Marseille – PSG 1-2, 07/02/16, Ligue 1 15-16

Photo N. Luttiau, lequipe.fr (image en taille et qualité d'origine: http://abonnes.lequipe.fr/Football/Actualites/Le-psg-s-est-employe-pour-encore-venir-a-bout-de-l-om/632700)

Dimanche 07.02.2016, Championnat de France, Ligue 1, 25e journée (1re place) à Marseille, au Stade Vélodrome :
OLYMPIQUE DE MARSEILLE – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  1:2 (1:1)
– 63 235 spectateurs. Buts : Zlatan Ibrahimović, 2′, Cabella, 26′ ; Ángel Di María, 71′.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp – Serge Aurier, Thiago Silva, David Luiz, Maxwell Scherrer – Adrien Rabiot (Benjamin Stambouli, 90′), Thiago Motta, Blaise Matuidi (Marcos Marquinhos, 82′) – Ángel Di María, Zlatan Ibrahimović, Lucas Moura (Edinson Cavani, 69′). Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissement à Thiago Motta.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2015-16
Maillot domicile 2015-16

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3166/57368/match/Marseille-Paris-1-2/Marseille-Paris-1-2)
Moins de deux minutes de jeu, le PSG mène 1-0 grâce à Zlatan Ibrahimovic, servi par Maxwell (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3166/57368/match/Marseille-Paris-1-2/Marseille-Paris-1-2)
Centre de Serge Aurier (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3166/57368/match/Marseille-Paris-1-2/Marseille-Paris-1-2)
Angel Di Maria face à Barrada, devant Thiago Motta et David Luiz (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3166/57368/match/Marseille-Paris-1-2/Marseille-Paris-1-2)
Thiago Motta devance Nkoudou (Ch. Gavelle)
Photo N. Luttiau, lequipe.fr (image en taille et qualité d'origine: http://abonnes.lequipe.fr/Football/Actualites/Le-psg-s-est-employe-pour-encore-venir-a-bout-de-l-om/632700)
Le but victorieux d’Angel Di Maria (N. Luttiau)

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (Philippe Goguet, CulturePSG) :

Paris vainqueur mais bousculé

En clôture de la 25ème journée, le PSG est allé s’imposer 2-1 à Marseille dans un match de grande qualité. Ibra a encore fait des siennes avec un but et une passe décisive mais le PSG a réellement souffert sur la pelouse du Vélodrome.

Le match :

Le début de rencontre montre un PSG ultra concerné qui ouvre d’ailleurs le score sur sa première action : Matuidi lance Maxwell côté gauche qui centre parfaitement au 2ème poteau pour un Ibra placé et buteur sans forcer (0-1, 2e). Après 115 secondes, Paris mène déjà et continue de faire mal aux Olympiens. Après un retour douteux de Nkoulou sur Matuidi dans la surface (7e), c’est surtout Di Maria qui rate le break. Superbement lancé par dessus la défense, il s’avance mais sa frappe du gauche est trop croisée et frôle le poteau extérieur (11e). Alors qu’on le pensait au fond du trou, l’OM refait surface sur des accélérations et commence à montrer le bout de son nez par des centres (12e).

Au quart d’heure de jeu, une grosse frappe de Cabella directement sur Trapp lance réellement le match des locaux et c’est ensuite Dja Djedje qui sollicite le gardien allemand après un corner mal renvoyé. Des 20m, il allume mais le goal claque en corner (20e). L’OM est dans le match et le même Dja Djedje centre dans la surface. Motta repousse comme il peut sur Barrada qui allume au-dessus de près (22e). C’est finalement trois minutes plus tard que les Olympiens égalisent, de façon très logique. Cabella perce depuis le milieu de terrain en diagonale depuis la droite vers l’axe, il élimine Motta et frappe aux 20m. David Luiz touche légèrement la balle et Trapp ne dévie pas assez la trajectoire du ballon (1-1, 25e).

Après ce but, le match se rééquilibre légèrement et on retrouve des contres parisiens avec notamment Ibrahimovic et Di Maria mais c’est mal conclu (31e). Le même Di Maria envoie ensuite Lucas au but d’une nouvelle ouverture par-dessus la défense mais le contrôle du Brésilien est trop long et l’oblige à frapper du gauche, sans réussite malgré sa bonne position (32e). Du côté de l’OM, on découvre la toute puissance de Thiago Silva, impeccable sur deux énormes interventions dans sa surface (40e). Et quand ce n’est pas le capitaine, c’est Maxwell qui sauve de la tête sur la ligne après un corner de Cabella bien repris par Batshuayi grâce à un marquage trop large de Rabiot… La reprise est ensuite captée en deux temps par Trapp pour ce qui sera la dernière occasion d’une superbe première période, animée de bout en bout et spectaculaire à souhait. Le PSG aura joué réellement un quart d’heure et s’en sort finalement presque bien avec ce match nul 1-1.

Le début de la seconde période est l’exact opposé de celui de la première période avec des Marseillais très présents et des Parisiens au petit trôt. Les centres, corners et frappes se multiplient, sans que cela soit forcément dangereux (frappe axiale de Nkoudou que Trapp capte à la 52e par exemple), mais c’est caractéristique de la domination marseillaise d’ensemble. Le PSG semble sous l’eau mais une impulsion donnée par Zlatan et relayée par Lucas permet à Aurier d’arriver dans la surface de but. Il centre pour Zlatan mais c’est contré au dernier moment (55e).

Paris tente de reprendre le contrôle du ballon mais peine légèrement, à l’image d’un Di Maria hors sujet qui tente sa chance de loin sans y croire (59e). Un bon mouvement initié par Matuidi et relayé par Lucas envoie malgré tout le relayeur parisien dans la surface. Son centre au 2ème poteau est très correct mais, fait rare, Ibra rate sa reprise sans contrôle (61e). Les espaces s’ouvrent de toute part mais aucune des deux équipes ne parvient alors à se créer des occasions. Le match bascule finalement sur une touche. Jouée vite par les Parisiens, le ballon arrive côté droit dans les pieds de Di Maria. Il voit l’appel d’Ibra et le sert dans la surface. Le Suédois évite Mandanda mais s’excentre, temporise et sert en retrait Di Maria qui place son ballon au fond (1-2, 71e).

Marseille est un peu KO après ce but et le match tombe dans un faux rythme avec David Luiz qui se blesse à moitié mais refuse de sortir alors que Marquinhos était prêt à entrer, créant la confusion. Ce mini sketch de quelques minutes coupe les jambes de tout le monde mais l’OM repart ensuite à l’attaque, multipliant les frappes sans trop d’espoir. Côté Paris, on tente parfois de construire et une longue action collective se finit par un tir en angle fermé et hors cadre de Maxwell (85e). Le PSG passe toutefois tout près de la correctionnelle suite un contre à la 89ème sur une glissade de Thiago Silva. Nkoudou rate toutefois le cadre dans un angle bien fermé par Trapp. Alessandrini tente également sa chance de l’entrée de la surface mais il n’attrape pas plus le cadre.

Paris s’impose finalement 2-1 à Marseille en ayant fait un match moyen. Contrairement aux Olympiens, les Parisiens ont su marquer par deux fois sur leurs temps forts et signent un neuvième succès consécutif contre l’OM. Ils ont toutefois été bien bousculés à 9 jours seulement du choc contre Chelsea, s’offrant ainsi une vraie préparation.

L’impact au classement :

Suite à cette victoire, le PSG a désormais 69 points et +51 en différence de buts. Le 2ème, Monaco, est à 24 points.

Réactions :

Laurent Blanc :

Une victoire méritée pour le PSG ?
« Les supporters de l’OM diront que Marseille méritait de gagner. Sur le match que l’on a fait, Marseille a été très bon et cela a d’ailleurs été un très beau match dans l’ensemble mais Paris ne méritait pas de perdre. Sur la 2ème mi-temps, Marseille nous a effectivement posé énormément de problèmes mais, dans l’ensemble, cela a été un bon match, il fallait un gagnant et le sort a choisi Paris. »

Un contenu inquiétant à 9 jours de PSG/Chelsea ?
« On dirait qu’il n’y a que ce match-là qui compte… C’est difficile de jouer tous les 3 ou 4 jours, on l’a encore vu aujourd’hui, il nous faut jouer encore mercredi, samedi et mardi prochain contre Chelsea. Si vous me demandez encore ça lors des deux prochains matches… J’ai dit qu’il allait y avoir trois matches avant Chelsea et qu’il y aurait moins de turnover sur les deux prermiers et un peu plus sur le troisième. »

Le contenu du soir :
« On a été bougés ce soir par cette équipe de Marseille. On a trop d’erreurs et de déchet technique en ce moment. On sort pas trop mal le ballon et dès qu’on touche à la technique, on perd très vite le ballon. On manque de patience par rapport à notre jeu habituel. Mais malgré cela, quand on arrive encore à le développer, on se procure beaucoup d’occasions de buts. »

Verratti indispensable contre Chelsea ?
« (long blanc) Vous me posez des questions sur des joueurs qui ne jouent pas… Indispensable ? Oui mais il ne joue pas. Demandez moi s’il va jouer contre Chelsea car c’est un joueur important pour le club. Là, on est tous d’accord. S’il va jouer ? Je ne sais pas. Si vous avez des infos, je suis preneur. On est toujours optimistes mais Marco Verratti est indispensable au PSG, à 100%. S’il en est loin ? On vous tiendra au courant dans la semaine. »

Thiago Silva :

Un match compliqué :
« Cela a fait un bon match aujourd’hui. Ils ont fait beaucoup d’efforts, nous aussi, et à la fin, je ne sais pas si c’est juste mais on a réussi à gagner ici encore une fois. Nous sommes très contents mais on a besoin de continuer maintenant avec de la concentration et de l’humilité pour finir très bien la saison. »

Un bon test avant Chelsea ?
« Oui, avant de jouer Chelsea, c’est magnifique de jouer dans un stade comme ça, plein et faire plaisir à tout le monde. Le PSG a pris du plaisir à jouer aujourd’hui. »

Dur de battre le PSG ?
« Je ne sais pas. Dans le foot, c’est difficile, tu n’es pas imbattable. Si on continue comme ça, on peut arriver jusqu’au bout sans défaite. Ce n’est pas l’objectif, c’est d’arriver au bout et de gagner mais si on y arrive sans défaite, c’est magnifique. »

Blaise Matuidi :

Le match :
« Nous aurions aimé développer un jeu de meilleure qualité. Mais il faut parfois se contenter de l’essentiel, c’est-à-dire une victoire à Marseille qui fait toujours autant plaisir. Après notre ouverture du score très rapide, Marseille égalise très logiquement. A la mi-temps, nous nous sommes dit certaines choses et il a fallu encore dix à quinze minutes pour retrouver notre équilibre et remettre notre jeu en place. »

Comment l’OM les a gênés :
« L’OM a exercé un pressing très haut, d’où l’impossibilité de relancer comme on aime le faire. Ensuite, Cabella et Barrada ont souvent évolué dans l’axe et ont créé le surnombre. De notre côté, nous n’étions pas au top. Même en terme de possession de balle, cela a été assez partagé. Il faut essayer de rectifier cela en Ligue des champions. Il faut s’y préparer. »

Sa sortie avant la fin du match :
« Je ressentais une douleur à l’adducteur. On va voir comment les choses évoluent dans les prochains jours. J’espère que cela va aller. »

Le match de Lassana Diarra :
« Lassana Diarra est un grand joueur. L’OM a de la chance d’avoir un tel talent. D’ailleurs, s’il continue sur cette lancée, à mon avis, il ne va rester très longtemps à Marseille (sourire). J’espère qu’il sera encore au top en fin de saison. On aura besoin de lui à l’Euro. »


Le stade :

Le stade Vélodrome
Le stade Vélodrome

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s