mal repris. La rencontre est à sens unique et Metz voit avec chance Cavani louper la balle en bonne position sur une passe de Rabiot (9e). C’est ensuite Lucas qui rate aux 6m, gêné, sur un centre de Lucas (14e). Les visiteurs se montrent enfin sur un contre et Nguette défie Trapp, auteur d’un gros arrêt, en étant toutefois signalé hors-jeu. Sur le contre, Di Maria envoie un amour de centre au second poteau pour Cavani qui claque mal sa tête (19e).

Paris est de plus en plus pressant et Pastore, de plus en plus présent, envoie une frappe puissante de peu à côté (20e). C’est encore lui qui lance Cavani vers le but mais le gardien sort bien et excentre le Matador. Celui-ci sert alors Di Maria en retrait qui envoie un frappe enveloppée au-dessus des buts au second poteau (25e). Arrive alors le drame Cavani qui va tout rater. Il commence par un duel très facilement gagné par Didillon alors qu’il était en excellente situation (27e) puis enchaîne avec un nouveau duel perdu, cette fois face à Milan dans la surface (32e). Quelques minutes plus tard, Di Maria lui offre un ballon en or mais sa frappe est déviée sur le poteau par un défenseur bien revenu (41e). Entre temps, Pastore et Di Maria avaient réussi une action géniale dans la surface dégagée sur la ligne (35e) tandis que Lucas avait forcé Didillon à un très bel arrêt au ras de son poteau sur une percée (45e). A la mi-temps, le 0-0 est miraculeux pour le FC Metz mais le PSG, et particulièrement Cavani, s’est montré très maladroit…

La seconde période commence la première, à savoir avec une énorme possession de balle parisienne mais peu d’occasions franches et Nguette fait passer un frisson dans le Parc sur un contre (51e). Paris trouve finalement la faille sur l’action suivante : Di Maria sert Aurier côté droit à l’entrée de la surface. Le latéral sert Lucas dans la surface qui envoie une frappe croisée victorieuse (1-0, 52e).

Metz va alors frôler l’égalisation à de nombreuses reprises, notamment sur un coup-franc lointain dévié mais Trapp sort un arrêt réflexe de près face à Falette (56e). Trapp réussit un nouvel arrêt de grande qualité sur une frappe de Cohade au ras du poteau, Kurzawa ayant été très facilement dribblé auparavant (60e). Le PSG est encore en difficulté quand Trapp est gêné par Motta sur une sortie aérienne mais Mandjeck rate sa reprise de près (62e). Dans la foulée, c’est Erding qui sollicite Trapp sur un duel excentreé mais le goal allemand se montre impassable et repousse du pied (64e). Quelques secondes plus tard, il coupe une action très dangereuse en sortant à 20m de ses buts (64e). Paris s’est fait très peur mais régit et Falette sauve sur la ligne une reprise de Di Maria, seul au point de penalty après un excellent centre en retrait de Kurzawa (66e). C’est finalement sur le corner qui suit que Paris double la mise, Kurzawa marquant de la tête plein axe après l’excellent service de Di Maria (2-0, 67e).

Juste après ce but qui fait du bien, c’est encore Trapp qui s’illustre avec un excellent arrêt du bout des gants après une tête de David Luiz sur un centre compliqué (70e). Contrairement à la première période, les deux équipes se procurent des occasions et on voit ainsi Verratti tirer fort mais au-dessus (72e). Pastore l’imite, sur un bon centre en retrait de Kurzawa (74e). Paris va mieux et Di Maria se montre : servi sur le côté droit de la surface, il enroule une frappe parfaite qui s’écrase sur la barre. Cavani est seul pour reprendre mais il dévisse complètement du gauche, s’attirant de nouveau des sifflets (76e). Dans la foulée, Di Maria le sert encore et Cavani tente une volée du droit bien plus compliquée mais qui finit pourtant plus proche du cadre (77e)…

Le Matador est encore en échec sur un ballon en profondeur délicieux de Di Maria. Il élimine le gardien mais temporise trop pour frapper et la défense adverse revient (88e). Dans la continuité, et alors que les lignes se sont largement distendues, Trapp réalise un nouvel arrêt sur une frappe de près (89e). Le match s’achève finalement sur une frappe de Verratti déviée dans son propre but par Mandjeck suite à un corner joué en deux temps avec Di Maria (3-0, 93e).

Paris s’impose finalement 3-0 en ayant à la fois gâché beaucoup d’occasions et en en ayant concédé un nombre non négligeable. Et si les deux buts marqués sont mal payés, la cage est restée inviolée grâce au talent de son gardien.

Le point au classement :

Suite à cette victoire, le PSG a 6 points et une différence de buts de +4. Lyon a autant de points mais reste en tête grâce à une meilleure différence de buts puisqu’elle est de +5.

Réactions :

Unai Emery:

Le match :
«Je suis content du travail de l’équipe et encore plus de la première mi-temps car on a eu un bon contrôle du match. Son contenu était meilleur malgré le manque de buts au bout. On s’est procuré beaucoup d’occasions et c’est bien que l’équipe ait été confrontée à cette situation d’inefficacité. Quand les attaquants parviendront à améliorer certains détails, on marquera beaucoup de buts. Avec la confiance et de la tranquilité on va s’améliorer dans les derniers mètres. En deuxième mi-temps, on a perdu un peu de contrôle, notamment à 1-0. A ce moment-là, l’équipe n’était pas très bien. Il faudra être plus compact dans ces moments, même si la satisfaction reste grande avec ce succès. On a besoin de ça pour progresser.»

Les difficultés d’Edinson Cavani :
«Edinson a eu beaucoup d’occasions mais il a beaucoup de personnalité. Il est très exigeant avec lui-même, il a du caractère. S’il a autant d’occasions dans le futur, je vais être tranquille car je sais qu’il va marquer. Que le public soit également exigeant avec Cavani, c’est bien aussi. Il l’accepte bien car il a beaucoup de personnalité. »

Layvin Kurzawa:

Meilleur buteur du club :
«Ah bon ? Tant mieux mais cela ne va pas durer je pense (rires). »

Le match :
«On a fait une bonne deuxième mi-temps. On savait que cela allait être compliqué car on est en train de mettre (en place) un système de jeu dans lequel on n’avait pas l’habitude de jouer et cela prend forme petit à petit. On va continuer de travailler pour faire de meilleurs matches et surtout des meilleures premières périodes. […] Je suis content du résultat, content qu’on ait gagné, il faut qu’on continue comme ça. On prend plaisir dans ce qu’on fait, on arrive à marquer des buts, on n’en prend pas, il faut qu’on continue.»

Le système de jeu :
«Physiquement, on ne travaille pas de la même façon. On travaille plus et on le voit au niveau des courses : on fait plus de pressing. On s’habitude petit à petit. [Paganelli le coupe et Jurzawa ajoute] C’est compliqué. Cela change par rapport à la saison dernière. Comme je le dis, on va s’habituer. »

L’ambiance dans un groupe très étoffé :
«Cela se passe très très bien. Tout le monde est content et va avoir son temps de jeu. Tout le monde travaille et bosse dur. Le coach est content et tout le monde prend du plaisir.»


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s