Maurice – PSG 2-2, 08/01/97, match amical 96-97

A nouveau Loko, poursuivi par Antoine et Edouard

Mercredi 08.01.1997, match amical à Curepipe, au Stade George-V :
MAURICE – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  2:2 (0:0)
– 8 000 spectateurs environ. Buts : France, 77′, Cyrille Pouget, 84′, France, 87′, Cyrille Pouget, 91′.
L’Équipe du PSG au coup d’envoi : Bernard Lama (Vincent Fernandez, 63′) – Jimmy Algérino, Paul Le Guen (Roméo Calenda, 59′), Bruno Ngotty, Didier Domi – Benoît Cauet (Bernard Allou, 63′), Laurent Fournier, Raï Oliveira (Jérôme Leroy, 59′), Vincent Guérin (Edvin Murati, 63′) – Julio Dely Valdés (Patrice Loko, 46′), Nicolas Anelka (Cyrille Pouget, 46′). Entraîneurs : Ricardo Gomes et Joël Bats.
Avertissements à Paul Le Guen, Benoît Cauet et Bruno Ngotty.


Maillot utilisé (maillot domicile de la saison précédente) :

Maillot domicile 1995-96 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 1995-96 (collection MaillotsPSG)

Photo du match :

Patrice Loko aux prises avec l'arrière-garde mauricienne
Patrice Loko aux prises avec l’arrière-garde mauricienne
A nouveau Loko, poursuivi par Antoine et Edouard
A nouveau Loko, poursuivi par Antoine et Edouard

Compte-rendu (Claude Julie, L’Express) :

Une réalisation signée Cyrille Pouget durant les arrêts de jeu de la confrontation (91e) et consécutivement à une grosse mésentente au sein de l’arrière-garde quadricolore, a permis à la prestigieuse formation du Paris Saint-Germain de sauver la mise (2-2) à l’occasion de son unique sortie chez nous, face à la sélection de Maurice, hier, au stade George V. Cette égalisation un tantinet inespérée survint quand Patrice Loko, récupérant une balle perdue par les Mauriciens près de la ligne médiane, sprinta tel un TGV, en contre, sur le flanc gauche avant de remettre dans l’axe.

Et Elvis Antoine et le keeper Nicolas Doro se gênant mutuellement, Pouget en embuscade, ne se fit pas prier pour conclure le mouvement. Cette égalisation, l’on peut aisément s’en douter, jeta un certain désarroi dans le camp quadricolore et également parmi les quelque 8 000 mordus qui avaient fait le déplacement. D’autant que, seulement quatre minutes auparavant (87e) la bande à Ashok Chundunsing avait frappé son deuxième but de l’après-midi, qui paraissait alors comme devant être déterminant pour l’issue de l’explication. Un but, au demeurant, des plus splendides, réussi par Jonas France, le capitaine du Scouts Club.

En fait, héritant du cuir sur un service en retrait de Kersley Appou, France, d’une terrible frappe du gauche dont lui seul a le secret, trouva le coin droit d’un Vincent Fernandez tout à fait impuissant.

Ce même Jonas France avait mis tout le stade en ébullition lorsqu’il réalisa le but inaugural de l’affrontement à la 77e minute avec une autre lourde frappe qui, déviée au passage, prit Fernandez à contre-pied. Cependant là encore, les Parisiens avaient remis aussitôt l’ouvrage sur le métier pour rattraper les Quadricolores au tableau d’affichage par l’entremise de C. Pouget (auteur donc, au bout du compte, comme Jonas France, d’un doublé).

Toutefois, que dire dans l’ensemble de cette joute internationale amicale sinon qu’elle ne laissera pas, loin, s’en faut, un souvenir impérissable aux mordus qui avaient garni les gradins du stade George V. En somme, le Paris Saint-Germain, en particulier, n’aura laissé, en l’occurrence, qu’un goût d’inachevé.

Certes, si, s’appuyant sur leur plus grande maîtrise technique, au niveau tant collectif qu’individuel, les Parisiens passèrent le plus clair de leur temps -notamment durant les quarante-cinq minutes initiales- dans la zone mauricienne en faisant intensément circuler le ballon sur toute la largeur du terrain, ils péchèrent en revanche, au niveau de l’ultime geste. Face, surtout, à une arrière-garde de Maurice volontaire à souhait et bien axée autour du tandem E. Antoine – H. Spéville.

Raï, en particulier, en tant que milieu offensif, aura beau se dépenser pour mettre en orbite le duo d’attaquants composé de Dely Valdes et du jeune Nicolas Anelka, mais l’artillerie du tenant de la Coupe d’Europe des vainqueurs de Coupe manqua régulièrement d’agressivité et de clairvoyance pour prendre en défaut la défense adverse. Et avec la sortie, après le repos, de Raï, la mainmise parisienne sur l’explication allait en s’effritant. Ce dont les représentants de Maurice (qui, déjà, jusqu-là, étaient bien loin d’être ridicules en dépit de la valeur des effectifs d’en face) allaient tirer profit pour mettre le nez à la fenêtre au fil des minutes et finir même par choquer sans doute leurs illustres vis-à-vis avec les deux superbes réalisations griffées par Jonas France.

Quant aux Mauriciens de leur côté, si tous ont réussi en la circonstance la prestation qu’on était en droit d’attendre d’eux, une mention tout à fait spéciale doit être faite pour le gardien Onvin Castel lequel se montra impérial tout au long des 65 minutes qu’il passa sur la pelouse avant de céder sa place à Doro.

Réactions :

Raï de Oliveira (milieu de terrain du PSG): « C’était un bon match dans l’ensemble, plutôt équilibré. Nous avons eu des occasions de but en première période que nous n’avons pas concrétisées. Les Mauriciens, quant à eux, étaient plus confiants que nous et ils ont réalisé un bon match. »

Joël Bats (entraîneur du P5G): « Le match d’aujourd’hui était meilleur que le précédent face à l’Entente Réunionnaise. On a eu beaucoup d’occasions de but que nous n’avons malheureusement pas pu concrétiser. J’ai procédé à beaucoup de changements à l’arrière pour permettre aux autres de s’exprimer un peu plus librement. Dans l’ensemble le match a été très physique avec une équipe de Maurice déterminée et physique et qui a puisé de toutes ses armes pour nous battre. »

Ashok Chundunsing (entraîneur de Maurice): « Cette rencontre s’insérait dans le cadre de notre préparation en vue de notre match face à la Mozambique. Tous mes joueurs m’ont donné satisfaction aujourd’hui. J’avais des craintes quant à mon arrière-garde, mais elle s’en est bien sortie. Avec notre tournée en Inde, qui n’est qu’une continuation de notre préparation, nous peaufinerons davantage l’équipe dans tous ses compartiments. »

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s