Valenciennes – PSG 0-0, 12/08/06, Ligue 1 06-07

Sylvain Armand (Ch. Gavelle)

Samedi 12.08.2006, Championnat de France, Ligue 1, 2e journée (13e place) à Valenciennes, au Stade Nungesser :
VALENCIENNES A.F.C. – PARIS ST-GERMAIN F.C.  0:0 (0:0)
– 16 301 spectateurs.
L’Équipe du PSG : Mickaёl Landreau – Bernard Mendy, David Rozehnal, Mario Yepes, Sylvain Armand – Édouard Cissé, Albert Baning (Clément Chantôme, 82′), Boukhary Dramé – Pierre-Alain Frau, Pedro Pauleta (Jérôme Rothen, 80′), Fabrice Pancrate. Entraîneur : Guy Lacombe.
Avertissement à Édouard Cissé.


Maillot utilisé :

Troisième maillot 2006-07 (collection MaillotsPSG)
Troisième maillot 2006-07 (collection MaillotsPSG)

Billet :

0607_Valenciennes_PSG_billet


Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Jérôme Rothen devancé (Ch. Gavelle)
Jérôme Rothen devancé (Ch. Gavelle)
Sylvain Armand (Ch. Gavelle)
Sylvain Armand (Ch. Gavelle)
Mickaël Landreau et Édouard Cissé à la fin du match (Ch. Gavelle)
Mickaël Landreau et Édouard Cissé à la fin du match (Ch. Gavelle)

Vidéo :


Compte-rendu (psg.fr) :

Dos à dos

Les Parisiens méritaient certainement mieux ce soir. Excepté un sauvetage d’Armand sur sa ligne dès l’entame de match, le PSG aura globalement dominé les débats, s’aventurant régulièrement dans la surface de Grondin. Paris ouvre donc son compteur « points » dans ce championnat et entend bien confirmer cette embellie face à Lille.

Le stade Nungesser retrouvait ce soir l’agréable parfum de la Ligue 1 après 13 saisons difficiles. Un baptême du feu face à un PSG revanchard après la défaite concédée au Parc contre Lorient (2-3). Comme prévu, c’est donc un onze de départ relooké qui s’apprête à affronter le promu nordiste. Alors que Pauleta retrouve la pointe de l’attaque Rouge et Bleu, Baning réalise ses grands débuts en L1 et Dramé profite du repositionnement d’Armand dans l’axe. Et l’ancien nantais va très vite avoir l’occasion de se faire remarquer à ce nouveau poste. Silvestri dévie de la tête un coup-franc tiré par Flachez à 30 mètres du but de Landreau. Savidan, en embuscade, reprend de volée et oblige Armand à jouer les pompiers de service sur sa ligne de but (1ère). Très chaude première alerte pour le PSG.

Après quelques minutes de flottement, Paris va régir par l’intermédiaire de Frau. L’ancien lyonnais sert Mendy dont la frappe du droit, sous le pressing de Flachez, n’attrape pas le cadre (13e). Le PSG relève donc la tête sous les encouragements du millier de supporters parisiens. A une frappe d’Haddad (15e), le PSG répond du tac au tac par l’intermédiaire de son buteur maison, Pedro Pauleta (17e). Une première tentative du Portugais qui passe à gauche du poteau de Grondin. Alors que Rudy Haddad gratifie le public de Nungesser de quelques jolis gestes techniques, Albert Baning opte lui pour le chemin le plus rapide : la ligne droite ! Une percée plein axe du Camerounais stoppé irrégulièrement par Silvestri (29e). Rageant !

Paris domine

Sous les yeux de Claude Puel, l’entraîneur du Losc, les Nordistes multiplient les fautes, à l’image de cet accrochage de Saez sur Frau (31e). Après un excellent travail de Pauleta face à Flachez, Frau est à deux crampons de reprendre le centre du Portugais (37e). Le sursaut d’orgueil, tant espéré par Guy Lacombe, semble bien avoir lieu. Les bonnes intentions parisiennes reprennent de plus belle au retour des vestiaires. La frappe enroulée de Baning flirte ainsi avec la lucarne de Grondin (46e). Chelle intervient ensuite à deux reprises face à Pauleta (50e), puis Frau (51e). Paris traverse alors une très bonne période. Pancrate de loin (53e) et de nouveau Frau de la tête (55e) sont à deux doigts d’ouvrir le score.

Dos à dos sur le rectangle vert, les deux équipes s’en remettent à leurs entraîneurs passé l’heure de jeu. Bratu et Kharroubi (71e) entrent ainsi en jeu côté Valenciennois alors que Guy Lacombe incorpore au onze parisien Rothen et Chantôme (80e). Des changements payants pour le PSG avec notamment une grosse activité de Rothen dans son couloir gauche. Paris bénéfice ensuite de trois coups de pied arrêtés dans le temps additionnel sans pour autant faire trembler la défense du VAFC. Comme lors de ces deux dernières visites à Nungesser (1992/1993 : 1-1 et 1981/1982 : 2-2), le PSG repart donc de Valenciennes avec le point du match nul. Victorieux aux points, les Parisiens devront cependant se montrer plus efficaces s’ils entendent répercuter au classement leurs nets progrès. Début de réponse face à Lille !

Réactions :

Guy Lacombe (Entraîneur du PSG)
« Les joueurs ont montré de bonnes choses ce soir et si nous avions agit ainsi la semaine passée contre Lorient, alors nous n’aurions pas perdu. Valenciennes ne nous a pas surpris en pratiquant un football axé sur des valeurs de combativité et de solidarité. De nombreux duels ont émaillé ce match, nous n’avons pas pris de but et c’était l’un de nos objectifs. La semaine prochaine ce sera Lille, un gros morceau ! »

Pedro Pauleta (Attaquant du PSG)
« Il va falloir reproduire ce type de prestation et nous devrions voir de belles choses cette saison. Aujourd’hui, nous ne comptons certes qu’un point au compteur mais la victoire était proche. Il nous a finalement manqué peu de choses pour nous imposer, mais le PSG est sur la bonne voie. »


Le stade :

Le Stade Nungesser
Le Stade Nungesser

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s