Valenciennes – PSG 0-0, 20/10/07, Ligue 1 07-08

Granddi Ngoyi balle au pied (Ch. Gavelle)

Samedi 20.10.2007, Championnat de France, Ligue 1, 11e journée (14e place) à Valenciennes, au Stade Nungesser :
VALENCIENNES A.F.C. – PARIS ST-GERMAIN F.C.  0:0 (0:0)
– 15 037 spectateurs.
L’Équipe du PSG : Mickaёl Landreau – Marcos Ceará, Zoumana Camara, Mario Yepes, Mamadou Sakho – Granddi Ngoyi, Younousse Sankharé, Jérémy Clément, Loris Arnaud (Bernard Mendy, 88′) – Amara Diané (Péguy Luyindula, 79′), David Ngog (Pierre-Alain Frau, 46′). Entraîneur : Paul Le Guen.
Avertissement à Pierre-Alain Frau.


Maillot utilisé (à manches longues) :

Maillot extérieur 2007-08 (collection http://maillotspsg.wordpress.com)
Maillot extérieur 2007-08 (collection MaillotsPSG)

Billet :

0708_Valenciennes_PSG_billet


Programme :

0708_Valenciennes_PSG_programme


Photos du match :

La très jeune équipe parisienne avant le coup d'envoi (Ch. Gavelle)
La très jeune équipe parisienne avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle)
Granddi Ngoyi devant David Ngog
Granddi Ngoyi devant David Ngog
Loris Arnaud (Ch. Gavelle)
Loris Arnaud (Ch. Gavelle)
Granddi Ngoyi balle au pied (Ch. Gavelle)
Granddi Ngoyi balle au pied (Ch. Gavelle)

Vidéo :


Compte-rendu (psg.fr) :

La carte jeune

Après deux semaines de trêve, les hommes de Paul Le Guen avaient à cœur de se montrer sous leur meilleur jour. Et pour se faire, le coach breton avait décidé d’aligner une équipe rajeunie et de s’appuyer sur la fougue de ses jeunes pousses. Il ne manque qu’un but pour donner totalement satisfaction aux Parisiens, qui obtiennent un bon point au terme d’une prestation solide.

Grosse surprise au coup d’envoi de cette rencontre. Si la suspension de Jérôme Rothen et la belle prestation des jeunes à Grenoble laissaient augurer quelques changements, c’est finalement une petite révolution qui s’est produite. Autour d’un axe Landreau, Camara, Clément et Diané, Paul Le Guen a choisi de faire appel aux expérimentés Cearà et Yepes en défense, mais surtout à son réservoir de jeunes : Arnaud, Ngog, Sakho, Sankharé et Ngoyi. Ces trois derniers honorant leur première titularisation en Ligue 1 !

Preuve ultime de la confiance accordée à la jeune garde parisienne : c’est Mamadou Sakho qui porte le brassard de capitaine. A 17 ans, le défenseur issu du centre de formation est le plus jeune capitaine de l’histoire du PSG et sans doute de Ligue 1. Face à cette composition inédite, Valenciennes s’offre la première occasion avant de s’éteindre. Landreau capte sans difficulté le tir opportuniste de Belmadi (2e). Les deux équipes sont prudentes et les occasions se font rares en première période.

Timide en début de partie, Sankharé sonne finalement la charge. Le gaucher trouve d’abord Ngog dans la surface, contré (22e), avant d’être à l’origine de la première occasion parisienne. Sankharé s’avance avec le ballon, évite la montée de Sommeil et sert Diané dans le dos de la défense. Seul face à Penneteau, sorti de son but, l’Ivoirien ajuste son tir, mais manque le cadre (29e). Prudents collectivement, les Parisiens tentent des choses individuellement, à l’image de Jérémy Clément qui élimine son vis-à-vis d’une roulette superbement exécutée (39e) ou de ce double contact de Sankharé face à Mater (42e).

Paris procède en contre et va encore faire trembler les Nordistes avant la pause. Interception de Cearà au niveau de la ligne médiane. Le Brésilien s’avance et frappe des 20 mètres. Penneteau doit réaliser un exploit pour dévier ce missile qui prenait le chemin de la lucarne (44e). Au retour des vestiaires, Diané va avoir deux opportunités devant le but. D’abord servi par Clément au point de penalty, l’attaquant est repris in extremis par Mater (49e), puis ne parvient pas à accrocher le cadre suite à ce décalage de Ngoyi (52e).

Frau au terme d’une belle action collective (58e) et Arnaud (65e) ne verrouilleront pas plus leur objectif. Les Parisiens peinent à trouver le cadre et se font une petite frayeur sur les tentatives de Savidan. Le buteur valenciennois oblige ainsi Landreau à boxer le cuir à deux reprises sur une première frappe en pivot (61e), puis sur un coup franc qui finit sa course sur la barre transversale du portier de l’Equipe de France. Landreau reste invincible et Paris arrache un point à Valenciennes, avant de recevoir Lyon au Parc des Princes, dimanche prochain.

Réactions :

Paul Le Guen (Entraîneur du PSG)
« (A propos des jeunes) C’est une belle promotion qu’il faut accompagner, même si cela peut prendre un peu de temps. Je veux faire vivre une vraie concurrence. Concernant Mamadou Sakho, il a porté le brassard de capitaine au sein de toutes les équipes de jeunes du PSG. Il aime profondément le club et il est le symbole de cette génération sur laquelle on fonde beaucoup d’espoirs. Ces jeunes ont des atouts pour s’exprimer au Parc. Si le public reste fidèle et supporter, nous avons les moyens de faire quelque chose. »

Alain Cayzac (Président du PSG)
« La titularisation des jeunes est la preuve que quelque chose a changé. Ce soir il y avait beaucoup de jeunes de 18 ou 19 ans sur la pelouse et un capitaine de 17 ans. Ce n’est pas un effet d’annonce. Ces joueurs ont prouvé leurs qualités depuis de lé début de la saison, en sélection et à l’entraînement. Paul Le Guen leur a fait confiance car il les savait capables de résister à une bonne équipe de Valenciennes. Il y a 24 joueurs professionnels au PSG et ils sont tous concernés. Ceux qui n’ont pas joué ce soir ne sont pas condamnés pour autant. Paul Le Guen a pris la décision de mettre tous les joueurs en concurrence et j’adhère totalement à cette stratégie. Le groupe vit bien et j’ai vu les anciens encourager les jeunes. C’est de bon augure pour l’avenir. »

Mamadou Sakho (Défenseur et capitaine du PSG)
« J’ai été très touché que l’on me confie le brassard de capitaine. Cependant, je suis vite entré dans mon match et je n’y ai plus pensé. Cette équipe était très jeune et ce point ramené de Valenciennes est un bon résultat. »

Mickaël Landreau (Gardien de but du PSG)
« Nous prenons un point à l’extérieur, ce qui est déjà bien. Evidemment dans notre situation, nous sommes gourmands et nous avions envie de prendre 3 points. C’était un match équilibré, il y a eu des occasions de part et d’autre. Ce résultat reste donc logique. Ce soir le coach a choisi de lancer les jeunes. C’est logique, car ils sont performants à l’entraînement. A eux de saisir leur chance. Moi je suis derrière eux, comme le reste du groupe. »


Le stade :

Le Stade Nungesser
Le Stade Nungesser

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s