Valenciennes – PSG 1-1, 06/02/93, Division 1 92-93

David Ginola

Samedi 06.02.1993, Championnat de France, Division 1, 24e journée (3e place) à Valenciennes, au Stade Nungesser :
U.S. VALENCIENNES-ANZIN – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:1 (1:1)
– 14 683 spectateurs. Buts : Burruchaga, 36′ sur penalty, George Weah, 45′.
L’Équipe du PSG : Bernard Lama – Jean-Luc Sassus (François Caldéraro, 80′), Ricardo Gomes, Alain Roche, Patrick Colleter – Laurent Fournier, Francis Llacer, Paul Le Guen, Valdo Filho – George Weah, David Ginola. Entraîneur : Artur Jorge.
Avertissement à Francis Llacer.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 1992-93 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 1992-93 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Programme :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

David Ginola
David Ginola

Compte-rendu (France Football) :

10′ : corner de Fernier, tête de Glasmann au deuxième poteau. Weah, replié, sauve sur sa ligne.
36′ : Burrnchaga évite la charge de deux défenseurs et centre sur la tête de Gohel. Fournier écarte le danger de la main. M. Saules accorde le penalty qui s’impose. Burruchaga transforme (1-0).
45′ : sur un centre de Colleter, une tête en arrière de Ginola échoue dans les pieds de Gaillot. Fournier lui chipe le ballon et le glisse à Weah qui tire sur le montant gauche. La balle ricoche dans le but (1-1).
78′ : Valdo démarque Fournier qui centre sur Weah. Le Libérien, au point de penalty, manque sa reprise.
84′ : sur une ouverture de Grosselin, Burruchaga dévie à droite pour Corroyer. Lama s’y reprend à deux fois pour capter le tir puissant de l’attaquant valenciennois.

Note du match : 12/20

Réactions :

Valdo : « Durant toute la première mi-temps, l’équipe n’a pas su s’exprimer et jouer son football. Valenciennes ouvre le score sur penalty, c’est encore plus difficile pour nous de revenir ensuite dans ce match. Après avoir égalisé en fin de première mi-temps, nous sommes rentrés sur le terrain avec de meilleures intentions et cela s’est tout de suite ressenti. Paris est devenu plus percutant, plus déterminé, monopolisant le ballon par moments. Mais nous avons encore une fois raté au moins deux, trois buts. Et quand Paris est dans un jour sans réussite comme ce soir, il n’est pas facile de parvenir à un meilleur résultat. Aussi je dis que ce match nul 1-1, n’est pas une si mauvaise chose quand on se souvient de notre piteuse première mi-temps. »


Le stade :

Le Stade Nungesser
Le Stade Nungesser

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s