Cannes – PSG 0-2, 16/07/94, match amical 94-95

Samedi 16.07.1994, match amical à Cannes, sans doute au Stade Pierre-de-Coubertin :
A.S. CANNES – PARIS ST-GERMAIN F.C.  0:2 (0:1)
– 2 500 spectateurs environ. But : George Weah, 36′ ; Patrick Mboma, 83′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – José Cobos, Alain Roche, Oumar Dieng, Patrick Colleter (Francis Llacer, 55′) – Paul Le Guen (Bernard Allou, 77′), Vincent Guérin (Christophe Soliveres, 85′), Jean-Philippe Séchet (Antoine Kombouaré, 61′), Daniel Bravo – David Ginola (Pascal Nouma, 65′), George Weah (Patrick Mboma, 65′). Entraîneur : Luis Fernandez.


Maillot utilisé (sans Seat) :

Maillot domicile 1994-95 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 1994-95 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Compte-rendu (L’Équipe) :

Paris monte en régime

Deuxième match et deuxième victoire pour le Paris-SG de Luis Fernandez, en réel progrès. Mais bonne opposition des Cannois, eux aussi en bonne voie.

Ni le PSG ni l’association Solidarsport In’auront malheureusement réussi à attirer la grande fouie à la Bocca : 25.000 sprectaeurs tout au plus. C’est pourtant le premier retour de Luis Fernandez à Cannes et ça vaut forcément quelques portraits de famille.

Francis Borelli rayonnant entre ses deux « fils » Luis et Safet. Ce même Luis redescendu avec femme et enfants sur la Côte qui l’a abrité quelques années, et qui retrouve un à un ses anciens joueurs. Priou, Ayache et même Madar. venu de Monaco, ce qui nous vaut ce dialogue saisissant Luis : «Tiens, Mickey, j’ai oublié de t’apporter un coussin pour le banc monégasque. » Et Madar de répondre : «Je vais te surprendre. Contre nous, ton équipe ne va prendre qu’un point en deux matches, et l’an prochain tu me feras un pont d’or pour que je vienne. »

Le ton est donné. Il présidera à une soirée très réussie et à un match bien propret, sans engagement excessif ni tacle rageur. Un match logiquement remporté par le champion de France, supérieur individuelement, surtout en l’absence de Durix et de Ferhaoui (blessés) et qui, pendant les 55 minutes où il a aligné son équipe type, a multiplié les occasions de but,(dont un: tir.sur la barre de Bravo, très en vue), mais n’en a concrétisé qu’une seule, par l’intermédiaire de Weah, parti à la limite du hors-jeu et venant battre Lemasson de près (39′).

«En ce moment, j’insiste sur le travail des automatismes, dit Fernandez. Et ça va de mieux en mieux. Ce soir, malgré la chaleur, j’ai vu de bonnes choses. Les gars ont la volonté et l’envie de réussir, mais il me faut encore un peu de temps pour faire passer le message. »

En tout cas, le PSG monte peu à peu en régime. Vainqueur la semaine dernière de Châteauroux 1-0, il s’est cette fois imposé à Cannes 2-0, le jeune M’Boma ajoutant en fin de match un but de la tête (83′).

Et la progression devrait continuer demain soir à Genève contre le Servette, puis samedi contre Seraing.


Le stade :

Vue aérienne du stade Pierre-de-Coubertin
Vue aérienne du stade Pierre-de-Coubertin

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s