PSG – Lyon 1-0, 20/05/00, amical 99-00

Samedi 20.05.2000, match amical à Baie-Mahault, au Stade Municipal :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – OLYMPIQUE LYONNAIS  1:0 (0:0)
– Affluence inconnue. But : Brechet, 80′ contre son camp.
L’Équipe du PSG : ? – ?, ?, ?, ? – ?, ?, ?, ? – ?, ?. Entraîneur : Philippe Bergeroo.

Merci a quiconque connaissant les détails manquants de bien vouloir les partager en commentaire…


Maillot probablement utilisé :

Maillot domicile 1999-2000 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 1999-2000 (collection MaillotsPSG)

Compte-rendu :

Chaude ambiance au stade de Baie-Mahault, où Paris et Lyon se sont retrouvés l’espace d’une rencontre. Un but de Bréchet contre son camp a permis aux hommes de Bergeroo de boucler une bonne semaine de farniente par deux victoires en deux rencontres. Mais il est vrai que l’essentiel n’était pas là, et que c’est une cohésion de groupe qu’est venu chercher Paris du côté des Antilles.

Après quatorze minutes de jeu, Paris obtient sa première action de la rencontre, mais la frappe de Kaba Diawara est hors cadre. Puis, c’est au tour de Laurent Robert de se mettre en exergue, mais là encore , le tir passe à côté des buts lyonnais (32e). Puis c’est au tour de Vairelles de mettre en pratique Casagrande, mais là encore, rien ne bouge. Juste avant le repos, Vairelles et Cesar se percutent, et l’attaquant lyonnais est obligé de quitter le pré (40e). Lors de l’action suivante, Diawara touche du bois en reprenant de volée un bon centre de Robert. Juste avant la pause, Dhorasoo tente un lob sur Casagrande (44e), mais le portier parisien fait une claquette et détourne en corner.

A la mi-temps, Bergeroo opère quelques changements, Benarbia et Paisley sortent, remplacés par Abriel et Yanovski. Après l’heure de jeu, Steed Malbranque porte le danger devant le but de Casagrande, mais l’action n’aboutit pas (64e). Finalement, dix minutes avant le repos final, Edouard Cissé récupère un bon ballon et sert Laurent Leroy, entré en jeu à la place de Ducrocq. L’attaquant parisien lance Aliou Cissé qui déborde, et centre au premier poteau pour Kaba Diawara. La frappe puissante de ce dernier est repoussée par Coupet, mais dans un énorme cafouillage, Bréchet marque contre son camp. Au final, Paris remporte une victoire anecdotique, mais réconfortante, avant de filer en vacances.


Le stade :

Vue aérienne du Stade Municipal
Vue aérienne du Stade Municipal

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s