Valenciennes – PSG 3-4, 06/05/12, Ligue 1 11-12

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2235/29776/match/Valenciennes-PSG/Valenciennes-PSG-3-4)

Dimanche 06.05.2012, Championnat de France, Ligue 1, 36e journée (2e place) à Valenciennes, au Stade du Hainaut :
VALENCIENNES A.F.C. – PARIS ST-GERMAIN F.C.  3:4 (2:3)
– 16 914 spectateurs. Buts : Aboubakar, 8′, R.Gomis, 11′, Nenê Carvalho, 15′, Maxwell Scherrer, 40′, Blaise Matuidi, 45′ ; Jérémy Ménez, 58′, Cohade, 80′.
L’Équipe du PSG : Salvatore Sirigu – Christophe Jallet, Alex Costa, Zoumana Camara, Maxwell Scherrer – Thiago Motta, Momo Sissoko (Mathieu Bodmer, 78′), Blaise Matuidi – Jérémy Ménez (Kévin Gameiro, 74′), Javier Pastore, Nenê Carvalho (Sylvain Armand, 87′). Entraîneur : Carlo Ancelotti.
Avertissements à Jérémy Ménez et Nenê Carvalho.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 2011-12 (collection MaillotsPSG)
Maillot extérieur 2011-12 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2235/29776/match/Valenciennes-PSG/Valenciennes-PSG-3-4)
Menés 2-0 en dix minutes, les joueurs parisiens vont se remettre à l’endroit avec ce premier but de Nenê (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2235/29776/match/Valenciennes-PSG/Valenciennes-PSG-3-4)
Jérémy Ménez butte sur Penneteau (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2235/29776/match/Valenciennes-PSG/Valenciennes-PSG-3-4)
Momo Sissoko face à Gomis (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2235/29776/match/Valenciennes-PSG/Valenciennes-PSG-3-4)
Passe décisive de Javier Pastore pour Blaise Matuidi… 3-2 pour Paris! (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2235/29776/match/Valenciennes-PSG/Valenciennes-PSG-3-4)
La joie de Jérémy Ménes après le 4ème but (Ch. Gavelle)

Vidéo :


Compte-rendu (psgmag) :

Après s’être imposé face à Saint-Étienne mercredi, le PSG a l’occasion de reprendre provisoirement la tête du championnat en se déplaçant à Valenciennes. Les Nordistes peuvent compter notamment sur le retour de suspension de leur milieu de terrain Carlos Sanchez. Du côté du PSG, c’est l’équipe attendue qui est alignée, Camara enchaînant sa deuxième titularisation, Maxwell repassant arrière gauche et Matuidi et Sissoko réintégrant le onze de départ. À noter que Christophe Jallet porte toujours le brassard de capitaine.

Le match en bref

Le match commence de façon équilibrée, et c’est Paris qui se crée rapidement la première situation, avec Nene qui perce dans l’axe et frappe du gauche, largement à côté. Puis, sur un long ballon valenciennois, Aboubakar contrôle dos au but dans la surface, profite de la chute de Camara pour se retourner et voit son tir dévié par Alex tromper Sirigu (1-0, 8e). Paris n’a pas le temps de se remettre puisque trois minutes plus tard, un ballon renvoyé par la défense revient sur Aboubakar, à l’entrée de la surface. Celui-ci élimine Maxwell d’un dribble extérieur et frappe en force. Sirigu repousse comme il peut, cela tombe sur Rémi Gomis qui marque de près (2-0, 11e).

La réaction parisienne ne tarde pas à arriver. Tout d’abord Jérémy Ménez frappe du gauche, de peu à côté. Puis, pressé par Maxwell, Rudy Mater relance n’importe comment depuis sa ligne de sortie de but. Le ballon atterrit sur Ménez, qui enchaîne par une petite louche pour Nene. Seul face à Penneteau, le Brésilien réduit la marque (2-1, 15e). Mené, Paris semble pourtant avoir l’ascendant sur son adversaire et monopolise le ballon dans le camp adverse. Valenciennes se crée tout de même quelques maigres situations en contre avec des tirs non cadrés de Sanchez puis Bong, mais la fin de première mi-temps est totalement à l’avantage du PSG.

Alex tire d’abord un coup franc qui passe au-dessus. Dans le même exercice, Ménez tente un intérieur du pied que Penneteau parvient à repousser. Puis, servi par Jallet devant la surface, Ménez décale à gauche pour Nene. Le Brésilien temporise et lance Maxwell vers le but. L’arrière gauche frappe au but et arrache l’égalisation (2-2, 40e). Pastore et Matuidi décident ensuite d’inverser leurs rôles : Pastore prend un ballon proche du rond central, et adresse une longue passe lobée pour Matuidi, qui devance le portier adverse et donne l’avantage aux siens (2-3, 45e).

À la reprise, Valenciennes pousse pour revenir au score. Danic tente d’abord une demi-volée hors cadre. Paris joue essentiellement en contre ; sur l’un d’eux, Nene sert Ménez en profondeur. En angle fermé, l’ancien Romain voit son tir contré en corner par le retour d’un défenseur. Quelques minutes plus tard, Jallet récupère un ballon proche de sa surface et amorce un contre. Nene lance Pastore, qui avance tranquillement dans le camp adverse. Il retrouve Nene qui s’enfonce dans la surface et décale parfaitement sur sa gauche Ménez. Celui-ci frappe de l’intérieur sans contrôle et marque (2-4, 58e).

Ménez a ensuite un nouveau duel face à Penneteau, à nouveau servi par Nene, mais il ne le remporte pas cette fois-ci. Valenciennes semble quelque peu abdiquer, et le rythme de la rencontre baisse. Sur un coup franc lointain, Sanchez frappe en force et Sirigu repousse des deux poings. À un quart d’heure de la fin, Ancelotti fait ses premiers changements avec Gameiro et Bodmer qui remplacent Ménez et Sissoko. Dans la foulée, Valenciennes a un nouveau coup franc, et il est cette fois-ci superbement transformé par une frappe de Cohade en lucarne (3-4, 80e).

La fin de match est donc un peu plus agitée que prévue, mais la défense parisienne est suffisamment concentrée pour ne pas concéder d’occasion franche. Armand remplace Nene et les toutes dernières situations sont parisiennes, avec à chaque fois Pastore à la passe. Sur un contre, il lance d’abord Jallet qui frappe en force au-dessus. Puis d’une petite passe par dessus la défense, il permet à Gameiro de se présenter face à Penneteau et de perdre son duel. Paris s’impose après s’être fait peur en début de rencontre. Mais l’essentiel est là : Paris est provisoirement leader, et met une grosse pression sur Montpellier.

Réactions :

– Carlo Ancelotti : « C’était un match bizarre. Terrible au début pour nous. Après, nous avons remonté deux buts et très bien joué. Les attaquants ont travaillé ensemble. Nous avons marqué quatre buts, c’est une victoire très importante contre une équipe qui a fait de bons résultats à domicile contre de grosses équipes. L’objectif c’est de gagner tous les matches jusqu’à la fin de la saison. Ce soir, je suis content de la performance de tous les joueurs. Ils ont joué ensemble. Les buts sont magnifiques. Ils ont compris que jouer ensemble et jouer simple c’est mieux. Nous avons eu beaucoup de pression au début du match. Nous n’avions pas un [bon placement] sur le terrain. Après, nous avons pressé et eu une bonne performance pendant 80 minutes. »

– Daniel Sanchez (entraîneur de Valenciennes) : « Que le PSG soit plus fort que nous, personne n’en doutait. Maintenant, on n’a pas fait ce qu’il fallait à partir d’un certain moment. On a eu la chance de mener 2-0 et après, par réflexe de protection ou je ne sais quoi, on les a regardés jouer. On s’est mis à reculer, à ne pas presser le porteur. Et à partir du moment où on leur laisse le temps et l’espace, ça devient compliqué face à de tels joueurs. Le premier but les relance, ils n’ont pas eu le temps de douter. Pour cela, on aurait dû tenir ce résultat quelques minutes. On leur donne le premier but et on leur fait des cadeaux. On n’a pas fait un mauvais match, mais cela ne suffit pas pour prendre des points contre le PSG. […] Ils sont comme tout le monde même s’ils ont été un peu moins fébriles que nous. »

– Blaise Matuidi : « On n’a pas fait une bonne entame mais c’est surtout Valenciennes qui a mis énormément de cœur dans ce match. Cela a été difficile, on a été un peu surpris. Après le deuxième but, cela nous a réveillés un peu. On a eu la force de caractère et les ressources pour revenir au score et l’emporter. Cela a été difficile jusqu’au bout mais on a les trois points, c’est l’essentiel dans ces trois derniers matches. C’est une bataille, il n’y a pas que Montpellier, il y a Lille aussi. Nous on doit gagner tous les matches, après on verra. Pour une fois, c’est eux qui auront la pression même s’ils sont cette année habitués à cela. »


Le stade :

Le stade du Hainaut
Le stade du Hainaut

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s