PSG – AS Rome 1-1, 01/08/10, Tournoi de Paris 2010

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2081/23149/match/PSG-AS-Roma/PSG-AS-Roma)

Dimanche 01.08.2010, Tournoi de Paris, au Paris, au Parc des Princes :
PARIS ST-GERMAIN F.C. – A.S. ROME (Ita.) 1:1 (0:0)
– 10 000 spectateurs environ. Buts : Greco, 46′, Guillaume Hoarau, 96′.
L’Équipe du PSG : Grégory Coupet – Tripy Makonda, Mamadou Sakho, Adama Touré, Christophe Jallet (Marcos Cearà, 32′) — Nenê, Mathieu Bodmer (Jean-Eudes Maurice, 83′), Jérémy Clément, Ludovic Giuly — Guillaum Hoarau, Péguy Luyindula. Entraîneur : Antoine Kombouaré.


Maillot utilisé :

Maillot domicile 2010-11 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 2010-11 (collection MaillotsPSG)

Billet :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2081/23149/match/PSG-AS-Roma/PSG-AS-Roma)
Guillaume Hoarau à la lutte avec Perrotta (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2081/23149/match/PSG-AS-Roma/PSG-AS-Roma)
Mathieu Bodmer (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2081/23149/match/PSG-AS-Roma/PSG-AS-Roma)
Lutte dans la surface romaine (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2081/23149/match/PSG-AS-Roma/PSG-AS-Roma)
Grégory Coupet arrête un penalty de Totti (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2010/2081/23149/match/PSG-AS-Roma/PSG-AS-Roma)
Le jeune Adama Touré (Ch. Gavelle)

Vidéo :


Compte-rendu (psgmag) :

Après une série de quatre matches amicaux puis le trophée des champions disputé mercredi face à l’Olympique de Marseille, le PSG dispute ce week-end le tournoi de Paris. Résumé du deuxième match des Parisiens ce dimanche : PSG-Roma.

Le match en bref

Face à la grosse équipe de la Roma, le PSG débutait avec, comme prévu, les remplaçants d’hier après-midi titulaires au coup d’envoi — sauf Areola et Arnaud. Makonda et Jallet jouaient à nouveau après avoir évolué chacun au moins une mi-temps la veille, Giuly retrouvait son ancien club et le jeune Adama Touré, milieu offensif, débutait en défense centrale comme durant les premiers matches amicaux.

Le match s’avère être d’une intensité nettement plus marquée que la veille et les deux équipes se tournent chacune vers l’avant. Les premières occasions sont romaines : Totti et Vucinic se régalent devant l’inexpérience compréhensible du jeune Touré, et ne cessent de jouer dans son dos. Sur une perte de balle de Nenê, Totti effectue une louche pour Vucinic. Celui-ci dribble Coupet de façon aérienne, puis tente une tête qui ne finit pas au fond.

Puis, à nouveau sur un long ballon de son capitaine, Vucinic se retrouve à nouveau face à Coupet, mais la sortie kamikaze du portier parisien fait la différence. À la 18e minute, après plusieurs combinaisons prometteuses, Paris se crée sa première occasion : Luyindula côté droit sert en retrait Giuly. À pleine vitesse, l’ancien Romain s’enfonce dans la surface et tire dans le petit filet.

Juste après, Vucinic se joue encore de Touré, il dribble Coupet puis parvient à centrer devant Sakho mais Makonda puis Clément parviennent à empêcher Totti de marquer. Jérémy Menez réalise ensuite un petit festival : il dribble Jallet puis Touré côté gauche, mais bute sur Coupet. Le Romain sortira sur blessure suite à cette action, et Jallet l’imitera quelques minutes plus tard, à la demi-heure de jeu.

Il s’en suit une période de nette domination parisienne, avec notamment un corner de Nenê repris par Hoarau et sauvé sur sa ligne par Greco. Sur le corner qui suit, c’est Nenê qui se met en évidence d’une frappe excentrée repoussée par le portier. Makonda se distingue lui aussi, côté gauche, en réalisant deux centres enveloppés — l’un pour Bodmer, l’autre pour Luyindula —, mais les deux têtes terminent hors-cadre.

Rome n’est pas non plus en reste en cette fin de période, puisque Totti profite à nouveau d’une mauvaise estimation de Touré pour se présenter face à Coupet. L’ancien Lyonnais réalise à nouveau une parade. Impérial jusque-là, Coupet sera particulièrement heureux sur un coup franc de Riise, qu’il manque de dévier dans ses propres cages. La dernière occasion de cette mi-temps bien riche est pour Hoarau, qui reprend directement de la tête une touche de Cearà. Cela passe à côté.

La deuxième mi-temps reprend à peine, et Paris n’a pas le temps de se remettre dans le bain que Rome marque : Riise, lancé côté droit, trouve Greco, seul dans la surface, qui glisse le ballon dans les buts (0-1, 46e). Paris est peu à son aise dans ce quart d’heure, puisque dans la foulée Vucinic se retrouve déséquilibré par Makonda dans la surface. Stéphane Lannoy siffle un penalty logique. Totti le transforme, mais l’arbitre demande à le retirer : des Romains — et des Parisiens — étaient rentrés dans la surface avant l’exécution du tir. Totti retire au même endroit mais cette fois-ci, Coupet — déjà parti du bon côté la première fois — repousse la frappe italienne sous les acclamations du Parc des Princes.

Les occasions romaines se multiplient, avec notamment un coup franc de Vucinic et une raid de Rosi, tous deux repoussés par un Coupet très en forme. Passé l’heure de jeu, Paris trouve enfin son second souffle par le biais de Bodmer, très offensif : l’ancien joueur de l’OL frappe sur la barre depuis l’extérieur de la surface. Il manque en revanche complètement sa frappe quelques minutes plus tard, alors qu’il est bien placé côté droit.

Giuly se montre également en fin de rencontre, en réalisant un centre-tir qu’aucun attaquant ne parvient à reprendre, puis en trouvant Nenê dans la surface d’une passe astucieuse. Le Brésilien se voit contré par le gardien romain. Les vingt dernières minutes sont véritablement pourries par des Romains hors du coup physiquement, qui gagnent du temps, provoquent et commettent une multitude de fautes.

Paris doit attendre les toutes dernières minutes pour créer à nouveau le danger : Clément sert Giuly dans la surface, dont la remise instantanée permet à Hoarau de reprendre de volée en plein course, mais sa frappe est stoppée par le portier. Puis un nouveau centre de Giuly, dévié par Mexes, amène Maurice — rentré en fin de match malgré sa blessure la veille — à tenter une volée en angle fermé.

Enfin, après plusieurs corners et coups francs, et un temps additionnel logiquement long, Maurice fait la différence à la sixième minute du temps additionnel : il dribble côté droit et centre pour Hoarau. Le Réunionnais réalise une tête piquée qui termine au fond (1-1, 90e+6).

Paris arrache donc le match nul, et termine deuxième de son tournoi. Surtout, cette rencontre a été nettement plus enrichissante que celle de la veille. Avec une défense très expérimentale, Paris a bien tenu et a affiché offensivement une envie et des combinaisons particulièrement intéressantes.

Réactions:

Antoine Kombouaré : « On est déçu de finir deuxième de notre tournoi, mais je suis un entraîneur heureux et fier du comportement des joueurs. C’est très encourageant et de bon augure pour le début du championnat. Il ne faut pas s’enflammer parce que ce sont des matches amicaux. […] C’est une énorme satisfaction parce qu’entre le match d’hier et d’aujourd’hui, on a vu qu’on était capable de revenir et de marquer en toute fin de match. Ce sont deux matches référence : quand on veut quelque chose, on peut aller chercher quelque chose. Au-delà du résultat, ce qui me ravit, c’est l’état d’esprit, le courage. La qualité technique aussi : on a trouvé des solutions pour faire craquer l’AS Rome. C’est intéressant de s’appuyer sur ce match-là pour préparer le championnat. […] On a vu une équipe conquérante, solide et mentalement très forte. C’est très encourageant. »

Grégory Coupet : « Le scénario est un peu fou fou, on est même allé au-delà du temps réglementaire ! Pour nous, dans l’état d’esprit, c’est super important. Par rapport au contexte actuel et pour nos supporters, c’est très important d’afficher cet enthousiasme-là. Ça augure de bonnes choses pour la suite. La Roma nous a mis en difficulté sur leurs qualités techniques en deuxième mi-temps, mais c’est génial, on a pris beaucoup de plaisir. On va éviter de se gargariser mais dans l’état d’esprit et dans le déroulement des actions, c’est pas mal. On reste optimiste. » (source : AFP)

Philippe Mexès : « C’était un super test pour nous. C’est décevant de prendre un but en fin de match, mais ils [les Parisiens] le méritaient aussi. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s