PSG – Nice 4-1, 02/04/16, Ligue 1 15-16

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3173/59065/match/Paris-Nice-4-1/Paris-Nice-4-1)

Samedi 02.04.2016, Championnat de France, Ligue 1, 32e journée (1re place – déjà Champion) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – O.G.C. NICE  4:1 (2:1)
– 46 919 spectateurs. Buts : Zlatan Ibrahimović, 15′, Ben Arfa, 18′, Zlatan Ibrahimović, 34′ ; David Luiz, 48′, Zlatan Ibrahimović, 82′.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp – Marcos Marquinhos, Thiago Silva, David Luiz, Maxwell Scherrer – Adrien Rabiot, Thiago Motta (Benjamin Stambouli, 69′), Blaise Matuidi – Lucas Moura (Christopher Nkunku, 80′), Zlatan Ibrahimović, Hervin Ongenda (Edinson Cavani, 69′). Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissement à Thiago Silva.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2015-16
Maillot domicile 2015-16

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3173/59065/match/Paris-Nice-4-1/Paris-Nice-4-1)
Le -superbe- premier but de Zlatan Ibrahimovic (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3173/59065/match/Paris-Nice-4-1/Paris-Nice-4-1)
La joie des Parisiens, une image que l’on reverra à quatre reprises (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3173/59065/match/Paris-Nice-4-1/Paris-Nice-4-1)
Marquinhos, titularisé arrière droit dans une défense 100% brésilienne (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3173/59065/match/Paris-Nice-4-1/Paris-Nice-4-1)
David Luiz ne fût pas impériial sur le but de Ben Arfa mais se signala par une passe décisive et un but (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3173/59065/match/Paris-Nice-4-1/Paris-Nice-4-1)
Thiago Silva balle au pied face à Ben Arfa (Ch. Gavelle)

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Ibra > Ben Arfa

Grâce à un triplé de Zlatan Ibrahimovic, le PSG a dominé Nice 4 buts à 1. L’affiche aura malgré tout été équilibrée collectivement et chaque équipe a pu compter sur son génie : Ibra a mis trois buts dont deux superbes quand Ben Arfa aura inscrit un petit bijou. Au final, le plus efficace des deux aura fait gagner son équipe.

Le match :

Dans ce match entre deux équipes qui aiment la possession de balle, c’est Paris qui prend le match en main mais le rythme est très lent et il faut près de 5 minutes pour voir une action avec Ibra qui n’attrape pas le cadre sur une frappe de 20m consécutif à un une-deux avec Lucas. Nice répond par un bon contre conclu par un centre dévié de la main par David Luiz, sans que ce ne soit sifflé (8e). Pratiquement dans la foulée, c’est Lucas qui lance Matuidi au but mais Cardinale intervient bien devant le milieu (9e). La rencontre est jouée sur un rythme très mou et il faut donc Ibra pour réveiller tout ça. Sur un long ballon de David Luiz, il enchaîne presque facilement un contrôle aérien parfait et une frappe sous la barre dans un angle fermé (1-0, 15e).

Nice réagit toutefois très bien et égalise sur un petit bijou de Ben Arfa. Servi au niveau du rond central, il accélère balle au pied dans un milieu parisien déserté, se recentre et décoche depuis les 20m une frappe du gauche absolument imparable (et légèrement déviée par David Luiz) dans le lucarne de Trapp (1-1, 18e). En trois minutes, le Parc aura vu deux grands buts mais le PSG se retrouve dans le même cas qu’en début de match : à égalité avec les Aiglons. Le rythme change d’ailleurs peu et seul un bon décalage pour Ongenda anime un peu la partie mais la frappe enroulée est trop molle pour inquiéter Cardinale (24e). C’est encore le grand patron suédois qui prend les choses en main après la demi-heure de jeu alors que le jeu parisien est toujours aussi lent et prévisible. Ibra décale pour Lucas devant la surface qui est fauché. A moins de 20m, Zlatan prend la balle, se concentre et fusille sur un coup-franc très puissant le malheureux Cardinale sur son côté fermé (2-1, 34e).

Nice est KO debout avec cette frappe venue de nulle part, malgré une frappe de Germain déviée en réponse (36e). Paris a alors bon nombre d’occasions avec tout d’abord Rabiot qui décale Matuidi en pleine surface mais le milieu français n’attrape pas le cadre du droit (37e). Sur un corner d’Ongenda, Silva place une tête au point de penalty qui n’attrape pas le cadre (40e) tandis que Rabiot s’essaye sans succès à la frappe de loin (43e). A la pause, le PSG n’a pratiquement pas joué, ou en tout cas à un rythme très lent, mais il a su marquer 2 buts grâce à son incroyable attaquant.

Dès la reprise, Maxwell trouve Ibra aux 20m qui contrôle dos au but, pivote et frappe violemment mais Cardinale repousse comme il peut (46e). Dans la foulée, c’est Le Marchand qui frôle le contre-son-camp sur un centre et dévie en corner. Il est d’abord repoussé et Ongenda retente sa chance. Au premier poteau, Motta loupe d’un rien la balle mais David Luiz est présent derrière pour claquer une tête décroisée qui finit imparablement au fond (3-1, 48e).

Juste après, sur un nouveau corner, David Luiz dévie au premier poteau et Ibra reprend au second mais un Niçois sauve cetfe fois sur la ligne (50e). Le Gym est secoué et le PSG montre bien qu’il est revenu avec de toutes autres intentions des vestiaires. Paris met du rythme, Nice fait des erreurs mais le score ne grimpe pas pour autant. Ce sont même les visiteurs qui passent proche d’un retour au score avec une bonne action individuelle de Pléa qui efface Marquinhos avant de solliciter Trapp mais le portier est impeccable sur un ballon compliqué (55e). Le scénario se répète avec le PSG qui a la balle mais une belle occasion pour Nice suite à une percée chanceuse de Ben Arfa, le milieu faisant une main en cours d’action. Aux 6m, il trouve Pléa qui n’attrape pas le cadre (62e).

Petit à petit, le PSG repasse en mode diesel et c’est logiquement le Gym qui reprend la main-mise sur le match avec Ben Arfa à la baguette. L’international se multiplie, humilie Rabiot sur un côté, force Silva à prendre un carton jaune mais les occasions sont malgré tout rares alors que Paris reste menaçant en contres. Le rythme est bien retombé mais certains Parisiens ne veulent pas s’arrêter de jouer, à l’image de Rabiot. Parti du milieu de terrain côté gauche, il perce balle au pied et sert Ibra en profondeur. L’attaquant suédois ne tremble pas dans la surface et s’offre un triplé du pied gauche (4-1, 82e). Ce sera pratiquement la dernière réelle occasion d’un match alors terminé, Ben Arfa tentant à la 93e de marquer d’une frappe des 20m.

Le PSG s’impose finalement 4-1 sans avoir spécialement fait un grand match mais il a pu compter sur son meilleur joueur pour faire la différence quand il le fallait : un doublé avant la pause quand Paris avait vraiment du mal et un dernier but en fin de match pour tuer tout espoir de retour des Niçois, loin d’avoir été ridicules.

L’impact au classement :

Suite à cette victoire, le PSG a 80 points et +63 en différence de buts. Déjà champion, il se rapproche de son record de points historique (89 points en 2013/2014).

Réactions :

Laurent Blanc :

Une bonne préparation avant Manchester City ?
« Je ne sais pas (rires). Toujours est-il qu’on avait préparé ce match-là… Enfin, préparer, c’est un bien grand mot vu que la seule séance ensemble était hier. On avait l’intention de gagner, comme on l’a toujours. L’avoir fait, c’est déjà une bonne chose même s’il y a toujours des choses à redire mais c’est difficile de jouer des matches comme ça. Ce sont des matches à enjeu pour l’adversaire, à enjeu pour nous au niveau des records avec le nombre de points mais on l’a vu. Dans certaines phases, quand il y a eu des duels, on a vu que les joueurs pensaient aux échéances un peu plus importantes. »

La trêve internationale qui a coupé les jambes ?
« Il y a pas mal de clubs durant cette journée-là où il faudra un certain temps pour se mettre en route avec les internationaux qui ont voyagé. J’ai vu Monaco hier, ils ont eu du mal. Ce ne sont pas les meilleures conditions, ils sont encore dans le décalage horaire. Il n’y a pas de blessés apparemment donc c’est une bonne après-midi. David Luiz va bien, c’est un coup, un gros coup. »

Le PSG qui remarque beaucoup
« Oui… Si on ne marquait pas de buts en se créant aucune occasion, on aurait pu dire qu’on avait du mal offensivement mais cela n’a pas été le cas, même contre Monaco. On a toujours marqué beaucoup de buts, on laisse un peu plus de choses à l’adversaire donc ils ont aussi la possibilité de nous en marquer quelques uns de plus. C’est bien pour le spectacle mais il va falloir resserrer tout ça pour le match de mercredi.

Déjà prêt pour PSG/City ?
« Il y a des joueurs qui vont s’entraîner, se préparer, et l’équipe sera prête mercredi. Il ne faut pas qu’elle soit prête lundi ou mardi mais mercredi. »

City qui gagne 4-0 :
« On a vu le match pendant l’échauffement. 2-0 au bout de 15 minutes, le match était plié, ils n’ont pas eu à forcer non plus pour gagner ce match-là. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

2 commentaires sur « PSG – Nice 4-1, 02/04/16, Ligue 1 15-16 »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s