Lorient – PSG 1-2, 21/11/15, Ligue 1 15-16

Le ballon, repris acrobatiquement par Hervin Ongenda vient mourrir sous le malheureux Lecomte

Samedi 21.11.2015, Championnat de France, Ligue 1, 14e journée (1re place), à Lorient, au Stade du Moustoir (Yves-Allainmat) :
F.C. LORIENT – PARIS SAINT-GERMAIN F.C.  1:2 (0:2)
– 15 340 spectateurs. Buts : Hervin Ongenda, 26′, Blaise Matuidi, 32′ ; Moukandjo, 82′.
L’Équipe du PSG : Kevin Trapp – Grégory Van der Wiel, Thiago Silva, Presnel Kimpembe (Marcos Marquinhos, 46′), Maxwell Scherrer – Adrien Rabiot, Thiago Motta, Blaise Matuidi – Lucas Moura (Jean-Kévin Augustin, 90′), Zlatan Ibrahimović, Hervin Ongenda (Benjamin Stambouli, 78′). Entraîneur : Laurent Blanc.
Avertissement à Adrien Rabiot.


Maillot utilisé :

Maillot extérieur 2015-16
Maillot extérieur 2015-16

Photos du match :

Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3155/55123/match/Lorient-Paris-1-2/Lorient-Paris-1-2)
Minute de silence, Marseillaise et maillots floqués de part et d’autre, les hommages furent nombreux aux victimes des attentats du 13 novembre (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3155/55123/match/Lorient-Paris-1-2/Lorient-Paris-1-2)
Presnel Kimpembe titulaire dans l’axe de la défense (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3155/55123/match/Lorient-Paris-1-2/Lorient-Paris-1-2)
Zlatan Ibrahimovic s’élève plus haut que tout le monde, sous les yeux de Kevin Trapp (Ch. Gavelle)
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3155/55123/match/Lorient-Paris-1-2/Lorient-Paris-1-2)
La jeunesse et la formation parisienne à l’honneur avec Adrien Rabiot et Hervin Ongenda (Photo Ch. Gavelle)
Le ballon, repris acrobatiquement par Hervin Ongenda vient mourrir sous le malheureux Lecomte
Le ballon, repris acrobatiquement par Hervin Ongenda vient mourir sous le malheureux Lecomte
Photo Ch. Gavelle, psg.fr (image en taille et qualité d'origine: http://www.psg.fr/fr/Actus/105003/Galeries-Photos#!/fr/2015/3155/55123/match/Lorient-Paris-1-2/Lorient-Paris-1-2)
Blaise Matuidi trompe à son tour le portier Lorientais, mettant le PSG à l’abri (Ch. Gavelle)

Vidéo (cliquez sur le lien dans la vidéo) :


Compte-rendu (Philippe Goguet, CulturePSG) :

Un bon retour au football

En déplacement à Lorient après les attentats à Paris de la semaine passée, le PSG s’est imposé sans trembler grâce à des buts d’Ongenda et Matuidi en première période, Moukandjo réduisant tardivement le score. Le PSG est leader avec 13 points d’avance.

Le match :

Après une belle Marseillaise et une minute de silence très bien respectée pour les victimes des attentats à Paris, le match peine à démarrer et ressemble plus à un amical qu’autre chose dans le premier quart d’heure. Il faut tout juste signaler un contrôle trop long de Moukandjo servi dans la surface ou une frappe d’Ibra dans la surface qui passe à côté après une bonne remise de Matuidi sur un ballon en profondeur de Thiago Silva. Lorient semble même prendre les commandes du match avec deux belles frappes sur lesquelles Trapp s’emploie aux 17ème et 18ème minute mais Paris reprend peu à peu les rênes de la rencontre. Une première combinaison axiale entre Matuidi et Ongenda offre un bon coup-franc qu’Ibra tire dans le mur. La deuxième est finalement la bonne avec Matuidi qui s’arrache au milieu et sert Ibra qui avait décroché aux 35m. Il décale Van der Wiel côté droit qui se met sur son pied gauche et centre. Au deuxième poteau, Ongenda est seul et reprend de la semelle, trompant Lecomte avec un soupçon de réussite (0-1, 26e).

Le PSG prend alors la balle et impose son jeu de façon indiscutable et le deuxième but parisien arrive bien vite. Kimpembe sort de sa défense et gagne un duel sur le côté gauche du milieu de terrain. Il arrive à transmettre à Ibra qui lance Ongenda côté gauche. Le jeune attaquant se ressentre et sert son aîné côté gauche qui avait fait un appel croisé. En bonne position, le Suédois centre pour Matuidi, seul aux 6m, qui conclut de près une action rondement menée (0-2, 32e).

Juste après ce but, Zlatan est encore une fois trouvé en profondeur suite à un excellent enchaînement de Rabiot mais sa frappe est repoussée par Touré, bien revenu. Côté Lorient, à part un contrôle trop long de Le Goff en bonne position suite à une belle séquence collective, il n’y a rien à signaler et un excellent retour de Touré devant Ibra évite même aux Merlus un troisième but qui leur pendait au nez suite à un excellent centre de Maxwell. A la pause, le PSG mène 2-0 sans réellement avoir accéléré mais avec une maîtrise de tout premier ordre.

Marquinhos remplace Kimpembe pour la seconde période, touché en première période sur un duel avec Ndong, et le jeune brésilien intervient dès la reprise sur une frappe de Moukandjo qui partait très bien. Lorient confirme qu’il est revenu avec de bien meilleures intentions et une frappe de Guerreiro frôle le poteau de Trapp quelques minutes plus tard. Le PSG y répond par un superbe centre de Van der Wiel que Koné, à la lutte avec Matuidi au second poteau, est à deux doigts d’envoyer au fond de ses propres filets, Lecomte réussissant un petit exploit sur sa ligne. Cette occasion calme les locaux et le PSG réinstalle peu à peu son jeu de possession, laissant Lorient sans réponse dans sa quête de retour au score. Pour autant, à l’exception d’un raid de Lucas mal conclu par Ongenda, le PSG n’est pas plus dangereux.

Il faut ainsi attendre la 68ème minute pour revoir un semblant d’occasion avec un centre lorientais dégagé en deux temps par un Thiago Silva encore une fois impeccable, suivi cinq minutes après d’une tête de Guerreiro sans puissance que Trapp capte tranquillement. La seconde période s’étire lentement et ce ne sont pas pas le coup-franc largement au-dessus de Guerreiro ou le carton récolté par Rabiot pour un tacle maladroit qui changent la face de cette mi-temps bien terne. Alors que tout semblait figé, le dernier entré Philippoteaux déborde côté gauche et envoie un centre parfait au second poteau pour Moukandjo. Seul, le Camerounais claque une tête imparable et relance le match (1-2, 82e). Paris se remet alors dans le match et Ibra, bien trouvé par Matuidi, envoie une grosse frappe que Lecomte repousse comme il peut. La fin est débridée mais Lorient ne parvient pas vraiment à construire et n’a aucune occasion réelle, Trapp ayant tout au plus une sortie aérienne compliquée à négocier.

Paris s’impose finalement 2-1 dans un match qu’il aura géré pratiquement sans trembler pendant la majeure partie de la rencontre. Le PSG a pu compter sur ses hommes providentiels comme ses jeunes, une nouveauté, et prend les trois points malgré un nombre très important d’absents, le tout dans des circonstances très particulières.

L’impact au classement :

Suite à cette victoire, le PSG compte 38 points en 14 journées et a donc 13 points d’avance sur son dauphin actuel, l’OL (25 points). Caen peut toutefois revenir à 11 points du PSG si le SMC gagne demain contre Angers.

Réactions :

Laurent Blanc :

Rejouer, un bonheur ?
« On n’a pas le choix. Il faut. Chacun est là pour faire son métier, même vous. Il y a quand même des choses plus graves dans la vie mais il fallait faire ce qu’on sait faire, c’est-à-dire préparer le match, le jouer et essayer de le gagner. Sincèrement, je n’ai pas trop envie de parler football, j’ai envie de rentrer à la maison, et vite. »

Une victoire sans forcer ?
« Vous dites toujours ça, vous ne changez jamais… [Tallaron dit que c’est l’impression que ça donne] C’est bien, cela signifie qu’on a un réservoir de joueurs qui nous permet d’être performants et efficaces, parce qu’il faut marquer des buts. On peut voir encore aujourd’hui qu’on dit « Paris, ce sont des grandes stars » mais Paris a des bons jeunes joueurs aussi. On a débuté avec Adrien Rabiot, Hervin Ongenda… Kimpembe aussi, qui a fait une excellente rentrée mais il n’a malheureusement pas pu poursuivre parce qu’il s’est fait mal. Cela veut dire qu’on peut compter sur tout le monde et que tout le monde est capable d’augmenter son niveau de jeu pour faire en sorte que l’équipe performe. »

Le PSG, pas seulement une équipe de stars ?
« Pas seulement mais il faut être très très fort pour pouvoir jouer en équipe première au PSG. C’est une évidence. »

Thiago Silva :

Le match :
« Nous avons fait ce que le coach nous a demandé. Notre première mi-temps a été réussie, la seconde moins. La fatigue, présente en fin de match, explique en partie nos difficultés. Le terrain était aussi peu praticable. Globalement, nous n’étions pas très solides sur le plan défensif. Nous avons laissé trop d’espaces et les Lorientais ont commencé à y croire. »

Le poids des événements de la semaine passée :
« C’était compliqué de ne pas y penser. Certains d’entre nous connaissaient des victimes des attentats. Maintenant, après ce qui s’est passé, nous nous sentons tous un peu français, quelles que soient nos nationalités. Mais le contexte du match nous a obligés à donner 100 %. Il n’était pas question de lâcher. »


Le stade :

Le stade Yves-Allainmat, dit du Moustoir
Le stade Yves-Allainmat, dit du Moustoir

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s