PSG – Lyon 3-0, 10/02/16, Coupe France 15-16

Photo O. Lejeune, Le Parisien (image en taille et qualité d'origine: http://www.leparisien.fr/psg-foot-paris-saint-germain/en-images-coupe-de-france-le-psg-inarretable-10-02-2016-5533053.php)

Mercredi 10.02.2016, Coupe de France, 1/8 de finale à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – OLYMPIQUE LYONNAIS  3:0 (0:0)
– 45 000 spectateurs environ. Buts : Zlatan Ibrahimović, 63′, Zlatan Ibrahimović, 67′, Adrien Rabiot, 75′.
L’Équipe du PSG : Salvatore Sirigu – Serge Aurier (Blaise Matuidi, 84′), Marcos Marquinhos, Thiago Silva, Maxwell Scherrer – Benjamin Stambouli, Thiago Motta (David Luiz, 76′), Adrien Rabiot – Lucas Moura, Zlatan Ibrahimović (Ángel Di María, 70′), Edinson Cavani. Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissement à David Luiz.


Maillot utilisé (avec les sponsors spécifiques de la Coupe de France) :

Maillot domicile 2015-16
Maillot domicile 2015-16

Photos du match :

Photo O. Lejeune, Le Parisien (image en taille et qualité d'origine: http://www.leparisien.fr/psg-foot-paris-saint-germain/en-images-coupe-de-france-le-psg-inarretable-10-02-2016-5533053.php)
Lucas, auteur d’un excellent match… (O. Lejeune)
Photo O. Lejeune, Le Parisien (image en taille et qualité d'origine: http://www.leparisien.fr/psg-foot-paris-saint-germain/en-images-coupe-de-france-le-psg-inarretable-10-02-2016-5533053.php)
… à l’inverse d’Edinson Cavani qui a sans doute perdu sa place de titulaire (Photo O. Lejeune)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3539/57492/match/Paris-Lyon-3-0/Paris-Lyon-3-0)
Angel Di Maria, entré en fin de match (Photo Ch. Gavelle)
Photo O. Lejeune, Le Parisien (image en taille et qualité d'origine: http://www.leparisien.fr/psg-foot-paris-saint-germain/en-images-coupe-de-france-le-psg-inarretable-10-02-2016-5533053.php)
Les Lyonnais n’auront souvent été dangereux, mais Salvatore Sirigu aura toujours répondu présent (O. Lejeune)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3539/57492/match/Paris-Lyon-3-0/Paris-Lyon-3-0)
Le troisème but, signé Adrien Rabiot (Ch. Gavelle)

Vidéo :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Paris fait exploser Lyon en 12 minutes

Le PSG s’est facilement qualifié pour les quarts de finale de la Coupe de France en battant l’OL 3-0. Après une 1ère période très moyenne, les Parisiens ont fait exploser l’OL grâce à un doublé d’Ibra en 4 minutes puis un but de Rabiot juste après.

Le match :

Le début de match est très équilibré entre les deux équipes et il faut attendre pas moins de 7 minutes pour voir une action : Ibra renverse en une touche pour Maxwell qui remet à Cavani. L’Uruguayen feinte bien Koné mais il perd la balle avant de frapper. Mise à part cette action, le jeu est entièrement au milieu du terrain avec un OL qui bloque très bien le PSG mais peine à être dangereux et il faut attendre la 20ème minute pour revoir une occasion. Sur un long ballon, le gardien lyonnais Lopes sort aux 25m et percute Koné, le ballon retombe sur Lucas qui frappe de loin mais Umtiti dégage dans la surface alors que le but était ouvert.

Peu à peu, le PSG accélère et Morel intercepte d’un rien une talonnade de Lucas dans la surface après que Zlatan ait envoyé le Brésilien dans la surface (23e). Lucas enchaîne les rushes qui font souffrir l’OL mais les occasions sont malgré tout rares, à part quand il envoie Cavani au but mais l’Uruguayen rate le cadre alors qu’il est presque au point de penalty (31e) . A un coup-franc remisé de l’OL qui fait passer un coup de chaud dans la défense parisienne, le PSG répond par un énorme contre, toujours avec Lucas, mais le centre final pour Cavani est trop long (34e).

Le jeu retombe finalement dans l’ennui et l’OL se manifeste, notamment par Cornet qui envoie une frappe enroulée du droit sortie du bout des gants par Sirigu, vigilant (39e). Lacazette tente aussi sa chance de loin mais c’est au-dessus et une dernière accélération du PSG fait frissoner le Parc. Aurier arrive finalement à centrer mais c’est dévié en corner in extremis puis Silva rate sa tête en excellente position sur celui-ci. A la pause, le 0-0 est des plus logiques et l’OL a bien gêné un PSG qui a eu du mal à entrer dans la rencontre puis à accélérer.

Le début de seconde période reprend avec ce faux rythme désagréable de la première période et quelques incartades de part et d’autre qui n’apportent finalement que peu de danger. Il faut une mauvaise passe de Marquinhos bien anticipée par Umtiti et transmise ensuite à Darder qui voit sa frappe être contrée dans la surface pour avoir des frissons (52e). Le PSG répond à cette occasion par une percée de Stambouli repoussée par la sortie de Lopes (53e) et surtout par un long une-deux entre Ibra et Lucas. En conclusion, la frappe enroulée aux 20m du Suédois n’attrape pas le cadre de peu (55e). Côté lyonnais, on tente souvent de loin mais Darder voit sa bonne frappe être déviée par la tête de Lacazette (59e) alors qu’Umtiti empêche Maxwell et Ibra de marquer le même but qu’à Marseille dimanche (61e).

Paris accélère et Stambouli arrive à solliciter comme il peut Lopes mais le gardien se couche bien (62e). L’accélération suivante est finalement la bonne pour le PSG avec une longue ouverture depuis la défense centrale pour Lucas côté gauche. L’ailier brésilien dépose Jallet et centre au second poteau pour Ibra qui conclut de la poitrine, tranquille malgré le retour de Morel (1-0, 63e). Histoire de bien faire les choses, le PSG double même la mise dans la foulée avec une action limpide. Récupération devant la surface, Maxwell remonte la balle jusqu’à la moitié adverse puis transmet à Lucas qui accélère et sert Aurier arrivé comme une bombe côté droit. Le centre est parfait pour Ibra qui conclut de près (2-0, 67e).

Le patron peut sortir sous les vivas de la foule et l’OL s’offre alors une énorme occasion de revenir au score quand un ballon retombe sur Lacazette seul dans la surface mais le Français envoie un missile au-dessus…(72e). Le rebond lyonnais est de courte durée puisque le PSG marque un troisième but juste après, certes largement hors-jeu. Rabiot perce plein axe et sert Maxwell côté gauche qui lui envoie un bon centre dans la surface. Rabiot et Cavani, tous deux en position illicite, se précipitent pour reprendre et c’est le jeune Parisien qui marque d’une jolie reprise (3-0, 75e). Il n’y a plus de match et l’OL frôle même le 4-0 quand Lucas envoie sur le montant de Lopes un excellent centre au deuxième poteau de Di Maria (81e).

Le baroud d’honneur lyonnais est mené par Valbuena mais son coup-franc dévié la tête de Koné n’attrape pas le cadre (86e) et l’équipe lyonnaise fait peine à voir face à un PSG qui s’amuse en cette fin de match. Les Parisiens gèrent les assauts adverses sans souci et s’autorisent des fantaisies en contre qui les font souvent échouer. Vu le score, personne ne leur en voudra. Paris gagne finalement 3-0 face à l’OL en ayant réellement joué une seule mi-temps. L’accélération en milieu de seconde période aura largement suffi à faire exploser une équipe aussi moyenne que cet OL.

Réactions :

Adrien Rabiot :

Le match en deux temps du PSG face à l’OL :
« On a eu un peu de mal à entrer dans le match. On a été mieux en fin de première période et puis en seconde, cela a été beaucoup mieux. On a été plus justes, on a eu plus d’occasions et, surtout, on a été meilleurs dans la finition. »

Invincibles ?
« On aimerait bien l’être mais on sait très bien que personne ne l’est. On tombera un jour mais, pour l’instant, on a le bon état d’esprit et on aborde toutes les rencontres de la même manière. C’est surtout ça le plus difficile. On enchaîne toujours pareil et c’est la marque des grandes équipes. C’est un plaisir de gagner car ce n’est pas tout le monde qui a l’habitude de le faire et, nous, on peut. Bien sûr, c’est un plaisir de gagner et de battre des records. »

Serge Aurier :

Le match :
«On a mis du temps à entrer dans le match. On avait à coeur de faire un bon match aujourd’hui. On en a trois dans la semaine et le mieux pour nous au moment d’entamer ces matches-là était de gagner ce soir. Une fois qu’on a eu la maîtrise du jeu, on s’est mis à dérouler et voilà… C’est une très belle victoire et on est très contents. Il y a des matches importants qui arrivent, il ne faut pas oublier, on a joué dimanche, il y avait un peu de fatigue dans les jambes et il fallait attendre un peu avant que ça monte. Ce soir, dans tous les compartiments du jeu, on a été costauds, derrière notamment. Devant, ils ont fait les efforts et on est récompensés par trois buts et c’est magnifique. »

Saint-Etienne/PSG en quart de finale :
«Ça va être un match difficile. En Championnat, on a mis du temps à ouvrir le score là-bas. On a réussi à s’imposer. La Coupe de France c’est un registre différent. Ils ont un public qui pousse, ça va être un match compliqué. On va aller là-bas pour essayer de se qualifier. On a vu ce soir qu’on veut jouer cette compétition à fond. À une semaine d’un gros choc, on n’a pas vu une équipe qui avait envie de lâcher cette compétition. Elle est entrée dans notre quadruplé historique la saison dernière et qui nous a permis de bien finir la saison. On a envie d’aller au bout.

Le principal danger contre Lille ?
«Ca va être un match de champioinnat où on voudra prendre des points. On veut continuer à gagner des matches. Je ne pense pas qu’on va lâcher ce match en prévision de Chelsea. On essaye d’être professionnels et costauds. Ca va être difficile. La meilleure manière de préparer Chelsea, c’est de gagner contre Lille.»


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s