PSG – Valenciennes 1-1, 15/03/08, Ligue 1 07-08

Mario Yepes devant Audel

Samedi 15.03.2008, Championnat de France, Ligue 1, 29e journée (17e place) à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – VALENCIENNES A.F.C.  1:1 (0:0)
– 32 368 spectateurs. Buts : Marcos Ceará, 52′ contre son camp, Pedro Pauleta, 82′.
L’Équipe du PSG : Mickaёl Landreau – Marcos Ceará, Zoumana Camara, Mario Yepes, Sylvain Armand – Grégory Bourillon, Clément Chantôme (Willamis Souza, 76′), Jérémy Clément (David Ngog, 71′), Jérôme Rothen – Amara Diané (Loris Arnaud, 83′), Pedro Pauleta. Entraîneur : Paul Le Guen.
Avertissements à Grégory Bourillon et Amara Diané.


Maillot utilisé :

dom0708
Maillot domicile 2007-08 (collection MaillotsPSG)

Billet :

0708_PSG_Valenciennes_billet


Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Pedro Pauleta à la lutte pour le ballon
Pedro Pauleta à la lutte pour le ballon
Pedro Pauleta semblant implorer les dieux du foot...
Pedro Pauleta semblant implorer les dieux du foot…
Mario Yepes devant Audel
Mario Yepes devant Audel
L'égalisation de Pedro Pauleta...
L’égalisation de Pedro Pauleta…
… et la joie du buteur (Ch. Gavelle)
… et la joie du buteur (Ch. Gavelle)
Le public, ici la Tribune G, auquel le président rendra hommage à la fin du match
Le public, ici la Tribune G, auquel le président rendra hommage à la fin du match

Compte-rendu (psg.fr) :

Statu quo

Premier non relégable, le PSG avait à cœur de prendre des points devant son public, face aux hommes d’Antoine Kombouaré. Pourtant, accablés par un cruel manque de réussite, les Parisiens se voient menés au score, avant l’égalisation salvatrice de leur meilleur buteur : Pedro Pauleta (82e).

Au coup d’envoi de cette rencontre opposant le PSG à Valenciennes, Paul Le Guen a procédé à deux changements par rapport au onze de départ aligné contre Rennes. Déjà aligné à ce poste face à Auxerre, Grégory Bourillon fait ainsi son retour au milieu de terrain, en remplacement de Souza, tandis que Jérôme Rothen est rétabli du syndrome viral qui l’avait privé du déplacement en Bretagne. Côté Valenciennois, il faudra se méfier de l’inévitable Steve Savidan.

Sous une pluie battante, Paris se crée les premières occasions. Stoppé irrégulièrement à l’entrée de la surface, Clément Chantôme n’obtient pas le coup franc (1ere), mais va adresser quelques centres intéressants en direction de Pauleta (5e, 6e, 9e). Sur le flanc gauche, Rothen tente pour sa part un tir de loin (5e), avant de déposer un coup franc sur la tête de l’attaquant portugais. Penneteau s’interpose (12e).

Dominés, les Nordistes procèdent en contre et vont mettre Landreau à contribution. Le portier parisien réalise une énorme parade et sauve son camp sur cette tête de Sebo au point de penalty (25e). Immédiatement, les Parisiens reviennent à la charge. Pauleta bute sur le portier valenciennois de loin (26e), puis dévie un centre de Cearà en direction de Diané. L’Ivoirien surpris ne peut ajuster sa tête (28e). Ce dernier va encore créer le danger avant la pause, mais croise trop son tir au terme d’une chevauchée dans la défense adverse (40e).

Au retour des vestiaires, Diané et Chantôme voient leurs tirs fuir le cadre (47e, 50e), à l’image de la réussite qui semble fuir le PSG ce soir. A l’inverse, Valenciennes profite d’une mésentente dans la défense parisienne et ouvre le score sur sa deuxième occasion du match (0-1, 52e). Déçus, les hommes de Paul Le Guen vont cependant repartir à l’attaque. Malheureusement, ni Diané (54e, 65e, 72e), ni Pauleta (60e) ni Cearà (64e) ne vont parvenir à trouver le cadre.

Jusqu’à ce centre astucieux de Souza dans le dos de la défense nordiste. Pauleta s’y reprend à deux fois de la tête pour égaliser et insuffler au Parc une lueur d’espoir (1-1, 82e). Jusqu’au bout Paris va pousser, mais la blessure de Pauleta (89e) ne va pas arranger les choses. Finalement, le PSG doit se contenter du point du match nul et reste premier non relégable avant un déplacement périlleux chez le leader lyonnais le week-end prochain.

Réactions :

Paul Le Guen (Entraîneur du PSG)
« Nous l’avons échappé belle, malgré un match de qualité. Nous nous sommes créés beaucoup d’occasions, mais nous avons fait preuve d’insuffisance dans le dernier geste. Cela nous coûte deux points ce soir et c’est pénalisant. Cela est très frustrant pour tout le monde. Il y a eu des occasions et beaucoup de mouvements offensifs. Nous avons attaqué des deux côtés et effectué beaucoup de centres. Il ne faut pas lâcher et espérer plus d’efficacité sur les prochains matches. La situation après le match est plus compliquée qu’au coup d’envoi car nous aurions pu l’emporter. Le groupe a cependant démontré qu’il avait une force mentale. Mon groupe n’est pas complètement mort et les joueurs veulent s’en sortir. Il n’y a pas de solutions miracles et je suis convaincu qu’il faut continuer de travailler et de réaliser les meilleures choses possible. »

Pedro Pauleta (Attaquant du PSG)
« Je pense que nous méritions de gagner. L’équipe a réalisé un bon match, mais nous avons raté beaucoup d’occasions. Nous allons nous accrocher jusqu’à la fin. L’équipe a tout donné ce soir et c’est dommage de ne pas avoir pris les trois points. Je pense que tout le monde a vu une équipe qui a tout fait pour gagner, mais la chance et la réussite n’étaient pas là ce soir. Nous y croyons encore et notre objectif est de rester en Ligue 1. Le public a toujours été derrière nous. Ils méritent plus que ça, c’est la deuxième année de suite que nous sommes en difficulté et c’est normal qu’ils soient parfois énervés. J’espère qu’ils seront satisfaits de voir que l’équipe a tout donné et je tiens à les remercier. »

Jérôme Rothen (Milieu de terrain du PSG)
« Ce résultat est très frustrant, mais il y a malgré tout des points positifs à retenir. Il y a forcément une déception de ne pas avoir gagné, mais je pense que nous avons réalisé le match qu’il fallait. Nous sommes revenus à la marque et nous avons essayé d’arracher la victoire jusqu’à la fin. Il n’y a pas que l’attitude qui était bonne ce soir. Le jeu n’a pas été mauvais et si nous répétons ce genre de performances nous pourrons gagner des matches jusqu’au terme de la saison. Le public a senti que nous avions à cœur de réagir et de commencer cette opération commando sur les 10 derniers matches. Ils nous ont soutenu jusqu’au bout car ils ont senti notre hargne et notre volonté de s’imposer.»

Alain Cayzac (Président du PSG)
« Je tiens à remercier le public qui a été une fois de plus exceptionnel ce soir. Quand nous étions menés 1-0, cela aurait pu tourner à la catastrophe, mais le public à continuer à encourager son équipe. C’est la preuve que ce club repose sur des bases solides. Les joueurs n’ont pas eu beaucoup de réussite, mais je n’ai pas de reproches à leur faire. Il ne faudra jamais oublier ce que le public a fait ce soir. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s