Dijon – PSG 3-2, 26/10/11, Coupe de la Ligue 11-12

Nicolas Douchez pris à contre-pied par Sankharé

Mercredi 26.10.2011, Coupe de la Ligue, 1/8 de finale à Dijon au Stade Gaston-Gérard :
DIJON F.C.O. – PARIS ST-GERMAIN F.C.  3:2 (2:2)
– 10 115 spectateurs. Buts : Jean-Christophe Bahebeck, 16′, Mevlüt Erding, 20′, Sankharé, 30′ sur penalty, Berenguer, 32′ ; Jovial, 61′ sur penalty.
L’Équipe du PSG : Nicolas Douchez – Marcos Ceará, Diego Lugano, Zoumana Camara, Mamadou Sakho – Mathieu Bodmer (Nenê Carvalho, 69′), Sylvain Armand – Christophe Jallet, Jérémy Ménez, Jean-Christophe Bahebeck – Mevlüt Erding (Kévin Gameiro, 69′). Entraîneur : Antoine Kombouaré.
Avertissements à Mathieu Bodmer, Diego Lugano et Jérémy Ménez.


Maillot utilisé (avec les sponsors additionnels de la Coupe de la Ligue) :

Maillot extérieur 2011-12 (collection MaillotsPSG)
Maillot extérieur 2011-12 (collection MaillotsPSG)

Photos du match :

Jérémy Menez à la poursuite de Souprayen
Jérémy Menez à la poursuite de Souprayen
Intervention de Diego Lugano
Intervention de Diego Lugano
Jérémy Menez
Jérémy Menez
Diego Lugano à la lutte...
Diego Lugano à la lutte…
Nicolas Douchez pris à contre-pied par Sankharé
Nicolas Douchez pris à contre-pied par Sankharé

Vidéo :


Compte-rendu (psgmag) :

Après avoir battu le DFCO en championnat ce dimanche, le PSG recroise le chemin des Bourguignons, en coupe de la Ligue cette fois-ci, et à Dijon. Patrice Carteron a effectué un turn-over dans son équipe, en se passant des services de Reynet, Méïté et Corgnet. Le brassard de capitaine est porté par l’ancien Parisien Younousse Sankharé. De son côté, Antoine Kombouaré doit faire sans Hoarau, Matuidi, Bisevac, Tiéné et Chantôme, blessés, et place sur le banc de touche Sirigu, Sissoko, Pastore, Nenê et Gameiro. C’est donc une équipe inédite qui se présente au Parc des Sports de Dijon, avec Douchez dans les buts ; en défense Sakho, Camara, Lugano et Cearà ; le duo Armand-Bodmer à la récupération, Jallet et Bahebeck sur les côtés ; Ménez en électron libre et Erding en pointe.

Le match en bref

Le PSG rentre assez bien dans la rencontre et joue principalement dans le camp adverse. Le ballon circule facilement et, très rapidement, un centre de Jallet est coupé par Erding. Le gardien intervient mais relâche le ballon ; Erding frappe du gauche en pivot et trouve le poteau. Peu après, Ménez obtient un coup franc proche de la surface et, contre toute attente, c’est Bahebeck qui s’élance : il enroule sa frappe par dessus un mur pas très concerné, et ouvre le score (0-1, 16e). Les Dijonnais réagissent très vite : deux minutes plus tard, un centre de la droite de Jovial arrive sur Jouffraud, qui place une tête au-dessus des cages.

Mais Paris ne veut pas laisser les locaux se remettre en selle, et sur un raid plein axe d’Erding, Jallet est bien décalé à l’entrée de la surface ; il tire largement au-dessus. Quelques secondes plus tard, Ménez hérite d’un ballon côté gauche. Il s’enfonce dans la surface, dribble vers l’extérieur et centre du gauche en retrait. Aux six mètres, Erding effectue une reprise topée qui termine au fond des filets (0-2, 20e). Paris continue ensuite à posséder le ballon ; sur une touche, le ballon revient sur Jallet qui tente une volée, captée sans souci par Tchagouni. Les Bourguignons partent ensuite en contre-attaque, et sur un centre venu de la gauche de la défense, Lugano a le tort de poser ses mains sur les épaules de Jovial. L’attaquant, pris à contre-pied par le centre, effectue un saut complètement disproportionné, et l’arbitre Alexandre Castro siffle un penalty, que Sankharé transforme (1-2, 30e).

Les Dijonnais ont alors un regain de forme, et sur une passe à ras de terre dans la surface, Bérenguer peut contrôler, et frapper du droit. Douchez, masqué, doit s’incliner (2-2, 32e). Contre toute attente, Dijon a réussi à revenir au score. Durant le dernier quart d’heure de la première mi-temps, il ne se passera plus grand-chose si ce n’est une frappe du droit de Ménez au-dessus, qui conclut une course en diagonale.

Au retour des vestiaires, le match n’a que très peu d’intensité, mais Paris se crée tout de même les meilleures occasions. Jallet effectue une reprise sur un mauvais renvoi de la défense, qui est captée par le gardien. Un tir puissant à ras de terre de Bahebeck subit le même sort, et c’est enfin Ménez, bien servi par Erding, qui croise trop une frappe du gauche. Les Dijonnais ne s’étaient pas trop montrés dangereux jusque-là ; alors qu’ils ont un ballon dans la surface, Mandanne centre du gauche sur le bras de Camara, et l’arbitre siffle un penalty qui était très loin de s’imposer. Jovial le transforme et Dijon mène au score (3-2, 61e).

Paris tente d’égaliser assez vite. Sur un coup franc lointain et excentré, Bahebeck surprend tout le monde en tirant directement : le ballon atterrit en plein sur la barre. Antoine Kombouaré effectue alors deux changements, faisant entrer Nenê et Gameiro aux places de Bodmer et Erding. L’ancien Lorientais a rapidement une occasion, quand Ménez dribble à nouveau en pleine surface et centre du gauche devant le but : Gameiro coupe la trajectoire, très proche du but, mais ne trouve que la barre. Dans le dernier quart d’heure, Paris n’arrive plus à mettre la pression sur son adversaire, et en dehors d’un coup franc de Nenê capté par Tchagouni, il n’y aura plus de situation dangereuse. Paris s’incline donc, et sort donc de la coupe de la Ligue à l’issue des huitièmes de finale.


Le stade :

Le stade Gaston-Gérard (photo Gérard Corret)
Le stade Gaston-Gérard (photo Gérard Corret)

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s