Créteil – PSG 0-1, 17/03/00, amical 99-00

Vendredi 17.03.2000, match amical à Créteil, au stade Dominique-Duvauchelle :
U.S. CRÉTEIL (D2) – PARIS ST-GERMAIN F.C.  0:1 (0:0)
– Affluence inconnue. But : Kaba Diawara, 86′.
L’Équipe du PSG : Dominique Casagrande – Nicolas Laspalles, Augusto César, Godwin Okpara, Igor Yanovski – Laurent Robert (Edwin Murati, 46′), Édouard Cissé, Pierre Ducrocq (Aliou Cissé, 46′), Laurent Leroy (Laurent Robert, 78′) – Kaba Diawara, Christian (Mickaël Madar, 46′). Entraîneur : Philippe Bergeroo.
Avertissements : Laurent Leroy et Augusto César.


Maillot utilisé (peut-être à manches longues) :

Maillot domicile 1999-2000 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 1999-2000 (collection MaillotsPSG)

Compte-rendu (psg.fr) :

Il était écrit que l’auteur de la première occasion de la rencontre serait l’unique buteur de la soirée. Kaba Diawara avait ouvert les hostilités dès la treizième minute de jeu, avant de conclure brillamment d’une tête piquée, un corner tendu tiré au premier poteau par Robert. On jouait alors la 86e minute de la rencontre. Auparavant, le PSG ne s’était procuré que de rares occasions dangereuses. Un premier coup-franc de Robert (33e) bien enveloppé alarmait Malicki. Avec une charnière centrale inédite (Cesar-Okpara), Philippe Bergeroo osait un pari mesuré. Juste devant un Casagrande sérieux, le PSG ne jouait pas avec le feu, et cherchait surtout à faire circuler le ballon pour mieux huilé un jeu entre éléments peu habitués à évoluer dans pareille organisation. Le duo d’attaque Christian-Diawara donnait un peu de fil à retordre aux défenseurs cristoliens, même si le score était toujours vierge à la mi-temps.

Après la pause, les débats haussaient de niveau. Les deux formations produisaient un jeu plus fluide. Les neuf changements exercés par Gernot Rohr, l’entraîneur cristolien ne permettaient pas au jeu de gagner en précision et en qualité. Du coup, Paris prenait la rencontre à son compte. Un premier coup-franc de Murati (66e) obligeait Duchesne – qui avait remplacé Malicki à la mi-temps – à s’employer. Puis une minute plus tard, c’est Edouard Cissé qui faisait trembler les filets pour la première fois de la soirée, mais le Parisien qui s’était un peu aidé illégalement se faisait logiquement refuser son but par M. Derrien. Créteil tentait quelques rares incursions par Bancarel sur coup-franc notamment (81e), mais cela n’était pas suffisant pour inquiéter un bon Casagrande. On en vint à cette 86e minute de jeu. La suite on la connaît.


Le stade :

Vue aérienne du Stade Dominique-Duvauchelle
Vue aérienne du Stade Dominique-Duvauchelle

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s