La Gantoise – PSG 0-0, 25/07/01, Coupe Intertoto 01-02

Bernard Mendy balle au pied

Mercredi 25.07.2001, Coupe Intertoto, demi-finale, match aller à Gand, au Stade Jules-Otten :
K.A.A. LA GANTOISE (Bel.) – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  0:0 (0:0)
– 5 000 spectateurs environ.
L’Équipe du PSG : Lionel Letizi – Cristóbal Parralo, Mauricio Pochettino, Gabriel Heinze (Sylvain Distin, 15′), Lionel Potillon – Bernard Mendy, Frédéric Déhu, Pierre Ducrocq, Édouard Cissé – Ali Benarbia (Selim Benachour, 46′), Gaёl Hiroux (José Aloísio, 73′). Entraîneur : Luis Fernandez.
Avertissements à Frédéric Déhu, Sylvain Distin et Mauricio Pochettino.
Expulsion : Mauricio Pochettino, 85′.


Maillot utilisé (en version Coupe d’Europe, sans logo sur la manche) :

Maillot domicile 01-02 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 01-02 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Fanion :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Lionel Potillon
Lionel Potillon (Ch. Gavelle)
Aloisio face à un Gantois
Aloisio face à un Gantois (Ch. Gavelle)
Cristobal à la lutte dans les airs
Cristobal à la lutte dans les airs (Ch. Gavelle)
Edouard Cissé
Edouard Cissé (Ch. Gavelle)
Bernard Mendy balle au pied
Bernard Mendy balle au pied (Ch. Gavelle)
Le parcage parisien
Le parcage parisien

Compte-rendu (psgmag) :

A leur gauche, les joueurs des deux équipes sont accueillis par un tifo à base de feuilles blanches et bleues. De l’autre côté, là ou se trouvent les supporters du PSG, place aux fumigènes et autres étendards. Le ton est donné, la rencontre peut débuter. Et tout va aller très vite. Sur l’engagement, Déhu hérite du ballon et prend sa chance de loin. Sa tentative de lob vient échouer à quelques centimètres des buts de Herpoel (1ère). Comme face à Simferopol, les Parisiens entament ce match pied au plancher. Mendy, titularisé en milieu offensif aux cotés de Hiroux, bien lancé par Cissé, se heurte à Herpoel, décisif sur ce coup – là (3ème). Le ballon s’élève alors dans le ciel, et tel un ballon de rugby, rebondit capricieusement pour atterrir sur la main du défenseur du KAA Gent. Une intervention pour le moins litigieuse, mais M. Hrinak ne bronche pas.

RIEN A VOIR AVEC TAVRIYA, LES DÉBATS S’ÉQUILIBRENT

L’opposition du jour n’a rien à voir avec celle des Ukrainiens de Simferopol ou des Finlandais de Pori. Ce n’est pas forcément le match idéal à trois jours de la reprise du championnat. Mais c’est ainsi. D’autant que les contacts sont rudes et les tacles appuyés. Au quart d’heure de jeu, Heinze est même obligé de céder sa place après un choc violent avec son coéquipier de la défense, Pochettino qui lui paralyse la cuisse gauche (il a finalement reçu une grosse béquille). C’est alors Distin qui fait son entrée dans l’arène des Buffalo’s (15ème). Sur le terrain les débats s’équilibrent. A une frappe enroulée de Kraouche à l’entrée de la surface, le PSG répond par une tête décroisée de Hiroux suite à un bon centre de Cristobal (17ème). Deux occasions qui permettent aux gardiens de se montrer, car jusqu’à présent Letizi n’avait que peu de travail.

LES PARISIENS MAÎTRES DU JEU, MAIS ILS NE MARQUENT PAS

Si sur le terrain aucune des deux équipes n’arrivent à prendre l’ascendant sur l’autre, dans les gradins les ultras parisiens dominent largement leurs homologues belges. Et cela semble donner des ailes aux onze Rouge et Bleu, qui pointent de plus en plus régulièrement leur nez dans la surface adverse. C’est tout d’abord Mendy qui déborde côté droit et qui centre pour… Herpoel, à la grande colère de Benarbia seul au second poteau (28ème). C’est sous les yeux de Vahid Halilhodzic, qui a effectué les quelques kilomètres qui séparent Gant de Lille, que la seconde période débute. Côté Parisien, Benachour a remplacé Benarbia, alors que Verschuere et Oyawole ont fait leur apparition pour La Gantoise. Et ça a l’air de mettre du baume au cœur au kop local. Méfiance donc. Mais le souffle des Buffalo’s s’estompe vite, et Benachour semble pas mal gêner les Belges par sa technique. C’est même désormais les Parisiens qui sont les maîtres du jeu. A une occasion de Hiroux, succède un bon tir de Distin (61ème).

RÉDUITS A DIX, LES PARISIENS PRÉSERVENT LE MATCH NUL

Mendy encore lui, très actif sur le front de l’attaque, centre au deuxième poteau pour Pochettino, qui manque son contrôle (62ème). Ça se rapproche tout doucement pour le PSG. Alors que le soleil se couche sur Gand, les joueurs belges se réveillent et font lever Luis Fernandez de son banc. Oyawole, réceptionne un centre de la gauche mais tergiverse un peu trop au point de penalty. Sa frappe passe finalement au dessus de la transversale de Letizi (74ème). Les Belges se montrent désormais les plus dangereux. A chacun son tour semble indiquer Patrick Rémy sur le bord de la touche. Le ballon est toujours dans les pieds du KAA Gent et Anic, pour son premier ballon, adresse une puissante frappe qui vient flirter avec le poteau droit de Letizi (79ème). Bien malin celui qui, à dix minutes de la fin de ce match, peut donner le nom du vainqueur. Coup dur pour le PSG à la 85ème minute quand Pochettino, averti pour la seconde fois, doit quitter ses coéquipiers. Réduits à dix, les Parisiens doivent maintenant préserver leur cage inviolée. Plus rien ne bougera, et Paris devra conclure autrement dans une semaine, s’il veut toujours son accessit pour la coupe UEFA.

Réactions :

Patrick Rémy : « A ce niveau de la compétition, tous les matches sont difficiles. J’estime avoir bien fait en faisant tourner mon effectif. Je suis très fier de mon groupe. C’est un groupe sain et je suis sûr que nous pouvons faire de grandes choses cette saison. Je regrette cependant que nous ayons manqué un peu de percussion. Mais en face, il y avait la défense qui jouera le titre cette saison en France. Il y avait une vraie différence entre leur maîtrise et la nôtre. On va continuer à s ‘améliorer, ces matches sont les meilleurs tests pour progresser. Je considère que l’on a ce que l’on mérite, dans le football tout est possible. La semaine prochaine au Parc, je pense que l’on aura encore des occasions de les titiller. »

Luis Fernandez : « La Gantoise est une bonne équipe qui nous a posé pas mal de problèmes. Nous nous attendions à ce genre de matches. Nous montons en puissance et nous avons montré une certaine solidarité. A nous de trouver une solution offensive pour nous mettre à l’abri. Mais l’équipe continue à faire des progrès même si nous devons encore progresser. »

Frédéric Déhu : « Nous restons sur une bonne série. Nous sommes à mi – parcours d’un billet pour l’UEFA. Il ne faut pas brûler les étapes, il faut tout faire pour atteindre notre objectif. Mais il nous faudra avant l’emporter au match retour. Aujourd’hui, même si nous avons été rigoureux et que nous avons respecté les consignes, il ne s’agissait pas d’un grand match. Nous ne voulions pas perdre face à un adversaire qui a tout donné pour l’emporter. »

Sélim Benachour : « Je me suis senti plus à l’aise dans ce match. C’est vrai que le tournoi de Toulon et ma première sélection avec la Tunisie m’ont aguerri. J’ai progressé et comme Luis et moi souhaitons que je me forme au plus haut niveau, j’ai hâte d’être prêté (NDLR : on parle de Lorient) en espérant disputer une quinzaine de matches. Cela ne fait que quinze jours que j’ai repris et c’est vrai que je suis un peu court physiquement. »

Gaël Hiroux : « Dommage que mon but ait été refusé. L’arbitre a vu une faute au moment de ma reprise de volée, c’est vraiment dommage. Cela aurait été bien pour moi et pour ma confiance de marquer ce soir. Je joue avec beaucoup moins de pression, ma demi – saison en division 2 à Martigues, m’a fait du bien. Depuis le début de cette saison, Luis m’a titularisé deux fois et m’a fait entré lors de trois rencontres, c’est aussi très important. Quant à mon avenir, tout devrait se décider prochainement, et je suis confiant. »

Lionel Potillon : « Nous avons tous très envie de jouer l’UEFA, et avec l’effectif de qualité que nous avons, nous pouvons y arriver. Nous allons avoir six ou sept matches à jouer en 18 jours, on a un groupe capable de répondre à ce rythme. Je suis confiant car sur les différents matches que nous avons joué, l’équipe a beaucoup progressé. Nous attendons les absents avec impatience, et eux aussi ont très envie d’être avec nous. Il y a encore quelques réglages à faire, mais ce soir nous avons vu qu’il y avait déjà une bonne assise défensive. Luis aura besoin de tout le monde. »

Bernard Mendy : « Jouer milieu de terrain ou défenseur latéral… Du moment que je joue, je suis ravi. J’ai l’amour de ce maillot et jouer me suffit. On a essayé de faire notre travail avec application et je crois que de ce point de vue, Luis doit être content. »

Mauricio Pochettino : « C’est un bon résultat. On s’est mis dans de très bonnes conditions. Maintenant, la Gantoise devra gagner à Paris pour se qualifier, et ils n’auront pas la partie facile. Mais bon, le déroulement de la partie ne nous a pas été favorable. On a eu beaucoup plus d’occasions de marquer, et je pense quand même qu’on leur était supérieur. Aloisio n’est pas encore en pleine forme, Okocha n’est pas là, Anelka et Robert sont blessés… Mais on aurait quand même pu faire la différence avec les joueurs sur le terrain. En défense, on doit encore travailler pour arriver à trouver un équilibre. L’essentiel, c’est d’avoir réussi à garder nos buts inviolés. Le vrai objectif, c’est d’être performants pour le premier match de championnat. »


Le stade :

Le Stade Jules-Otten
Le Stade Jules-Otten

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s