Nice – PSG 0-3, 04/12/15, Ligue 1 15-16

Photo V. Hache, leparisien.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.leparisien.fr/psg-foot-paris-saint-germain/en-images-le-psg-ecrase-nice-et-zlatan-s-offre-un-nouveau-record-04-12-2015-5340517.php)

Vendredi 04.12.2015, Championnat de France, Ligue 1, 17e journée (1re place) à Nice, au Stade Allianz-Riviera :
O.G.C. NICE – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  0:3 (0:2)
– 31 008 spectateurs. Buts : Edinson Cavani, 35′, Zlatan Ibrahimović, 44′ sur penalty ; Zlatan Ibrahimović, 61′.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp – Serge Aurier, Thiago Silva, Marcos Marquinhos, Layvin Kurzawa – Benjamin Stambouli, Thiago Motta (Ezequiel Lavezzi, 76′), Blaise Matuidi (Adrien Rabiot, 58′) – Ángel Di María, Zlatan Ibrahimović (Lucas Moura, 77′), Edinson Cavani. Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissements à Serge Aurier et Blaise Matuidi.
Expulsion : Hult, 43′.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 2015-16
Maillot extérieur 2015-16

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3158/55467/match/Nice-Paris-0-3/Nice-Paris-0-3)
Layvin Kurzawa (Ch. Gavelle)
Photo V. Hache, leparisien.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.leparisien.fr/psg-foot-paris-saint-germain/en-images-le-psg-ecrase-nice-et-zlatan-s-offre-un-nouveau-record-04-12-2015-5340517.php)
Zlatan Ibrahimovic (V. Hache)
Photo V. Hache, leparisien.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.leparisien.fr/psg-foot-paris-saint-germain/en-images-le-psg-ecrase-nice-et-zlatan-s-offre-un-nouveau-record-04-12-2015-5340517.php)
L’ouverture du score d’Edinson Cavani (V. Hache)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3158/55467/match/Nice-Paris-0-3/Nice-Paris-0-3)
Serge Aurier (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3158/55467/match/Nice-Paris-0-3/Nice-Paris-0-3)
Le penalty de Zlatan Ibrahimovic : 0-2! (Ch. Gavelle)

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (Philippe Goguet, CulturePSG) :

Paris souffre puis gère

Sur la pelouse de Nice, le PSG a connu une première mi-temps compliquée mais conclue avec deux buts d’avance (Cavani et Ibrahimovic) et un joueur de plus (Hult expulsé). Il a ensuite géré et s’impose finalement très largement à Nice. Au classement, le PSG reste largement leader avec 45 points en 17 journées.

Le match :

Dans un stade presque comble, le match commence par de longues possessions parisiennes mais Nice est en bloc et ne cède rien. Au contraire, ce sont même les Niçois qui se créent les premières opportunités avec trois corners consécutifs, dont un que Ben Arfa ne tire pas directement mais utilise pour une frappe aux 18m qui passe à côté. Côté Paris, on s’énerve de ne pas trouver la solution et on envoie de longs ballons. Juste avant le quart d’heure de jeu, cette méthode est proche de payer sur une offrande de Di Maria. Ibra se débarrasse de Bodmer mais Cardinale sort bien et gagne son duel face au Suédois. Le match est dur, intense, et oppose un PSG qui tente de construite à des Niçois redoutables en contre. Sur l’un deux, Kurzawa dégage en catastrophe mais est percuté, laissant craindre à une grosse blessure avant de se relever et de chambrer le public qui lui rappelle son passé de Monégasque…

Le PSG perd peu à peu sa maîtrise, s’énerve mais fait mal à Nice sur certaines actions et c’est l’arbitrage qui sauve Nice, d’abord avec deux hors-jeux sifflés à tort sur Ibra dans la surface puis quand Baysse bouscule légèrement Cavani dans la surface. Sur cette action, Nice ne s’arrête pas de jouer quand le contre part et Ben Arfa fait un festival. Il humilie Stambouli au milieu du terrain, efface Marquinhos aux 30m puis frappe juste au-dessus, au grand désespoir d’une Allianz Riviera aussi chaude que ses joueurs. Côté Paris, on arrive petit à petit à enchaîner sur des actions rapides vers l’avant et Aurier est tout proche de reprendre dans la surface une passe d’Ibra.

A 10 minutes de la pause, c’est le Suédois qui prend les choses en main et fait la différence. Il part des 50m côté gauche, fait un relais avec Matuidi puis se bat dans la surface pour récupérer la balle au milieu des trois Niçois qui l’avaient freiné. Seul face au gardien, il décale parfaitement le catastrophique Cavani qui n’a plus qu’à pousser la balle au fond (0-1, 35e). Nice répond par une tête de Germain juste au-dessus sur l’engagement puis par une de Bodmer sur un coup de pied arrêté. La tentative est cadrée mais Trapp est bien placé et récupère. Juste avant la pause, Paris enterre les dernières illusions de Nice d’une action sublime à une touche de balle : Matuidi envoie Di Maria face au but à 30m qui décale Cavani sur la gauche. Ce dernier centre parfaitement pour Zlatan au 2ème poteau qui est bousculé par Hult au moment où il va marquer. Carton rouge, penalty et missile dans le petit filet d’Ibra (0-2, 44e). A la pause, le PSG n’a vraiment pas réussi sa mi-temps collectivement mais a su marquer deux buts en trois actions construites rapides vers l’avant. Côté Niçois, on peut regretter les quelques occasions loupées et surtout l’expulsion stupide de Hult.

Au bout de 30 secondes, le PSG frôle même le 3ème but sur une excellente montée de Kurzawa mais ni la talonnade aérienne d’Ibra, ni la tête de Stambouli sur le second ballon ne vont au fond des filets. Nice n’y est plus du tout et un superbe centre de Matuidi est repris de façon puissante par la tête d’Ibra mais Cardinale réussit un bel arrêt sur sa ligne pour éviter et le goal niçois est encore bien présent dans les pieds d’Ibra quelques secondes plus tard. Paris roule sur le Gym et, sur une action superbe entre les trois attaquants, frôle encore le 3-0 quand la reprise de Di Maria, contrée, passe juste à côté du poteau. Sur le corner qui suit, c’est la tête de Motta qui passe au-dessus de la barre. En 10 minutes, le PSG a eu énormément d’occasions et Nice craque finalement à l’heure de jeu sur une action limpide. Motta sert Di Maria qui repique dans l’axe et sert Ibra dans la surface. L’angle est fermé mais Ibra règle quand même Cardinale d’une frappe puissante au ras du poteau (0-3, 61e).

Côté niçois, on souffre, on court derrière la balle et les rares cartouches sont mal utilisées, à l’image de ce coup-franc idéalement placé que Seri ne cadre pas. Paris s’arrête un peu de jouer suite à ce troisième but mais Ibra offre pourtant un ballon en or à Rabiot dans la surface pour enfoncer Nice. La frappe est puissante mais Le Marchand sacrifie sa descendance au moment d’aller contrer de près le missile du milieu parisien, entré à l’heure de jeu. Blanc fait alors tourner son effectif avec les entrées de Lucas et Lavezzi pour Motta et Ibrahimovic et le PSG finit même la rencontre dans un 4-2-3-1 pour le moins original avec Di Maria en 10 et les deux entrants sur les côtés. Le match est désormais un match amical et les deux équipes finissent à leur façon : Paris fait tourner et s’amuse quand Nice court encore et toujours derrière la balle sans pouvoir la toucher.

Paris s’impose finalement 3-0 à Nice dans un match qui n’aura réellement duré qu’une mi-temps, le temps pour Hult de se faire expulser de façon stupide et de condamner son équipe, jusque là au niveau d’un PSG très brouillon. Avec le score en leur faveur, les Parisiens ont ensuite largement dominé.

L’impact au classement :

Grâce à cette large victoire, le PSG a désormais 45 points en 17 journées et une différence de buts de +32. Le second, Caen, a 29 points, soit 16 de retard sur l’intouchable leader parisien.

Réactions :

Blaise Matuidi :

Un PSG qui avait faim ce soir ?
« Comme toujours. On a toujours envie de gagner, on joue tous les matches pour et c’est vrai qu’on s’attendait à un match difficile face à une très bonne équipe de Nice. On a été sérieux, appliqués et on mérite la victoire ce soir. »

Les titres de la presse avant le match :
L’équipe avait titré « Et si c’était Nice ? » en allusion à la première équipe qui va battre le PSG en L1 cette saison et Matuidi répond en haussant les épaules.

« C’est ce qui va se passer tous les week-ends donc il n’y a pas de problèmes. On trace notre chemin, on est concentrés, appliqués et on a vu qu’il y avait en face une équipe joueuse, qui n’avait pas peur et cela a fait un bon match de foot. Après, c’est vrai qu’on a fait ce qu’il fallait pour l’emporter. »

Son physique :
« Cela va bien. J’ai fait des soins pour être présent ce soir et je suis content d’avoir pu jouer ce match. J’espère encore pouvoir continuer et pouvoir rejouer mardi. »

Le match de Zlatan Ibrahimovic :
« C’est exceptionnel, c’est un grand joueur et il le démontre. Il a fait de grandes choses au PSG et j’espère qu’il va continuer à en faire. On est heureux de jouer avec un joueur de cette trempe. [Sa prolongation ?] Ce n’est pas de mon ressort, il démontre qu’il est encore là et performant. Le reste, je ne suis que joueur, on est contents d’avoir Zlatan Ibrahimovic à nos côtés, c’est vraiment un joueur d’exception et on est heureux de le voir comme ça. »


Le stade :

Le stade de l'Allianz Riviera
Le stade de l’Allianz Riviera

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s