PSG – Nantes 4-0, 14/05/16, Ligue 1 15-16

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3179/60443/match/Paris-Nantes-4-0/Paris-Nantes-4-0)

Samedi 14.05.2016, Championnat de France, Ligue 1, 38e journée (1re place – déjà Champion) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – F.C. NANTES  4:0 (2:0)
– 47 844 spectateurs. Buts : Zlatan Ibrahimović, 17′, Lucas Moura, 43′ ; Marcos Marquinhos, 52′, Zlatan Ibrahimović, 89′.
L’Équipe du PSG : Nicolas Douchez – Grégory Van der Wiel (David Luiz, 73′), Marcos Marquinhos, Thiago Silva, Maxwell Scherrer – Javier Pastore, Thiago Motta, Adrien Rabiot (Blaise Matuidi, 71′) – Ángel Di María, Zlatan Ibrahimović, Lucas Moura (Edinson Cavani, 73′). Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissement à Adrien Rabiot.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 16-17
Maillot domicile 16-17

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3179/60443/match/Paris-Nantes-4-0/Paris-Nantes-4-0)
Le premier but d’Ibra… assez peu académique (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3179/60443/match/Paris-Nantes-4-0/Paris-Nantes-4-0)
Intervention de Nicolas Douchez (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3179/60443/match/Paris-Nantes-4-0/Paris-Nantes-4-0)
Javier Pastore (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3179/60443/match/Paris-Nantes-4-0/Paris-Nantes-4-0)
Thiago Motta balle au pied (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3179/60443/match/Paris-Nantes-4-0/Paris-Nantes-4-0)
Le second but de Zlatan Ibrahimovic, le 38ème de la saison. Record historique de Carlos Bianchi battu in extremis! (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3179/60443/match/Paris-Nantes-4-0/Paris-Nantes-4-0)
Les Parisiens célèbrent leur 6ème titre de Champion de France (Ch. Gavelle)

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

le roi Zlatan s’en va par la grande porte

Pour la dernière journée de Ligue 1, le PSG a disposé du FC Nantes dans un match très ouvert. Ibra a bien évidemment marqué un doublé et pu s’offrir une très belle fête.

Le match :

Le FC Nantes montre d’entrée qu’il n’est pas venu pour prendre une raclée et joue très haut, frôlant l’ouverture du score à deux reprises en tout début de match sur des frappes de Gillet (3e) et surtout Dubois (7e). Côté Paris, on joue en marchant ou presque mais Di Maria envoie tout de même Ibra au but, sans réussite pour le Suédois qui tire fort (8e). Douchez réalise même un nouveau miracle dans la foulée avec un arrêt incroyable sur une tête au second poteau à la suite d’un corner (13e). Mais alors qu’on pense le PSG très mal embarqué, Ibra marque ! Le Suédois décale Di Maria côté droit qui prend son temps et centre au second poteau. Zlatan marque de la poitrine dans les 6m, égalant ainsi Bianchi avec 37 buts dans la saison (1-0, 17e).

Paris s’endort de nouveau et les Nantais reprennent confiance mais les occasions sont rares malgré un PSG au ralenti et c’est même le PSG qui frôle le break peu après. Zlatan coupe d’abord du bout du pied un excellent centre de Lucas mais Dupé repousse (30e). Dans la foulée, Ibra perd un duel face au gardien nantais alors qu’il se pensait hors-jeu (31e). Nantes a le ballon mais peine dans la zone de vérité et va le payer avant la pause : un centre de Van der Wiel est trop tardif pour Ibra et donc inexploitable mais pas l’action suivante. Ibra accélère plein axe et sert Di Maria dans l’arc de cercle de la surface. L’Argentin trouve Lucas dans la surface qui marque de près en croisant bien sa frappe (2-0, 43e). A la pause, Paris mène 2-0 sans avoir forcé, une bonne partie des joueurs ayant joué par intermittence, à l’exception des défenseurs centraux et du gardien.

La mi-temps fait du bien et montre un PSG bien après la reprise. Pastore lance Maxwell vers le but après une feinte d’Ibra. Max lui remet et le Suédois frappe fort de 20m mais Dupé repousse (51e). C’est finalement l’action suivante qui permet à Paris de marquer encore. Ibra provoque un coup-franc aux 20m qu’il frappe en force. Dupé repousse mais Marquinhos a suivi et marque (3-0, 52e).

Nantes mal après ce nouveau but d’entrée et se retrouve désormais à jouer uniquement en contre tandis que le PSG s’amuse un peu mais n’a pas vraiment d’occasions, à part quand Ibra est (mal) servi par Lucas. Le Suédois réussit un exploit technique pour se mettre en position de frappe mais son tir n’attrape pas le cadre (66e). Globalement, le rythme est bien tombé avec des Nantais qui acceptent ce score et sont très mauvais dans leurs choix proches de la surface. Seuls les changements réveillent le Parc mais, sur un centre parfait de Di Maria, Matuidi reprend du pied gauche de belle façon et Dupé claque en corner. Tiré par Di Maria, la tête de Motta frôle alors le poteau (76e).

Paris pousse pour faire marquer un deuxième but à Ibra mais Dupé veille dans le but nantais et repousse une nouvelle frappe d’Ibra après un caviar de Pastore. De plus de 20m, le Suédois frappe fort mais le goal repousse encore (83e). Dans la foulée, Pastore délivre une louche magique mais la reprise d’Ibra s’envole (85e). Alors qu’on croit Zlatan ne parviendra finalement pas à battre Bianchi, seulement à l’égaler, il va finalement le faire sur un centre au second poteau de Pastore qu’il claque de la tête (4-0, 89e).

Le roi Ibra sort alors, appelé par le banc de touche alors que les trois changements ont été faits et que le match n’est pas fini. Ibra est alors rejoint par ses enfants sur le terrain et le PSG finit à 10. Le roi Ibra s’en est allé, heureux et fier.
L’impact au classement :

Déjà champion, le PSG finit donc la saison avec 96 points, record historique !

Réactions :

Laurent Blanc :

Une soirée à émotions ?
« Oui. C’était un match spécial et le dernier en championnat, c’est déjà une journée spéciale pour toutes les équipes, et pour Canal+ aussi vu que vous faites les deux dernières journées en multiplex. Et puis il y avait un scénario émotionnel important ce soir au Parc des Princes. Parce qu’on fêtait officiellement le titre devant nos supporters, la remise du trophée et puis bien sûr le dernier match d’Ibra au Parc des Princes. Avec, en plus, pour rajouter encore de l’émotion, la possibilité de battre un record. Il y avait beaucoup d’ingrédients pour passer une excellente soirée au Parc des Princes ce soir.»

Ibra, une vraie légende du PSG ?
«Je ne sais pas, c’est à vous de déterminer tout ça. S’il se détermine comme ça, laissons-le se déterminer comme ça. Je pense, j’en suis sûr et je le confirme, c’est un très très grand joueur. Un des meilleurs que j’ai vus et certainement le meilleur que j’ai entraîné. Un grand professionnel, une envie de gagner, de progresser et de travailler de tous les instants. Même à l’âge qu’il a. Avec cette motivation qui lui permet de réaliser ce qu’il réalise mais aussi qui permet au groupe de repousser ses limites. On va lui reprocher certaines choses mais le joueur et l’homme m’ont beaucoup plu. J’ai eu grand plaisir à travailler avec lui.»

Thiago Silva :

Un bel hommage à Zlatan :
« On a tout fait pour l’aider à marquer aujourd’hui, toutes les occasions de buts étaient pour Ibra. On l’a tout le temps cherché pour bien finir la saison et le faire entrer dans l’histoire de cette équipe. Nous sommes heureux de l’avoir aidé. Maintenant, il va réfléchir à autre chose, se reposer et passer à autre chose avec l’Euro.»

La saison en général :
«On ne va pas oublier : on a fait beaucoup de choses positives cette année, même si c’est vrai que le premier objectif était la Ligue des Champions et que nous avons pas réussi à aller jusqu’au bout. Ce n’est pas facile de gagner la C1. Certains journalistes pensent que c’est facile… Même quand tu as des bonnes équipes, c’est dur. Le Barça s’est fait éliminer aussi alors que c’est la meilleure équipe du monde. Nous, on va continuer à travailler et à progresser, c’est l’objectif de cette équipe et on essaiera l’année prochaine.»

Le PSG sans Zlatan :
«C’est le foot, tu dois changer parfois, même si je pense qu’Ibra pouvait rester encore un an mais ce n’est pas mon rôle de décider. Ibra a tout fait pour cette équipe, il a mérité la saison qu’il a faite et la carrière qu’il a eue ici. »

Zlatan Ibrahimovic :

Son discours au public du Parc des Princes :
«Je suis très émotionné. C’est un jour très spécial, après quatre ans ensemble où on a gagné beaucoup de trophées. Merci à Ibracadabra (il explose de rire). Ces quatre années will remain in my heart (« vont rester dans mon cœur»). Excusez-moi pour l’anglais. J’espère que le club va continuer comme ces quatre années. J’espère que le club va continuer à gagner beaucoup sans Ibra. C’est plus difficile sans Ibra mais c’est possible. Merci à tout le monde, Paris, la France, je suis très content et ma famille est très contente. Je vous aime. Ici, c’est PARIS »

Ses sentiments :
«Je suis très ému ce soir après 4 années fantastiques, 4 années magiques. Je suis très attaché à Paris et à cette équipe. Ce groupe est fantastique, c’est le meilleur dans lequel j’ai joué et il va me manquer. C’est ça le plus gros truc : cette équipe va me manquer parce cela a été fantastique pendant quatre ans. Il n’y a que nous qui savons par quoi nous sommes passés, du premier jour jusqu’à aujourd’hui, particulièrement les joueurs qui sont arrivés au début. Nous savons ce que nous avons fait, ce que nous avons traversé et nous sommes très fier de ce que nous avons fait. Ces 4 années, ce club, cela restera pour toujours dans mon coeur, et j’ai joué dans beaucoup de grands clubs donc je sais de quoi je parle. »

Sa soirée d’adieu :
« C’était magnifique, je ne sais pas comment la décrire, particulièrement quand mes enfants sont entrés. Normalement, je ne pleure jamais mais j’ai eu les larmes aux yeux. J’ai commencé à pleurer et cela veut tout dire. Si Ibra commence à pleurer, c’est que c’était très émotionnel.»

Le futur du PSG sans lui :
« J’espère qu’ils vont continuer, j’en suis sûr à 100%. Le projet est immense, ils vont faire tout ce qu’ils peuvent pour obtenir ce qu’ils veulent et je ne suis pas inquiet. Je suis juste heureux et fier d’avoir eu l’opportunité de montrer mon football ici, en France. Et je suis très reconnaissant envers les gens derrière le club, qui m’ont amené ici afin que les Français puissent m’apprécier. Ils doivent leur dire un grand merci. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s