Malmö – PSG 0-5, 25/11/15, Ligue des Champions 15-16

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3393/55282/match/Malmo-Paris-0-5/Malmo-Paris-0-5)

Mercredi 25.11.2015, Ligue des Champions, Groupe A, 5e journée (2e place), à Malmö, au Stade Swedbank :
MALMÖ F.F. (Suè.) – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  0:5 (0:2)
– 20 500 spectateurs. Buts : Adrien Rabiot, 3′, Ángel Di María, 14′ ; Zlatan Ibrahimović, 50′, Ángel Di María, 68′, Lucas Moura, 81′.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp – Grégory Van der Wiel, Thiago Silva, Marcos Marquinhos, Maxwell Scherrer – Adrien Rabiot, Thiago Motta (Benjamin Stambouli, 69′), Blaise Matuidi – Ángel Di María (Lucas Moura, 69′), Zlatan Ibrahimović (Jean-Kévin Augustin, 85′), Edinson Cavani. Entraîneur : Laurent Blanc.


Maillot utilisé :

Troisième maillot 2015-16, floqué "Je suis Paris"
Troisième maillot 2015-16, floqué « Je suis Paris »

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3393/55282/match/Malmo-Paris-0-5/Malmo-Paris-0-5)
Les Parisiens avant le coup d’envoi (Ch. Gavelle)
Photo Le Parisien (image en taille et qualité d'origine: http://www.leparisien.fr/psg-diaporama/en-images-la-belle-soiree-du-psg-face-a-malmo-25-11-2015-5312657.php)
Adrien Rabiot aura réalisé un excellent match, comme à Madrid
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3393/55282/match/Malmo-Paris-0-5/Malmo-Paris-0-5)
Angel Di Maria, double buteur à Malmö (Ch. Gavelle)
Photo A. Hillergren, Le Parisien (image en taille et qualité d'origine: http://www.leparisien.fr/psg-diaporama/en-images-la-belle-soiree-du-psg-face-a-malmo-25-11-2015-5312657.php)
Le but de Zlatan Ibrahimovic sur ses terres… (A. Hillergren)
Photo Le Parisien (image en taille et qualité d'origine: http://www.leparisien.fr/psg-diaporama/en-images-la-belle-soiree-du-psg-face-a-malmo-25-11-2015-5312657.php)
Le superbe 5ème but, signé Lucas sur coup-franc
La une de L'Équipe du lendemain...
La une de L’Équipe du lendemain…
... et celle du Parisien
… et celle du Parisien

Vidéo :


Compte-rendu (CulturePSG) :

Triomphe et qualification pour la bande à Ibra

Avec Zlatan Ibrahimovic en capitaine pour son retour chez lui, le PSG s’est largement imposé à Malmö, menant notamment 2-0 après seulement 15 minutes, et se qualifie pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Le héros local a été fêté et a obtenu ce qu’il voulait.

Le match :

Malgré un corner de Malmö au bout de 30 secondes à peine sur lequel Trapp est sollicité, le PSG ouvre le score d’entrée et sur sa première occasion. Rabiot perce plein axe au milieu et transmet à Zlatan qui écarte sur Van der Wiel côté droit. Le latéral hollandais envoie un centre parfait au second poteau pour Rabiot qui a continué sa course et claque une tête croisée imparable malgré un défenseur (0-1, 3e).

Malgré un cafouillage dans la surface parisienne peu de temps après, le PSG a le match en main et fait vite comprendre à son adversaire du jour qu’il n’est pas là pour rigoler. Juste avant le quart d’heure de jeu, il double d’ailleurs la mise sur une action limpide : Zlatan est trouvé aux 20m et il décale Matuidi côté gauche. Le centre de l’international français est repris de l’entrée de la surface par Di Maria qui glisse la balle au ras du poteau et double la mise (0-2, 14e).

Petit à petit, le match s’équilibre et Malmö frôle même la réduction du score sur un superbe une-deux qui ouvre le chemin du but à Berget. L’attaquant efface Van der Wiel d’une feinte de frappe puis se présente face à Trapp mais le goal allemand gagne son duel. Cavani ne fait pas mieux que lui juste avant la demi-heure de jeu quand Ibra le lance face au but. L’Uruguayen se met sur son pied droit et frappe en angle fermé malgré Matuidi seul au centre mais il ne trouve que le poteau extérieur, provoquant la colère du Français aux 6m. La rencontre reste agréable jusqu’à la pause mais les occasions franches se font rares, même si Marquinhos intervient bien à deux reprises dans la surface pour calmer des alertes et qu’Ibra est proche d’un but sur une frappe contrée depuis les 20m. A la pause, le PSG mène très logiquement 2-0 en étant à la fois sérieux, réaliste et surtout dominateur techniquement malgré un terrain difficile.

La deuxième mi-temps repart fort puisque le goal suédois est obligé de s’employer sur un corner direct de Di Maria dès la première minute avant que Malmö ne crée la confusion dans la surface parisienne à deux reprises. A la 50ème minute, ce que tout le monde attendait arrive enfin : le but d’Ibra. Zlatan va presser l’arrière droit qui loupe sa relance et la donne à Matuidi aux 30m. Le Français lance immédiatement Ibra dans la surface qui envoie une frappe enveloppée que le goal adverse, loin d’être impeccable, aurait pu sortir (0-3, 50e).

Alors qu’Ibra tente une nouvelle fois de faire marquer le catastrophique Cavani, le PSG commence à perdre le fil de sa partie et se déconcentre peu à peu. Juste avant l’heure de jeu, on voit Trapp claquer en corner un centre très aérien de façon étonnante ou encore le très expérimenté Maxwell concéder un penalty largement évitable dans la surface en arrivant en retard sur un Suédois qui s’est vite jeté au sol sur le coup. Malheureusement pour Malmö, Rosenberg croise trop sa frappe puissante et c’est le poteau qui renvoie le ballon. Cela réveille un peu les Parisiens qui se remettent à aller de l’avant et Di Maria s’offre un doublé sur une action qu’il initie en ouvrant côté gauche pour Maxwell. Le latéral brésilien s’avance et envoie un centre parfait pour le même Di Maria, seul plein axe aux 6m, qui claque une tête imparable (0-4, 68e).

Ce sera sa dernière action du match, Blanc lançant Lucas et Stambouli à sa place et à celle de Motta, mais la lente agonie que vivent les Suédois ne change pas vraiment, les joueurs de Malmö ayant abdiqué de façon totale depuis le penalty raté de Rosenberg. Entré en jeu, Lucas ne veut en revanche pas d’une fin sous forme de match amical et multiplie les percées. Sur l’une d’entre elles, il arrive jusqu’aux 20m où il est fauché plein axe. Grand seigneur, Ibra le laisse tirer et le Brésilien envoie une frappe enroulée superbe au fond des filets, signant au passage son premier but en Ligue des Champions avec ce coup-franc direct superbe (0-5, 82e).

A cinq minutes de la fin, c’est l’enfant du pays qui sort, applaudi par un stade qui s’est mis debout pour le saluer et ce sera le dernier événement notable d’un match que les Parisiens ont dominé de bout en bout, Malmö étant bien trop faible pour espérer gêner ce PSG. Zlatan Ibrahimovic aura eu le retour dont il rêvait, à la fois capitaine, vainqueur, buteur et applaudi par son premier public. Du côté du PSG, on se satisfera également de la qualification pour les huitièmes de finale.

L’impact au classement :

Suite à cette victoire, le PSG a 10 points et est qualifié mais reste 2ème derrière le Real Madrid, 13 points, vainqueur sur la pelouse du Shakhtar Donetsk.

Réactions :

Laurent Blanc :

Le match :
« On en parlait hier, les conditions étaient difficiles mais c’était à prévoir vu la météo. Il y avait des éléments qui faisaient qu’on marquait l’importance du retour d’Ibra à Malmö mais à 18h, lors de la discussion avec les joueurs, on était heureux pour Ibra qu’il revienne sur ses terres face à son club formateur, mais l’important était autre chose, c’était d’aller chercher notre qualification pour les 8èmes de finale. Ce qui m’a plu, c’est qu’on est entrés sérieusement dans ce match-là, avec la détermination nécessaire pour aller mettre en difficulté cette équipe de Malmö. Elle était sûrement très prête pour nous créer des problèmes mais, en 15 minutes, on a su régler le match puisqu’on a marqué deux buts et, à ce moment-là, les joueurs de Malmö ont compris que cela allait être difficile pour contrecarrer les plans du PSG. »

La qualification en tant que 2ème du groupe :
« Tout dépendra du tirage. On dit souvent [qu’il faut avoir de la chance] et quand vous terminez 2ème, cela dépend du tirage. Ce que je trouve un petit peu… [il ne finit pas sa phrase] et je l’ai dit à l’UEFA, c’est que le tirage n’est pas intégral en 8ème. Comme vous allez certainement avoir beaucoup d’allemands et d’espagnols qualifiés, ils se pourraient bien qu’on tombe sur un Allemand ou un Espagnol. Il faut le savoir aussi. Les gens pensent que c’est un tirage intégral et je peux vous dire qu’on a de grosses chances de tomber sur un club de ces deux pays. J’espère me tromper mais… Le principal est fait, même si on n’a pas réussi à terminer premier de ce groupe-là alors que je pense qu’on en avait les moyens. On monte en puissance et j’avais dit aux joueurs que perdre deux matches de Champions League de suite n’était pas bon du tout et ils ont été dans la continuité de ce qu’ils ont fait face au Real Madrid. Au niveau du jeu, ce qu’on a proposé ce soir, c’est propre, très propre. »

Zlatan Ibrahimovic :

Son retour réussi à Malmö :
« J’ai apprécié, j’ai beaucoup apprécié. C’était fantastique, j’ai attendu ce match depuis longtemps, depuis le tirage au sort. Je m’en faisais une fête. On a bien joué, j’ai marqué un but et c’était bon de jouer dans ma ville natale, devant ce public, pas derrière moi mais qui était heureux pour moi, je l’ai senti. De la première à la dernière minute, c’était incroyable, j’en ai profité. Je suis passé à travers beaucoup de choses mais je suis l’un d’entre eux. »

La place pleine avec l’écran géant :
« C’est incroyable, cela montre tout l’amour que les gens ont pour moi ici. Je suis vraiment très heureux, j’espère qu’ils en ont profité même si le PSG a gagné mais cette image (la place pleine) dit tout. Ce sont mes racines, ce sont aussi mes supporters. Tout ce que je pourrai leur rendre, je leur rendrai. »

Le match du PSG :
« On a fait un match sérieux et on est allés chercher les points dont on avait besoin pour se qualifier. Même si c’était un match spécial pour moi, toute l’équipe a fait le boulot. L’objectif était de gagner et on l’a fait. On continue à grandir et le but, c’est d’aller gagner cette Ligue des Champions. »

Adrien Rabiot :

Le match :
« On pensait que cela allait être plus compliqué que cela vu le terrain et les conditions ici. On a fait le boulot comme vous l’avez dit et on se qualifie, c’est le principal. »

Sa période actuelle, la meilleure de sa carrière ?
« Je me sens bien en tout cas. Une des périodes, c’est sûr. Je joue, je marque, je suis en progrès donc c’est bien pour moi et pour l’équipe. Je peux enchaîner et lui apporter ce que je sais faire. C’est magnifique de pouvoir jouer des matches comme cela. »

Son but :
« C’est très tôt dans la partie. Cela part de Angel, je crois, qui décale sur Greg. Greg centre au 2ème poteau, je la vois arriver et je vois le défenseur devant moi et qu’il est court. Après, je la joue en essayant de la mettre la plus près possible du poteau. Voilà, j’ai de la réussite aussi et c’est mon premier but en Ligue des Champions donc je suis fier. »

Le retour d’Ibra à Malmö :
« Il a été calme, on voit qu’il était content d’être ici. Le coach et Thiago avaient décidé de le mettre capitaine ce soir, pour qu’il puisse profiter. On l’a jamais vu aussi souriant et cela fait plaisir. Revenir ici où il a débuté, c’est énorme. On le fait de belle manière, on gagne et il marque en plus, c’est génial. »


Le stade :

Le Swedbank Stadion
Le Swedbank Stadion

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s