Sochaux – PSG 0-1, 10/12/11, Ligue 1 11-12

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2216/28175/match/Sochaux-PSG/Sochaux-PSG-0-1)

Samedi 10.12.2011, Championnat de France, Ligue 1, 17e journée (2e place) à Montbéliard, au Stade Auguste-Bonal :
F.C. SOCHAUX-MONTBÉLIARD – PARIS ST-GERMAIN F.C.  0:1 (0:1)
– 16 098 spectateurs. But : Kévin Gameiro, 20′.
L’Équipe du PSG : Salvatore Sirigu – Christophe Jallet, Milan Biševac, Mamadou Sakho, Marcos Ceará – Momo Sissoko, Mathieu Bodmer – Jérémy Ménez (Siaka Tiéné, 82′), Javier Pastore (Sylvain Armand, 82′), Nenê Carvalho – Kévin Gameiro (Mevlüt Erding, 88′). Entraîneur : Antoine Kombouaré.
Avertissements à Mathieu Bodmer, Christophe Jallet et Siaka Tiéné.


Maillot utilisé (à manches longues) :

Maillot extérieur 2011-12 (collection MaillotsPSG)
Maillot extérieur 2011-12 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2216/28175/match/Sochaux-PSG/Sochaux-PSG-0-1)
Le capitaine Mamdou Sakho face à Butin (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2216/28175/match/Sochaux-PSG/Sochaux-PSG-0-1)
Talonnade de Javier Pastore (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2216/28175/match/Sochaux-PSG/Sochaux-PSG-0-1)
Momo Sissoko à la lutte avec Boudebouz (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2216/28175/match/Sochaux-PSG/Sochaux-PSG-0-1)
La joie des Parisiens après le but de Kevin Gameireo (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2216/28175/match/Sochaux-PSG/Sochaux-PSG-0-1)
Le buteur parisien face à Poujol (Ch. Gavelle)

Vidéo :


Compte-rendu (psgmag)

Après avoir renoué avec la victoire la semaine dernière contre Auxerre, Paris se déplace à Sochaux pour la 17e journée de championnat. Les Sochaliens doivent déplorer plusieurs absences en défense centrale, et alignent donc une charnière inexpérimentée composée de Zouma et Poujol. Au PSG, Antoine Kombouaré a fait tourner principalement en défense, en alignant Cearà au poste d’arrière gauche et Bisevac en défense centrale. Le reste est classique compte tenu des blessures de Chantôme et Matuidi.

Le match en bref

Paris rentre très bien dans la rencontre, et dès la première minute, sur une longue touche de Jallet, Gameiro frappe en angle fermé, à côté des cages. Quelques minutes plus tard, Pastore profite d’un cafouillage adverse pour talonner vers Gameiro. L’attaquant parisien s’avance dans la surface et voit sa frappe repoussée par Poujol, revenu en taclant. Arrivé au quart d’heure de jeu, Paris accentue sa pression. Sur une passe parfaite de Nene, Pastore conduit mal son ballon et voit Richert lui prendre le ballon. Dans la minute qui suit, Pastore est servi par Bodmer devant la surface ; il s’infiltre sur son pied droit et frappe en force : Richert détourne en corner.

Sochaux est acculé sur son but, mais après une perte de balle de la défense parisienne, Martin crochète et adresse une frappe lointaine du gauche que Sirigu parvient à dévier. Sirigu est à l’origine de l’action parisienne suivante : il relance vite sur Nene, et après un relais avec Bodmer, qui amène le ballon jusqu’à Pastore au niveau de la ligne médiane, c’est Gameiro qui est lancé, au duel avec Poujol. Balle au pied, le numéro 19 parisien s’avance dans la surface, temporise, feignant d’attendre une solution en retrait, puis part vers l’extérieur et croise une frappe du droit, légèrement déviée, qui trompe Richert (0-1, 20e). Paris mène logiquement au score.

Paris continue d’attaquer, avec un beau une-deux entre Nene et Pastore qui aboutit à une frappe enroulée du Brésilien, qui passe au-dessus. Sochaux a ensuite sa dernière situation chaude de la rencontre, avec Nogueira qui tente une frappe lointaine à ras de terre, passant à côté. Enfin Gameiro frappe par deux fois dans les bras de Richert, et la première mi-temps s’achève sur un tir de Ménez, suite à une remontée de balle de Pastore.

Au retour des vestiaires, la rencontre perd nettement en intensité. Paris joue moins bien offensivement, mais se montre suffisamment concentré défensivement pour ne pas laisser les Sochaliens se remettre en selle. Le PSG aura en tout trois situations pour aggraver la marque. Tout d’abord une louche de Nene qui aboutit à un face à face perdu par Ménez. Puis une frappe de Gameiro au-dessus, alors qu’il avait été bien lancé par une talonnade de Pastore. Enfin, à un quart d’heure de la fin, Nene frappe à côté au terme d’une action collective intéressante. Antoine Kombouaré fait rentrer Armand, Tiéné et Erding pour tenir le score, et Paris repart de Sochaux avec les trois points, revenant à égalité de points avec Montpellier en tête du championnat.

Réactions :

– Antoine Kombouaré : « Cela faisait longtemps qu’on n’avait pas pris de but et que Gameiro n’avait pas marqué. Cela confirme notre belle victoire acquise contre Auxerre. On aurait pu se mettre à l’abri un peu plus tôt, ce n’est pas faute d’avoir essayé mais les attaquants se sont bien investis dans la récupération et ils ont laissé un peu de plumes. On a eu beaucoup d’occasions, mais au foot le plus dur c’est de marquer. On a tenu le résultat et surtout, surtout, j’ai beaucoup aimé toutes nos intentions collectives. Il y a eu du jeu collectif entre Nene, Pastore, Gameiro et Ménez, j’ai vu des choses intéressantes. Mais il faut aller au bout. C’est la construction d’une équipe, mais il faut du temps. […] Le chemin est encore très, très long, et semé d’embûches. On vit une période difficile mais si on est capable de relever de la tête, on sera très, très forts. L’important était de gagner pour repartir de l’avant, accumuler de la confiance. Et au niveau de la récupération, ça aide beaucoup. Le matin, on se lève moins fatigué, les coups, on les ressent moins. »

– Kevin Gameiro : « Ce que j’ai ressenti sur le but ? Une forme de soulagement. Ma frappe n’était pas bien placée. L’espace était réduit et j’ai eu un peu de réussite. J’attendais ce but depuis deux mois. Quelque part, le travail a payé. C’est la fin d’une longue attente, mais j’ai su relever la tête. Je me suis récompensé et j’ai récompensé l’équipe. Tout le monde était content pour moi. […] Tout le monde a fait un superbe match. Le travail défensif de chacun a été formidable. Cela n’était pas arrivé depuis longtemps. Personnellement, j’ai touché plus de ballons et j’ai frappé au but plus qu’auparavant. Nous avons tous pris conscience qu’il faut en passer par là si on veut réussir une belle saison. Chaque joueur se bouge pour les autres. […] Avais-je déjà connu des périodes aussi longues sans marquer ? Cela a bien dû m’arriver, mais je ne m’en souviens pas. Là je joue à Paris donc c’est différent. Tout le monde ne parle que de ça. Il y a de la pression. Mais, après tout, je suis venu pour ça. C’est cela qui me plaît ici. »

– Mamadou Sakho : « Le Paris Saint Germain a su faire un match solide ce soir, une très belle première période. En deuxième mi-temps c’est vrai qu’on a un petit peu baissé de pied mais on a quand même su rester costauds, on a concédé très peu d’occasions. La victoire, c’est l’essentiel ce soir. Tout le collectif a fait un très gros boulot. On a vu des joueurs offensifs défendre, c’était une bonne chose. La réunion qu’on a fait avant le match d’Auxerre nous a fait beaucoup de bien psychologiquement. On est sur une bonne lancée, j’espère que ça va continuer jusqu’à la trêve. »

– Sébastien Corchia (défenseur de Sochaux) : « On était mieux en deuxième mi-temps. On a vécu des matches plus difficiles que ça, mais c’était une très bonne équipe de Paris ce soir qui nous a mis en difficulté. On pouvait obtenir quelque chose. Ils ont bien joué le coup. C’était difficile de revenir, même si on aurait pu égaliser. C’était un match plutôt serré, c’est dommage qu’on n’ait pas réussi à revenir. Il nous a manqué plus de présence dans la surface. Il y avait de la place, on ne peut que s’en vouloir. »


Le stade :

Le stade Auguste-Bonal
Le stade Auguste-Bonal

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s