PSG – Hapoël Tel-Aviv 2-4, 23/11/06, Coupe de l’UEFA 06-07

Pedro Pauleta aura égalisé à 2-2, en vain...

Jeudi 23.11.2006, Coupe de l’UEFA, Groupe G, 3e journée (5e place)à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – HAPOËL TEL-AVIV F.C. (Isr.)  2:4 (2:3)
– 28 000 spectateurs environ. Buts : Tuamah, 3′, Tuamah, 7′, Pierre-Alain Frau, 15′, Pedro Pauleta, 24′, Badir, 44′ ; Barda, 57′.
L’Équipe du PSG : Mickaёl Landreau – Boukhary Dramé, Youssouf Mulumbu (Cristian Rodriguez, 72′), David Rozehnal, Sylvain Armand – Édouard Cissé, Paulo César (Bonaventure Kalou, 58′), David Hellebuyck, Jérôme Rothen – Pierre-Alain Frau (Fabrice Pancrate, 65′), Pedro Pauleta. Entraîneur : Guy Lacombe.
Avertissement à Cristian Rodriguez.


Maillot utilisé (avec le sponsor « Fly Emirates » en taille Coupe d’Europe, et à manches longues) :

img_0957
Maillot domicile 2006-07 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme (non officiel) :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

David Hellebuick à la lutte (Ch. Gavelle)
David Hellebuick à la lutte (Ch. Gavelle)
Jérôme Rothen sembe impuissant
Jérôme Rothen sembe impuissant
Édouard Cissé (Ch. Gavelle)
Édouard Cissé (Ch. Gavelle)
Pedro Pauleta aura égalisé à 2-2, en vain...
Pedro Pauleta aura égalisé à 2-2, en vain…
Les Lutece Falco à l'entrée des joueurs
Les Lutece Falco à l’entrée des joueurs

Vidéo :


Compte-rendu (psg.fr) :

A en pleurer…

Que dire ? Pas grand-chose si ce n’est que l’Hapoël Tel Aviv mérite cette victoire. Mais quel coup de massue ! Méconnaissables, les joueurs du PSG ont offert un bien triste visage à leurs supporters, eux-mêmes très vite dépassés par la folie « Tel Aviv ». L’entame de match catastrophique aura pesé comme un fardeau trop lourd tout le long du match.

Cela ne pouvait pas plus mal commencer pour le PSG… Ogbona déboule côté droit et sert Toama qui ajuste Landreau d’une frappe croisée (0-1, 3e). Une poignée de minutes plus tard, Toama remet ça d’une frappe improbable qui surprend Landreau (0-2, 7e). Stupeur sur le Parc plongé dans un nuage de drapeaux bleu ciel et blanc après seulement 7 minutes de jeu. Ambiance…

Bousculé par cette surprenante équipe israélienne et secoué par son public, Paris va pourtant réagir. Comme bien souvent, Pauleta sonne la révolte et profite d’un bon ballon de Mulumbu pour inquiéter une première fois Elimelech (10e). Un premier avertissement qui en appelle très vite un second. Toujours Pauleta à la baguette avec cette fois-ci Frau dans le rôle du finisseur. L’extérieur du droit du capitaine parisien trouve son comparse de l’attaque qui place le ballon entre les jambes du portier de Tel Aviv (1-2,14e). Paris relève un genou !

Jamais avare d’efforts ni d’encouragements envers ses partenaires, Pauleta va faire en sorte que le second suive très vite. L’Aigle des Açores s’extirpe du marquage très serré de deux défenseurs et reprend de la tête le centre de Cissé (2-2, 23e). Les compteurs sont remis à zéro ! Voilà donc les Parisiens de nouveau debout prêts à en découdre avec leurs hôtes du soir.

Dès lors, la domination rouge et bleue est sans partage. Pauleta et Paulo Cesar sont ainsi à deux doigts de redonner l’avantage au PSG (26e et 30e). Pourtant, alors que les joueurs du PSG réclament un penalty pour une main d’un défenseur dans sa surface, Toama sert Badir qui redonne l’avantage à l’Hapoël Tel Aviv juste avant la pause (2-3, 44e). Un but qui refroidit considérablement le Parc alors que les drapeaux israéliens flottent de nouveau dans le ciel de la capitale. Le but de trop ?

Certainement. Paris n’a en effet pas terminé de manger son pain noir. Plein de culot, Barda combine avec Toama et pique son ballon par-dessus Landreau (2-4, 57e). Les chants israéliens résonnent alors dans un Parc des Princes abandonné par ses supporters. Avec cette défaite, le PSG occupe une peu glorieuse 5e place du groupe G. La dernière ! S’ils veulent reconquérir leur public, les Parisiens devront enfiler le bleu de chauffe et enchaîner une série de bons résultats, dès dimanche à Nantes. Il en va de l’honneur de tout un club ! Messieurs, redonnez-nous le sourire et essuyez nos larmes.

Réactions :

Guy Lacombe (Entraîneur du PSG) :

« Je suis extrêmement déçu ! Je suis désolé pour tous les amoureux du PSG et les supporters. J’aime tellement ce club que cela me fait mal de ne pas faire plaisir à notre public. Le maillot de Paris doit être porté autrement et pas uniquement sur ce match ! C’est cauchemardesque ! Etre mené 2-0 à la 6e minute dans son stade, c’est n’importe quoi. Je les avais pourtant prévenu, surtout en ce qui concerne le côté gauche de la formation israélienne. La lumière de Paris a obstrué tout le reste : le travail, l’humilité, la concentration… Mes joueurs doivent absolument réagir ! Alain Cayzac, le Président du PSG, et moi-même attendons une forte réaction à Nantes. Même si nous bossons, il faut que les joueurs s’impliquent plus que ça ! L’Hapoël Tel Aviv est une bonne équipe, technique, et elle nous a contourné par ses accélérations. Sur le deuxième but, mes joueurs se sont déconcentrés ! En plus, nous encaissons un but à la 44e minute qui nous assomme. Nous revenons bien mais nous n’avons pas mis le troisième but ! Nous n’avons pas retenu les leçons du passé et il nous manque le ‘’fighting spirit’’ ! Il faut que les joueurs adhèrent au projet de jeu ! Il nous faut un esprit d’équipe et je suis persuadé que les joueurs ne peuvent sortir de cette mauvaise phase que collectivement. Nous sommes au plus bas, nous ne pouvons que remonter. »

Itzhak Shum (Entraîneur de l’Hapoël Tel Aviv) :
« C’est une victoire fantastique ! Nous avons vécu une soirée inoubliable. Je tiens à féliciter tous mes joueurs qui ont fait un travail admirable. Même si nous prenons deux buts, je ne pense pas que cette situation révèle un problème défensif. J’avais demandé à mes joueurs de ramener une victoire de Paris et ils ont exaucé mon rêve. Je suis aux anges ! ».

Pedro Pauleta (Attaquant du PSG) :
« C’est dur, très très dur. Les supporters ne méritent pas ça. La seule réalité c’est que tous les joueurs n’ont pas la qualité pour jouer à Paris ».

Sylvain Armand (Défenseur du PSG) :
« C’est une soirée très difficile. Nous voulions l’emporter pour effacer l’affront des derniers matches. Malheureusement, au bout de huit minutes, il y a déjà 0-2. Nous sommes menés sur des actions un peu bizarres. C’est une période difficile où rien ne tourne en notre avantage. Nous sommes pourtant revenus à 2-2. S’ils n’ont pas eu beaucoup d’occasions, ils ont été bien plus réalistes que nous. Nous sommes touchés. C’est une certitude et on ne peut pas dire le contraire. La situation est inquiétante; mais il faut se ressaisir et surmonter les difficultés. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s