PSG – Steaua Bucarest 5-0, 27/08/97, Ligue des Champions 97-98

Tête de Raï qui fera mouche!

Mercredi 27.08.1997, Ligue des Champions, tour préliminaire, match retour à Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – F.C. STEAUA (Rou.)  5:0 (4:0)
– 42 686 spectateurs. Buts : Raï Oliveira, 2′ sur penalty, Raï Oliveira, 23′, Marco Simone, 31′, Florian Maurice, 41′ ; Raï Oliveira, 56′.
L’Équipe du PSG : Christophe Revault – Jimmy Algérino, Alain Roche, Paul Le Guen, Didier Domi – Raï Oliveira, Bruno Ngotty, Léonardo Araújo, Franck Gava – Florian Maurice (Jérôme Leroy, 76′), Marco Simone. Entraîneurs : Ricardo Gomes et Joёl Bats.
Avertissements à Didier Domi, Paul Le Guen, Florian Maurice et Raï Oliveira.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 1997-98, version Europe (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 1997-98, version Europe (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Fanion :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Bruno Ngotty
Bruno Ngotty
Léonardo taclé
Léonardo taclé
Florian Maurice y aura aussi été de son but...
Florian Maurice y aura aussi été de son but…
Léonardo balle au pied
Léonardo balle au pied
La joie de Franck Gava
La joie de Franck Gava
Marco Simone
Tête de Raï qui fera mouche!
Tête de Raï qui fera mouche!
La joie de Raï et de Léonardo
La joie de Raï et de Léonardo
5-0, les parisiens sont qualifés malgré le 0-3 sur tapis vert de l'aller!
5-0, les parisiens sont qualifiés malgré le 0-3 sur tapis vert de l’aller!
Le Virage Auteuil
Le Virage Auteuil

Vidéo :


Compte-rendu (PSGMAG.net) :

La une de France Football
La une de France Football

Avec la défaite 3-0 sur tapis vert du match aller, les hommes de Ricardo doivent impérativement s’imposer par au moins quatre buts d’écart. Le Parc des Princes est en ébullition. Près de 43 000 supporters poussent leur équipe pour obtenir un exploit.

Très offensive, l’équipe parisienne attaque dès le coup d’envoi, et se voit très vite récompensée : sous la pluie, Raí centre dans la surface, où Maurice et Simone attendent au point de penalty. Le premier ne peut s’approcher du ballon, retenu au bras par un défenseur roumain. L’arbitre siffle penalty, que Raí transforme (1-0, 2e).

Cela ne pouvait mieux commencer, mais il reste encore trois buts à mettre. Le retourné de Maurice sur un centre de Raí passe juste à coté, tout comme sa tête, trop haute, sur un centre d’Algérino. Sur un long ballon de Le Guen, c’est une nouvelle fois le futur Marseillais qui rate l’occasion de doubler la mise, poussant trop son ballon et ratant ainsi son duel avec le gardien, qui concède le corner. Il est tiré par Leonardo et coupé au premier poteau par le capitaine parisien, qui s’offre un doublé (2-0, 23e).

Il reste 70 minutes, et Paris a déjà rattrapé la moitié de son retard. Les Roumains n’ont que peu d’occasions — surtout de loin, mais Revault les détourne sans problème. Moins de dix minutes après le second but, Leonardo efface son défenseur, prolonge pour Simone, qui se retourne et inscrit le but libérateur de l’entrée de la surface de réparation (3-0, 32e).

Grâce à ses Brésiliens Raí (2 buts) et Leonardo (2 passes), le PSG a comblé en une demi-heure un déficit de trois buts. Le Steaua tente de revenir, mais se fait prendre en contre : au poteau de corner côté gauche, Le Guen relance le long de la ligne vers Simone, qui remise pour Leonardo, au milieu de terrain. Le futur directeur sportif du PSG repique vers le rond central, et donne une longue balle en profondeur à Maurice, derrière la défense. Après trois ratés en début de match, le Français se rachète, et marque (4-0, 41e).

À la pause, le PSG est qualifié, mais avec la règle des buts à l’extérieur, un seul but roumain éliminerait le PSG. Bucarest se montre alors plus discipliné et peut espérer revenir. Leurs espoirs seront de courte durée : dix minutes après la reprise, Militaru fauche Gava, qui filait vers la surface. Un coup franc est concédé, et Leonardo se charge de le tirer. Alors que la balle redescend vers le gardien roumain, Raí surgit au premier poteau, et la place au fond des filets (5-0, 56e).

La messe est dite. Les quatre passes décisives de Leonardo et les trois buts de Raí permettent au Parc d’exploser. Paris peut même se permettre d’encaisser un but sans être éliminé. Le PSG ne prendra cependant pas de risque, et conservera tranquillement le ballon jusqu’au coup de sifflet final.

Deux semaines après une bourde qui aurait pu sceller l’avenir européen du PSG cette saison, la communion des joueurs et des supporters a finalement permis au club de réaliser l’une des plus belles soirées européennes de son histoire.


Le stade :

Le parc des Princes
Le parc des Princes

Advertisements

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s