Créteil – PSG 0-2, 06/09/02, match amical 02-03

Ronaldinho en dribble

Vendredi 06.09.2002, match amical à Créteil, au Stade Dominique-Duvauchelle :
U.S. CRÉTEIL-LUSITANOS (L2) – PARIS ST-GERMAIN F.C.  0:2 (0:0)
– 4 000 spectateurs environ. Buts : Ronaldinho, 50′, Felipe Teixeira, 77′.
L’Équipe du PSG : Jérôme Alonzo – Cristóbal Parralo (Mauricio Pochettino, 31′), Frédéric Déhu, Gabriel Heinze – Fabrice Fiorèse (Felipe Teixeira, 31′), Romain Rocchi (Alex Nyarko, 31′), Jérôme Leroy (Laurent Leroy, 31′), Hugo Leal, Paulo César – Ronaldinho Gaùcho (Selim Benachour, 70′), Martin Cardetti. Entraîneur : Luis Fernandez.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2002-03 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 2002-03 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Alex Nyarko balle au pied
Alex Nyarko balle au pied
Gabriel Heinze
Gabriel Heinze
Hugo Leal
Hugo Leal
Ronaldinho en dribble
Ronaldinho en dribble
Les supporters parisiens
Les supporters parisiens

Compte-rendu (psgmag) :

Fernandez sur le banc, Ronaldinho à la baguette et Laurent Leroy de retour. Ce match amical à Créteil avait toutes les raisons d’attirer la foule. Avec trois périodes de trente minutes, Luis Fernandez a pu effectuer une large revue d’effectif. Et à l’image de son champion du monde, le PSG a livré une rencontre pleine de promesses. A Lille, Paris sera d’attaque. C’est sûr !

Les Cristoliens sont les premiers à ouvrir le bal sur une frappe de Buengo dégagée des deux poings par Alonzo (14e). Sur le corner, le portier parisien, sauve une nouvelle fois son camp en repoussant à bout portant une tête de ce même Buengo (15e). Paris réagit par un centre-tir de Fiorèse pour Paulo Cesar dont la frappe, sans contrôle, atterrit dans le petit filet (24e). Frédéric Déhu lance cette seconde période de trente minutes par une puissante frappe déviée en corner par une cuisse cristolienne (40e). Une deuxième période plus rythmée que la première, à l’image de cette tête de Déhu au point de penalty bien captée par le gardien de Créteil (45e). Celui-ci ne peut en revanche rien face à Ronaldinho qui reprend de la tête un corner de Paulo Cesar. Esseulé au second poteau, le Brésilien signe son retour par un but (0-1, 50e).

Ronaldinho, toujours sur le terrain pour cette dernière période, s’élance depuis sa moitié de terrain vers les buts gardés par Legrand. Le Brésilien déséquilibre son garde du corps mais voit sa frappe du droit filer du mauvais côté du but adverse (62e). Sa dernière occasion, puisque le Brésilien cède sa place dans la foulée à Benachour. Murcy a l’égalisation au bout des crampons mais l’attaquant cristolien ouvre trop son pied (76e). Sur la relance Teixeira se faufile entre deux défenseurs, dribble Legrand, et pousse le ballon au fond des filets (0-2, 77e). La messe est dite et Luis Fernandez peut lancer dans le grand bain Mohamed (un joueur à l’essai) à la place de Heinze (80e). Avant de se rendre à Lille, mercredi prochain, le PSG s’est rassuré et a offert une rencontre de qualité. Encourageant.

Réactions :

Luis Fernandez (entraîneur-manager du PSG) : « Je suis satisfait de cette rencontre car les garçons ont pratiqué un football de qualité. Nous commençons à digérer la préparation physique effectuée lors du stage d’avant saison à Jerez en Espagne. Nous avons réussi à créer du jeu et nous avons surtout gagné cette partie face à une équipe cristolienne qui force le respect. Nous abordons ainsi notre prochain déplacement à Lille (mercredi 11 septembre à 20 heures) dans les meilleures conditions. Pour revenir à notre début de championnat, je n’éprouve aucun regret concernant les points perdus à domicile face à Ajaccio et Nice. Nous sommes quatrième du classement à 1 point des leaders niçois et auxerrois en étant toujours invaincu ! La montée en puissance de Cardetti conjuguée au retour de Ronaldinho laisse entrevoir des perspectives d’avenir intéressantes. Cette rencontre à permis à l’ensemble du groupe de jouer au moins deux fois trente minutes. »

Laurent Leroy (attaquant du PSG) : « J’ai pu enfin retrouver mes coéquipiers l’espace d’une rencontre amicale. Cela m’a procuré beaucoup de plaisir. J’ai encore besoin de disputer des matches pour retrouver l’intégralité de mes moyens physiques. Je ne me suis pas posé de question. Je n’ai eu aucune appréhension au niveau des duels. Je suis aujourd’hui à l’entière disposition du groupe. Je peux évoluer à gauche, à droite ou dans l’axe de l’attaque parisienne. Cela ne me pose aucun problème. »


Le stade :

Le Stade Dominique-Duvauchelle
Le Stade Dominique-Duvauchelle

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s