Barcelone – PSG 3-1, 25/06/87, match amical 87-88

But de Lineker (archives MK)

Jeudi 25.06.1987, match amical, Coppa delle Stelle, 3ème journée à Milan, au stade Giuseppe Meazza :
F.C. BARCELONE (Esp.) – PARIS ST-GERMAIN F.C.  3:1 (2:1)
– 20 000 spectateurs environ. Buts : Fabrice Poullain, 7′, Lineker, 13′, Lineker, 30′ ; Hughes, 77′. Arbitre : M. Casarin.
L’équipe du PSG : Joël Bats – Pierre Bianconi, Thierry Rabat, Philippe Jeannol, Franck Tanasi – Pierre Reynaud, Jean-François Charbonnier (Jean-Luc Vasseur, 70′), Fabrice Poullain, Safet Sušić – Jules Bocandé, Bruno Roux (Gabriel Calderon, 56′). Entraîneur : Gérard Houllier.
L’équipe de Barcelone : Urruti – Gerardo, Salva, Alexanco, Julio Alberto – Pedraza, Urbano, Najim (Vinyals, 75′), Roberto – Lineker (Lopez, 66′), Hughes. Entraîneur : Venables.

Avertissements : Gerardo, 34′, Jules Bocandé, 88′.


Maillot utilisé :

Maillot domicile matchs amicaux 1987-88
Maillot domicile matchs amicaux 1987-88

Programme :

8788_Mundialito_programme


Pins officiel de la compétition :

mundialet87


Photos du match :

But de Lineker (archives MK)
But de Lineker (archives MK)

Compte-rendu (France Football) :

[Pour la 3ème journée du « mundialito » (officiellement « Coppa delle Stelle »), c’est le FC Barcelone qui est proposé aux Parisiens. Et si nos Français tireront les premier, par Fabrice Poullain dès la 7ème minutes, la défense parisienne ne sera pas à la fête, encaissant trois buts, 100% anglais.

A noter que Safet Susic a manqué une balle d’égalisation à 2-2 sur penalty en seconde période et que sur l’ensemble du match, les joueurs du PSG n’auront pas à rougir de leur prestation et auraient mérité autre chose que ce cruel 3-1…]

Puis P-SG se frotta le troisième soir à Barcelone et là encore, le spectacle qu’il produisit fut appréciable au point que Roberto Bettega, devenu commentateur à Canale 5, devait lui-même s’en déclarer enchanté. Pour la circonstance, P-SG avait retrouvé son équipe type, avec Safet Susic le héros du premier match contre l’Inter et avec Fabrice Poullain, assurément le meilleur Parisien et peut-être même l’un des grands acteurs en vue de tout le tournoi. Complétaient l’équipe, deux jeunes dont on reparlera certainement, d’une part, Pierre Reynaud, qui jouait encore en Promotion (à Marly) il y a deux ans, de l’autre, Jean-François Charbonnier, retour de Cannes où il fut l’un des artisans du retour du club de la Croisette en Division I. Reynaud et Charbonnier qui ont de suite formé avec Poullain un trio si complémentaire que l’ex-Nantais en parut lui-même transformé. Un Mundialito qui aurait donc pu être totalement positif pour Paris-Saint-Germain s’il avait seulement eu dans ses rangs un véritable finisseur, ce finisseur qui pourrait être Bocandé, mais le moins que l’on puisse dire du comportement de l’ex-Messin à San Siro est qu’il fut absolument décevant, inexplicable et même inquiétant.

Pour conclure à propos de P-SG, on dira que cette entrée en matière milanaise, sans être tout à fait une réussite, prit cependant la forme d’une promesse. Et peut-être bien qu’avec les hommes nouveaux qui arrivent, au nombre desquels il y a aussi Bianconi, Roux, Martin et l’Argentin Calderon – celui-ci ayant pour l’instant besoin de s’adapter – P-SG reprendra sans transition le Championnat avec d’autres arguments. Au plan collectif comme au point de vue moral. C’est en tout cas tout le mal qu’on lui souhaite.


Stade :

Le stade San Siro
Le stade San Siro

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s