PSG – Slovan Bratislava 1-0, 03/11/11, Ligue Europa 11-12

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2286/27868/match/PSG-Bratislava/PSG-Bratislava-1-0)

Jeudi 03.11.2011, Ligue Europa, Groupe F, 4e journée (2e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – S.K. SLOVAN BRATISLAVA (Slq.)  1:0 (0:0)
– 32 046 spectateurs. But : Javier Pastore, 63′.
L’Équipe du PSG : Nicolas Douchez – Marcos Ceará, Diego Lugano, Mamadou Sakho, Sylvain Armand – Momo Sissoko, Mathieu Bodmer – Jérémy Ménez (Christophe Jallet, 74′), Javier Pastore (Kévin Gameiro, 87′), Nenê Carvalho (Jean-Christophe Bahebeck, 74′) – Mevlüt Erding. Entraîneur : Antoine Kombouaré.
Avertissement à Momo Sissoko.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2011-12 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 2011-12 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Fanion :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2286/27868/match/PSG-Bratislava/PSG-Bratislava-1-0)
Les Parisiens avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2286/27868/match/PSG-Bratislava/PSG-Bratislava-1-0)
Tentative de Jean-Christophe Bahebeck (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2286/27868/match/PSG-Bratislava/PSG-Bratislava-1-0)
Mathieu Bodmer (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2286/27868/match/PSG-Bratislava/PSG-Bratislava-1-0)
La joie des Parisiens après le but de Javier Pastore (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2286/27868/match/PSG-Bratislava/PSG-Bratislava-1-0)
L’argentin balle au pied (Ch. Gavelle)

Compte-rendu (psgmag) :

Quatrième match de la phase de groupes de Ligue Europa avec la réception du Slovan Bratislava au Parc des Princes. Privé de Chantôme, Hoarau, Matuidi et Tiéné, Antoine Kombouaré avait également décidé de pratiquer un léger turn-over dans son équipe. Comme souvent en coupes, Douchez prenait place dans les cages, Lugano était titulaire en charnière centrale aux côtés de Sakho et les postes de latéraux revenaient à Armand et Cearà. Les cinq milieux de terrain étaient les mêmes que face à Caen, le seul changement offensif venant de la titularisation d’Erding à la place de Gameiro.

Le match en bref

Sous une pluie torrentielle, le PSG entame bien sa partie en jouant quasi-exclusivement dans le camp adverse. Dès la troisième minute, Nenê trouve Bodmer devant la surface, qui feinte le tir du droit pour mieux s’avancer et frapper du gauche, au-dessus. Étonnamment, Bratislava arrive rapidement à mettre en danger Douchez par le biais de Halenar, qui voit sa frappe du droit repoussée par le portier parisien. Le PSG repart à l’attaque et s’essaye avant tout aux tirs lointains. Erding du gauche et Ménez du droit sur le gardien, Pastore au-dessus, et surtout Nenê qui tente son enroulé préféré, passant au ras de la lucarne.

Paris croit ensuite ouvrir le score, mais le but de Lugano consécutif à un coup franc de Nenê est refusé pour un hors-jeu bien réel. Ménez, parfois énervant, se distingue par un dribble en pleine surface et un centre-tir du gauche repoussé par Hrosso. Sur un corner parisien, Bratislava peut partir en contre et Halenar tente une nouvelle frappe du droit à ras de terre, qui passe juste à côté du montant parisien. Dans les dernières minutes de la première période, Paris continue les tirs lointains, avec Bodmer qui envoie à droite du but, Nenê dont la frappe croisée et flottante est boxée par Hrosso, et Lugano qui s’essaie lui aussi de trente mètres, mais sans réel danger. La mi-temps est sifflée sur ce score vierge.

La seconde période reprend très mollement. Les joueurs de Bratislava semblent s’enhardir avec ce score vierge, et Milinkovic effectue un tir de loin capté par Douchez. Dans la minute qui suit, un centre de la gauche est mal renvoyé par la défense slovaque ; Ménez contrôle plein axe et place un extérieur du pied droit que Hrosso repousse au prix d’une belle détente. Peu après, c’est un centre d’Armand qui arrive sur Erding, pour une tête qui retombe juste à côté des buts. Le Slovan a alors une énorme occasion : un joueur élimine facilement Nenê près de la ligne de touche, puis centre à ras de terre dans la surface. Le ballon est dévié et arrive sur Halenar, qui rate le cadre de façon spectaculaire.

Le coup est passé près, et sur la situation suivante, Armand décale Nenê à gauche, il centre au second poteau pour Pastore qui arme une reprise du droit. Celle-ci passe entre les jambes du gardien et Paris ouvre le score (1-0, 63e). Peu après, Pastore récupère un ballon haut, et il trouve Ménez dans la surface, qui crochète et tire du gauche sur Hrosso. Antoine Kombouaré effectue alors deux changements en faisant rentrer Jallet et Bahebeck à la place des ailiers. Immédiatement, les deux hommes se distinguent avec une bonne passe de Jallet dans la diagonale, Bahebeck qui s’emmène parfaitement le ballon dans la surface et qui tire au-dessus. La seconde frappe du jeune Parisien sera bien plus dangereuse, puisque Hrosso devra la repousser en catastrophe. Kevin Gameiro rentre pour les dernières minutes à la place de Pastore, et la dernière occasion est finalement pour Bodmer : sur un petit centre de Jallet, il arme un ciseau du gauche à l’horizontal qui passe juste à côté. Paris remporte donc son deuxième match dans cette phase de groupes.

Réactions :

– Antoine Kombouaré : « Je retiens d’abord le résultat. C’est une grosse satisfaction puisqu’on était dans l’obligation de gagner. On a fait le boulot donc je suis super content. On a retrouvé de l’efficacité défensive et de la solidité. On se replace bien en Ligue Europa et c’est une victoire qui permet de regagner de la confiance et de préparer au mieux le déplacement de dimanche à Bordeaux. […] On a le sentiment d’avoir été un peu faciles [en première période]. On était supérieurs à l’adversaire donc on a fait preuve de trop d’individualisme. Et on a trop insisté dans l’axe, où ils nous attendaient. On a fait des mauvais choix. Quand on a le sentiment que c’est facile, on déjoue. Ce sont les qualités de mes joueurs, parfois ça porte préjudice au collectif. Mais ce sont leurs qualités et les dribbles et la provocation, c’est ce qui fait que l’adversaire finit par plier. Je ne briderai jamais mes attaquants. Il faut qu’ils jouent sur leurs qualités mais il faut trouver un équilibre. Au football le plus dur c’est de marquer. J’espère qu’on marquera plus dimanche, mais il y a du jeu vers l’avant, des situations, des occasions, c’est bien. Quant à Pastore, il s’est bagarré, il a défendu, il s’est accroché. Il lui a manqué un peu de justesse technique, mais j’ai beaucoup aimé le Pastore de ce soir, à l’inverse de celui de Caen. Il a été récompensé de ses efforts, c’est bien. […] La charnière centrale ? Très bien. Il a fallu trouver des automatismes et de l’efficacité face à une équipe qui nous a posé des problèmes. Mais il n’y a pas que Sakho et Lugano. Il y a les latéraux et le milieu qui a récupéré beaucoup de ballons, à l’image de Momo Sissoko. Mais ça demande confirmation encore et encore. Pour la suite et la concurrence, vous verrez. Ça se fera toujours avec l’idée d’avoir la meilleure équipe. Mais je suis très content d’avoir mes défenseurs de retour. Très très content. »

– Sylvain Armand : « Nous savions que ce match serait délicat et difficile. On savait qu’il ne fallait surtout pas tomber dans un piège, et être vigilant sur les coups de pied arrêtés ou les contres. Il fallait rester solide tout en espérant que nos attaquants marquent le plus tôt possible. On n’a pas pu le faire avant la mi-temps. Nous devions rester patients. Et on a logiquement fini par trouver l’ouverture. […] 25 tirs, 1 but, y a-t-il un souci de finition ? Oui, mais si on a frappé 25 fois, c’est que nous avons eu le monopole du ballon. Cela veut dire aussi que l’on se crée des situations et ça c’est très important pour la confiance de tout monde. Maintenant, si on avait pu plier le match avant, ça aurait été avec plaisir. Mais l’essentiel était de gagner. J’ajouterai juste que, si on manque d’efficacité comme ça jusqu’au bout, je signe tout de suite… »

– Christophe Jallet : « En première période, on s’est un peu acharné dans l’axe. Après, on a vu qu’il y avait des possibilités sur les côtés. Le groupe tourne, tout le monde a du temps de jeu et on a encore de la fraîcheur mentale. C’est rare pour Paris de ramener trois points de Bordeaux, on va essayer de faire mentir les statistiques. »

– Javier Pastore : « C’est ma deuxième volée après celle contre Montpellier. C’est un super ballon de Nenê. Moi, je ressens bien sûr un peu de fatigue mais je me sens très bien, très content. J’ai toujours des occasions et c’est le plus important. Pour la langue, je commence à comprendre un peu mais pour le moment, je ne parle pas. Ma famille fait des allers-retours mais ils ne peuvent pas être là tout le temps. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s