PSG – Lierse 3-1, 23/07/02, match amical 02-03

Mardi 23.07.2002, match amical au Touquet, au Stade Ferdi-Petit :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – K. LIERSE S.K. (Bel.)  3:1 (1:1)
– 1 361 spectateurs. Buts : Felipe Teixeira, 15′, Huisegens, 30′ ; Martin Cardetti, 49′, Martin Cardetti, 55′.
L’Équipe du PSG : Jérôme Alonzo – Cristóbal Parralo, Mauricio Pochettino (Talal El-Karkouri, 76′), Gabriel Heinze – Francis Llacer, Frédéric Déhu, Lionel Potillon (Samuel Piètre, 74′), Felipe Teixeira (André Luiz, 79′), Hugo Leal (Alex Nyarko, 72′) – Alioune Touré, Martin Cardetti (Kaba Diawara, 66′). Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements : Francis Llacer.


Maillot  sans doute utilisé :

Le maillot de la saison précédente, sans sponsor, utilisé ce jour là (collection West Ham 93)
Maillot domicile 2001-02 , sans sponsor (collection West Ham 93)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Compte-rendu (psgmag) :

Dominateurs dans tous les compartiments du jeu, les Parisiens retrouvent peu à peu des couleurs. Beaucoup d’efforts, et un zeste de patience a permis à Paris de s’imposer face à de modestes Belges. On retiendra notamment les bonnes prestations du jeune Texeira mais également du buteur argentin, Cardetti. Voilà qui fera taire un peu plus les critiques nées au lendemain des premières sorties parisiennes. Martin Cardetti a retrouvé le chemin des filets. Deux fois. Deux buts qui lui ont redonné le sourire en même temps que la confiance dont nécessite toujours un buteur, notamment à l’entame d’une nouvelle saison. On retiendra également que le PSG vient donc de justifier toute l’étendue de la signification de la notion de groupe. En faisant tourner son effectif, Luis Fernandez a montré la richesse d’un PSG version 2002/2003, séduisant si l’on se réfère à la prestation des coéquipiers de Pochettino. Face à un adversaire, certes modeste, les Parisiens ont pu encore améliorer des automatismes de plus en plus fluides. Le PSG a gagné en maturité et marque dorénavant des buts !

Si les joueurs changent, le schéma de jeu reste le même. Luis Fernandez a décidé que son PSG jouera avec trois défenseurs, cinq milieux de terrain et deux attaquants. Et c’est tambour battant que les Parisiens entament la partie face à des Belges visiblement intimidés. Grâce à un énorme pressing du milieu de terrain parisien, Cardetti se retrouve seul face à Straeten, le portier de Lierse, qui remporte son premier duel de la soirée (9e). Trente secondes plus tard, sur un corner de Touré, Pochettino place un bon coup de tête repoussé in extremis par Laeremans sur sa ligne. Paris domine les débats en monopolisant un ballon que les Belges ont du mal à gagner, et encore plus à conserver. Fort logiquement, les Parisiens ouvrent le score par Teixeira bien servi par Potillon (15e).

Les coéquipiers de Pochettino s’appliquent à préparer leurs actions, avec un jeu de passes qui déstabilise complètement des Belges impuissants. La première incursion belge dans le camp parisien annihile tout le travail entreprit depuis le coup d’envoi par les hommes de Luis Fernandez. Une transversale anodine côté gauche trouve Huisegems, esseulé coté droit, qui profite de l’aubaine pour égaliser par une belle tête décroisée (30e). Les Parisiens ne se découragent pas pour autant. Pour preuve, une belle frappe de Touré est détournée héroïquement par le gardien de but belge (34e). Potillon tente de forcer le destin juste avant la pause, mais sa reprise en demi-volée est à nouveau repoussée par le dernier rempart de Lierse, bien décidé à briller ce soir. La nouvelle organisation de jeu parisienne semble être assimilée.

A moins de dix jours de la reprise du championnat, il s’agit maintenant de retranscrire cela sur le terrain. Message reçu cinq sur cinq, puisque Potillon pour la deuxième fois de la soirée adresse un centre caviar à l’attention de Cardetti tout seul au point de penalty, qui inscrit son premier but sous les couleurs parisiennes (49e). Les joueurs de la capitale retrouvent ainsi de l’allant et décident même de clore définitivement les débats en inscrivant un troisième but. Six minutes plus tard, Touré déborde côté gauche, centre fort devant le but et Cardetti en bon renard des surfaces marque son deuxième but de la soirée. Les Belges abdiquent, et les Parisiens se voient ainsi récompensés de leurs efforts. Moins de déchet technique, une meilleure exploitation des ballons en phase offensive, et surtout : des buts. Le PSG d’hier soir avait fière allure, et c’est plutôt bon signe avant ce 3 août, très attendu.

Réactions :

Luis Fernandez (entraîneur-manager du PSG) : « Il était d’important lors de ce match de donner un peu de temps de jeu à l’ensemble du groupe. L’équipe est toujours en phase de préparation, mais nous suivons correctement notre plan de marche. C’est aussi important que Cardetti ait marqué pour la confiance, car c’est un buteur. »

Martin Cardetti (attaquant du PSG) : « Pour moi c’est d’abord important de jouer, et je sens que je monte en puissance. D’avoir marquer aujourd’hui c’est un peu comme une cerise sur le gâteau car ce n’était pas primordial. Le meilleur est à venir. »


Le stade :

Vue aérienne du stade Ferdi-Petit (au premier plan)
Vue aérienne du stade Ferdi-Petit (au premier plan)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s