PSG – Chelsea 2-1, 16/02/16, Ligue des Champions 15-16

Photo O. Lejeune, Le Parisien (image en taille et qualité d'origine: http://www.leparisien.fr/psg-diaporama/en-images-psg-chelsea-2-1-avantage-paris-16-02-2016-5551613.php)

Mardi 16.02.2016, Ligue des Champions, 1/8 de finale, match aller à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – CHELSEA F.C. (Ang.)  2:1 (1:1)
– 46 505 spectateurs. Buts : Zlatan Ibrahimović, 39′, Obi Mikel, 45’+1 ; Edinson Cavani, 78′.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp – Marcos Marquinhos, Thiago Silva, David Luiz, Maxwell Scherrer – Marco Verratti (Adrien Rabiot, 81′), Thiago Motta, Blaise Matuidi (Javier Pastore, 81′) – Ángel Di María, Zlatan Ibrahimović, Lucas Moura (Edinson Cavani, 74′). Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissements à Zlatan Ibrahimović et Lucas Moura.


Maillot utilisé (sponsors au format « Europe ») :

Maillot domicile 2015-16
Maillot domicile 2015-16

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3505/57673/match/Paris-Chelsea-2-1/Paris-Chelsea-2-1)
Les Parisiens avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3505/57673/match/Paris-Chelsea-2-1/Paris-Chelsea-2-1)
Kevin Trapp aura été excellent (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3505/57673/match/Paris-Chelsea-2-1/Paris-Chelsea-2-1)
La joie de Zlatan Ibrahimovic après son ouverture du score sur coup franc (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3505/57673/match/Paris-Chelsea-2-1/Paris-Chelsea-2-1)
Thiago Silva balle au pied (Ch. Gavelle)
Photo O. Lejeune, Le Parisien (image en taille et qualité d'origine: http://www.leparisien.fr/psg-diaporama/en-images-psg-chelsea-2-1-avantage-paris-16-02-2016-5551613.php)
Edinson Cavani trompe Courtois et donne l’avantage aux siens peu après être entré en jeu (O. Lejeune)

Vidéo :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Grand match pour petit écart

Dans un match exceptionnel d’intensité, le PSG a finalement battu Chelsea 2-1 grâce à une deuxième période largement dominée et concrétisée par un but de l’entrant Cavani. En première période, les deux équipes s’étaient rendu coup pour coup et Mikel avait répondu à l’ouverture du score d’Ibrahimovic.

Le match :

D’entrée, le PSG prend littéralement Chelsea à la gorge et s’installe très haut, à l’image d’un Lucas qui perce tout le milieu adverse après 30 secondes. Les Blues sont acculés sur leur but et font ce qu’ils peuvent, notamment Courtois qui repousse une frappe puissante de Verratti aux 25m (3e). Lucas s’essaye aussi à la frappe lointaine mais n’attrape pas le cadre (5e) ou voit sa tentative suite à une remise d’Ibra aux 18m être contrée suite à un contrôle superflu (8e). Paris pousse très fort, Ibra provoque une faute à 27m et frappe le coup-franc mais sa tentative enveloppée n’attrape pas le cadre de peu (12e) puis Maxwell loupe Di Maria aux 6m sur un centre (13e).

Après un premier quart d’heure étouffant, Chelsea arrive enfin à ressortir et on voit un premier centre dangereux de Pedro que Luiz dégage (16e). Cela offre aussi des espaces au PSG et Lucas est repris dans la surface par Azpilicueta sur un contre (17e). Les Blues respirent toutefois mieux et s’offrent une première très grosse séquence de jeu dans le camp parisien après 20 minutes. A l’issue de celle-ci, Baba déborde côté gauche et envoie un centre au second poteau sur la tête de Diego Costa, passé dans le dos de David Luiz. Sa tête croisée est repoussée sur sa barre par un Kevin Trapp aussi bien placé que vif (23e). Paris a eu chaud et Chelsea affole la défense du PSG, bien contente de voir Marquinhos dégager sur un centre loupé de Pedro loupé par Azpilicueta au 1er poteau (26e).

A la demi-heure de jeu, Paris reprend le ballon et impose de nouveau son jeu. Si les occasions sont rares pour les Parisiens, ils ne souffrent plus défensivement, à l’exception d’une reprise d’Ivanovic au second poteau suite à un coup-franc vite joué (32e). Marquinhos déborder enfin et il arrive à trouver Ibra au second poteau sur son centre mais le Suédois rate légèrement sa tête piquée qui passe au-dessus (33e). Cela va à mille à l’heure sur le terrain et un contre lancé par une interception de Thiago Silva aux 18m se finit par une frappe légèrement trop croisée de Di Maria au même endroit côté oppposé (36e). Lucas fait aussi mal sur ses raids balle au pied et l’un d’entre eux aboutit à un bon coup-franc aux 20m. Zlatan prend le ballon, tire en force et voit sa frappe être déviée par Obi Mikel, l’auteur de la faute. Courtois est pris à contrepied et le PSG ouvre le score (1-0, 39e). Chelsea réagit immédiatement et se voit d’abord offrir un bon coup-franc aux 20m suite à une faute de Silva. Willian le tire dans le mur (43e) mais les Blues restent haut sur le terrain et sont recompensés juste avant la pause. Matuidi revient d’abord de justesse dans la surface devant Fabregas mais le corner tiré ensuite par Willian voit Zlatan être devancé par Diego Costa avant le premier poteau. Le ballon arrive jusqu’à Mikel qui a le temps de contrôler et frapper de près pour égaliser (1-1, 45e+1). A la pause, les deux équipes sont à égalité et chacune a son temps forts avant que les deux ne marquent dans une période où le match était plus équilibré.

Le début de seconde mi-temps est en faveur du PSG mais c’est Chelsea qui se crée la première occasion sur un contre quand Willian envoie Diego Costa au but. Trapp sort parfaitement, bouche l’angle et gagne son duel avec la bête féroce (49e). Paris est également dangereux quand Di Maria sort de sa boîte pour envoyer une frappe de plus de 25m que Courtois claque du bout des doigts en corner (51e). Le match devient fou quand Verratti sert Ibra dans la surface qui dribble Cahill sur place et frappe fort mais Courtois est encore présent pour dévier en corner (53e). Le PSG est encore dangereux par Maxwell sur un centre mais la défense des Blues veille et dégage en catastrophe (56e). Quelques secondes plus tard, le centre au second poteau de Lucas est mal repris par Di Maria dont la volée s’envole (59e). Courtois réalise encore un miracle sur une frappe puissante de Lucas qui avait bien percuté après une excellente remise d’Ibra (61e) et le temps fort parisien devient un calvaire pour les Blues malgré des possibilités en contre. Di Maria fait encore frémir la défense de Chelsea sur un centre qu’elle dégage mal et que Matuidi reprend aux 6m. Il est malheureusement contré de près sur un triple tacle adverse en panique (64e). Paris fait suffoquer Chelsea et Courtois sort encore une énorme parade sur un coup-franc direct et enroulé de Di Maria aux 20m (67e).

Comme en première période, le PSG subit toutefois un léger coup de pompe physique et permet à Chelsea de revenir dans le match après cette folle entame de deuxième période et Trapp réussit une excellente sortie dans les pieds d’Oscar sur un coup-franc joué long et rapidement (77e). C’est pourtant juste après cette action que l’autre joueur qui venait d’entrer, Cavani, fait chavirer le Parc. Zlatan Ibrahimovic trouve Di Maria qui envoie Cavani au but d’une passe par-dessus la défense et va battre Courtois dans un angle impossible (2-1, 78e). Après le but, Blanc fait un double changement pour réinjecter du sang frais avec Rabiot et Pastore à la place de Matuidi et Verratti, cuits. Paris garde la maîtrise et on retrouve Marquinhos pratiquement face à Courtois sur une de ses montées mais Cahill dégage en corner la frappe du Brésilien en corner (84e). Chelsea tente bien de réagir mais c’est Pastore d’une longue tranvsersale en diagonale qui envoie Ibra défier Courtois mais le Belge gagne encore son duel (90e+1). A la dernière minute, Pedro fait toutefois trembler le Parc d’une frappe en angle fermé qui passe de l’autre côté du petit filet.

Paris s’impose finalement 2-1 dans un match d’une incroyable intensité mais la marge reste courte et le PSG peut regretter les nombreuses occasions ratées.

Réactions :

Laurent Blanc :

Un grand match :
«Un très beau match, de la part des deux équipes d’ailleurs. J’ai trouvé ça très bien. Cette équipe de Chelsea qu’on annonçait en grande difficulté, elle est train de retrouver certaines couleurs et une discipline qui permet à cette équipe de bien défendre et de partir en contre avec quelques joueurs d’une rapidité incroyable.»

Ce qui a manqué au PSG ce soir :
«On a forcément des regrets vu le match qu’on a fait mais il faut être conscient que Chelsea s’est procuré des occasions. Mon principal regret ce soir, c’est d’avoir pris ce but à la 45ème minute. On a eu des difficultés à marquer ce but, on a réussi à le faire, il ne restait pas grand chose pour arriver à la mi-temps à 1-0 et c’est ce qu’il fallait faire. Malheureusement, on a perdu 1 ou 2 ballones qui ne nous ont pas permis de conserver ce score-là jusqu’à la pause, on a concédé 1 ou 2 corners et on prend ce but-là sur le 2ème .C’est le seul grand regret que j’ai ce soir. Sur le match, les joueurs sont à féliciter, tous d’ailleurs : ceux qui ont joué, ceux qui sont entrés et même ceux qui ne sont pas entrés. Il y avait un état d’esprit incroyable aujourd’hui.»

Cavani, un joueur qu’il fallait aider :
« C’est notre rôle. Si l’entraîneur n’essaye pas de mettre en confiance la quasi totalité de ses joueurs, c’est ce que c’est pas un entraîneur. Quand un joueur, un buteur, est en perte de confiance, surtout devant le but, pour diverses raisons, l’entraîneur se doit de l’aider. Je l’ai fait avec tous les joueurs de l’effectif, avec Edi aussi, et je le ferai toujours. C’est notre rôle, au staff et à moi.»

Verratti titulaire :
« Il a été incroyable. On pouvait imaginer qu’il ait une baisse de régime normale due à sa reprise mais il a attaqué le match… Il ne voulait même pas sortir, c’est un garçon extraordinaire dans la mesure ou, même pas à 100%, il est capable de réaliser un tel match. C’est de bon augure pour la suite car il n’a pas de douleurs et c’est important. aussi. »

Un retour compliqué :
« On s’attendait à une confrontation difficile. Vu le match de ce soir, on peut avoir la confirmation que ce sera aussi difficile à Stamford Bridge mais je pense que les joueurs d’en face doivent se dire la même chose.»

Edinson Cavani :

Un but important :
« Oui, bien sûr. Cela a été une nuit absolument fantastique parce que le match s’est très bien passé. On a gagné, c’est le plus important pour nous tous. Cette compétition, on veut vraiment la gagner, on veut avancer. C’est très important pour tous les gens qui sont venus voir ce spectacle ce soir. Je suis très heureux de ce qu’il s’est passé ce soir.»

Un but pour sortir d’un moment difficile ?
« Nous, les attaquants, on vit grâce au but et en marquer nous insuffle une nouvelle vie, une nouvelle force. C’est une inspiration pour continuer à travailler. Bien sûr, il est très important de marquer et ce but a été très important, non seulement pour le groupe, pour les gens, mais également pour moi personnellement. Cette période récente a été difficile et j’ai fait beaucoup d’efforts pour essayer de renverser le mouvement, pour changer les choses et j’espère que cela va s’ajouter à ce que l’équipe fait de bien. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s