PSG – Lyon 2-1, 13/01/16, Coupe de la Ligue 15-16

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3509/56513/match/Paris-Lyon-2-1/Paris-Lyon-2-1)

Mercredi 13.01.2016, Coupe de la Ligue, 1/4 de finale à Paris, au Parc des Princes :
PARIS SAINT-GERMAIN F.C. – OLYMPIQUE LYONNAIS  2:1 (1:1)
– 47 267 spectateurs. But : Adrien Rabiot, 17′, Tolisso, 42′ ; Lucas Moura, 73′.
L’Équipe du PSG : Salvatore Sirigu – Grégory Van der Wiel, Marcos Marquinhos, David Luiz, Layvin Kurzawa – Marco Verratti, Benjamin Stambouli (Ángel Di María, 65′), Adrien Rabiot – Ezequiel Lavezzi (Lucas Moura, 65′), Edinson Cavani, Javier Pastore (Thiago Motta, 82′). Entraîneur : Laurent Blanc.


Maillot utilisé (avec les sponsors additionnels de la Coupe de la Ligue) :

Maillot domicile 2015-16
Maillot domicile 2015-16

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3509/56513/match/Paris-Lyon-2-1/Paris-Lyon-2-1)
Les joueurs et les arbitres avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3509/56513/match/Paris-Lyon-2-1/Paris-Lyon-2-1)
Adrien Rabiot va inscrire le premier but après un cafouillage dans la surface lyonnaise (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3509/56513/match/Paris-Lyon-2-1/Paris-Lyon-2-1)
Edinson Cavani, titularisé à la pointe de l’attaque (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3509/56513/match/Paris-Lyon-2-1/Paris-Lyon-2-1)
L’entrée en jeu d’Angel Di Maria va métamorphoser le Paris-SG (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3509/56513/match/Paris-Lyon-2-1/Paris-Lyon-2-1)
Le but de la victoire, signé Lucas! (Ch. Gavelle)

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Plus dur que prévu pour Paris

Le PSG s’est qualifié pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue en dominant l’OL 2-1 mais les Parisiens ont plus souffert que prévu. Rabiot a ouvert le score sur un but non valable avant que Tolisso n’égalise avant la pause et c’est Lucas qui a donné la victoire au PSG après un rush de Di Maria.

Le match :

Le début de rencontre est très animé, Lyon n’étant pas venur pour défendre et la première grosse occasion est pour le PSG quand Pastore envoie Lavezzi au but sur une belle passe en profondeur. Umtiti revient gêner l’attaquant quand celui-ci, excentré, frappe et le ballon est largement à côté même si le Pocho demande un corner qu’il n’obtiendra pas (6e). Malgré cette alerte, l’OL réagit bien et ne concède rien au PSG, forçant même David Luiz à intervenir dans la surface (14e). Sur le corner qui suit, Tolisso est seul au 2ème poteau mais ne cadre pas sa reprise. Cela réveille les Parisiens qui repartent vers l’avant et Paris ouvre rapidement le score sur une action confuse : Jallet fait une passe en retrait qu’intercepte Rabiot aux 20m. Le jeune milieu sert Lavezzi qui se rate un peu dans la surface mais Rabiot récupère encore la balle, sortie des limites du terrain, et lui remet. Cela revient encore sur Rabiot qui marque finalement de près à la 5ème tentative (1-0, 17e) !

L’OL ne se rend pas compte que le but n’est pas valable et repart de l’avant. Sur une remise de Tolisso aux 20m puis un relais d’un autre joueur, Beauvue se retrouve à défier Sirigu mais l’Italien est vite sorti et gagne son duel aux 6m (22e). Malgré ce sursaut, le break passe tout près quand David Luiz reprend d’une tête décroisée un corner de Lavezzi en très bonne position mais le cadre se dérobe en position idéale (25e). La rencontre est très ouverte et à une frappe de loin d’Umtiti (29e) répond un centre-tir du gauche de Stambouli sur un contre que Gorgelin capte bien (32e). Contrairement à la plupart des matches, le PSG n’a pas forcément le ballon et joue vite vers l’avant, Pastore envoyant encore Lavezzi au but mais ce dernier est rattrapé par Morel sur un contact douteux (35e). Lyon continue de jouer et obtient un corner sur une frappe lointainre déviée. Rabiot le repousse de la tête aux 18m sur Darder qui sert immédiatement Tolisso au second poteau. Le jeune milieu contrôle, pas trop pressé par Rabiot, et frappe fort sous la barre, offrant une égalisation loin d’être imméritée malgré Sirigu (1-1, 42e). A la pause, Paris ne mène pas, ni au score, ni aux points, ni dans le jeu, symbole du bon match de l’OL.

Le début de seconde période voit le PSG reprendre légèrement la maîtrise mais toujours des difficultés à s’approcher du but adverse. Il faut même attendre la 56ème minute pour voir une vraie occasion côté PSG avec une ouverture parfaitement dosée de Verrattti pour Cavani mais l’Uruguayen emmène le ballon de la main devant Gorgelin… Lyon est toujours présent et ne lâche rien mais est sauvé par son gardien quand Verratti envoie Kurzawa au but (62e). Le PSG a sévèrement accéléré à l’heure de jeu et Stambouli se retrouve en bonne position après un double une-deux très intéressant mais la frappe du gauche du milieu s’envole. Ce sera sa dernière action, Di Maria le remplaçant tandis que Lucas prend la place d’un Lavezzi hors de forme.

Avec ses deux entrants, le PSG accule désormais l’OL et Gorgelin se montre en repoussant une frappe puissante de Cavani (68e) puis le corner direct de Di Maria qui avait suivi (69e). Lyon paraît au bord de la rupture mais Mvuemba sollicite Sirigu sur une frappe puissante que le gardien italien détourne en corner comme il peut (71e). C’est très mal tiré et Cavani dégage d’une tête puissante qui lance un contre pour Di Maria. L’Argentin remonte 60m balle au pied avec un Lyonnais qui tente comme il peut de s’accrocher et sert parfaitement Lucas seul aux 18m. Le Brésilien contrôle et envoie un frappe croisée imparable (2-1, 72e).

Même si le PSG semble désormais impossible à rattraper, Cornet est servi dans la surface et frappe mais les Parisiens revenus en trombe contrent. Sur le contre, Pastore envoie Lucas au but d’une passe aussi compliquée qu’intelligente mais le Brésilien ne gagne pas son duel face à Gorgelin (78e). Lyon revient petit à petit dans la partie et l’entrée de Lacazette confirme la volonté des Gones de revenir dans le match. Dès son entrée, David Luiz doit d’ailleurs le stopper avec autorité dans la surface, de façon quelque peu douteuse (84e). La fin de match est disputée mais les joueurs de Bruno Genesio ne parviennent pas vraiment à se procurer des occasions mais ceux de Laurent Blanc non plus.

Paris s’impose finalement 2-1 et se qualifie pour les demi-finales de la Coupe de la Ligue à l’issue d’un match bien plus équilibré qu’annoncé. Le PSG a pu compter sur son banc de touche pour faire la différence et a montré un visage très différent de ce qu’il montre habituellement.

Réactions :

Laurent Blanc :

Le match :

« Cela a été une belle soirée, avec deux bonnes équipes, un bon match de coupe. Les deux équipes auraient pu se qualifier, à la sortie c’est le PSG. Il y a eu de belles choses. On nous promettait une équipe B, C, D, E des deux côtés, mais c’est un manque de respect pour les joueurs. Les deux équipes étaient très proches. On ne peut pas dire que la qualification de Paris est imméritée. Ils ont changé d’entraîneur, de sytème aussi, il y a une émulation, les joueurs essaient de faire en sorte de faire évoluer leur statut. J’ai été agréablement surpris par cette équipe de Lyon, mais le match qu’ils ont fait ce soir est plus proche de la valeur de l’effectif que celui qu’ils ont fait il y a un mois ici (5-1). »
Aulas qui se plaint de l’arbitrage :

« On serait à sa place, on aurait les mêmes sentiments. Les décisions arbitrales, favorables ou défavorables, je ne les commente pas, ça ne sert à rien. Un arbitre, il est comme un joueur ou un entraîneur, des fois il est bon, des fois il est moins bon. »
Les performances des joueurs parisiens :

« Il y a des choses à revoir, mais globalement ça a été positif. Il y avait des joueurs, notamment les Sud-Américains, qui faisaient leur premier match en 2016, et pour Javier (Pastore), c’était presque le premier de la saison. Les sifflets pour Cavani? C’est dû certainement à sa performance qui n’a pas été au goût des supporteurs. Di Maria a fait la différence, il a amené ce qu’il est capable d’amener. Ce n’est pas facile d’entrer dans un match comme ça. »
PSG/Toulouse à domicile en demi-finale :

« On ne va plus se quitter avec Toulouse! Ce n’est pas un manque de respect, mais je souhaitais recevoir pour des raisons de logistique, c’est un avantage. Quand vous gagnez, que vous n’avez a priori pas de blessé, et que le tirage vous fait jouer à domicile, il y a des soirées plus mauvaises. »

Lucas :

Un match de bonne qualité :

« Les supporters ont vu un grand match, avec deux grandes équipes, le PSG contre Lyon. Je suis très content ce soir parce que j’ai aidé mon équipe. La Coupe de la Ligue, c’est ça, c’est toujours difficile. Je suis content, il faut garder cet état d’esprit car on va arriver loin si on continue comme ça.»
Une bonne entrée, avec un but :

« C’est vrai que c’était une belle action de Di Maria. Quand on rentre, on doit faire ça, être décisif et changer le match. Aujorud’hui, je suis très heureux pour ça. »


Le stade :

Le Parc des Princes
Le Parc des Princes

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s