Athletic Bilbao – PSG 2-0, 29/09/11, Ligue Europa 11-12

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2284/27475/match/Bilbao-PSG/Bilbao-PSG-2-0)

Jeudi 29.09.2011, Ligue Europa, Groupe F, 2e journée (3e place) à Bilbao, au Stade San-Mames :
ATHLÉTIC CLUB BILBAO (Esp.) – PARIS ST-GERMAIN F.C.  2:0 (2:0)
– 23 487 spectateurs. Buts : Gabilondo, 20′, Susaeta, 45′.
L’Équipe du PSG : Nicolas Douchez – Christophe Jallet, Sylvain Armand, Diego Lugano, Siaka Tiéné – Momo Sissoko, Mathieu Bodmer (Blaise Matuidi, 66′) – Clément Chantôme, Javier Pastore (Jean-Christophe Bahebeck, 58′), Nenê Carvalho (Marcos Ceará, 76′) – Mevlüt Erding. Entraîneur : Antoine Kombouaré.
Avertissements à Mathieu Bodmer, Marcos Ceará et Siaka Tiéné.
Expulsion : Momo Sissoko, 52′.


Maillot utilisé (avec les sponsors en configuration Europe) :

Maillot extérieur 2011-12 (collection MaillotsPSG)
Maillot extérieur 2011-12 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Fanion :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2284/27475/match/Bilbao-PSG/Bilbao-PSG-2-0)
Les Parisiens avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2284/27475/match/Bilbao-PSG/Bilbao-PSG-2-0)
Clément Chantôme (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2284/27475/match/Bilbao-PSG/Bilbao-PSG-2-0)
Nenê balle au pied (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2284/27475/match/Bilbao-PSG/Bilbao-PSG-2-0)
Diego Lugano au milieu de la défense basque (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2011/2284/27475/match/Bilbao-PSG/Bilbao-PSG-2-0)
Javier Pastore (Ch. Gavelle)
Le parcage parisien
Le parcage parisien

Vidéo :


Compte-rendu (psgmag) :

Deuxième match de la phase de groupes de la Ligue Europa ce jeudi, avec un déplacement du PSG chez l’Athletic Bilbao, concurrent le plus coriace du groupe. Les hommes de Marcelo Bielsa se présentent en 4-5-1, avec les deux champions du monde Javi Martinez et Fernando Llorente, et l’espoir Muniain en meneur du jeu. Du côté parisien, Antoine Kombouaré avait laissé Gameiro et Ménez à Paris, et avait en plus décidé de mettre sur le banc Sirigu, Camara, Cearà et Matuidi. Les Rouge et Bleu se présentent donc avec Douchez dans les buts, une défense Tiéné-Armand-Lugano-Jallet, Sissoko et Bodmer à la récupération, Nenê, Pastore et Chantôme à l’animation et enfin Erding seul en pointe.

Le match en bref

Comme prévu, les Basques, très mal en point en championnat, démarrent la rencontre tambour battant. Ils pressent très haut et asphyxient les Parisiens, qui n’arrivent pas du tout à ressortir la balle, le positionnement un peu trop libre des joueurs offensifs n’aidant pas. Les occasions arrivent donc régulièrement sur la cage de Douchez. Cela commence par une reprise du gauche de Llorente, hors-cadre, après un centre venu de la droite de l’attaque de Bilbao. Le même Llorente est ensuite à la réception d’un centre de Muniain pour adresser une tête piquée captée sans souci par le portier parisien. La domination de Bilbao continue quand De Marcos, côté droit, centre au second poteau. Le milieu gauche Gabilondo surgit, et parvient à effectuer en s’allongeant une reprise de volée qui part dans la lucarne opposée (1-0, 20e). Un joli but pour une ouverture du score logique.

Les Espagnols ont peu après une nouvelle situation : De Marcos, en pleine surface, tire au-dessus. Autour de la demi-heure de jeu, Paris arrive enfin à sortir. Sur un contre, Chantôme s’échappe côté droit et centre au second poteau pour Erding. Celui-ci contrôle et tente une frappe de l’intérieur du pied, ratée. C’est ensuite Nenê qui tire un coup franc direct que le gardien sort en corner. Puis, sur une belle remontée de balle, Pastore donne à Nenê, qui centre devant la surface pour Bodmer. Le capitaine parisien du soir contrôle le ballon et frappe en force juste au-dessus des cages. Une très grosse occasion qui sera suivie d’une autre : Tiéné part de son côté gauche à 35 mètres du but adverse et perfore en diagonale. Il se retrouve dans la surface, mais sur son pied droit, et manque le cadre. Dans la foulée, les Basques seront sans pitié : après un dédoublement côté gauche qui élimine Jallet, Aurtenetxe peut centre au second poteau pour Susaeta — délaissé par Tiéné, probablement fatigué par son raid précédent —, qui reprend victorieusement le ballon (2-0, 45e+1). L’avantage au score est très loin d’être immérité, mais Paris semblait à ce moment-là plus en mesure de revenir que d’en encaisser un deuxième.

La seconde période reprend par un tir de Llorente à côté, et un autre d’Erding sur le gardien. Mais le fait de jeu qui met un terme définitif à la rencontre intervient à la 52e minute : déjà averti en première mi-temps pour une multiplication de fautes, Momo Sissoko effectue un tacle bien trop appuyé au milieu de terrain. L’arbitre de la rencontre sort un deuxième carton jaune, et Paris est contraint de terminer à dix. C’en est trop pour un PSG déjà en grande difficulté dans le jeu à égalité numérique. Kombouaré fait alors son premier changement en lançant Bahebeck à la place de Pastore — Matuidi et Cearà suivront, en remplacement de Bodmer et Nenê.

La fin de match ne sera finalement pas très palpitante. Les Basques, auteurs de gros efforts en première période, mettront à profit cet avantage numérique pour gérer tranquillement la rencontre, tandis que les Parisiens n’auront finalement pas de quoi renverser le score. Les situations sont donc rares dans la dernière demi-heure : un tir de De Marcos à côté après un ballon aérien très péniblement dégagé par la défense, un tir de Tiéné — qui s’est énormément battu — au-dessus, et enfin une tête de Gomez juste à côté en toute fin de rencontre. Paris s’incline donc assez logiquement à Bilbao, au terme d’une rencontre que l’on peut qualifier de ratée.

Réactions :

– Antoine Kombouaré : « On a fait une très mauvaise entame de match. Nous avons eu trop de lacunes, défensivement et offensivement. On a subi et, très logiquement, Bilbao a marqué. Bizarrement, ce but nous a boostés. On a eu pas mal d’occasions par la suite, mais on n’a pas réussi à marquer. Et ensuite, à dix contre onze, c’est plus compliqué. Il faut retenir la leçon. Quand on oublie les fondamentaux du foot, qu’on manque d’engagement dans les duels et qu’on ne défend pas, on se met en difficulté. […] Je pense que cette défaite est salutaire. On avait presque oublié ce que c’était de perdre et à quel point on détestait les défaites. Du coup, maintenant, j’attends une réaction de mes joueurs. Aujourd’hui, tous les voyants sont au rouge. Et cela va nous permettre d’être plus concentrés, plus attentifs et avoir un esprit de revanche. […] Non, je n’ai aucun regret [à propos du turn-over]. Je travaille toujours pour aligner la meilleure équipe possible. Après un match, on peut toujours se dire que tel changement était bon ou mauvais. Mais je ne reviens jamais en arrière. Et j’ai au moins une satisfaction, celle d’avoir pu donner du temps de jeu à certains. »

– Blaise Matuidi : « C’est une grosse déception. Nous voulions poursuivre notre série mais ce n’est pas le cas. Il faut maintenant vite récupérer. Nous avons la chance d’avoir un match dans trois jours cela nous permet de penser à autre chose. Nous allons bien récupérer pour être prêt dimanche. Nous ne négligeons aucune compétition et ce soir nous sommes tombés sur une belle équipe de Bilbao qui a de bons joueurs. Malheureusement nous n’avons pas réalisé une bonne entame ce qui nous a compliqué la tâche. Il faut se re-concentrer pour le prochain match. »

– Christophe Jallet : « Nous avons réalisé une première période désastreuse. Cela prouve que nous ne sommes pas parfaits. Nous avons encore à bosser pour avoir des jours meilleurs. Nous savions qu’ils allaient nous prendre à la gorge tout de suite. Nous n’avons pas réussi à conserver le ballon et nous avons pris des vagues. Nous aurions du être plus solides pour les empêcher d’attaquer. C’était plus compliqué en seconde période car nous étions réduits à 10. Si nous avions débuté le match comme nous avons attaqué la seconde période, nous n’aurions peut être pas perdu ce match. »


Le stade :

San Mames
San Mames

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s