Lokomotiv Sofia – PSG 1-0, 15/09/82, Coupe des Coupes 82-83

L'argentin donnera le tournis aux défenseurs bulgares... mais en vain.

Mercredi 15.09.1982, Coupe des Vainqueurs de Coupe, 1/16 de finale, match aller à Sofia, au Stade Vasil-Levski :
F.C. LOKOMOTIV SOFIA (Bul.) – PARIS ST-GERMAIN F.C.  1:0 (1:0)
– 15 000 spectateurs environ. But : K.Milanov, 15′.
L’Équipe du PSG : Dominique Baratelli – Philippe Col, Jean-Marc Pilorget, Dominique Bathenay, Luis Fernandez – Jean-Claude Lemoult, Pascal Zaremba, Ossi Ardiles, Yannick Guillochon – Dominique Rocheteau (Nambatingue Toko, 78′), Kees Kist. Entraîneur : Georges Peyroche.
Avertissement à Luis Fernandez.


Maillot utilisé (en version Europe, à logos équipementier et publicitaire réduits) :

Maillot domicile 1981-83 (collection MaillotsPSG)
Maillot domicile 1982-83 (collection MaillotsPSG)

Fanion du match :

(collection La Mémoire du PSG)
(collection La Mémoire du PSG)

Photos du match :

Les Parisiens avant le coup d'envoi
Les Parisiens avant le coup d’envoi
Le traditionnel échange des fanions
Le traditionnel échange des fanions
Tacle de Yannick Guillochon
Tacle de Yannick Guillochon
Milanov s'élève plus haut que la défense parisienne...
Milanov s’élève plus haut que la défense parisienne…
... Dominique Baratelli est battu.
… Dominique Baratelli est battu.
La joie des Bulgares
La joie des Bulgares
Oswaldo Ardiles balle au pied
Oswaldo Ardiles balle au pied
L'argentin donnera le tournis aux défenseurs bulgares... mais en vain.
L’argentin donnera le tournis aux défenseurs bulgares… mais en vain.

Vidéo :


Compte rendu (Onze) :

PARIS EUROPÉEN

ACTE I SENE 1

Pour sa première réplique sur la prestigieuse scène européenne, le Paris-S.-G. se déplaçait à Sofia, où il affrontait le club de Lokomotiv, un adversaire à sa portée, mais en aucun cas un adversaire facile. La défaite minimum (0-1) concédée par les hommes de Peyroche fut en générale jugée « globalement positive », pour utiliser le jargon politique. Pourtant, les choses n’avaient pas commencé de la meilleure façon, puisque dès la quinzième minute, sur un corner tiré par Velichkov – la terreur – le capitaine bulgare sautait plus haut que la défense parisienne et son coup de tête trouvait la lucarne d’un Baratelli pétrifié. Fort heureusement, la suite ne fut pas du même tonneau et à plusieurs reprises, le Paris-S.-G. put faire admirer à une défense bulgare aux abois, la richesse et la variété d’un potentiel offensif comme on en voit peu. Manquait seulement l’efficacité au moment de marquer, encore que Rocheteau, Kist, Zaremba ou Ardilès se soient souvent montrés dangereux et que Toko ait même été à deux doigts d’égaliser en fin de partie. Au total, une défaite, certes, mais aussi des raisons d’espérer pour le retour. Et on sait que l’espoir fait vivre…

Réactions :

Georges Peyroche (entraîneur du PSG) : « Avant le match, j’aurais signé pour ce résultat. Tous les joueurs ont été sérieux et ont montré une grande détermination ».


Le stade :

Le stade Vasil-Levski
Le stade Vasil-Levski

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s